Voisins, amis et rien de plus – Anna Premoli

Éditeur : J’ai lu
Nombre de pages : 316
Date de parution : 5 juin 2019
Prix : 13,90€
Acheter : Amazon

Résumé : La vie de Julie Morgan, auteure de romances historiques, est chamboulée le jour où elle rencontre Terrence Graham, son nouveau voisin. Il emménage bruyamment au-dessus de son appartement avec son équipement musical. Tout les sépare et, entre l’écrivaine sereine et le musicien extravagant, la guerre est déclarée.

Mon avis : J’ai déjà lu un roman d’Anna Premoli que j’avais beaucoup aimé (Mon avis ICI). Et j’ai donc commencé ce roman avec beaucoup de curiosité.

Julie est auteure de romance historique se déroulant dans l’Angleterre du siècle dernière. Elle est nostalgique de cette époque et surtout de son étiquette. Tout se passe bien dans son petit monde, jusqu’à l’emménagement d’une star du rock au dessus de son appartement. Difficile d’écrire avec autant de bruit. C’est pas grave, elle va aller lui en parler…

Sur les première pages, je me suis dit que j’allais avoir du mal. Les phrases étaient longues et un peu alambiquées, et l’auteur avait l’air d’être atteinte d’une diarrhée verbale difficilement contenable. Elle s’égarait un peu dans ce qu’elle disait, nous donnant des précisions parfois superflues. Puis, je me suis habituée au style de l’auteure et j’ai pris beaucoup de plaisir dans ma lecture.
Le personnage de Julie est drôle, un peu fantasque mais surtout elle a conscience de qui elle est. Les dialogues entre Julie et ses amis, Julie et Terry sont très drôles. J’ai beaucoup aimé la répartie de chacun. Sans oublié les situations un peu rocambolesques dont l’héroïne a parfois du mal à se sortir.
L’histoire est gentillette. C’est une romance actuelle qui se laisse très bien lire. Elle n’est pas toujours très réaliste, mais elle est surtout là pour nous faire oublier notre quotidien et elle remplie très bien son office. J’ai apprécié sa spécificité (ATTENTION SPOILER ALERTE) qui réside dans la différence d’âge entre les personnages. Il est rare de voir des romances où l’héroïne est plus âgée que le héros. Ça fait du bien de lire une histoire un peu différente et qui colle tout de même avec la réalité actuelle.
C’est une jolie romance contemporaine idéale pour l’été.

Je remercie J’ai lu pour cette lecture.

Tu ne m’oublieras pas deux fois ! – Mhairi McFarlane

Éditeur : &H
Nombre de pages : 472
Date de parution : 3 avril 2019
Prix : 15,90€
Acheter : Amazon

Résumé : Après avoir découvert son petit ami au lit avec une autre et s’être fait renvoyer du restaurant dans lequel elle travaillait, Georgina trouve un nouvel emploi. Son chef n’est autre que son ancien amour de lycée : Lucas McCarthy. Seulement, celui-ci ne se rappelle pas du tout d’elle.

Mon avis : J’ai déjà croisé pas mal de livre de l’autrice sur le net, j’ai même quelques-uns de ces romans dans ma PAL depuis quelques années, et elle m’intriguait. J’ai choisi cette histoire avec cette jolie couverture pour faire sa connaissance.

La vie de Georgina est compliquée. Elle a trente ans mais pas de boulot fixe. Elle vit en collocation et a parfois du mal à payer le loyer. Son petit ami depuis 6 mois n’est pas franchement le petit ami idéal… Tout bascule quand le même soir elle perd son travail et découvre son copain au lit avec une autre.

J’ai lu ce roman très vite. J’ai tourné les pages sans m’en apercevoir tant j’étais captivé par l’histoire de Georgina. C’est une femme d’aujourd’hui qui mène sa barque tant bien que mal et qui ne s’en sort pas trop mal. Enfin à mes yeux parce que ce n’est pas le cas de sa famille qui aimerait qu’elle se trouve un mari et un travail stable et respectable. Elle a une bande d’amis géniale qui heureusement elle la soutient. C’est grâce à eux qu’elle arrive à avancer et à continuer. J’ai adoré son sens de l’humour et de la répartie, bien souvent elle m’a fait rire. Elle m’a un peu fait penser à Bridget Jones en moins « miss catastrophe ».
J’ai aussi aimé la complexité des liens familiaux. Non, sa famille n’est pas simple, elle a son lot de non-dits, c’est ce qui fait qu’elle ressemble à pas mal de familles actuelles.
« L’intrigue amoureuse » m’a séduite. Elle n’est pas basique, les liens entre les deux personnages se tissent lentement et le fait de découvrir petit à petit leur passé commun nous les rend encore plus attachants. Le couple est aussi loin des stéréotypes que l’on croise souvent dans ce genre de romans et ça fait du bien !
Ce livre est une vraie bouffée d’air frais qui m’a fait passer un très bon moment, et je pense que les autres livres de l’autrice ne resteront pas longtemps dans ma PAL.

