Bureau fédéral de la magie tome 4 – L’allergie d’une furie – Annabelle Chase

♦Éditeur : Alter Real
♦Nombre de pages : 245
♦Date de parution : 12 février 2022
♦Prix : 17,00€
♦Acheter : Amazon

Résumé : Malheur ! Tout le monde tousse en ville ! Et éternue ! La faute à une vague d’allergies… Des allergies ? Peut-être, mais des allergies mortelles. Impossible que cette maladie soit d’origine naturelle. C’est une mission pour moi, l’Agent Fury ! D’autant que le Festival Annuel du Fromage approche. C’est une institution pour Chipping Cheddar, et le terrain de jeu idéal pour un démon qui a décidé de décimer toute la ville. Et comme si ça ne suffisait pas, de nouveaux voisins se sont installés dans l’impasse Munster, et ma mère ne voit pas ça d’un très bon œil, sans parler de ma grand-mère ! Une seule solution : accepter ce que je suis, et utiliser ma magie pour éviter une catastrophe. Catastrophe, vous avez dit ? Ça pourrait être mon deuxième prénom. Heureusement, je suis toujours prête à relever de nouveau défis, surtout si le shérif Fox est à mes côtés.

Mon avis : Des créatures fantastiques, un peut d’humour et une femmes plutôt jolie, intelligente et rigolote et ce livre à tout pour me plaire.

La petite ville de Chipping Cheddar se retrouve à faire face à une épidémie juste avant le festival du fromage. Mais cette épidémie a un parfum de surnaturelle, Eden doit alors faire le maximum pour y faire face.

J’ai passé un excellent moment avec ce livre. C’est un quatrième tome avec une intrigue indépendante, le file rouge de cette saga étant Eden et ses pouvoirs magiques qui évoluent et surtout sa famille frappa-dingue qui la rend totalement folle. Et on le serait à moins avec une telle famille. Les échanges avec cette famille au caractère bien trempée, pour laquelle la méchanceté est presque une profession de foi, sont délicieux. Je me suis vraiment régalée à les lire. C’est franchement le grand atout du livre. L’intrigue passe limite en arrière plan, surtout sur ce tome.
Tout s’enchaine très vite, mais c’est un peu normal parce que le livre est court, 250 pages environs. Mais c’était très bien comme ça. Ce livre je l’ai dévoré alors que j’étais dans une période où l’envie de lire était partie. La voilà d’ailleurs revenue, ouf ! Mais revenons à l’intrigue : les démons sont gentillets, du moins dans cet épisode, et lui-même est limite mignon.
Bref, c’est un livre léger, rigolo avec une intrigue qui se suit facilement, idéal à lire au jardin, sur une chaise longue avec le soleil qui revient et une boisson fraîche !

Je remercie Alter Real pour cette lecture.

Arcadia Bell tome 1 – Transperser la pénombre – Jenn Bennett

♦Éditeur : Alter Real
♦Nombre de pages :  512
♦Date de parution : 30 janvier 2022
♦Prix : 24,00€ / 5,99€ numérique
♦Acheter : Amazon

Résumé : Un soir, son passé lui explose en pleine figure. Elle tombe sur un flash info à la télévision : ses parents, des adeptes de la magie noire accusés d’avoir assassiné des membres éminents de plusieurs Ordres magiques, ont refait surface. Les ennemis publics numéro un sont de retour !
Sauf qu’ils ont toujours clamé leur innocence.
Il est peut-être temps pour Arcadia de faire éclater la vérité. De toute façon, elle n’a plus le choix : si elle ne fait rien, elle sera livrée à Luxe, le plus puissant des Ordres magiques, qui réclame la tête de ses parents, et à défaut, la sienne.
Et le pire ? Elle n’a que deux semaines pour sauver sa peau. Une partie de plaisir…
Pour avoir une chance de s’en sortir, elle doit faire appel à l’exaspérant Lon Butler. Elle le sent, ce démonologiste aussi arrogant que mystérieux cache bien des secrets.
Une course contre la montre s’engage, et cette fois, la fuite n’est pas une option.

