[Blog tour] Allie Beckstrom tome 1, Magie jusqu’à l’os – Devon Monk

♦Éditeur : Alter Real
Nombre de pages : 387
♦Date de parution : 2 décembre 2022
♦Prix : Papier : 23,00€ ; Numérique : 5,99€
♦Acheter : Amazon

Résumé : Oubliez les contes de fées, les abracadabras, les étincelles et la poussière d’ange. La magie, c’est comme l’alcool, les parties de jambes en l’air et les drogues : il y a toujours un prix à payer.
Parfois, le prix est minime, juste une bonne migraine. Pas cher payé, n’est-ce pas ? Mais parfois, il est bien plus élevé. Et certains refusent de régler leur dette et la transfèrent à un innocent.
C’est là qu’Allie Beckstrom entre en jeu. C’est un limier, et elle est la meilleure. Son quotidien ? Identifier et traquer les lanceurs de sort malhonnêtes. Elle adore son job, même si elle aussi, paie au prix fort l’utilisation de la magie.
Sa nouvelle mission risque de l’entraîner sur une pente encore plus glissante que son quotidien déjà dangereux. Le principal suspect n’est autre que son père, avec qui elle a coupé les ponts.
Et puis il y a cet homme mystérieux qui croise sa route un peu trop souvent à son goût. Qui est-il ? Que lui veut-il ? Et pourquoi, lorsqu’elle fait appel à la magie quand il est dans les parages, elle n’en subit pas les conséquences ?
Allie le sait, dans ce monde, tout à un prix. Même celui de la vérité.

Mon avis : Cette série m’a été recommandée par mon amie Melliane lors de la proposition de ce blog tour. Et je sais que je peux me fier les yeux fermer à ses avis sur ce genre de lectures.

Allie maitrise la magie qui circule sous la ville de Portland. Tout le monde peut d’ailleurs y avoir accès et l’utiliser tant qu’il est prêt à en payer le prix. Allie en a fait son métier. Elle traque ceux qui utilisent la magie illégalement pour que la justice les punissent.

Dès le début j’ai accroché avec le personnage d’Allie. Elle est entière et sans faux semblant. Elle a tourné le dos à son père et sa fortune pour mener la vie qu’elle voulait comme elle le voulait. Et elle tient tête à son père qui est l’un des hommes le plus puissant de la ville. C’est une vraie tête de mule. Elle cache aussi un secret au fond d’elle même, au premier sens du terme et cela m’a interpelé dès le début.
L’univers est original, même si j’ai du mal à comprendre comment la magie est devenu si anodine est quotidienne. Pour moi il manque quelques éléments… (attentions spoiler 🙂 est-ce que cela concerne uniquement la ville de Portland ou la terre entière ?. C’est tout de même quelque chose que je n’avais jamais lu.
L’intrigue est aussi bien menée.On avance pas à pas, les éléments découverts invitent à se poser d’autres questions, rien n’est jamais résolu du premier coup. On sent que tout n’est pas résolu dans le premier tome et que les tomes suivants vont nous dévoiler d’autres informations sur les capacités d’Allie et sur les pouvoirs qui s’affrontent dans l’ombre. Cela m’a donné fortement envie de découvrir les prochains livres !

Extrait :

