Le joyaux tome 3 – La clé noire -Amy Ewing

Éditeur : Robert Laffont / Collection R
Nombre de pages : 386 pages
Date de parution : 24 novembre 2016
Prix : 17,90€ Notepaillons4

51b8lqeolwlRésumé : L’avenir se bâtit sur les ruines du passé.
Cela fait trop longtemps que Violet et les habitants des anneaux extérieurs de la Cité solitaire sont soumis au moindre caprice de la noblesse du Joyau. La société secrète connue sous le nom de la Clé Noire s’apprête à lancer l’offensive pour renverser ces dirigeants cruels et corrompus.
Violet a conscience du rôle crucial qu’elle doit jouer dans cette révolte, mais c’est une raison encore plus personnelle qui la pousse à s’engager corps et âme pour la cause.

Mon avis :  Le deuxième tome La rose blanche, est sorti il y a un an maintenant et j’avais un peu de mal à me remémorer certains événements (ouais, comme souvent), mais j’étais tout de même impatiente de connaitre la fin de cette série.

Je ne vous ferais pas de résumé personnel pour ne pas trop vous en dévoiler sur se tome est les 2 précédents (là aussi c’est une autre de mes habitudes).

Je peux vous dire de suite que j’ai beaucoup aimé lire ce livre, mais j’ai eu beaucoup de mal à m’attacher à Violet. Plus que dans les autres tomes. Peut-être parce qu’il y avait un peu trop de temps entre la lecture du 2ème et du 3ème tome. Elle m’a paru moins fragile également, mais un peu trop autoritaire et parfois égoïste. Une évolution qui est logique avec l’histoire mais qui m’a moins séduite. Pareil pour les personnages secondaires… quoique Garnet est surement l’exception qui confirme la règle. Même s’il n’apparait pas beaucoup, j’ai apprécié son évolution et sa répartie.
L’intrigue trouve également le dénouement attendu et la façon d’y parvenir est logique, enfin m’a paru logique. Tout se déroule assez rapidement, on n’a pas de longueurs inutiles comme parfois dans certaines séries. La fin est par contre un peu trop « rapide ». C’est celle que je voulais mais je m’attendais à plus de difficultés. Par contre l’auteure n’épargne pas son lecteur. Je ne vais pas en dire plus, ça serait dommage de vous gâcher l’effet de surprise.
En résumé c’est une lecture que j’ai apprécié. Je pense que je l’aurais mieux savourée si j’avais pu lire chaque tome avec un espace plus rapproché, mais si vous ne l’avez pas encore commencé, vous pourrez le faire. 😉

Je remercie la collection R pour cette lecture.

29/65

29/65

Engame tome 3 – Les règles du jeu – James Frey & Nils Johnson-Shelton

Éditeur : Gallimard
Nombre de pages : 390 pages
Date de parution : 27 octobre 2016
Prix : 18,50€ Notepaillons4.5

91jtiop30klRésumé : Il faut mettre fin à Endgame. Jouer pour gagner ou se battre pour la vie ? Les joueurs vont terminer Endgame… selon leurs propres règles. Les vrais héros se révèlent et les plus puissants ne sont pas ceux que l’on croit. Et il y a l’étrange Stella, qui semble en savoir plus qu’elle n’en dit, et leur propose une alliance. Faut-il lui faire confiance ? Suspense insoutenable et émotion : au cœur de l’action la plus intense se profilent les interrogations fondamentales d’êtres complexes, profondément humains. Un final audacieux, captivant, vibrant : le dénouement magistral d’un grand roman. Lisez le livre. Trouvez les indices. Décryptez l’énigme.

Mon avis : J’ai beaucoup aimé les deux premiers tomes, dont vous pouvez retrouver les avis ICI et LÀ, et j’avais hâte de savoir la suite et fin de cette série. Une fois que ma PAL me l’a permis, je me suis jetée dessus.

Bon, pas de résumé, parce que je pense que je pourrais m’emmêler les pinceaux entre les différents tomes (oui c’est une histoire complexe) et surtout je pourrais trop vous en dévoiler et ça m’embêterai.