Je remercie &H pour cette lecture.

 

Dans le même bateau – Cassandra Rocca

Éditeur : Lj
Nombre de pages : 285
Date de parution : 6 février 2018
Prix : 12,90€
Acheter : Amazon

Résumé : « Je hais la Saint Valentin ! » C’est la devise d’Emily, exaspérée par cette fête stupide qui célèbre l’amour en rose, alors qu’elle-même n’y croit plus. Pas de chance, elle doit organiser sur ce thème une croisière de luxe et, comme si cela ne suffisait pas, découvre que son ex, qui l’a plaquée juste avant leur mariage, est sur la liste des passagers. Pour affronter la situation avec dignité, elle décide de ruser et de faire croire qu’elle-même a un fiancé à bord. Une supercherie astucieuse mais pas sans risque pour son petit cœur brisé…

Mon avis : Allez hop ! Et si on lisait une petite romance légère pour se changer les idées ?

Emily a quitté Londres quand son fiancé l’a quitté pour une autre quelques mois avant le mariage. Depuis, elle se noie dans le travail. Et même si cette nouvelle mission d’inauguration de bateau la prend un peu au dépourvu, elle va s’y jeter à coeur perdu. Même si le patron de la compagnie maritime et son amour de jeunesse et même si son ex est dans les passager participant à la croisière !

Ce livre est une romance légère qui tient ses promesses. Je voulais me vider la tête et ne pas trop réfléchir et c’est ce que j’ai réussi à faire.
Dès le début j’ai apprécié Emily et son côté un peu blasée par l’amour. Elle en a fait son deuil mais reste tout de même très naïve.  Quand Matt son amour de jeunesse redébarque dans sa vie, elle se rend bien compte que les barrières érigées sont peu de choses face à son charme ravageur ! Mais j’ai aimé sa façon de réagir.
Bon clairement, le schéma est le même que dans beaucoup de romance à tendance chick-lit, mais on n’en attend pas moins dans ce genre de livre. L’avantage étant que celui-ci se déroule dans des paysages qui font rêver. Vous pensez bien, Les Caraïbes, ce n’est pas tout le monde qui peut y aller.
Bref, ce livre rempli sa mission de nous faire oublier le quotidien quelques heures, et même si la fin est prévisible (comme dans toute romance me direz-vous), j’ai passé un bon moment à lire les joutes verbales entre Emily et Matt.

Je remercie Lj pour cette lecture.

Romeo cherche Romeo – Justin Myers

♦ Éditeur : J’ai lu / Lj
♦ Nombre de pages : 306
♦ Date de parution : 7 novembre 2018
♦ Prix : 13,90€
Achat: Amazon

Résumé : La vie de James n’est plus du tout gay-friendly à Londres. Il gâche son talent à écrire dans un journal à ragots, et tourne en rond dans son studio depuis qu’il s’est séparé d’Adam. Pour lui éviter de se laisser couler, sa meilleure amie le propulse d’un grand clic sur les sites de rencontres, et voilà James lancé dans des blind dates plus ou moins réussis, qu’il raconte sur son blog avec humour et romantisme, sous le mystérieux pseudo «Romeo». Et ce qui était destiné à tromper l’ennui lui apporte soudain la célébrité : sur la Toile, on ne parle plus que de Romeo ! Qui est-il ? Comment le démasquer ? Ravi mais dépassé, James perd carrément le contrôle quand son prince charmant 2.0 se présente enfin, sous les traits d’une star du sport qui ne peut se permettre de sortir du placard…
Une comédie gay d’aujourd’hui, qui parle d’amour, de romantisme et de sexe à l’ère des sites de rencontres et des réseaux sociaux. Subtilement drôle comme les Anglais savent l’être, acérée et pourtant tendre, sincère et pleine d’émotion !

Mon avis : J’ai déjà tenté la romance gay et j’avais été moyennement séduite (on avis sur En mâle de toi ICI)… Mais le résumé de celle-ci avait l’air différent et je me suis dit qu’il fallait donner une seconde chance au genre.