Je chuchotai un sort pour diriger la magie chaude et pétillante dans mes yeux, mes oreilles et mon nez et dessinai un glyphe simple en l’air du bout des doigts. Le sort boosta mes sens et ma conscience de la magie comme si on avait allumé la lumière dans une pièce obscure.
Pas étonnant que la puanteur de vieille magie soit si prégnante dans la pièce. Le sort qui était enroulé autour de Garçon était extrêmement puissant, créé pour canaliser une énorme quantité de pouvoir. Au lieu d’un glyphe ordinaire qui ressemblait à de la dentelle fine, ce monstre était constitué de cordes aussi épaisses que mon pouce. La magie se nouait et se tordait autour de sa poitrine en doubles boucles inversées, typiques d’un motif de Décharge. Ce sort avait été jeté pour transférer le prix à payer de l’utilisation de la magie sur un innocent ; dans le cas présent, sur un innocent de cinq ans. C’était le genre d’attaque qui causerait des problèmes de santé à un adulte, voire une cécité temporaire d’un ou deux mois, jusqu’à ce que le prix de la magie que le jeteur de sorts avait invoquée soit acquitté et que les lignes résiduelles tombent en poussière.
Ce n’était pas un accident.
Quelqu’un avait essayé de tuer cet enfant de manière intentionnelle.
Le fait que quelqu’un ait jeté un sort de Décharge illégal m’agaçait. Qu’il l’ait dirigé contre un enfant me plongeait dans une colère noire.
Le motif du sortilège s’enroulait autour de la gorge de Garçon comme un collier hors de prix, comportant des chaînes supplémentaires qui sortaient de ses narines. Je pouvais entendre le raclement de la magie dans ses poumons. Pas étonnant que le cœur de ce pauvre bout de chou batte aussi vite.
Je me penchai et reniflai sa bouche. La magie était vieille et fétide, et sentait la chair avariée. Une attaque récente ne sentait jamais si vite aussi mauvais. Garçon n’avait pas été frappé aujourd’hui. Sans doute pas la veille non plus. Je réalisai, choquée, que le petit garçon avait été marqué une semaine plus tôt, voire auparavant.
Je ne comprenais pas qu’il ait tenu aussi longtemps.
Je résistai à l’envie de lécher la magie, de poser mes lèvres brièvement sur les cordes qui recouvraient sa bouche. Le goût et l’odorat étaient les points forts des Traqueurs, et grâce à eux, je pouvais en apprendre beaucoup sur une attaque. Mais personne n’avait envie de voir une femme adulte lécher les plaies de quelqu’un, qu’elles soient magiques ou non. Je pris une autre grande inspiration, la bouche ouverte, pour sentir à la fois le goût de la magie sur mon palais et dans mes sinus. Les lignes étaient vieilles, aussi ne sentis-je que la mort. La mort de Garçon.
Je marmonnai un autre mantra, puisai encore un peu de magie et suivis les cordes qui se croisaient sur sa poitrine avec mes doigts, mémorisant les boucles, les nœuds et les angles. Les cordes les plus petites s’élevaient comme des filets de fumée ; des cendres qui subsistaient du feu allumé par le glyphe du sort de Décharge.
Chaque utilisateur de magie avait sa propre signature ; un style permanent et unique, comme une empreinte digitale ou une séquence d’ADN. Une bonne Main pouvait imiter la signature d’un lanceur de sorts, mais la falsification n’était jamais parfaite, et rarement suffisante pour duper un Traqueur digne de ce nom.
Et j’en étais plus que digne. Je retraçai le sort, m’attardant sur les nœuds, et mémorisai l’endroit où les cordes se croisaient, s’éloignaient et se fondaient les unes aux autres.
Je connaissais cette marque. Je connaissais cette signature. De façon intime.
J’écartai avec vivacité la main du corps de Garçon, brisant tout contact magique avec lui. Pas étonnant que cette signature me soit familière.

Je remercie Melliane du blog Between dreams and reality et les éditions Alter Real pour cette lecture.

Bilan perso #113

Bilan du mois de novembre qui a surement été le mois le plus prolifique de 2022. De là à dire que je suis repartie dans un rythme de lecture plus soutenu… Ouais, peut-être pas…

Les arrivées

Mexican Gothic de Silvia Moreno-Garcia
Allie Beckstrom tome 1, Magie jusqu’à l’os de Devon Monk
Les sœurs Hollow de Krystal Sutherland
Bposcalypse d’Ariel Holzl

Holly Bolt tome 2, Une sorcière sur les nerfs de Danielle Garrett
13Ensemble de Juliette Reinhart et Constance Peillon
Le premier qui meurt à la fin D’adam Silvera

Les lectures

Spirit Area tome 1, Racine d’Aurélie Benattar
Ogresse de Aylin Manço
Abby Cooper tome 1, Une médium + 2 enquêtes = catastrophe assurée de Victoria Laurie
Le remake de Clay McLeod Chapman

Voleurs de justice de Véronique Moysan
La rivière des disparues de Liz Moore
Knocking on the Hells Door de Jérôme Patalano
Le chat du bibliothécaire tome 4, Sinistre réputation de Miranda James

Allie Beckstrom tome 1, Magie jusqu’à l’os de Devon Monk

Soit 7 livres de reçus et 9 de lus. Pour la première fois depuis des lustres ma PAL baisse de 2 livres ! YOUHOUHOU !

