Cœurs en fuite – Agnès Laroche

Éditeur : Rageot / Heure noire
Nombre de pages : 145
Date de parution : 22 mars 2017
Prix : 7,90€

Résumé : Le père d’Alex est un dangereux mafieux, celui de Jade le policier qui l’a traqué en vain pendant des années. Mais en amour on ne choisit pas, et les deux lycéens n’en peuvent plus de se cacher. Alors Alex a l’idée d’organiser son propre enlèvement pour faire chanter son père, lui extorquer une grosse somme d’argent et fuir à l’étranger avec Jade. Elle hésite, puis accepte.
Sans comprendre dans quel terrible engrenage ils s’engagent…

Mon avis : La collection heure noire propose des policiers pour la jeunesse, deux genres que j’apprécie de lire.  J’ai donc jeté mon dévolu sur Cœurs en fuite.

Alex et Jade sont amoureux. Mais leur parents ce détestent. Qu’à cela ne tienne ! Ils vont simulé l’enlèvement d’Alex et partir ensemble avec l’argent de la rançon. Sauf que rien ne se passe comme prévu.

Ce policier jeunesse se lit très rapidement. Il est très court (à peine 150 pages) et étant destiné à la jeunesse, il ne s’embarrasse pas de descriptions à rallonge, ce que j’ai largement apprécié.
Le style est rapide et vif au même titre que l’action. L’auteure va droit au but. Elle nous présente rapidement les deux personnages principaux, Jade et Alex, pour vite nous plonger au cœur de l’action.
Dès le début j’ai trouvé le plan d’Alex et Jade utopique, je n’ai jamais entendu d’histoire de kidnapping qui profite aux kidnappeurs. Mais quand on a 17 ans on est encore rêveur, voire naïf. Parce qu’il faut bien l’avouer que leur plan est naïf. Affronter un caïd et lui voler son argent ça se finit rarement bien. Bref, je ne le sentais pas. Mais je n’imaginais pas du tout les rebondissements que l’auteure nous avait concoctés ! Parce que bien évidement tout ça va rapidement dépasser Jade et Alex. Et je n’ai pas pu m’empêcher de me dire « je l’savais ! ». De toute façon l’auteure a eu raison, la fin était plus réaliste finalement que si leur plan avait fonctionné.
J’ai passé quelques jolies heures de lectures avec ce petit livre.

Je remercie Rageot pour cette lecture.

37/65

Viens vers moi – Castle Freeman Jr.

Éditeur : J’ai lu
Nombre de pages : 251
Date de parution : 4 janvier 2017
Prix : 6,70€

Résumé : Dans les fins fonds désolés du Vermont, la jeune Lilian est devenue la cible de Blackway, le truand local. Son petit ami a préféré fuir, elle a décidé de rester. Bien résolue à affronter celui qui la harcèle. Alors que le shérif se révèle impuissant, Lilian se tourne vers un étrange cénacle. Sous la houlette de Whizzer, ancien bûcheron en chaise roulante, quelques originaux de la région se réunissent chaque jour dans une scierie désaffectée pour disserter en sirotant des bières. Devant la détermination de la jeune femme, Whizzer décide de l’aider en lui offrant les services de deux anges gardiens peu ordinaires : un vieillard malicieux, Lester, et un jeune garçon, Nate, plus baraqué que futé. Avec eux, Lilian se met à la recherche de Blackway dans les sombres forêts qui entourent la ville pour s’expliquer avec lui. De bar clandestin en repaire de camés, la journée qui s’annonce promet d’être mouvementée, l’affrontement final terrible.

Mon avis : En ce moment j’alterne romance et policier. Et tant qu’à faire autant découvrir de nouveaux auteurs. Je ne connais pas Castle Freeman Jr. et j’étais curieuse de le découvrir.

Lillian est harcelée par le truand local. Le shérif ne peut rien faire pour elle alors il l’envoie vers une bande d’hommes un peu atypiques mais qui pourraient l’aider.

Ce livre commence comme un policier : une jeune femme en détresse qui a besoin qu’on l’aide à calmer le voyou du coin. Sauf que ce n’est pas que ça, je dirais même plus, au final, ce n’est pas vraiment un policier mais plutôt une tranche de vie de l’Amérique profonde.
L’auteur alterne les chapitres où Lillian cherche après Blackway (le fameux méchant) avec ces deux acolytes, rusant pour obtenir des informations et entre ceux où la bande à Whizzer raconte ce qu’il s’est passé dans la région depuis quelques décennies. Ils dressent alors de véritables portraits de ces gens qu’on croise dans ces régions. On découvre ce qu’est la vie d’une petite bourgade qui tire sa richesse de l’exploitation des forêts qui l’entoure. C’est tout en finesse, malgré ce que l’on aurait pu croire. Sous le prétexte d’une traque, l’auteur nous montre que les gens ne sont pas toujours ce qu’ils laissent voir, que tout est plus subtil que ça. Au delà des bouseux mal dégrossis, il y a des hommes qui ont une histoire et qui savent autant appliquer la loi que la contourner.
Je suis ressortie de ma lecture un peu mitigée. Parce que je m’attendais à lire un policier et que finalement je suis plus sur un roman contemporain. Mais au final, j’y ai quand même pris du plaisir.