James vient de rompre et pour « s’en remettre » il décide de faire des rencontres afin de rencontrer enfin le bon. Mais en attendant, il enchaine les rendez-vous, et ceux-ci ne se passent pas toujours bien. Il décide alors de les raconter sur un blog, anonymement. Il s’arrêtera quand il aura rencontrer son Roméo.

Dès le début je me suis retrouvée plongé quelques années en arrière quand j’avais découvert Briget Jones. James est son penchant masculin ! J’y ai retrouvé le même plaisir de lecture et le même humour qui m’avait séduite à l’époque. Et tout ça en échappant aux clichés sur les homosexuels. Bien évidement on n’échappe pas au personnage homosexuel haut en couleurs, plutôt bruyant qui connait le plus de ragots, mais dans l’ensemble le tout est assez soft.
J’ai beaucoup aimé James et sa vulnérabilité. C’est un homme qui a la tête sur les épaules mais qui rêve tout de même à l’homme idéal voire carrément au prince charmant.
Sa quête le fait rencontrer une galerie de personnages plus typiques les uns que les autres, on se demande même comment de telle personnes peuvent exister… Mais le tout est raconter avec beaucoup de justesse et d’humour.
J’ai passé un excellent moment lecture avec ce roman, qui m’a réconcilier avec le genre. Enfin, presque, le genre romance gay chik-lit, pas le genre romance-érotique… Bref, faudra que je choisisse bien mes prochaines lectures.

Je remercie Lj pour cette lecture.

Pas facile d’être une fille facile – Anna Premoli

♦ Éditeur : J’ai lu / Lj
♦ Nombre de pages : 287
♦ Date de parution : 16 mai 2018
♦ Prix : 12,90€
♦ Acheter : Amazon ou Bookwitty

Résumé : Au secours, il m’aime!
Jordan débarque à New York avec un plan bien précis : trouver un mari. Pas le genre craquant mais pauvre comme Job. Un mari qui lui assurera sécurité et sérénité. Décidée à épouser un médecin – chef de service, évidemment –, elle dégote un petit boulot de serveuse pile en face d’un hôpital. Mais le matin de sa première journée de travail, elle s’évanouit… et reprend connaissance dans les bras d’un jeune médecin très beau mais surtout très endetté…
Enlevé, tendre et ironique, Pas facile d’être une fille facile revisite en beauté les démêlés du cœur et de la raison façon Diamants sur canapé !

Mon avis : Comme vous le savez, la romance chez moi, ça passe ou ça casse. J’ai lu lance une nouvelle collection de comédies romantiques. Et même si cela fait très longtemps que j’ai lu Le journal de Bridget Jones, je me suis dit que j’allais retenter, pour voir…

Jordan a un plan, c’est le seul qui peu l’aider à s’en sortir : elle doit épouser un médecin qui lui permettra de subvenir à ses besoins. Sauf que le premier médecin qu’elle rencontre est certes séduisant, mais il est plutôt du genre fauché…

Autant vous le dire tout de suite : j’ai passé un excellent moment avec ce roman ! Et je peux vous assurer que je n’aurais pas miser ma chemise là-dessus. Mais cette comédie romantique sonne juste et a réussi à me séduire totalement.
J’ai de suite aimé le personnage de Jordan. Malgré ce qu’elle pense et ce qu’elle laisse penser, elle est loin d’être naïve, encore moins candide, et ce n’est pas la jolie blonde écervelée que le premier abord pourrait faire penser. C’est une jeune femme qui a la tête sur les épaules et qui a surtout l’esprit pratique. C’est d’ailleurs cet esprit pratique qui a mis en place un plan auquel elle veut à tout prix se tenir. Pour elle c’est la seule façon qu’elle a de s’en sortir. Mais c’était sans compter l’arrivée de Rory dans sa vie. Ce chirurgien urgentiste va remettre toute sa théorie en question et chambouler toute sa vie.
J’ai vraiment aimé voir ces deux là interagir. Sans le savoir ils s’apportent beaucoup l’un l’autre et, même si eux nient l’évidence, on se doute bien de la fin. Et ce qui m’a vraiment plu, c’est qu’il n’y a pas des tonnes de rebondissement sortis de je ne sais où, mais que l’histoire suit son court… Petit à petit la vie se permet de chambouler la vie de Jordan et Rory, pour mon plus grand plaisir et j’espère aussi pour le vôtre ! ou LÀ

Le petit plus : Vous trouverez le catalogue de la collection ICI ou

Je remercie J’ai lu pour cette lecture.