Le chat du bibliothécaire tome 4 – Sinistre réputation – Miranda James

♦Éditeur : J’ai lu
Nombre de pages : 317
♦Date de parution : 9 novembre 2022
♦Prix : Papier : 14,90€ ; Numérique : 10,99€
♦Acheter : Amazon

Résumé : À Athena, les sœurs Ducote sont en conflit avec Vera Cassity au sujet de l’emplacement du gala de financement de la bibliothèque. Aura-t-il lieu dans la sublime demeure des Ducote ou dans celle, non moins majestueuse, des Cassity ? Le bibliothécaire Charlie Harris préférerait se blottir dans un coin plutôt que de prendre part au conflit. Les tensions sont à leur comble, et il semble que tout le monde, en ville, ait une dent contre Vera… Le soir du gala, qui se déroule chez des Ducote victorieuses, Vera se montre particulièrement odieuse avec plusieurs personnes. Mais ses mots amers sont les derniers car, quelques heures plus tard, Charlie découvre son corps inerte au bas de l’escalier de service… Avec l’aide de son fidèle félin Diesel, il va tenter de retrouver le tueur.

Mon avis : Le cosy mystery est en vogue depuis quelques temps et puisque j’aime les livres policiers, j’ai voulu tenter avec cette série.

Tous les membres de l’association des amis de la bibliothèque ne s’entendent pas forcément bien, cela créé des tensions et Charlie et son chat n’aiment pas trop cela. Mais il faut bien faire avec. À moins que quelqu’un de décide de mettre une fin à tout cela de manière définitive…

Je ne vais pas émettre de jugement définitif sur ce genre de policier, mais cette série n’est définitivement pas mon style.
J’aime les enquêtes sanguinolentes et les enquêtes paranormales, j’aime aussi les enquêtes softs où le sang ne coulent pas à chaque pages, mais je n’aime pas vraiment celle qui se passent dans les états du sud des États-Unis où les bonnes manières sont un peu trop présentent à mon goût. L’auteur prend le temps de nous amener l’intrigue. De nous présenter tous les personnages qui l’entoure pour que les soupçons planent de l’un à l’autre sans que l’on sache sur qui réellement s’arrêter. Mais les manières de chaque personnage m’ont donné envie de tous les secouer. C’est beaucoup trop pour moi par rapport à ce que je vis. Le livre se déroule dans les années 2010 mais j’avais l’impression d’être une vingtaine d’années avant. Je n’ai pas du tout accroché.
De plus, j’aime beaucoup les chats mais celui de Charlie m’a agacé à roucouler tous les 5 paragraphes. D’accord les miens aussi sont bavards, mais il y a des limites à mes yeux. Je ne remet pas en question la qualité de l’intrigue qui était bien menée, puisque je n’avais pas vu qui était le(a) coupable, mais je n’ai pas du tout réussi à rentrer dans la l’histoire.
Par contre si vous aimez les cosy mystery et les animaux cette série est pour vous !

Je remercie J’ai lu pour cette lecture.

 

Ce que Muti a dans le collimateur #128

Pour le dernier mois de l’année je n’échappe pas à mon rituel de repérage en prévision de mes futures acquisitions livresques ! Décembre est plus calme en sorties, mais je ne le suis pas forcément en envies…

Les suites

Que la mort soit douce tome 2, Plume d’argent Laetitia Danae (Plume blanche le 6) Résumé : Cette nouvelle existence de Santa Muerte est loin d’être de tout repos.
Avec le Memento Mori qui tombe en défaillance, Katell ne s’attendait certainement pas à ce que les événements tournent à une telle catastrophe.
Propulsée contre toute attente sur le devant de la scène, elle n’a d’autres choix que d’endosser ses responsabilités afin de rétablir l’ordre troublé.

