Outliers tome 1 – Les anomalies – Kimberly McCreight

Éditeur : Collection R
Nombre de pages : 378
Date de parution : 20 octobre 2016
Prix : 17,90€ Notepaillons4

51pz1tda0clRésumé : Tout commence par un texto : Wylie, stp, j’ai besoin de ton aide.
Cassie a disparu et ses SMS laissent craindre le pire : qu’est-elle partie faire dans les forêts denses du Maine ? A-t-elle été kidnappée ? Est-elle en danger de mort ?
Aidée de Jasper, petit ami de Cassie, Wylie surmonte son agoraphobie pour aller à sa recherche. Mais son mauvais pressentiment se fait de plus en plus insistant : et si de bien plus noirs secrets se cachaient derrière la disparition de Cassie ? Des secrets à même de bouleverser l’équilibre du monde ?
Ce premier tome haletant multiplie les faux-semblants et l’inquiétante étrangeté en un crescendo qui le rend impossible à lâcher : c’est LE thriller YA qui donne ses lettres de noblesse au genre !

Mon avis : J’ai commencé ce roman sans trop savoir à quoi m’attendre. Je ne me souvenais plus trop de la 4ème de couverture et je ne l’ai pas relu. Ça permet de le commencer sans idées toutes faites.

Depuis la mort de sa mère Wylie ne sort plus de chez elle, elle ne peut pas c’est au dessus de ses forces. Mais un SMS reçu de sa meilleure amie Cassie pourrait tout changer. Même si elle doit sortir avec le petit copain de Cassie, Jasper, qu’elle n’apprécie pas trop. Mais il faut qu’elle aille aider Cassie.

J’ai donc commencé ce livre à l’aveuglette, si vous me permettez l’expression. Mais ça n’a pas desservi l’histoire, bien au contraire. J’ai découvert Wylie et j’ai appris à la connaître. Je dois bien avouer que j’ai eu parfois du mal à la comprendre, mais ça c’est une question de caractère. Je n’arrive absolument pas à m’imaginer cette peur de sortir, de communiquer avec l’extérieur. J’ai du mal à comprendre qu’on en arrive là, mais je ne juge pas pour autant les personnes qui le subissent. Je sais parfaitement que ce genre de peur ne se contrôle pas, et qui sait, elle pourrait m’atteindre un jour… Bref, au départ il est vrai que Wylie m’a un peu agacé mais très vite elle m’a impressionnée par ses réactions et le courage dont elle fait preuve pour aider sa meilleure amie.
Après ces premières pages où l’on prend contact avec Wylie, on est vite happé par l’intrigue. On se pose plein de questions, pourquoi Cassie est partie ? Et surtout avec qui ? Pourquoi veut-elle partir maintenant ? Pourquoi ne peut-elle le faire seule ? La pression monte doucement et les évènements s’enchainent sans qu’on arrive à trouver une seule réponse. Enfin, moi j’ai eu du mal. Le mystère s’épaissit et la solution devient de moins en moins évidente. Le dénouement m’a d’ailleurs laissé sur le c*l ! Surtout que, non content de nous livrer la raison de tout ça, l’auteur décide que ce n’est pas assez et qu’il en rajoute une couche à la toute fin !J’ai apprécié la lecture de ce livre et j’attends la suite avec curiosité.

Je remercie la Collection R pour cette lecture.

25/65

25/65

Le piège de la belle au bois dormant – Mary Higgins Clak et Alafair Burke

Éditeur : Albin Michel
Nombre de pages : 320
Date de parution : 16 novembre 2016
Prix :  22,00€

51lei2ekuulRésumé : Leur réputation n’est plus à faire : après le succès de L Affaire Cendrillon et de La Mariée était en blanc, le duo de choc Mary Higgins Clark – Alafair Burke revient pour une nouvelle enquête de Laurie Moran.
La productrice de Suspicion, l émission de télé-réalité spécialisée dans la reconstitution de cold cases, s est laissée convaincre par Casey Carter, tout juste libérée de prison après une peine de de quinze ans pour le meurtre de son fiancé, Hunter Raleigh. Si pour la presse et l opinion publique Casey reste une criminelle, celle-ci continue de clamer son innocence, et Suspicion est sa seule chance de la prouver.
Entre les nombreuses jalousies et rivalités que suscitait les fiançailles de Casey et Hunter, héritier d une des plus grandes fortunes américaines, et l arrivée d un jeune loup aux dents longues pour remplacer le précédent présentateur de Suspicion, l enquête et l émission de Laurie s annoncent difficiles…