Comme souvent, j’ai eu du mal à me remettre dans l’histoire. Elle est pleine de personnages et j’ai eu du mal à me rappeler qui est qui… Et même pour le coup à me rappeler certains événements. Heureusement je me rappelais quand même du principal, et après quelques dizaines de pages de lecture, j’étais plus à l’aise. Mais je n’aurais rien eu contre un petit résumé des anciens tomes vu leur épaisseurs et la complexité de l’histoire (dû aux nombres de personnages, mais là je me répète). Bref ! Passé ce petit moment d’égarement, je me suis vite remise dans la course à Endgame.
J’ai adoré suivre les personnages, bon, j’avoue je n’avais pas oublié mes préférés quand même. J’ai beaucoup aimé les voir démêler les fils de l’intrigue, les voir tâtonner, prendre leur décisions, quitte à devoir se sacrifier d’une manière ou d’une autre.
Cette saga n’est pas facile à lire. Bien sûr elle est bien écrite et le style est simple et vif, mais les auteurs ne ménagent pas leurs personnages et par ricochet le lecteur. Si vous aimez les histoires qui se terminent bien celle-ci devrait vous laisser un goût amer. Il est des fins qui ne me satisfont pas vraiment et elle-ci en fait partie.
Cette saga reste quand même une de mes préférée et je suis heureuse de l’avoir lu.

Je remercie les éditions Gallimard pour cette lecture.

27/65

27/65

Never, Never saison 2 – Colleen Hoover & Tarryn Fisher

Éditeur : Hugo roman
Nombre de pages : 150 pages
Date de parution : 1er décembre 2016
Prix : 9,90€ Notepaillons4

51zaqu8yq9lRésumé : Silas et Charlie sont toujours frappés par la même affliction : ils ont perdu tous leurs souvenirs.
Ils en savent un peu plus sur eux-même mais ignorent encore la raison de leurs problèmes.
Ils vont devoir continuer à enquêter sur leur passé, explorer chaque piste, chaque petit indice qu’ils ont laissé derrière eux.
Il en va de leur avenir et peut-être de leur bonheur.

Mon avis : Il va m’être difficile de vous faire un avis sur ce livre. Pour deux raisons : c’est un 2ème tome et il est très court. Parfois avec un résumé, on vous raconte l’histoire et je n’aime pas vous gâcher le plaisir de la découverte. Je vais tous de même vous donner mon ressenti, mais c’est pareil, ça sera assez court.

J’ai lu ce livre très vite, si vous êtes comme moi un dévoreur de livre vous n’en ferez qu’une bouchée ! Donc je l’ai lu très vite parce qu’il est court certes, mais aussi parce que l’histoire est très prenante. Si vous avez lu le 1er (sinon, je vous le conseille fortement) vous savez que la fin ne laisse qu’une envie : se jeter sur le 2ème (d’ailleurs j’ai mis peu de temps entre la lecture des deux). Parce que la fin est horrible, ça c’est sur ! Mais surtout on veut connaitre la suite, en apprendre plus qu’il arrive à Silas et Charlie : pourquoi perdent-ils la mémoire ? Pourquoi est-ce si dur de se rappeler ?
Alors si vous voulez savoir si on en sait plus dans ce 2ème livre, je vous dirais oui et non (oui, je sais ça ne vous aide pas). On apprend certaines choses, mais le mystère ne fait que s’épaissir. Bon, j’ai quand même une petite théorie sur le comment… mais je ne suis pas sure du pourquoi… Mais comme le 3ème tome est dans ma PAL, je saurais la suite rapidement 😉

Je remercie Hugo roman pour cette lecture.