Tori Dawson tome 2, L’alchimiste et l’Amaretto d’Annette Marie (MXM le 7) Résumé : Tori et ses trois mages partent passer les vacances de Noël à l’Académie Sinclair. Mais entre Tori qui rencontre les parents d’Aaron et le mystérieux danger qui menace les élèves, autant dire que les vacances vont être mouvementées…
En tant que barmaid dans une guilde, je suis capable de gérer à peu près n’importe quoi : des mages, des enchanteurs, des sorcières et même un démon, de temps en temps. Par contre, dès que ça concerne la famille, je n’ai qu’une envie : prendre la poudre d’escampette. Même quand il s’agit de celle des autres.

Les enquêtes de Carmichael tome 5, Infiltration sur les bancs de l’école de Julie Moffet (MxM le 14) Résumé : Le pire cauchemar d’un geek : retourner au lycée.
Retourner au lycée n’était pas vraiment le rêve de ma vie – la toute première fois, déjà, ça avait tourné au cauchemar. Alors pourquoi y remettre les pieds pour une mission secrète ? Parce que l’univers adore me faire des blagues.
Je dois passer en mode 21 Jump Street pour arrêter les élèves qui piratent le système informatique et déclenchent des catastrophes.
Ce nouveau boulot ne me réjouit guère, mais au moins ça m’évite de me focaliser sur le fait que, ça y est, j’ai un petit ami. Et je n’ai pas la moindre idée de ce que je vais lui offrir pour Noël !
Mais tomber sur un groupe de hackeurs internationaux n’était pas vraiment au programme.
Pourquoi s’intéressent-ils à un petit lycée de Washington D.C. ? Dans quoi me suis-je fourrée, au juste ?

Alex Cratf tome 2, Danse funèbre de Kalayna Price (MxM le 21) Résumé : Celui qui a dit qu’un homme mort ne peut pas parler n’a de toute évidence jamais rencontré Alex Craft.
Alex Craft est prête à reprendre du service ! Résoudre des meurtres en ramenant les morts à la vie ? Aucun problème. Alors que sa vie affective est sens dessus dessous suite à la disparition de l’agent Falin Andrews et la confession renversante de la Mort elle-même, la nécromancienne est ravie de trouver dans son travail une source de distraction. Mais sa nouvelle enquête se révèle un défi… mortel.
Au sud de Nekros City, des corps sont retrouvés. Ou plutôt, des morceaux de corps. Un serial killer rôde, et il semble parfaitement conscient que sans une dépouille complète, Alex ne peut réveiller les morts. Mais tandis que l’enquêtrice tente de résoudre ce mystère, une créature née de la plus sombre des magies la prend pour cible. Quelqu’un de très puissant semble déterminé à ce qu’Alex rencontre enfin la mort – sa propre mort.

Holly Boldt tome 2, Une sorcière sur les nerfs de Danielle Garrett (Alter Real le 23) Résumé : ne nouvelle sorcière a débarqué en ville… et pas n’importe quelle sorcière. Evangeline Loren est une actrice célèbre dans le monde paranormal.
Pourquoi a-t-il fallu qu’elle emménage dans notre pension pour paranormaux ?
Avoir pour colocataire une star, ce n’est pas si cool que ça en a l’air. Surtout qu’Evangeline a un sourire ravageur et qu’elle fait de l’œil à Adam. Mon Adam, mon petit ami métamorphe, drôle et sexy. Jalouse, moi ? Mais non, voyons !
Et en plus, un fantôme amnésique réclame mon aide. Me voilà plongée – malgré moi – dans une nouvelle enquête pour meurtre !
Quelle galère ! Je dois retrouver un meurtrier, sauver mon couple, et éviter à tout prix de provoquer cette sorcière d’Evangeline. Car au moindre faux pas, on va me renvoyer d’ici !
Moi, j’ai la poisse ? Pas du tout…
Retrouvez le petit village (pas si) tranquille de Beechwoord, où vampires, fantômes, métamorphes et sorcières vivent en harmonie (enfin, presque) au milieu des humains.
Suspense et fou rires garantis dans le 2e tome des aventures d’Holly Boldt !

