Black blade tome 1 – Froid brûlant – Jennifer Estep

♦ Éditeur : Alter Real
♦ Nombre de pages :  372
♦ Date de parution : 24 septembre 2021
♦ Prix : 19,90
♦ Acheter : Amazon

Résumé : « Visitez Cloudburst Falls, la ville la plus magique d’Amérique ! »
Cloudburst Falls est le seul endroit au monde où les magicks – des gens dotés de pouvoirs –, et les êtres surnaturels peuvent vivre au grand jour. Des Familles rivales, véritables mafias aux facultés redoutables, dirigent la cité, assurant la protection des quartiers qu’ils se sont octroyés.
Et moi dans tout ça ? J’essaie d’éviter les ennuis. Après tout, squatter le sous-sol de la bibliothèque municipale et ne jamais sortir sans l’épée en sang-fer qui a appartenu à ma mère sont des risques suffisants. Mon CV parle pour moi : voleuse hors pair, rien ne me résiste. Pas le choix, je dois me faire discrète. Et s’il n’y avait que ça… J’ai un autre don, très convoité, qui pourrait me mettre en danger.
Un jour, j’assiste à un règlement de comptes. Le sexy Devon de la Famille Sinclair est sur le point de se faire tuer, et je n’ai que deux options : rester dans l’ombre et le laisser mourir, ou m’exposer pour lui sauver la vie. Bon, ben, j’ai dû me planter. Les Familles ont assassiné ma mère, et on dirait bien que je vais finir comme elle…

Mon avis : Un peu d’urban fantasy à la sauce young adult pour varier un peu les plaisirs… Pourquoi pas ? Encore plus quand c’est écrit par Jennifer Estep.

Lila vit seule depuis le décès de sa mère. Elle n’a que 17 ans mais elle s’est prise en charge depuis quelques années et elle vit très bien comme ça ! Mais le destin met la famille Sinclair sur son chemin. Et même si elle s’est juré d’éviter les familles de Cloudburst Falls, elle n’a pas vraiment le choix…

Lila est un personnage atypique. Aussi tendre que dure. Aussi décidée de naïve. Aussi déterminée que paumée. C’est une contradiction vivante. La vie ne l’a pas épargnée et c’est vrai qu’elle a dû apprendre à faire face à la dure réalité du monde. Grandi trop vite, elle a dû faire des choix d’adulte mais a parfois encore des réactions d’enfant. C’est tout ce qui fait son charme et je m’y suis attachée facilement.
L’intrigue est plutôt classique, des familles ennemies qui ne pense qu’à elles et se battent pour avoir plus de pouvoir et de territoire. Une vengeance sous-jacente qu’on sent tout le long de la lecture. Et Lila au milieu de tout cela qui essaye de s’en sortir vivante en comptant les points.
Ce qui fait l’originalité du roman, c’est l’univers dans lequel est planté l’histoire. Une ville particulière, un peu hors du temps où se côtoient humains et créatures magiques, les premiers étant fascinés par les seconds qui eux les méprisent. Et des monstres cachés, qu’on ne fait qu’apercevoir mais qui titille notre imagination.
Le tout donne une histoire qui m’a beaucoup plu. Même si certains personnages sont un peu stéréotypés (c’est ce qui arrivent aussi lorsque l’ont lit beaucoup de livre de ce genre), le tout tient la route et permet de passer un bon moment. Le suspens est présent et le premier tome permet de poser les bases d’une série que que j’ai envie de continuer.

Ce livre entre dans le cadre du blog tour organisé par Méliane.

36/35

 

InCriptid tome 1 – Tango endiablé – Seanan McGuire

♦ Éditeur : Alter Real
♦ Nombre de pages :  421
♦ Date de parution : 27 septembre 2019
♦ Prix : 22,00€
♦ Acheter : Amazon