l_avis10
… Sophie : Casey vient d’être libérée de prison après une condamnation pour homicide involontaire sur son petit ami. Quinze années enfermées mais qu’elle a mises à profit pour tenter de prouver son innocence. En sortant de l’enfer elle fait appel à Laurie, productrice d’une émission traitant d’affaires criminelles non résolues, pour l’aider à laver son honneur. Au fur et à mesure que les recherches avancent toutes les preuves ramènent vers Casey. Serait-elle réellement coupable? Dans ce cas pourquoi avoir fait appel à la journaliste qui s’est trouvée face à de nombreuses portes fermées en cherchant des personnes pour venir témoigner dans son émission. Et si Casey est innocente, à la place de qui a-t-elle payé le crime?

Un livre qui se lit avec une grande fluidité. Même si les amateurs de romans policiers pourront le trouver décevant car les premiers chapitres laissent entrevoir le dénouement, il n’en reste pas moins un livre distrayant. Mary Higgins Clark reste fidèle à son style. Je trouve toutefois la rédaction plus épurée au niveau des détails qui pouvaient paraître inutiles et rendre la lecture fastidieuse pour certains. Peut-être devons nous ce changement à sa collaboration avec Alafair Burke? Des chapitres très courts. Une histoire un peu simpliste mais plaisante. Seul bémol, je trouve que certains chapitres sont un peu répétitifs. Je recommande ce livre pour passer un moment de détente à l’état pur. Mais il ne faut surtout pas s’attendre à être tenu en haleine par une énigme passionnante qui fait se creuser les méninges. Hormis un minuscule rebondissement, rien de sensationnel.

Bas les masques – Pieter Aspe

Éditeur : Albin Michel
Nombre de pages : 3312
Date de parution : 2 novembre 2016
Prix :  18,50€

51prncubqllRésumé : Qui a assassiné la belle Katja au cours d’une folle nuit de carnaval à Blankenberge près de Bruges ? Joris, la dernière personne avec laquelle on l’a aperçue, reste introuvable. Sa mère, une femme dépressive au passé mystérieux, prétend ne pas savoir où il se trouve. Pourquoi n’a-t-elle jamais voulu révéler qui était le père de Joris ? Liesse populaire, secrets de famille, prostitution, meurtres… entre deux bocks de Duvel et quelques péripéties conjugales hautes en couleurs, le commissaire Van Inn et son fidèle adjoint Versavel mènent une enquête qui ne sera pas de tout repos !

 

l_avis10
…Sophie : Katja Geenen, belle jeune femme insouciante, est retrouvée assassinée en pleine période de carnaval. Le Commissaire Van In et l’inspecteur en chef Versavel sont chargés de retrouver son meurtrier. Joris, jeune homme de 18 ans et dernière personne aperçue avec la victime, reste introuvable. Au fur et à mesure de leurs investigations les policiers découvrent que tous les protagonistes de l’histoire ont un passé trouble. Charge à eux d’éclaircir tous ces mystères pour résoudre leur enquête.

J’ai trouvé ce livre un peu « lourd »à lire. J’entends par là que bien que je tourne des pages, j’ai eu l’impression de ne pas avancer dans l’histoire. Malgré tout la curiosité m’a poussé à poursuivre ma lecture pour découvrir l’assassin de Katja. Une mauvaise rencontre ou une personne de son entourage? Très vite le récit s’oriente vers Joris, le jeune homme qui accompagnait la victime la dernière fois qu’elle a été vue. Malheureusement le récit s’enlise quelques peu et s’éloigne du sujet principal pour se concentrer sur certains suspects. Trop de passages dans les bistrots où nos policiers vont boire leur bière pour réfléchir. J’ai trouvé aussi l’auteur quelques peu imbu de sa personne dans la mesure où il y fait référence deux fois au cours du récit. Par contre, rendons à césar ce qui est à césar, j’ai été très agréablement surprise par le dénouement de l’histoire qui n’est malheureusement développée que sur quelques pages à la fin du livre.

