Esprits maléfiques tome 1 – La maison des possédés – Ellen Oh

♦ Éditeur : Nathan
♦ Nombre de pages : 285
♦ Date de parution :  25 octobre 2018
♦ Prix : 15,95€
Achat: Amazon

Résumé : À l’instant où Harper, 12 ans, emménage dans sa nouvelle maison, elle a un mauvais pressentiment. La rumeur dit que la vieille bâtisse est hantée… Harper n’y croit pas vraiment, jusqu’à ce que Michael, son petit frère, se mette à changer brutalement de comportement : il parle avec un ami imaginaire et a des accès de violence. Les accidents étranges se multiplient, Harper est assaillie de cauchemars et de visions… Aidée de sa nouvelle amie Dayo, elle va devoir découvrir la vérité si elle veut sauver son frère !

Mon avis : J’aime les histoires de fantômes parce que j’aime bien avoir peur, un petit peu beaucoup. Je me suis dit qu’avec ce livre, il y avait de quoi frissonner un peu.

Toute la famille d’Harper vient d’emménager dans une nouvelle maison. Harper ne s’y sent pas bien, ce n’est pas parce que c’est une bâtisse ancienne mais elle y ressent de drôles de choses. Et ce n’est pas ce que lui a raconté sa nouvelle amie sur cette maison qui va la rassurer…

J’ai lu ce roman jeunesse très vite, sur une journée. Tout d’abord parce le style est très fluide mais aussi parce que l’histoire est très prenante.
J’ai beaucoup aimé Harper, c’est une pré-ado très attachante. Elle a son petit caractère et elle est loin d’être naïve. Sa famille est elle aussi très attachant, même si je dois avouer que la grande sœur d’Harper reste très mystérieuse, j’espère qu’on en apprendra plus sur elle dans les prochains tomes… C’était aussi très plaisant de voir Harper évolué, je ne peux malheureusement pas vous dire sur « quoi » parce que ça vous en dévoilerait trop sur l’intrigue du roman.
L’histoire est aussi très bien menée. On ne part pas dans des explications très compliquées, l’auteure va directement au principal et c’est avec plaisir qu’on voit les choses avancer, les divers éléments se mettre en place et découvrir en fin les révélations finales.
J’ai vraiment hâte de lire la suite des aventures d’Harper.

Je remercie Nathan pour cette lecture.

13/65

Le bureau des cœurs trouvés tome 1 – Lexie Melody – Cathy Cassidy

♦ Éditeur : Nathan
♦ Nombre de pages : 303
♦ Date de parution : 4 octobre 2018
♦ Prix : 15,95€
♦ Acheter : Amazon

Résumé : Lexie, 13 ans, vit dans une famille d’accueil depuis que sa mère l’a abandonnée.
Ce qu’elle aime par-dessus tout, c’est sauver de l’oubli tout ce qu’elle peut : animaux,objets… Et si elle sauvait aussi les gens ?
Elle décide de créer un groupe de parole pour réunir les marginaux de son collège…qui se transforme vite en groupe de musique. Les Lost & Found sont nés !
Leur aventure sera émaillée de nouvelles amitiés et de romances, mais aussi de tensions, à mesure que chacun apprend à trouver sa place. Et lorsqu’il s’agit d’une bonne cause, comme sauver la bibliothèque locale de la fermeture, ils sont prêts à soulever des montagnes !

Mon avis : Je li pas mal de livres de Cathy Cassidy, ils sont certes destinés à un jeune public mais ils me permettent surtout de passer un joli moment léger.

Lexie vit dans une famille d’accueil depuis que ça mère a disparu en allant passer un entretien d’embauche. Elle y est bien, mais il lui manque quelque chose… Alors elle décide de créer un club avec ses amies. Un Club où les gens perdus comme elle trouveront du soutien.

Comme tous les autres romans de Cathy Cassidy celui-ci n’échappe pas à la règle et m’a également fait passer un très bon moment.
On retrouve la formule qui fonctionne dans presque tous ses romans : une bande de jeunes qui se retrouve, s’entraide et crée un événement pour une cause. La différence ici, c’est que les personnages sont plus mûrs et plus malmenés que dans la série des filles au chocolat.
J’ai beaucoup aimé Lexie. C’est une jeune fille qui n’a pas eu la vie facile, qui est certes blessée au plus profond d’elle même, mais elle garde espoir tout en ayant la tête sur les épaules. J’ai aussi beaucoup aimé tous les personnages qui l’entour, même si Marley méritait parfois quelques paires de claques !
L’ensemble tien très bien la route et j’ai hâte de découvrir les autres aventures de Lexie et ses amis. Parce que même si la fin est bien, il y a encore plein de choses que je veux savoir sur les différents personnages.

Je remercie Nathan pour cette lecture.

6/65

Résultats concours Challenge Jeunesse / YA #7 [Nathan]

 

Voici les tant attendus résultats du concours Nathan ! Et pour une fois je trouve que je ne suis pas trop en retard ^^ (Quoi ?)

Voici les noms des gagnants :

♣ Pour J’ai égaré la lune : Lire & vous
♣ Pour Piège à la Bastille :  Léa Fg. (44)

Félicitations à vous ! Je me charge des envois, j’essaye de faire ça le plus rapidement possible.

Concours Challenge Jeunesse / YA #7 [Nathan]

Pour ce nouveau concours, je vous propose de tenter votre chance pour gagner des romans des éditions Nathan. Il y a deux livres en jeu.

