Fais-moi taire si tu peux ! Sophie Jomain

Éditeur : &H
Nombre de pages : 337
Date de parution : 7 mars 2018
Prix : 14,90€
Acheter sur : Amazon ou sur Bookwitty

Résumé : Elle fleurit les mariages, lui les détruit.
Quel être humain normalement constitué oserait ruiner un mariage ? Quelle personne impitoyable faut-il être pour détruire le plus beau jour de la vie d’un couple ? Eh bien, il faut être prêtre, sexy en diable et révéler en pleine cérémonie les petites incartades de la future mariée… Lorsque Louise Adrielle, fleuriste, assiste à la scène, elle comprend mieux pourquoi on lui a demandé de décorer l’église en jaune cocu ! Traumatisée, elle se fait la promesse d’être désormais sur le qui-vive à chaque cérémonie. Car sa responsable l’a mise en garde : La dame au cabanon ne pourra être associé à une autre débâcle nuptiale. Si Louise assiste à un nouvel esclandre, les alliances ne seront pas les seules à finir au placard.

Mon avis : J’ai découvert Sophie Jomain il y a quelques années avec sa série les étoiles de Noss Head et depuis je la suis régulièrement. Je dois bien avouer que je suis moins fan de ses romances que de ses romans fantastiques, mais pour une fois je me suis laisser tenter.

Louise est fleuriste et participe à de nombreux mariages. Sa vie est plutôt monotone entre amis et travail, jusqu’au jour où un saboteur de mariage va chambouler toute sa vie.

Comme je vous le disais, je voulais essayer une romance écrite par Sophie Jomain, d’une parce que j’ai déjà été séduite par sa plume sur d’autres types de romans et de deux parce que je voulais voir ce que donner sa romance, ou plus précisément cette comédie romantique.
Et une partie de moi est contente de l’avoir fait et une autre que je n’aurais pas dû… Oui, je suis très mitigée sur ma lecture. Je suis contente parce que j’ai retrouvé la plume de Sophie et que je l’aime beaucoup. L’écriture est fluide et légère,  les dialogues sont dynamiques et drôles tout ce que je connais de Sophie, c’est un plaisir de retrouver son style.
Par contre, j’ai beaucoup moins accroché à l’histoire. Peu de romance trouvent grâce à mes yeux et celle-ci n’a pas réussi à relever le défit. Je l’ai trouvé un peu tiré par les cheveux, bien sûr c’est une comédie, mais Louise cumule quand même un peu trop les catastrophes à mon goût. Heureusement que j’ai beaucoup aimé Louise, elle ne se laisse pas abattre et garde sa répartie cinglante dans la majorité des cas. J’ai été moins séduite par Loïc qui m’a paru trop sur de lui et un chouilla manipulateur.
Aucune surprise au niveau de la fin du roman. Je pense que ce livre saura séduire les fans de comédies romantiques, c’est un livre léger qui peut faire passer un bon moment.

Je remercie &H pour cette lecture.

 

Publicités

Y aura-t-il trop de neige à Noël ? – Collectif TeamRomCom

Éditeur : Charleston Poche
Nombre de pages : 271
Date de parution : 28 novembre 2017
Prix : 6,50€
Acheter : Amazon

Résumé : 12 nouvelles drôles et romantiques pour un Noël magique !
C’est le soir du réveillon. Catherine a oublié le brie aux truffes, Valentine est coincée dans la cabine d’essayage d’un grand magasin, déguisée en mère Noël. Pauline déprime en Toscane, seule et célibataire. À New York, le Dr Sam Miller se rend à un énième rencard de Noël organisé par sa soeur Imogene. Nina se retrouve enfermée chez elle, sous les toits de Montmartre, avec un inconnu et Audrey est en garde à vue pour avoir manifesté contre un abattoir. Tous ces personnages ont un point commun : malgré les apparences, ils vont passer le réveillon le plus féerique de leur vie ! Êtes-vous prêt pour un Noël 100 % comédie, 100 % romantique, 100 % magique ?

Mon avis : Je suis fan de Marie Vareille et les livres de Sophie Henrionnet m’ont déjà séduite. Alors pourquoi pas lire un recueil de nouvelles où elles sont présentes.

Ce recueil est composé de nouvelles écrite par la TeamRomCom, soit l’équipe des comédies romantiques. Ces livres que j’aime lire parfois quand je suis d’humeur et que j’ai envie de sourire. Vous y trouverez donc Marie Vareille, Sophie Henrionnet, Tonie Behar, Isabelle Alexis, Adèle Bréau et Marianne Levy.