Mon avis : Depuis quelques temps, je reviens à mes premières amours, les livres policier et l’urban fantasy. Donc ce roman à la couverture coloré et au résumé intéressant ne pouvait que me séduire.

Cady est de prime abord une barmaid tout ce qu’il y a de plus normale. Mais c’est une magicienne qui se cache car elle est recherchée. Sauf qu’elle doit sortir de l’ombre pour sauver ses parents.

J’ai mis du temps à lire ce roman, mais j’ai du mal à lire en ce moment. Je suis énormément fatiguée et je m’endors sur les livres. Mais je l’ai adoré ! J’ai vraiment apprécié ma lecture et j’ai eu le temps de la savourer.
L’univers dans lequel vit Cady n’est pas nouveau mais il a ses particularités : la magie est mélangée aux démons et tout cela tient la route. J’ai vraiment aimé découvrir cet univers et de l’apprivoiser à chaque page. Il est très rechercher et on sent qu’il nous réserve encore des surprises dans les prochains tomes.
Cady est un personnage attachant. Un peut tête brulée, qui ne se laisse pas faire, mais quand même un peu naïve. Elle affronte la menace seule depuis plusieurs années mais est encore bien naïve en ce qui concerne sa famille. C’est ce mélange qui la rend humaine, accessible et attachante. Les personnage secondaires sont également très bien plantés et donne du relief à l’histoire. On a envie de les retrouver dans les tomes suivants.
L’intrigue est bien trouvée également, même si l’autrice utilise des ficelles qui ont déjà fait recette dans d’autres romans du même style. Cela ne gâche pas la lecture, bien au contraire, car ce roman n’a pas les défauts de certains premiers tomes, le rythme est soutenu même s’ils plante le décor et l’univers.
La suite est prévue pour janvier et j’ai hâte de la découvrir.

Je remercie Alter Real pour cette lecture.

Bérénice Libretti tome 1 – A la recherche du livre perdu – Magali Lefebvre

♦Éditeur : Alter Real
♦Nombre de pages :  220
♦Date de parution : 17 décembre 2021
♦Prix : 18,00€
♦Acheter : Amazon

Résumé : Bérénice vient de décrocher un nouveau boulot : bibliothécaire.
Mais pas dans une bibliothèque comme les autres. Cachée dans le cagibi d’une entreprise parisienne, Babel-Babylone abrite des ouvrages magiques, et son directeur est une divinité mésopotamienne. Rien que ça !
Bérénice adore ce job, même si elle ne comprend pas pourquoi on l’a choisie. Elle travaille avec un homme-poulpe et un spectre. Normal qu’elle s’interroge !
Et puis un jour, un livre est dérobé.
On charge Bérénice de l’enquête. Oui, oui, elle, malgré son manque d’expérience.
Des indices l’amènent à Nils, un métamorphe sexy, au sourire à tomber. Elle, sous le charme ? Pas du tout… Son truc, c’est les livres. Enfin, presque toujours !
Bérénice va découvrir que derrière ce vol de livre se joue un conflit dont les enjeux la dépassent.
Sauf si elle est plus que ce qu’elle croit …

Mon avis : J’avais envie de revenir un peu vers l’urban fantasy. Avec un personnage féminin qui me donne envie de m’évader. Il m’a suffi de jeter un œil à cette couverture pour me laisser tenter. Bon, le résumé n’était pas mal non plus…

Bérénice est bibliothécaire. Mais pas une bibliothécaire comme les autres. Elle garde des livres magiques avec un fantôme et un homme-poulpe. Sa petite routine installée depuis un an bascule lorsqu’un livre est dérobé…