Les nouveautés

Le palais des Automae de Nina Varela (De Saxus le 1er) Résumé : Conçus par les humains pour leur bon plaisir, les Automae ont renversé et asservi leurs créateurs lors de la guerre des Espèces qui a ravagé le royaume de Rabu. Ils se sont approprié les domaines de leurs anciens propriétaires et les contrôlent désormais d’une poigne de fer.
La jeune Ayla travaille au palais de ses tortionnaires. Elle y a rapidement gravi les échelons, mais elle ne rêve que d’une chose : venger sa famille en tuant la fille du souverain, Lady Crier. À présent au service de celle-ci, elle découvre contre toute attente qu’elle est douce et généreuse.
Lady Crier a été conçue pour être parfaite et reprendre l’œuvre de son père… mais c’était avant qu’elle soit fiancée à l’ambigu Kinok et qu’elle découvre que son père n’est pas aussi bienveillant qu’elle le pensait.
Alors qu’Ayla et Crier se rapprochent, le destin des humains et des Automae va être précipité dans un abîme de violence et de trahisons.

Immortels tome 1, Les bannis de Céline Guffroy (Rebelle éditions le 1er) Résumé : Depuis des années, Giovanni Costa, Parrain de la Mafia de Chicago, et Kylian Butler, mercenaire et chasseur de prime, ne cessent de se croiser et de se jeter des bâtons dans les roues.
Craints et respectés par leur entourage, ce sont les chefs incontestés du crime organisé. Mais ce que l’on sait moins, c’est que Giovanni et Kylian sont en réalité Arès, le célèbre dieu de la Guerre olympien et Seth, le dieu égyptien du Chaos.
Bannis depuis des siècles de leur cité immortelle par leur roi respectif, ils ont décidé de se mêler aux humains afin de vivre une vie plus trépidante avec ceux qui ne croient plus en eux depuis longtemps.
Mais lorsque Zeus et Osiris en personne les rappellent, les deux divinités sont plus que réticentes à obéir…

Putain de Karma de Guillaume Coquery (M+ éditions le 1er) Résumé : Dans la vallée d’Entremons, coule une petite rivière de montagne, la Vigonne.Après deux semaines de pluies incessantes arrive la plus grosse crue jamaisenregistrée. Le pont d’Entremons cède. Une vague de boue et de pierresemporte la moitié du cimetière voisin. Plus de trente cercueils partent à ladérive. Quand l’eau se retire, c’est la consternation, puis la stupeur : lesvillageois découvrent dans le caveau provisoire du village un cadavre en trop,un corps nu, mutilé. La vallée est coupée du monde, Damien Sergent qui habite en amont depuis ledécès de sa compagne est plus seul qu’il ne l’a jamais été. Il doit accepter uneenquête dont il ne veut pas. Il va pouvoir compter sur l’aide inattendue d’un détective privé, son anciencollège Frédéric Biakry qui a pris sa retraite de la police. Et si ce mort en trop avait un message à délivrer, si la vallée cachait unprédateur qui agit depuis plusieurs années. Guillaume COQUERY a grandi au pied des Pyrénées. Primé dans plusieursconcours de nouvelles, avec Putain de karma, il signe le dernier opus de satrilogie commingeoise.

Allie Beckstrom tome 1, Magie jusqu’à l’os de Devon Monk (Alter Real le 1er) Résumé : Oubliez les contes de fées, les abracadabras, les étincelles et la poussière d’ange. La magie, c’est comme l’alcool, les parties de jambes en l’air et les drogues : il y a toujours un prix à payer.
Parfois, le prix est minime, juste une bonne migraine. Pas cher payé, n’est-ce pas ? Mais parfois, il est bien plus élevé. Et certains refusent de régler leur dette et la transfèrent à un innocent.
C’est là qu’Allie Beckstrom entre en jeu. C’est un limier, et elle est la meilleure. Son quotidien ? Identifier et traquer les lanceurs de sort malhonnêtes. Elle adore son job, même si elle aussi, paie au prix fort l’utilisation de la magie.
Sa nouvelle mission risque de l’entraîner sur une pente encore plus glissante que son quotidien déjà dangereux. Le principal suspect n’est autre que son père, avec qui elle a coupé les ponts.
Et puis il y a cet homme mystérieux qui croise sa route un peu trop souvent à son goût. Qui est-il ? Que lui veut-il ? Et pourquoi, lorsqu’elle fait appel à la magie quand il est dans les parages, elle n’en subit pas les conséquences ?
Allie le sait, dans ce monde, tout à un prix. Même celui de la vérité.