Il m’est toujours difficile d’écrire un avis sur un recueil de nouvelles. Les histoires sont petites est j’ai peur de trop en dévoiler.
Celui est original car il s’articule autour de deux périodes éloignées d’un an. On a une 1ère nouvelle avec une 1ère partie de l’histoire, puis on retrouve les personnages 1 an après.  C’est plutôt sympa de les retrouver.
Par contre, j’ai toujours la même difficulté à m’attacher aux personnages qu’on a à peine le temps de connaitre, et il me faut du temps pour m’attacher.
Toutefois, cela reste des romances légères, agréables à lire, au chaud, sous un plaid au coin du feu avec un chocolat chaud.

Je  remercie Charleston et Marie Vareille pour cette lecture.

 

Tout est sous contrôle – Sophie Henrionnet

Éditeur : Charleston
Nombre de pages : 380
Date de parution :  18 mars 2016
Prix :  18,00€ Notepaillons3

51J2XYGe6NLRésumé : Olympe a 38 ans, un emploi de photographe culinaire qui ne lui plaît qu’à moitié, une fille de 12 ans bien plus mature qu’elle, une famille déjantée, des copines délurées et un ex-mari, Bertrand, qui l’appelle chaton. Lorsqu’elle perd son job, elle supplie son meilleur ami Hugo, qui tient une agence de détectives spécialisée dans les arnaques aux assurances de l’embaucher. Faisant valoir son expérience de photographe, elle réussit à intégrer l’équipe de détectives à une condition : elle ne devra s’occuper que des affaires les plus simples. Bien entendu, Olympe n’est pas assez raisonnable pour respecter les consignes et l’appel des commissions versées à chaque résolution d’affaires est trop fort pour qu’elle garde ses fesses confortablement posées sur le siège de sa voiture… Mais que va-t-il se passer quand les cadavres commencent à s’accumuler et que l’on cherche à l’éliminer à son tour ?

Mon avis : Le résumé m’a séduite, d’autant plus que pour une fois l’héroïne est très près de mon âge. J’aime les policiers et la chick-lit, donc souvent je succombe au mélange des deux.

Olympe a perdu son travail et décroche un boulot de détective dans la boite de son meilleur amis. Seulement quand on est un peu (beaucoup) poissarde et qu’en plus on n’est pas formée au métier, il peut y avoir des couacs…

J’ai commencé ce livre très enthousiaste et les premières pages m’ont de suite plu. Le personnage d’Olympe et d’entrée sympathique et on ne peut que l’apprécier. Bon, évidement, dès les premières pages il lui arrive une tuile (comme il lui en arrivera plein dans le roman) et ceci donne le ton du récit.
Olympe est une femme dynamique avec pas mal de défaut. Un peu comme nous toutes quoi. Et c’est grâce à ça qu’on s’attache rapidement à elle. Si vous ajoutez sa fille avec laquelle elle forme un super duo, on peut être sur que la mayonnaise va prendre.
L’intrigue est elle aussi prenante. J’ai bien aimé suivre Olympe dans son enquête et ses déboires. Elle a des réactions qui l’entrainent souvent dans des histoires sans queue ni tête.
Mais au fil de ma lecture un gros bémol est apparu. Je suis une grande fan de Stéphanie Plum de Janet Evanovich et ce livre comporte pas mal de similitude avec les romans de Stéphanie Plum. Pas tant dans l’intrigue, il est facile d’en inventer des nouvelles, mais dans les personnages : la famille, les collègues de travail… Même si Sophie Henrionnet en introduit de nouveau comme le cercle d’amies et la fille d’Olympe, le reste est pas mal similaire. Ça a un peu gâché mon plaisir de lecture. Je me doute qu’il est difficile d’innover dans ce genre de « littérature » mais quand même, découvrir des personnages beaucoup différents m’aurait plu.
Dans l’ensemble j’ai passé un très bon moment lecture avec Olympe. J’ai lu le livre très vite et j’ai souvent souri. L’auteure parle même de faire une suite, je pense que je la lirai aussi, parce qu’elle pose des interrogations auxquelles j’aimerais avoir des réponses. C’est juste un peu dommage que ce livre ressemble à un autre…

Je remercie les éditions Charleston pour cette lecture.

Superglu pour cœur brisé – Julie Grède

Éditeur : La boite à pandore
Nombre de pages : 145
Date de parution :  13 août 2015
Prix :  13,90€ Notepaillons3.5

419fKUDZxCLRésumé : Un chagrin d’amour t’a brisé le cœur, tu aimerais qu’on te foute la paix et que l’on cesse de te dire qu’il serait temps de  » passer à autre chose « . Oui, en gros, tout le monde te fait ch… Et comme si ça ne suffisait pas, juste la nuit où tu parvenais enfin à dormir un peu paisiblement, tu te réveilles en sentant une présence dans ta chambre. Une espèce de nana-spectre affublée d’une tablette Apple rose fuchsia à paillettes se tient près de toi et prétend qu’elle va te guérir de ton chagrin d’amour en t’emmenant, portée par  » les ailes du vent [ !]  » dans des histoires sensées te guérir…

Mon avis : L’auteure m’a séduite par son mail d’accroche avec lequel j’ai déjà beaucoup ri, je me suis dit que si le livre était aussi drôle que le mail je n’allais pas m’ennuyer.