J’ai vraiment beaucoup aimé cette lecture. Elle est courte et rapide et pas un instant je ne me suis ennuyée. Passé les 20 premières pages qui plantent le décor, on rentre directement dans l’action. Ce que j’apprécie dans les livres, c’est être portée par l’histoire sans être accablée de descriptions ou de tergiversations. Et ici j’ai été servie ! L’autrice va droit à l’essentiel, ne nous expliquant que ce dont nous avons besoin pour pouvoir comprendre l’intrigue et le monde magique dans lequel vit Bérénice. Le tout est simple, rapide et complet. Ou presque. J’ai quand même dû chercher ce qu’était un Éfrit (bein oui, je ne connais pas toutes les créatures magiques et divines).
Le monde est bien pensé et l’intrigue se tient très bien. J’ai dévorée les pages pour connaitre la fin. Les personnages sont attachants. Bérénice est une femme qui sait ce qu’elle veut, même si elle n’a pas toujours confiance en elle. Elle est maline et s’adapte vite. J’ai aimé le trio qu’elle forme avec le fantôme et l’homme-poule, ils sont complémentaires et cela leur permet de vite résoudre les énigmes.
Ce roman comporte tout ce que j’aime : de la magie, un monde qui sort du commun, des personnages forts et attachants, un peu de romance avec une intrigue qui nous porte vite et qui donne surtout envie de découvrir la suite des aventure de Bérénice.

Je remercie Alter Real pour cette lecture.

Black blade tome 1 – Froid brûlant – Jennifer Estep

♦ Éditeur : Alter Real
♦ Nombre de pages :  372
♦ Date de parution : 24 septembre 2021
♦ Prix : 19,90
♦ Acheter : Amazon

Résumé : « Visitez Cloudburst Falls, la ville la plus magique d’Amérique ! »
Cloudburst Falls est le seul endroit au monde où les magicks – des gens dotés de pouvoirs –, et les êtres surnaturels peuvent vivre au grand jour. Des Familles rivales, véritables mafias aux facultés redoutables, dirigent la cité, assurant la protection des quartiers qu’ils se sont octroyés.
Et moi dans tout ça ? J’essaie d’éviter les ennuis. Après tout, squatter le sous-sol de la bibliothèque municipale et ne jamais sortir sans l’épée en sang-fer qui a appartenu à ma mère sont des risques suffisants. Mon CV parle pour moi : voleuse hors pair, rien ne me résiste. Pas le choix, je dois me faire discrète. Et s’il n’y avait que ça… J’ai un autre don, très convoité, qui pourrait me mettre en danger.
Un jour, j’assiste à un règlement de comptes. Le sexy Devon de la Famille Sinclair est sur le point de se faire tuer, et je n’ai que deux options : rester dans l’ombre et le laisser mourir, ou m’exposer pour lui sauver la vie. Bon, ben, j’ai dû me planter. Les Familles ont assassiné ma mère, et on dirait bien que je vais finir comme elle…

Mon avis : Un peu d’urban fantasy à la sauce young adult pour varier un peu les plaisirs… Pourquoi pas ? Encore plus quand c’est écrit par Jennifer Estep.

Lila vit seule depuis le décès de sa mère. Elle n’a que 17 ans mais elle s’est prise en charge depuis quelques années et elle vit très bien comme ça ! Mais le destin met la famille Sinclair sur son chemin. Et même si elle s’est juré d’éviter les familles de Cloudburst Falls, elle n’a pas vraiment le choix…

Lila est un personnage atypique. Aussi tendre que dure. Aussi décidée de naïve. Aussi déterminée que paumée. C’est une contradiction vivante. La vie ne l’a pas épargnée et c’est vrai qu’elle a dû apprendre à faire face à la dure réalité du monde. Grandi trop vite, elle a dû faire des choix d’adulte mais a parfois encore des réactions d’enfant. C’est tout ce qui fait son charme et je m’y suis attachée facilement.
L’intrigue est plutôt classique, des familles ennemies qui ne pense qu’à elles et se battent pour avoir plus de pouvoir et de territoire. Une vengeance sous-jacente qu’on sent tout le long de la lecture. Et Lila au milieu de tout cela qui essaye de s’en sortir vivante en comptant les points.
Ce qui fait l’originalité du roman, c’est l’univers dans lequel est planté l’histoire. Une ville particulière, un peu hors du temps où se côtoient humains et créatures magiques, les premiers étant fascinés par les seconds qui eux les méprisent. Et des monstres cachés, qu’on ne fait qu’apercevoir mais qui titille notre imagination.
Le tout donne une histoire qui m’a beaucoup plu. Même si certains personnages sont un peu stéréotypés (c’est ce qui arrivent aussi lorsque l’ont lit beaucoup de livre de ce genre), le tout tient la route et permet de passer un bon moment. Le suspens est présent et le premier tome permet de poser les bases d’une série que que j’ai envie de continuer.