Résumé : Cryptide : Toute créature dont l’existence n’a pas encore été prouvée par la science. Voir aussi à « Monstre » Cryptozoologue : Toute personne qui pense que chasser les cryptides est une bonne idée. Voir aussi à « Idiot » Des goules. Des fantômes. Des créatures de la nuit…. Depuis des générations, la famille Price étudie les monstres du monde entier, et s’efforce de les protéger. Verity Price, elle, a d’autres plans d’avenir en tête. Pour se plier à la tradition familiale, elle a suivi des études en cryptozoologie, mais elle préfère danser le tango plutôt que de s’intéresser aux démons. Elle décide donc de s’installer pour un an à Manhattan afin de poursuivre sa carrière de danseuse de salon professionnelle. Une vie simple, en apparence. Sauf que… Elle a des souris qui parlent, une cousine mathématicienne et télépathe, et surtout elle se retrouve confrontée à un assassin professionnel mandaté par le Covenant de St-George. Cette organisation est l’ennemie jurée de la famille Price et veut à tout prix purger la ville des créatures surnaturelles qui l’habitent. Quand une fille Price rencontre un garçon du Covenant, il faut s’attendre à des étincelles, des danses endiablées, et de nombreux dommages collatéraux. Et pour couronner le tout, des cryptides locaux disparaissent, d’étranges hommes-lézards hantent les égouts, et quelqu’un s’amuse à répandre des rumeurs à propos d’un dragon soi-disant endormi sous la ville…. Une vie simple ? Pas si sûr !

Mon avis : Cela faisait longtemps que je n’avais pas lu d’urban fantasy, et tout comme les romans policiers, ce genre me manquait. Cette petite lecture allait donc réparer ce manque.

Comment faire pour vivre pleinement sa passion de la danse quand votre famille a pour but depuis plusieurs générations d’aider les espèces différentes ? C’est ce que s’efforce de faire Verity même si le devoir familiale la rattrape bien souvent.

J’ai passé un excellent moment avec ce livre. Je l’ai lu en plusieurs fois parce que la période fait que je manquais d’un peu de temps mais c’était toujours avec grand plaisir que je retrouvais Verity.
C’est un personnage comme je les aime. Très forte et qui sait où elle veut aller. Elle sait cibler ses priorités, et même quand la situation se complique, elle arrive toujours à trouver une solution qui allie devoir et plaisir. Bon, elle a aussi quelques faiblesses mais c’est ce qui la rend attachante : son côté je fonce et je réfléchis après est ce qui m’a le plus le plus. Celui là et celui plus tendre qui fait qu’elle passe tout à ses petites souris envahissantes.
L’univers créé par l’autrice est vraiment riche. J’ai découvert de nouvelles créatures surnaturelles alors que je pensais en connaitre un rayon. Seannan McGuire a vraiment su inventer des monstres mignons et d’autres plus terrifiant, avec une mythologie riche et foisonnante.
L’enquête est aussi très bien menée. Même si elle n’est pas ce qui fait la grande originalité sur livre, elle se laisse suivre et permet de passer un très bon moment lecture. N’oublions pas la petite romance qui vient saupoudrer le tout, mais heureusement très légèrement 🙂

Je vous recommande vivement cette lecture si vous êtes fans d’enquêtes paranormales et de monstres originaux.

[Blog tour] Tori Dawson tome 1 – Trois mages et une margarita – Annette Marie

Éditeur : Mxm
Nombre de pages :  328
Date de parution : 16 décembre 2020
Prix : 5,99€
Acheter :Amazon

Résumé :  Quand le bar où elle a postulé se trouve être une guilde remplie de mages arrogants, Tori comprend que sa vie a pris un tournant inattendu.
Fauchée, presque à la rue et depuis peu sans emploi : voilà les raisons pour lesquelles j’ai répondu à une annonce pour un job de serveuse dans un bar minable.
Ça a commencé à partir en cacahuète quand on m’a demandé de faire un essai ce soir-là, plutôt qu’un entretien. Un test grandeur nature, histoire de voir si j’allais bien m’entendre avec leur clientèle « spéciale ».
Une réussite, vraiment.
Leurs clients étaient de gros cons, et je ne me suis pas laissé faire. C’est bien la définition de « s’intégrer », non ?
Je m’attendais à ce qu’on me montre la porte. Mais au lieu de ça… j’ai décroché le poste ?
Ce n’est qu’après que j’ai réalisé que cet endroit n’était pas un bar. C’est une guilde. Et les trois types arrogants que j’ai arrosés de margarita pendant mon essai ? Ce. Sont. Des. Mages !
Soit je suis exactement le genre de serveuse à la langue acérée dont cette guilde a besoin, soit il y a une bonne raison si personne d’autre ne veut travailler là. Et qu’est-ce que fait une fille fauchée dans une telle situation
Elle accepte le boulot, bien sûr. Et avec une augmentation, s’il vous plaît !

Mon avis : On m’a donné l’occasion de revenir à mes premiers amours avec ce blog tour et je n’ai pas eu besoin de me faire prier !

Tori se retrouve catapultée dans un monde de magie alors qu’elle cherche du travail. Ça va retourner sa vie de dure à cuire, mais elle ne s’est jamais laissé faire et ce n’est pas maintenant que cela va changer.