Résumé :  » Quand j’étais petite, j’imaginais ma vie à vingt ans. J’irais à la fac à New York, je partagerais une petite chambre avec une coloc râleuse, et mon copain m’appellerait « chérie ».
Je viens d’avoir vingt ans. Je vais à la fac à Tokyo, je partage une grande maison avec six colocs géniaux, et ma copine m’appelle « ma petite otarie ».
Alors oui, je suis peut-être pas très forte en imagination de vie. Mais tu sais quoi ? C’est pas grave.
La vie, c’est comme une blague. C’est plus rigolo quand t’as pas deviné la fin. « 

Résumé : Paris, juin 1789. Gabriel, jeune apprenti imprimeur, est heureux : il s’apprête à demander la main de son amoureuse Virginie à son père, l’imprimeur qui l’emploie. Or on l’accuse d’être l’auteur d’un pamphlet injurieux contre la reine ! Le voilà arrêté et embastillé. Le pire, c’est qu’il a bel et bien imprimé ce pamphlet… sous la contrainte.
Du fond de son cachot, alors que tout le désigne comme coupable, il ne peut prouver son innocence. Il n’a d’autre choix que de s’évader. Mais peut-on seulement s’évader de la terrible Bastille ?

Conditions de participation :
Tout le monde est bienvenu mais bien évidemment tous les inscrits au challenge auront droit à la fameuse chance supplémentaire, les participants « actifs » auront eux droit à 3 chances supplémentaires.
– Remplissez le formulaire ci-dessous.
–  Les envois se font en France.
Pour les participants du challenge, rappelez-moi le pseudo sous lequel vous avez participé que je n’oublie pas votre +1 ou +3 !
– Pour avoir d’autres chances supplémentaires vous pouvez aimer ma page Facebook ICI, mon compte Twitter ou encore la page Facebook de la maison d’éditions ICI (Vous pouvez cumuler 3 chances supplémentaires).
– Les lots sont envoyés par la maison d’édition. Ni elle, ni moi ne pouvons être tenues responsable en cas de perte du lot par la poste.
– Une seule participation par foyer : même non, même adresse.
– Les gagnants seront tirés au sort parmi les bonnes réponses.
– En participant vous nous donnez le droit de citer votre prénom et la première lettre de votre Nom ainsi que votre département si vous ne possédez pas de pseudo.

Concours ouvert de aujourd’hui jusqu’au samedi 27 octobre 23h59

Le goût amer de l’abîme – Neal Shusterman

♦ Éditeur : Nathan
♦ Nombre de pages : 400
 Date de parution : 30 août 2018
♦ Prix : 16,95€
♦ Acheter : Amazon

Résumé : Caden est un adolescent de quinze ans ordinaire, qui s’intéresse à l’athlétisme et aux jeux vidéo. Pourtant, il adopte un comportement de plus en plus étrange aux yeux de ses parents : il marche seul et pieds nus dans les rues, craint que ses camarades de classe ne veuillent le tuer… Dans son esprit, Caden est devenu le passager d’un navire voguant sur des mers déchaînées.
Lorsque cela devient trop difficile pour lui de garder le contact avec la réalité, ses parents doivent l’interner en asile psychiatrique. Commence pour le jeune homme un long voyage qui doit le mener au plus profond des abysses, au risque de s’y noyer…
Inspiré d’une histoire vraie, un roman d’une justesse incroyable sur les maladies mentales.

Mon avis : Je suis fan de la série « La faucheuse » de l’auteur et j’avais hâte de découvrir un de ses autres romans.

Caden mène une vie normale jusqu’au jour où il est de plus en plus bizarre. Quand ses bizarreries ne sont plus gérables par les parents, ils sont alors obligés de l’interner en hôpital psychiatrique.

J’avais vraiment hâte de commencer ce livre. Si vous suivez le blog, vous savez que j’ai lu quelques romans sur l’addiction et les maladies mentale qui touchent les ados et jeunes adultes. J’étais persuadée que j’allais être très touchée par ce roman.
Cela n’a pas été le cas… J’ai vraiment eu du mal à m’immerger dans l’histoire. Pourtant je savais qu’il parlait de schizophrénie et je savais qu’il n’allait peut-être pas facile à aborder. Le roman est écrit à travers la perception de Caden, l’ado atteint de la maladie, et il est parfois très difficile de le suivre. On alterne les moments de conscience et ceux où ça perception du monde est totalement déformée.  On saisit très vite quand on est dans l’un ou dans l’autre des états de Caden, ce n’a pas été ça qui m’a posé problème, c’est de le suivre dans son délire.
L’auteur a voulu retranscrire le ressenti du malade, sa difficulté à savoir quand il est dans la réalité et quand il est dans son délire. Cette façon de sombrer exclusivement dans le délire sans réussir à se raccrocher à la réalité.
C’est certes très intéressant, mais je n’ai pas réussi à m’attacher à Caden. Son délire m’est restée complètement étranger, peut-être parce que j’ai l’esprit totalement cartésien. Je peux avouer clairement que je n’ai pas tout compris. Je pense que c’est voulu, qu’on ne peut pas tout comprendre de ce que ressente les gens atteints par cette maladie mentale, mais ça m’a frustré un peu…
L’auteur explique son choix en fin de roman, et j’espère qu’il arrivera à vous toucher.

Je remercie Nathan pour cette lecture.

58/60