Zamira tome 1, Le règne de la sorcière de Shannon Mayer (MxM le 7) Résumé : Ils pensent que c’est une moins-que-rien promise à l’échec… Et elle va se battre bec et ongles pour leur prouver le contraire.
Le Royaume de la Sorcière… Une terre éternellement plongée dans un hiver artificiel, gouvernée par la Sorcière de Glace. Celle-ci est protégée par trois créatures surnaturelles qui parcourent ses terres, chassant les âmes imprudentes et tuant toute personne croisant leur chemin.
Pour atteindre le Royaume de la Sorcière, il faut d’abord traverser le Territoire des Dragons. Dragons qui d’ailleurs n’apprécient pas les intrus.
C’est vers là-bas que je me dirige, malgré l’interdiction de mon mentor.
Ma meilleure amie a été envoyée, accompagnée d’une équipe, dans le Royaume de la Sorcière afin de retrouver un joyau puissant appartenant à notre mentor, et ils auraient dû rentrer depuis un bon moment.
Ce qui m’oblige, moi, Zamira « Téméraire » Wilson, à partir à la recherche de mon amie.
Qu’on me l’interdise ou pas.
Je me retrouve avec un humain dans les pattes, qui s’incruste pour le voyage. Un humain aussi faible et inutile que mes capacités de métamorphose. Ajoutez-y une arme dotée d’une conscience qui essaie de me tuer à chaque fois que je la touche et un petit dragon avec un penchant pour les insultes shakespeariennes, et vous avez un résumé de mon voyage.
Que les sables du désert m’engloutissent, ce périple va être plus qu’agité.

Va au diable ! de Sanguine (éditions du chat noir le 8) Résumé : Et si le Diable avait enjolivé ses pactes infernaux ?
Un petit shop de tatouage dans une ville oubliée ne propose pas que d’innocents motifs ; on peut aussi y vendre son âme pour un peu d’encre. Littéralement.
Dotée d’un talent exceptionnel et intermédiaire directe de Lucifer, Nessa crée des compositions uniques pour chaque client venu chercher son salut.
Mais ce travail implique bien plus que des horaires intenables et un mal de dos persistant ; l’âme de Nessa, tout autant menacée que celle de ses clients, voit son propre contrat passé avec son employeur infernal arriver à son terme et annoncer sa mort.
Les pactes conclus avec Lucifer sont réputés inviolables… Son unique chance de s’en tirer consiste à réaliser l’impossible : arnaquer le Diable !

Sous la porte qui chuchote de T Klune (De Saxus le 8) Résumé : Bienvenue dans notre salon de thé « La Traversée de Charon’.
Le thé y est chaud, les scones bien frais et les morts, juste de passage.
Wallace Price n’est pas ce que l’on peut appeler  » un personnage sympathique  » … loin de là même. Vous ne pleurerez sûrement pas en apprenant qu’il vient de mourir.
Mais lorsqu’une femme se présentant comme une faucheuse vient le chercher à ses propres funérailles, Wallace a du mal à accepter son funeste destin. Au lieu de le conduire vers l’au-delà, la faucheuse l’emmène dans un petit village où se trouve un salon de thé pas comme les autres. Hugo, le patron de l’établissement, y aide les âmes à passer de l’autre côté. Wallace n’est absolument pas prêt à abandonner la vie qu’il a à peine vécue et avec l’aide de Hugo, il découvre enfin ce qui lui a manqué dans le passé.
Mais un jour, le Directeur – un être mystérieux et puissant – annonce à Wallace qu’il devra effectuer dans une semaine la traversée vers le monde des morts. Ce dernier entreprend alors de vivre toute une vie en sept jours. Y parviendra-t-il ?