Ce livre entre dans le cadre du blog tour organisé par Méliane.

36/35

 

InCriptid tome 1 – Tango endiablé – Seanan McGuire

♦ Éditeur : Alter Real
♦ Nombre de pages :  421
♦ Date de parution : 27 septembre 2019
♦ Prix : 22,00€
♦ Acheter : Amazon

Résumé : Cryptide : Toute créature dont l’existence n’a pas encore été prouvée par la science. Voir aussi à « Monstre » Cryptozoologue : Toute personne qui pense que chasser les cryptides est une bonne idée. Voir aussi à « Idiot » Des goules. Des fantômes. Des créatures de la nuit…. Depuis des générations, la famille Price étudie les monstres du monde entier, et s’efforce de les protéger. Verity Price, elle, a d’autres plans d’avenir en tête. Pour se plier à la tradition familiale, elle a suivi des études en cryptozoologie, mais elle préfère danser le tango plutôt que de s’intéresser aux démons. Elle décide donc de s’installer pour un an à Manhattan afin de poursuivre sa carrière de danseuse de salon professionnelle. Une vie simple, en apparence. Sauf que… Elle a des souris qui parlent, une cousine mathématicienne et télépathe, et surtout elle se retrouve confrontée à un assassin professionnel mandaté par le Covenant de St-George. Cette organisation est l’ennemie jurée de la famille Price et veut à tout prix purger la ville des créatures surnaturelles qui l’habitent. Quand une fille Price rencontre un garçon du Covenant, il faut s’attendre à des étincelles, des danses endiablées, et de nombreux dommages collatéraux. Et pour couronner le tout, des cryptides locaux disparaissent, d’étranges hommes-lézards hantent les égouts, et quelqu’un s’amuse à répandre des rumeurs à propos d’un dragon soi-disant endormi sous la ville…. Une vie simple ? Pas si sûr !

Mon avis : Cela faisait longtemps que je n’avais pas lu d’urban fantasy, et tout comme les romans policiers, ce genre me manquait. Cette petite lecture allait donc réparer ce manque.

Comment faire pour vivre pleinement sa passion de la danse quand votre famille a pour but depuis plusieurs générations d’aider les espèces différentes ? C’est ce que s’efforce de faire Verity même si le devoir familiale la rattrape bien souvent.

J’ai passé un excellent moment avec ce livre. Je l’ai lu en plusieurs fois parce que la période fait que je manquais d’un peu de temps mais c’était toujours avec grand plaisir que je retrouvais Verity.
C’est un personnage comme je les aime. Très forte et qui sait où elle veut aller. Elle sait cibler ses priorités, et même quand la situation se complique, elle arrive toujours à trouver une solution qui allie devoir et plaisir. Bon, elle a aussi quelques faiblesses mais c’est ce qui la rend attachante : son côté je fonce et je réfléchis après est ce qui m’a le plus le plus. Celui là et celui plus tendre qui fait qu’elle passe tout à ses petites souris envahissantes.
L’univers créé par l’autrice est vraiment riche. J’ai découvert de nouvelles créatures surnaturelles alors que je pensais en connaitre un rayon. Seannan McGuire a vraiment su inventer des monstres mignons et d’autres plus terrifiant, avec une mythologie riche et foisonnante.
L’enquête est aussi très bien menée. Même si elle n’est pas ce qui fait la grande originalité sur livre, elle se laisse suivre et permet de passer un très bon moment lecture. N’oublions pas la petite romance qui vient saupoudrer le tout, mais heureusement très légèrement 🙂

Je vous recommande vivement cette lecture si vous êtes fans d’enquêtes paranormales et de monstres originaux.