Lou après tout tome 3 – La bataille de la douceur – Jérôme Leroy

Éditeur : Syros
Nombre de pages :  554
Date de parution : 9 janvier 2020
Prix : 17,95€
Acheter : Amazon

Résumé : Une odyssée pré- et post-apocalyptique centrée sur le personnage d’une jeune fille. Lou quitte Wim avec un goût amer. Dans le monde d’après l’effondrement, existe-t-il un seul endroit épargné par l’horreur ? Son dernier espoir, comme pour Amir, Cesaria et Maria : la Douceur. Lou ne sait pas encore à quel point la route pour l’atteindre sera longue. Au même moment, dans la Douceur qui prospère depuis quatorze années, trois musiciens jouent pour la première fois la Mélodie. Cet air semble avoir un mystérieux effet sur les Cybs, mais permettra-t-il d’éviter le pire ? Car, tandis que Lou s’approche de son ultime étape, le danger qui menace d’anéantir la Douceur s’épaissit comme une ombre…

Mon avis : Voici le dernier et tant attendu tome de la trilogie de Jérôme Leroy ! J’avais vraiment hâte de le lire celui-là !

Je ne vous ferais pas de résumé personnel, je vais vous laisser découvrir la saga avec le même plaisir et étonnement que moi.

Cela va être difficile de vous parler de ce livre sans trop en dévoiler…
Déjà il faut savoir que cette saga est une de mes sagas coups de cœur. Pour deux raisons : l’auteur est français et situe l’action en France. D’habitude j’ai du mal avec les romans d’anticipation qui se déroulent en France, ayant plus l’habitude avec des actions qui se passent principalement aux USA mais là, j’ai accroché direct ! Il faut dire que le roman commence dans le Nord, ma région natale et qu’elle y est parfaitement décrite et mise en avant. Un peu de chauvinisme ne fait jamais de mal !
J’ai adoré retrouver Lou et les autres personnages. Surtout au vue de la situation dans laquelle on l’a laissé à la fin du tome précédent. Lou n’a jamais été une enfant, ou alors elle ne s’en souvient pas, mais elle continue de grandir. Elle doit faire des choix. Tous les jours et ils ne sont pas toujours facile à faire. Et elle n’en est pas toujours fière. Et elle en aura encore à faire. Et elle devra apprendre à vivre avec. De toute façon, c’était ça ou ne plus vivre du tout.
Elle a une force dont je suis totalement admirative. Si à 5 ans j’avais dû grandir dans ce monde, je m’en serais surement moins bien sortie qu’elle. Je pense même que si cela m’était arrivée adulte, je n’y aurai pas survécu.
Ce monde sans pitié fait frémir tant il pourrait devenir vrai. Tant la possibilité de se réveiller un jour dans un tel chaos me fait frissonner.
Ce roman est un mélange d’horreur et de beauté. Un mélange de fin du monde et d’espoir de renouveau. Oui, l’homme est capable du pire. Mais heureusement, il est aussi capable du meilleur. Reste à espérer que que ce meilleur perdure, et qu’on n’oublie jamais le pire.

 

25/50

In real life tome 3 – Réinitialisation – Maïwenn Alix

Éditeur : Milan
Nombre de pages :  469
Date de parution : 26 février 2020
Prix : 17,90€
Acheter : Amazon

Résumé : Dernier tome des aventures de Lani, une jeune fille de 17 ans évoluant dans une société futuriste où les humains sont asservis à un réseau numérique nommé le Système, auquel elle tente d’échapper.

Mon avis : J’ai lu les deux premiers tomes que j’ai beaucoup aimés et j’avais hâte de connaitre la suite des aventures de Lani et Alexander.

Comme le résumé du dessus est plutôt bien fait pour en rien vous dévoiler des tomes précédents, je vais également éviter de vous spoiler avec mon résume personnel.