J’aime l’urban fantasy depuis que j’ai découvert Anita Blake, et même si j’en lis moins qu’avant, je prends toujours autant de plaisir à en lire quand ça m’arrive. Tori a rempli totalement la fonction que j’attends pour un personnage féminin fort et avec une répartie à toute épreuve. Elle ne s’en laisse pas compter c’est un vrai plaisir de lire les dialogues.
Elle a une dynamique de groupe avec trois magiciens parfaitement équilibrée. Les trois hommes se complètent et elle arrive et pimente un peu tout ça. Par contre, je ne sais pas où l’autrice veut nous emmener niveau historie sentimentale… On a droit d’habitude à un triangle amoureux, rarement à un carré…
L’univers magique est très bien exposé. On le découvre petit à petit, juste comme il faut pour ne pas être perdu au fil de notre lecture. Tout comme Tori nous faisons nos premiers pas dans ce monde que nous ne soupçonnions pas.
Je me pose encore pas mal de questions concernant certaines choses, dont je ne vous parlerai pas pour ne pas vous spoiler, mais j’ai hâte d’avoir la réponse à mes questions dans les prochains tomes.
J’aime les sorcières, les magiciens, les vampires, les loups-garous et autre personnages fantastiques, et avec ce premier tome, je n’ai pas été déçue ! VIviement la suite.

Je remercie Mxm et Between Dreams an Reality pour cette lecture et ce blog tour.

Si vous souhaitez découvrir un peu cet histoire, en voici un petit extrait.

— Je vais prendre une margarita – une frozen margarita. Avec une cerise et un petit parasol pour décorer.

Je lui jetai un regard noir. Une boisson avec de la glace pilée ? Argh ! Je virevoltai, sortis l’appareil et y versai de la glace, et puis je cherchai le mélange à margaritas. Alors que de nouveaux clients faisaient la queue, je courus à l’arrière et faillis percuter Ramsey en fonçant vers la réserve. Je fis le tour des étagères, trouvai une boîte, et retournai à toute vitesse vers le bar. Ajouter les ingrédients, mixer, vérifier la consistance, mixer à nouveau. Voilà, ça irait.

Je versai le tout dans un verre à margaritas et le poussai vers Aaron. Il l’inspecta brièvement.

— Et la cerise ?

— Je n’ai pas de cerises.

— Il y a toujours des cerises.

Je grognai et repartis en trombe dans la cuisine. Dans la réserve, je trouvai un bocal énorme de cerises confites, et rapportai tout le pot au bar. Je dévissai le couvercle et en sortis une par la queue. Je la laissai tomber dans la frozen margarita et rajoutai même une tige de menthe pour faire bonne mesure.

— Satisfait ?

— Et le parasol ?

— Oublie-le.

— Ce n’est pas une margarita sans le parasol.

Une douzaine de clients antipathiques supplémentaires attendaient pour commander. Je commençai à me tourner vers eux.

— Je n’en veux pas s’il n’y a pas de parasol, déclara Aaron. Fais-moi…

Ma vision vira au rouge. Je me retournai vers lui et attrapai la margarita que j’avais passé cinq précieuses minutes à préparer.

— Si tu ne la bois pas, tu peux l’utiliser pour te rafraîchir !

Et je lui balançai le liquide au visage.

Charley Davidson tome 6 – Au bord de la sixième tombe – Darynda Jones

Éditeur : Milady
Nombre de pages : 429
Date de parution :  5 décembre 2014
Prix : 8,20€ coupcoeur3Notepaillons5

813pM05nq3LRésumé : Vous savez, ces mauvaises choses qui arrivent aux gens bien ? C’est moi.
La plupart des filles y réfléchiraient à deux fois avant de se fiancer à Reyes Farrow… Je ne suis pas comme la plupart des filles. Il est le fils unique du diable et moi une faucheuse en formation accro au café. Ce qui devrait nous rendre incompatibles. Et même ennemis. Mais il est aussi ténébreux, sensuel, sexy à se damner et tout ce dont j’ai jamais rêvé. Et je suis aussi détective privée. Alors quand un fichier du FBI concernant l’enfance de Reyes me tombe entre les mains… je sais que je ne devrais pas l’ouvrir. Sauf que je ne peux pas m’en empêcher. Et ça, c’est une très mauvaise idée !

Mon avis : Charley est un de mes personnages de bit-lit préféré. Si ce n’est mon personnage de bit-lit préféré. Il fallait donc que je lise ce 6ème tome acheté dès sa sortie, dès que j’en ai eu le temps.