Imaginez que suite à votre rupture, un esprit de la rupture vienne vous faire la leçon. Et bien c’est ce qui arrive à notre personnage.

Je réalise au moment d’écrire mon avis qu’on ne connait pas le nom de notre personnage principal, enfin de celle qui est visitée par superglu, cet esprit de la rupture en charge de recoller le cœur brisé de notre héroïne.  Mais cela ne gène en rien la lecture puisque je ne m’en étais même pas aperçu.
À travers plusieurs histoires connues de la littérature et du cinéma l’auteur nous donne des exemples pour reprendre espoir après une séparation. Les éléments qu’elle présente tiennent la route, mais je me suis posée la question de savoir si j’aurais aimé lire ce genre de livre au moment de ma lecture, et ma réponse à été non. Parce que ça m’aurait mise en colère qu’on me fasse la leçon alors que mon cœur est en miette. Par contre, je pense que le lire une fois que le plus gros de la douleur est passée peut permettre de remettre un pied à l’étrier avec le sourire.
Je m’attendais à plus d’humour au vu du mail envoyé par l’auteure mais, même s’il y en a eu, ce n’était pas le point le plus important du livre. Ce n’est pas nous plus un roman, plutôt une analyse des histoires connues pour en tirer des exemples applicables à une rupture. J’ai donc été un peu surprise mais j’ai quand même passé un très bon moment lecture. Je ne suis pas concerné par le thème du livre puisque (je touche du bois) ma vie de couple se passe bien, mais je vais le garder au cas où j’aurais besoin d’une relecture plus tard ou de le passer à une copine.
Toutefois même si vous n’êtes pas concerné par une rupture, vous pouvez lire ce livre, il vous montre des aspects d’histoires, telle que celle de Roméo et Juliette, que vous n’avez peut-être pas perçu à la première lecture/visionnage, avec un esprit de légèreté.

Je remercie l’auteure de m’avoir proposée cette lecture.

L’homme idéal existe. Il est québécois – Diane Ducret

51DrkcebKwLRésumé : Bonne nouvelle : l’homme idéal existe ! Il ne parle pas : il jase. Il n’embrasse pas : il frenche. Il ne se déshabille pas : il se criss à poèlle. Vous l’aurez deviné : il est Québécois. Diane Ducret rhabille le mythe du Prince Charmant. L’homme idéal ? Satisfaite ou remboursée !

Mon avis : Fan de chick-lit de la première heure, quand je suis tombée par hasard sur Le journal de Bridget Jones, et même si depuis mes goûts littéraires ont changé, je ne résiste pas, de temps en temps, à retourner vers mes premières amours.

Que faire lorsqu’un québécois que vous connaissez à peine vous invite à passer une semaine dans son beau pays enneigé ? Bein y aller pardi !

C’est donc ce que fait notre héroïne pour le plus grand bonheur de la lectrice. En tout cas du mien ! J’ai passé un excellent moment avec ce livre. J’ai passé une bonne partie du temps à me retenir de pouffer de rire au boulot pour ne pas qu’on m’interne. J’ai également fait profiter toutes mes amies et collègues des bons mots qui me faisaient mourir de rire (rassurez-vous, vous ne serez pas en reste je vais vous en mettre une petite sélection un peu plus bas).
Je connais peu le Canada, si ce n’est ce qu’on peut en voir à la télévision dans les séries TV et documentaires, et ce malgré que j’y ai une amie qui y vit depuis plus d’un an. Mais je sais quand même que leurs expressions différent quelques peu des nôtres. Ce livre est un bon exemple des quiproquos que cela peut engendrer et j’ai purement adoré ! La répartie de l’héroïne et son phrasé en sont aussi pour quelque chose. C’est une femme que j’adorerai avoir comme amie. Je me suis contentée de la suivre dans ses aventures et j’adorerai pouvoir la suivre dans d’autres aventures.

Voici quelques citations qui m’ont particulièrement plu :

J’avais avant Gabriel, rencontré plusieurs exemplaires du parfait prototype du Parisien […]. Celui qui porte des sous-vêtements à l’effigie de superhéros – à quels moments il a pensé que vous craqueriez sitôt son Batman sorti, celui-là ?

Je connais Gabriel depuis à peine 3 semaines – j’entretiens une relation de plus longue durée avec un yaourt dans mon frigidaire.

-Il va s’habiller tout seul, t’inquiète pas.
À l’âge de cinq ans c’est là un concept à géométrie variable.

Je remercie Albin Michel pour cette lecture.