J’étais heureuse de retrouver Lani, Alexander et leur petite bande. La fin du tome 2 me laissait pleine d’interrogations et j’avais hâte de d’avoir les réponses à mes questions, et j’ai été servie !
La première partie du roman est plutôt longue, j’ai trouvé que ça n’avançait pas. Ça piétine pas mal. On sait que c’est nécessaire au moment de la lecture, que tout ce qui se passe va déboucher sur la fin, qui se construit petit à petit, mais il n’empêche que j’ai trouvé ça long… Lani en est même arrivée à m’agacer parfois, c’est dire ! Bon, je maintiens que c’est utile à la compréhension de la fin, mais quand même, c’est long (je pense que vous l’aurez compris).
La fin par contre est plein de rebondissements. Sur les 100 dernières pages on va de révélations en révélations, j’ai même eu parfois du mal à suivre. Je ne m’attendais d’ailleurs pas à un tel dénouement ! J’étais un peu sur le cul. Par contre, après avoir posé mon livre et réfléchi à cette fin, j’y ai vu quelques incohérence… Qui ne gènent pas du tout la lecture au moment où l’on tourne les pages, mais on s’en aperçoit après.
Je ne sais pas si l’autrice avait déjà pensé à une telle fin en écrivant les premières pages du tome un mais elle a parfaitement réussi son effet de surprise.
J’ai vraiment passé un très bon moment de lecture avec cette Trilogie et je recommande Maïwenn comme autrice française à suivre.

Je remercie Milan pour cette belle découverte.

18/50

Eve of man tome 1 – Giovanna et Tom Fletcher

Éditeur : Milan
Nombre de pages :  437
Date de parution : 12 février 2020
Prix : 17,90€
Acheter : Amazon

Résumé : Imaginez qu’aucune femme ne soit née sur Terre depuis cinquante ans. Imaginez qu’enfin, une fille, une unique fille, naisse. L’avenir de l’humanité repose sur elle. Comment va-t-elle réussir à se rendre maîtresse de son destin ?

Mon avis : Ce livre m’a été présenté lors du salon jeunesse de Montreuil, et il faut admettre que les éditrices ont réussi à me donner envie.

Eve est la seule fille née depuis 50 ans. Tous les espoirs de la race humaine repose sur elle, mais c’est un destin difficile à porter même quand on y est préparé depuis sa naissance.

J’ai eu un peu de mal à me lancer dans cette lecture. En cette période de pandémie, voir le monde être sur le point d’imploser me ramène trop à la situation actuelle. Mais une fois les premières pages passées on s’immerge dans un univers très bien pensé et complet. On sent que les auteurs ont mis du temps à le penser, à réfléchir à chaque détail et il est très facile de se le représenter.
Eve est une jeune fille aussi naïve qu’intelligente, c’est assez déstabilisant parfois. Il faut dire aussi qu’elle a grandi dans une bulle qui l’a pas mal épargnée jusqu’au moment où…
C’est une façon d’envisager le monde qui est assez pessimiste, mais qui malheureusement fait partie de ce qui pourrait nous arriver si nous ne faisons pas attention.

Je remercie Milan pour cette lecture.

16/50

Lou après tout tome 2 – La communauté – Jérôme Leroy

Éditeur : Syros
Nombre de pages :  421
Date de parution : 3 octobre 2019
Prix : 17,95€
Acheter : Amazon

Résumé : Épuisée, Lou revient vers la mer afin de se laisser mourir sur la plage où Guillaume lui a appris à nager. Marchands d’esclaves, pillards, Entre-Deux… avec son lot d’horreurs, la vie d’après le Grand Effondrement mérite-t-elle que l’on se batte encore pour elle ?
Plusieurs rencontres inattendues amènent Lou à continuer, malgré tout. Chez les Wims, elle découvre une communauté harmonieusement organisée sous l’autorité d’un Délégué. Et puis, il y a Amir… Une promesse d’apaisement, enfin.
Lou le savait pourtant bien : c’est au moment précis où l’on baisse la garde que surviennent les pires dangers.