 

Dans les profondeurs du bayou tome 1, Le début de la fin de Hailey Edwards (MxM le 14) Résumé : Son premier jour pourrait bien être notre dernier…
Au cœur du Mississippi, une enfant à moitié sauvage est tirée des eaux troubles du bayou. Elle n’a ni souvenirs, ni famille, et est couverte de mystérieuses marques. Adoptée par le policier qui l’a sauvée, Luce Boudreau s’enrôle à sa suite dans la police, déterminée à faire ses preuves aux yeux de tous ceux qui la considèrent encore avec méfiance. Mais l’ampleur du combat qui l’attend dépasse tout ce que Luce a pu imaginer.
Elle a beau être une orpheline sans passé, personne, pas même Luce elle-même, n’est préparé à affronter la vérité sur sa sombre et puissante destinée…

Peu de livres, c’est vite dit ! Mais au moins j’ai surtout des suites pour ce mois de décembre. Je vais compléter mes séries. Bon je vais aussi en commencer, mais je ne suis plus à ça près pour maintenant :

La rivière des disparues – Liz Moore

♦Éditeur : J’ai lu
Nombre de pages : 570
♦Date de parution : 12 octobre 2022
♦Prix : Papier : 9,50€ ; Numérique : 14,99€
♦Acheter : Amazon

Résumé : Kensington, Philadelphie. Dans ce quartier gangréné par la drogue se croisent deux soeurs autrefois inséparables. Aujourd’hui, tout les oppose. Mickey, l’aînée, la protectrice, a rejoint la police. Kacey a sombré dans la drogue et se prostitue pour acheter des opioïdes.
Quand Kacey disparaît à nouveau, alors qu’une série de meurtres fait rage dans le quartier, Mickey n’a plus qu’une obsession : retrouver le coupable, et sa sœur, avant qu’il ne soit trop tard.

Mon avis : Vous ai-je déjà dit que je suis retournée dans ma période polar ? Il me semblait bien 🙂 Ce livre je l’ai repéré lors de sa sortie en grand format et je suis assez fière de moi d’avoir attendu sa sortie en poche.

Mickey est simple flic dans la ville de Philadelphie. Elle a eu une enfance difficile et est malgré tout parvenue à s’en sortir. Elle est fière de ce qu’elle est aujourd’hui. Ce n’est pas le cas de sa petite sœur, Kacey, qui elle a plutôt choisie le mauvais chemin. Kacey se prostitue pour pouvoir payer ses doses. Un jour la sœur de Mickey disparait, et elle n’a qu’une obsession : la retrouver, quitte à tout y perdre.

Je n’ai vraiment pas été déçue par ce livre. Malgré ces 570 pages, je n’ai pas vu le temps passer. Les pages se tournent vite et à chaque fois j’avais envie d’en apprendre plus. Parce que l’autrice prend son temps. Elle nous parle de la Mickey d’aujourd’hui, mais elle n’oublie surtout pas celle d’hier. Il est important de connaitre l’enfance de Mickey et Kacey pour comprendre comment elles en sont arrivée là maintenant. Liz Moore n’oublie aucun détail et j’ai vraiment beaucoup aimé cela. Tout est vu par l’œil de Mickey et c’est un personnage que j’ai très apprécié car elle est entière. L’intrigue policière en viendrait même en second plan. Oui on est inquiet pour Kacey et la mort de toutes ses filles, mais on est aussi très curieux de découvrir l’enfance des deux filles.
C’est un livre fait de nuance de gris. Ils nous montrent que deux gamines qui ont eu la même enfance, n’en font pas la même chose. Que le caractère de chacun y est pour beaucoup. Il montre que la vie n’épargne personne. Quelques soit la fin, tout le monde y laisse des plumes et une partie de soi. On ressort toujours changé des événements qui composent notre vie.
Plus qu’un livre policier, ce roman est un clicher de la vie qu’on certains américains des quartiers pauvres des grandes villes. Ce sont les oubliés d’une redistributions qui font ce qu’ils peuvent avec ce qu’ils ont.
Je vais tout de même dire deux mots de l’enquête. Elle ne m’a pas mené là où je pensais, mais j’étais peut-être un peu plus obnubilée par la vie personnelle de Mickey. Il y a tellement d’informations dans ce roman, qu’on passe à côté de quelques une essentiel. Ouvrez l’œil !

Je remercie J’ai lu pour cette lecture.