Les nuits de la Saint-Jean – Viveca Sten

Éditeur : Le livre de poche
Nombre de pages : 432
Date de parution : 4 mai  2016
Prix :  7,60€

812rdi2dgelRésumé : Sur l’île de Sandhamn, une jeune fille a disparu au cours de la nuit. L’inspecteur Thomas Andreasson et son équipe ratissent les lieux, mais Lina Rosén est introuvable. L’enquête conclut à une noyade accidentelle. Quelques mois plus tard, Nora Linde, l’amie d’enfance de Thomas, décide de prendre quelques jours de vacances sur l’île avec ses enfants. En jouant dans la forêt, ses deux garçons font une découverte macabre : des restes humains enfouis dans un sac sous la neige. Est-il possible que ce soit le cadavre de Lina ? Et quelle est cette ombre qui menace les Rosén ? Malgré l’absence de pistes, Thomas et Nora ont un étrange pressentiment : l’assassin de Lina n’en a pas fini avec sa sinistre mission.

l_avis10

…Sophie : Polar scandinave aux noms suédois imprononçables qui rendent la situation des personnages parfois difficile.

A la base une bonne intrigue; une jeune fille disparaît. Quelques mois plus tard des restes humains sont retrouvés, les recherches policières qui avait été arrêtées reprennent.

Malheureusement le récit s’enlise et n’avance pas. Une histoire de déboires amoureux développée à outrance et sans aucun intérêt pour l’enquête. Des chapitres historiques qui tombent comme des cheveux sur la soupe. Pourtant habituée des Mary Higgins Clark et de ses détails à n’en plus finir, j’ai trouvé ce livre long, creux et ennuyeux avec un dénouement prévisible plusieurs chapitres avant une fin bâclée.
Une grosse déception pour moi qui découvrais cet auteur.

Les jumelles – Claire Douglas

Éditeur : Harper Collins / Noir
Nombre de pages : 341
Date de parution : 19 octobre  2016
Prix :  17,90€ Notepaillons4

51neohhlpdlRésumé : Après un accident tragique, obsédée par la mort de sa sœur Lucy, Abi s’installe à Bath dans l’espoir de reprendre pied. Mais elle y rencontre Beatrice et Ben, un couple de jumeaux qui l’attirent dans leur univers privilégié et trouble…
Invitée par Bea à vivre dans l’hôtel particulier qu’elle partage avec Ben, Abi met tout en œuvre pour satisfaire les exigences de ses amis. Aimantée par eux mais déstabilisée par leurs comportements étranges, elle est poussée vers la folie quand elle est visée ? mais l’est-elle vraiment ? par des événements inquiétants qui se produisent dans la maison…
Thème romanesque par excellence, la gémellité est ici abordée sous l’angle d’un suspense psychologique prenant qui joue des aspects les plus sombres de cette relation fusionnelle, dangereuse, et qui les révèle sans tabous.

Mon avis : Pour ceux qui ne le savent pas encore, Mosaïc a changé de nom et s’appelle maintenant Harper Collins. On y trouve toujours des thriller et celui-ci m’a fait sérieusement de l’œil. Alors vous connaissez ma faiblesse : j’ai cédé !

Abi a perdu sa sœur jumelle et se sent responsable de sa mort. Elle rencontre alors une jeune femme qui lui ressemble et qui elle aussi a un jumeau (vous me suivez ?). Rien de bien extraordinaire, jusqu’à ce qu’Abi emménage avec Beatrice et Ben.

Dès le départ on nage dans le flou. On n’apprend pas de suite ce qui est arrivé à Abi et sa jumelle. C’est petit à petit que l’auteure nous dévoile tout ça. Elle fait de même avec l’histoire de Bea et Ben. Il y a donc deux secrets qu’on a envie de connaître (et vite tant qu’à faire). Et comme si ce n’était pas suffisant Claire Douglas nous en rajoute un troisième ! Oui, elle ose, pour le plus grand plaisir du lecteur.
On navigue alors en eaux troubles. On émet toutes sortes d’hypothèses qui parfois se révèlent vraies, parfois fausses. La galerie de personnages imaginées par l’auteure et elle aussi très sombre et très floues. Idéal pour que les soupçons voyagent de l’un à l’autre et que le lecteur y perde le peu de latin qu’il a !
C’est une intrigue finement imaginée où le lecteur aime faire des suppositions qui se vérifient parfois. Je ne sais pas comment l’auteure à trouvé l’idée, ni comment elle l’a peaufiné mais indéniablement il y a du travail. J’ai adoré la fin du roman. Vraiment ! Je ne pensais pas à une telle fin, sur deux points que je vous laisserai découvrir. Un petit bémol toutefois, l’histoire tire parfois en longueur… Mais rien que la fin n’a su rattraper. Vous avez donc deviné que j’ai passé un très bon moment avec ce livre.

Je remercie Harper Collins pour cette lecture.