Mon avis : J’avais adoré le premier tome des aventures de Lou. Et après une telle fin il me fallait absolument la suite. Je suis contente de ne pas avoir attendu trop longtemps.

Pour une fois (encore) je vais éviter le résumé personnel, ou vous aurez toute la fin du premier tome de dévoilé. Mais je peux vous dire que la vie dans le monde après la grande panne, n’est toujours pas facile, loin de là !

Le personnage de Lou a continué son jeu de séduction avec moi. J’ai encore craqué. J’aime cette jeune femme forte, qui a grandi trop vite, mais qui garde une partie de sa fragilité. Elle est devenue adulte trop vite et la vie l’a bien souvent malmenée, mais elle garde quand même espoir. Enfin, le plus souvent. De toute façon, sans espoir, elle n’irait pas loin…
Le monde dans lequel elle évolue est le plus difficile que j’ai jamais lu. Et ce qui fait froid dans le dos, c’est qu’on se dit que tout cela pourrait arriver, qu’on n’est vraiment pas loin d’arriver à cette situation et cela fait réfléchir. Vraiment parfois je n’ai pas envie de vivre vieille…
L’histoire traine parfois en longueur mais dans l’ensemble j’ai passé un excellemment moment avec la narration de l’auteur. D’habiles flash-back nous font faire des allers-retours entre passé et présent et rapidement on sait que l’histoire de Lou ne s’arrêtera pas à ce tome.
Je ne sais pas vous mais moi, pour la première fois, je ne suis pas sure que le 3ème livre nous donnera une fin heureuse. Je ne suis pas sure que le bonheur existe encore dans ce monde créé par Jérôme Leroy, et ça fait vraiment peur…
Je ne sais pas quand sortira le 3ème tome, mais c’est sûr qu’il finira vite vite dans ma PAL et qu’il n’y restera pas longtemps.

Je remercie Syros pour cette lecture.

3/50

In real life tome 2 – Mémoire vive – Maïwenn Alix

Éditeur : Milan
Nombre de pages :  475
Date de parution : 26 juin 2019
Prix : 17,90€
Acheter : Amazon

Résumé : La suite des aventures de Lani. Elle est confrontée à un conflit de loyauté. Un récit qui amène à se demander si combattre un système revient également à lutter contre tous ceux qui le composent.

Mon avis : J’avais beaucoup aimé le premier tome (vous trouverez mon avis en cliquant ICI) et j’avais hâte de découvrir la suite des aventures de Lani et Alexander.

Comme c’est une suite et qu’il s’est déjà pas mal passé de chose dans le tome précédent, je préfère éviter de faire un résumé personnel.

Le rythme du roman est beaucoup plus rapide que dans le premier. Dès le début ça bouge. Après une fin comme celle du premier roman, il ne pouvait de toute façon pas en être autrement. Il fallait que Lani et ses nouveaux amis réagissent. Et ils n’ont fait que ça tout au fil des pages. Peut-être même parfois un peu trop. J’ai eu du mal à suivre… Avec l’arrivée de nouveaux personnages, c’est parfois difficile.
Mais l’histoire est tout de même bien ficelée. On apprend plein de choses sur le monde dans lequel vit Lina et prend conscience de toutes ses ramifications. Cet univers est beaucoup plus complexe qu’il n’y parait. J’ai beaucoup aimé apprendre tout ça parce que malgré tout, ça laisse la part belle à l’imagination.
J’ai eu plus de mal avec les trahisons à toutes les pages… Trop c’est trop ! Bon, je sais que la nature humaine est loin d’être « sage » et pure, mais là ça faisait un peu beaucoup.
C’est dommage parce que l’autrice réussit encore une fois à nous surprendre sur sa fin. Je ne m’attendais vraiment pas à ça. Encore une fois nos héros ne sont pas sauvés et vont devoir affronter le système et leur plus grandes peurs.
Comme pour le premier tome, j’ai hâte de découvrir la suite.

Je remercie Milan pour cette lecture.

44/65