Je remercie J’ai lu pour cette découverte.

Les aventure médico-policières du docteur Marcel Bourdin tome 2 – Crucifix de bois – Joseph Ingrassia

Éditeur : Dolomites éditions
Nombre de pages : 387
Date de parution : 11 juin 2015
Prix : 16,00€ Notepaillons2

51lxqmrn9slRésumé : Des assassinats dans des maisons de retraite et des hôpitaux. Mais comment et pourquoi ? Qui est le coupable et surtout, quel est son mobile ? Marcel Bourdin a quitté son métier de médecin urgentiste pour devenir médecin-policier. Il enquête et assure le lien entre les polices judiciaire et scientifique. Après  » Vies Sucrées « , découvrez sa seconde aventure et devenez fan de ce nouveau héros, un subtil et savant mélange de Dr House et de Colombo, à l’humour décapant ! Pas une minute d’ennui, car ces aventures se déroulent dans la ville de Marseille que je vous fais visiter sans complaisance. Faites-moi confiance, vous allez vraiment vous régaler !

Mon avis : La 4ème de couverture avait l’air prometteuse : une enquête policière, de l’humour et la découverte d’une ville que je connais peu, Marseille. J’étais donc partie pour découvrir le Docteur Marcel Bourdin !

Après avoir été médecin urgentiste pendant des années, Marcel Bourdin est devenu policier. Dans ce 2ème volet de ses aventures il enquête sur des meurtres de personnes âgées en fin de vie.

J’étais assez curieuse de découvrir ce livre. Parfois grâce aux maisons d’édition peu connues (du moins par moi) on peut découvrir de vrai pépite. Et ce livre promettait une enquête policière remplie d’humour : tout ce que j’aime.
Sauf que je n’ai pas vraiment adhéré. Le roman est très facile à lire, le style est simple et sans descriptions alambiquées. De plus, l’auteur prend vraiment le temps de nous présenter tous les personnages en nous parlant de leur caractère et de leur passé, on a vraiment l’impression de bien les connaitre. Et cela autant pour les personnages principaux que pour les secondaires. Mais je n’ai pas accroché du tout à l’intrigue. Elle avait l’air bien pensée au début, mais elle est un peu trop vite traitée à mon avis. Elle aurait méritée d’être un peu plus développée. Je suis restée sur ma faim.
Quant à l’humour… oui, j’ai souris quelques fois, mais j’ai souvent trouvé l’auteur un peu lourd avec ses notes en bas de pages. Il explique parfois de l’argot marseillais, mais qui n’a pas besoin de l’être parce que ce n’est pas de l’argot local mais que tout le monde parle. Et parfois même il fait des références à lui-même qui m’ont semblé superflues.
Bref, heureusement que ce livre était court parce que je pense que sinon j’aurais eu du mal à le finir. J’ai adoré lire les portraits de chaque personnage, mais je n’ai pas vraiment aimé l’histoire…

Je remercie Babelio et Dolomites éditions pour cette lecture.

Outliers tome 1 – Les anomalies – Kimberly McCreight

Éditeur : Collection R
Nombre de pages : 378
Date de parution : 20 octobre 2016
Prix : 17,90€ Notepaillons4

51pz1tda0clRésumé : Tout commence par un texto : Wylie, stp, j’ai besoin de ton aide.
Cassie a disparu et ses SMS laissent craindre le pire : qu’est-elle partie faire dans les forêts denses du Maine ? A-t-elle été kidnappée ? Est-elle en danger de mort ?
Aidée de Jasper, petit ami de Cassie, Wylie surmonte son agoraphobie pour aller à sa recherche. Mais son mauvais pressentiment se fait de plus en plus insistant : et si de bien plus noirs secrets se cachaient derrière la disparition de Cassie ? Des secrets à même de bouleverser l’équilibre du monde ?
Ce premier tome haletant multiplie les faux-semblants et l’inquiétante étrangeté en un crescendo qui le rend impossible à lâcher : c’est LE thriller YA qui donne ses lettres de noblesse au genre !

Mon avis : J’ai commencé ce roman sans trop savoir à quoi m’attendre. Je ne me souvenais plus trop de la 4ème de couverture et je ne l’ai pas relu. Ça permet de le commencer sans idées toutes faites.