Qui dit sixième tome dit pas de résumé personnel. Et je dirais même plus, dit également petit avis. Parce que oui c’est difficile de vous parler d’un sixième livre sans trop vous en dévoiler sur les précédents.

J’ai adoré (là je peux employer ce mot sans exagérer) retrouver Charley. C’est vraiment un personnage que j’adore (oui je sais je l’ai déjà dit mais c’est vrai !), elle a de l’humour, de l’auto-dérision et surtout elle est naturelle. Elle a des pyjamas que je pourrais mettre (c’est à dire vieux T-Shirt et pantalon avec des petits animaux) elle s’habille comme moi mais elle a ce petit plus (je ne parle pas de Reyes, mais je vas y venir) qui fait qu’elle est sexy, abordable et adorable. D’ailleurs quand je serais grande, je serais Charley.
Après Charley il y a Reyes… Et là si je me lance dans les adjectifs de descriptions je ne vais plus être crédible. Je vais ressemblais à une groupie. Oui, je sais c’est un peu bizarre de le dire d’un personnage de livre que l’on n’a jamais vu, mais les lectrices de cette saga me rejoindront sur ce point La vue. Si Reyes existait vraiment, il n’aurait pas le droit de sortir dans la rue sous peine d’émeute et La débauche à tous les coins de rue.
Le duo entre les deux fonctionnent bien. Ajoutez à ça la meilleure amie de Charley : Cookie, son oncle, son ami Snopes (lui aussi sexy, mais pourquoi elle en a autant autour d’elle !) et les différents fantômes qu’elle côtoie, saupoudrez tout ça d’enquêtes policières menées tambour battant et vous aurez un mélange qui me séduit depuis le début.

Bref la suite arrive fin du mois et j’espère bien qu’elle ne fera pas long feu !

 

29/60

29/60

Anita Blake tome 18 – Flirt – Laurell K. Hamilton

 Éditeur : Bragelone
Nombre de pages : 188
Date de parution : 27 septembre 2013
Prix : 15,00 Notepaillons2

711xKqPss0L._SL1500_Résumé : Relever les morts, c’est ce que je sais faire le mieux. D’ailleurs, je suis la meilleure du pays. Raison pour laquelle j’ai reçu peu, celui-ci m’a un certain Tony Bennington. Veuf depuis me exorbitante, un service demandé, en échange d’une peu courant : ramener feu son épouse à la vie. Mais ça, même si je suis pleine de compassion, c’est hors de question : ce qui sortirait de la tombe ne serait pas vraiment le miracle auquel s’attend cet homme. On dirait bien pourtant qu’un refus poli ne lui suffira pas et il a laissé entendre qu’il savait beaucoup de choses sur ma vie et mes amants.

Mon avis : Je continue cette série parce qu’elle a été la première du genre que j’ai lu et qu’elle a un place particulière dans ma bibliothèque, mais comme je l’ai déjà dit dans plusieurs de mes avis précédents, depuis le tome 10 le plaisir de lecture est plutôt variable…

Mon avis ne sera pas construit comme d’habitude, quand on arrive au 18ème tome d’une série, il est difficile d’en écrire un avis. Déjà, pas de résumé personnel, si vous ne connaissez pas la série, vous seriez plutôt perdu qu’autre chose. Alors je vais passer directement à mes impressions.
Pour aller à l’essentiel, je dirais que dans l’ensemble j’ai été déçu par le livre. Ça commençait plutôt bien, pour une fois le tome mettait l’accent sur l’intrigue policière et juste sur l’intrigue, avec de nouveaux personnages que j’étais contente de découvrir et là je dois bien avouer que l’auteur sait écrire ses enquêtes, qu’elles sont bien menées et qu’à chaque fois je me laisse emporter (même si pour le coup, j’avais un peu deviner le « truc »). Là où le bas blesse pour moi, c’est la vie amoureuse de l’héroïne, je n’en peux plus de cette accumulation !! C’est pas crédible pour deux sous ! Oui, je sais les vampires, les loups-garous et les zombies non plus. Mais là ça passe plus… A chaque fois je pense que l’auteure va se calmer mais non, elle en rajoute. STOP ! Parfois faut savoir d’arrêter ! Laurell, si tu m’entends…

Dans l’ensemble ma lecture a été rapide et plutôt plaisante, mais c’était parce que c’est un court roman, pas dit que le prochain me séduise. Je sais, je dis tout le temps ça, et finalement je continue, jusqu’au jour où je n’en aurai vraiment plus envie… On ouvre les paris ? 😉


Cliquez si vous souhaitez acheter.