Depuis la mort de sa mère Wylie ne sort plus de chez elle, elle ne peut pas c’est au dessus de ses forces. Mais un SMS reçu de sa meilleure amie Cassie pourrait tout changer. Même si elle doit sortir avec le petit copain de Cassie, Jasper, qu’elle n’apprécie pas trop. Mais il faut qu’elle aille aider Cassie.

J’ai donc commencé ce livre à l’aveuglette, si vous me permettez l’expression. Mais ça n’a pas desservi l’histoire, bien au contraire. J’ai découvert Wylie et j’ai appris à la connaître. Je dois bien avouer que j’ai eu parfois du mal à la comprendre, mais ça c’est une question de caractère. Je n’arrive absolument pas à m’imaginer cette peur de sortir, de communiquer avec l’extérieur. J’ai du mal à comprendre qu’on en arrive là, mais je ne juge pas pour autant les personnes qui le subissent. Je sais parfaitement que ce genre de peur ne se contrôle pas, et qui sait, elle pourrait m’atteindre un jour… Bref, au départ il est vrai que Wylie m’a un peu agacé mais très vite elle m’a impressionnée par ses réactions et le courage dont elle fait preuve pour aider sa meilleure amie.
Après ces premières pages où l’on prend contact avec Wylie, on est vite happé par l’intrigue. On se pose plein de questions, pourquoi Cassie est partie ? Et surtout avec qui ? Pourquoi veut-elle partir maintenant ? Pourquoi ne peut-elle le faire seule ? La pression monte doucement et les évènements s’enchainent sans qu’on arrive à trouver une seule réponse. Enfin, moi j’ai eu du mal. Le mystère s’épaissit et la solution devient de moins en moins évidente. Le dénouement m’a d’ailleurs laissé sur le c*l ! Surtout que, non content de nous livrer la raison de tout ça, l’auteur décide que ce n’est pas assez et qu’il en rajoute une couche à la toute fin !J’ai apprécié la lecture de ce livre et j’attends la suite avec curiosité.

Je remercie la Collection R pour cette lecture.

25/65

25/65

Le piège de la belle au bois dormant – Mary Higgins Clak et Alafair Burke

Éditeur : Albin Michel
Nombre de pages : 320
Date de parution : 16 novembre 2016
Prix :  22,00€

51lei2ekuulRésumé : Leur réputation n’est plus à faire : après le succès de L Affaire Cendrillon et de La Mariée était en blanc, le duo de choc Mary Higgins Clark – Alafair Burke revient pour une nouvelle enquête de Laurie Moran.
La productrice de Suspicion, l émission de télé-réalité spécialisée dans la reconstitution de cold cases, s est laissée convaincre par Casey Carter, tout juste libérée de prison après une peine de de quinze ans pour le meurtre de son fiancé, Hunter Raleigh. Si pour la presse et l opinion publique Casey reste une criminelle, celle-ci continue de clamer son innocence, et Suspicion est sa seule chance de la prouver.
Entre les nombreuses jalousies et rivalités que suscitait les fiançailles de Casey et Hunter, héritier d une des plus grandes fortunes américaines, et l arrivée d un jeune loup aux dents longues pour remplacer le précédent présentateur de Suspicion, l enquête et l émission de Laurie s annoncent difficiles…

l_avis10
… Sophie : Casey vient d’être libérée de prison après une condamnation pour homicide involontaire sur son petit ami. Quinze années enfermées mais qu’elle a mises à profit pour tenter de prouver son innocence. En sortant de l’enfer elle fait appel à Laurie, productrice d’une émission traitant d’affaires criminelles non résolues, pour l’aider à laver son honneur. Au fur et à mesure que les recherches avancent toutes les preuves ramènent vers Casey. Serait-elle réellement coupable? Dans ce cas pourquoi avoir fait appel à la journaliste qui s’est trouvée face à de nombreuses portes fermées en cherchant des personnes pour venir témoigner dans son émission. Et si Casey est innocente, à la place de qui a-t-elle payé le crime?

Un livre qui se lit avec une grande fluidité. Même si les amateurs de romans policiers pourront le trouver décevant car les premiers chapitres laissent entrevoir le dénouement, il n’en reste pas moins un livre distrayant. Mary Higgins Clark reste fidèle à son style. Je trouve toutefois la rédaction plus épurée au niveau des détails qui pouvaient paraître inutiles et rendre la lecture fastidieuse pour certains. Peut-être devons nous ce changement à sa collaboration avec Alafair Burke? Des chapitres très courts. Une histoire un peu simpliste mais plaisante. Seul bémol, je trouve que certains chapitres sont un peu répétitifs. Je recommande ce livre pour passer un moment de détente à l’état pur. Mais il ne faut surtout pas s’attendre à être tenu en haleine par une énigme passionnante qui fait se creuser les méninges. Hormis un minuscule rebondissement, rien de sensationnel.