26/65

26/65

Dan et Celia les jumeaux d’autremonde tome 1 – L’impossible mission – S. Audouin Manikonian

Éditeur : XO éditions
Nombre de pages : 373
Date de parution : 6 octobre 2016
Prix : 17,90€ Notepaillons2

511wm2gmiolRésumé : Ils ont désormais treize ans.
Celia et Dan, les jumeaux de Tara Duncan et de Caliban Dal Salan, ont grandi sur Terre, loin des turpitudes d’AutreMonde. Alors que Dan fait preuve d’un caractère fort et téméraire, Celia, elle, est une adolescente plutôt timide et fragile.
Pour suivre les traces de ses légendaires parents, Dan n’invente rien de mieux que de se laisser kidnapper. Où se trouve-t-il?? Personne ne le sait. Jusqu’à ce message reçu par Tara et Cal : leur fils sera exécuté s’ils entreprennent la moindre recherche !
Les deux Hauts Mages n’ont pas le choix : ils doivent obéir. Mais Celia, elle, a les mains libres. Accompagnée par Luck, le demi-vampyr, et Dred, le dragon rouge, la discrète jeune fille se révolte, bien décidée à sauver son jumeau.
L’affaire, pourtant, se complique. Les enfants de l’ancien roi des démons n’ont pas dit leur dernier mot. Celia se retrouve bientôt au cœur d’un dangereux complot : une conspiration qui menace d’ébranler l’entente cordiale régnant depuis treize ans entre les différentes planètes.
Le suspense est à son comble : Celia et ses amis parviendront-ils à libérer Dan et à sauvegarder la paix ?

Mon avis : Je n’ai pas lu les livres de Tara Duncan dont cette série est un dérivé. Mais cette série peut se lire indépendamment de l’autre.

Dan a disparue et Celia la timide, est obligée de voler à son secours. Finalement elle n’est peut-être pas si différente de sa mère.

Comme je vous l’ai dit je n’ai lu aucun des tomes de Tara Duncan et donc je voulais connaitre cet univers, alors pourquoi ne pas commencer avec un Spin-off ? Sauf que j’ai été pas mal perdue. Parce que l’univers est vraiment complexe et qu’il s’est affiné au fil des tomes de la série Tara Duncan. Quand on arrive dans la vie de Dan et Celia et au milieu de tout ce qui les entoure on est un peu perdu. Alors l’auteure à eu l’idée de faire intervenir une sorte de petit lutin des éléments qui nous donne des informations avec des notes qui nous amènent en bas de page pour nous expliquer plein de détails, mais cela n’a fait qu’alourdir ma lecture. Et ça n’a pas forcément non plus éclairé ma lanterne. Parfois même je ne les ai pas lu.
Pour l’histoire en elle-même, elle est typique de ces mondes fantastiques où des personnages que tout opposent se rassemblent, unissent leurs forces pour réussir une mission (ici celle de retrouver le frère de Celia pour le point de départ). Rien de bien révolutionnaire pour moi.
J’ai toutefois aimé l’humour des personnages et l’évolution de leur groupe au fil des pages.
Je pense que ce livre séduira les fans de Tara Duncan qui seront contents de voir ce qu’elle et sa famille sont devenus. Pour ma part, j’ai passé un bon moment lecture, mais je ne pense pas continuer la série. Il faudrait peut-être que je commence celle de Tara Duncan pour me faire un avis…

Je remercie les éditions XO pour cette lecture.

16/65

16/65

The ones tome 1 – Daniel Sweren-Becker

Éditeur : Hugo romans
Nombre de pages : 331
Date de parution : 6 octobre 2016
Prix :  17,00€ Notepaillons3

the-ones-par-daniel-sweren-beckerRésumé : Cody a toujours été fière d’appartenir aux Ones. Son petit ami, James, et elle font partie du 1% de chanceux sélectionnés à la naissance par le gouvernement pour être modifiés génétiquement. Aujourd’hui, les Ones excellent en tout : ils sont beaux, talentueux, intelligents, sportifs… Mais pour certains, c’est une injustice. Et le mouvement Equality profite allégrement de la jalousie et de la peur montante au sein de la société, pour gagner des voix et imposer son parti. Le gouvernement américain montre alors sa face la plus sombre et les Ones deviennent illégaux. Alors que la frontière entre bien et mal se brouille, Cody rejoint un groupe de radicaux qui ont bien l’intention de préparer la révolte. Et James commence à se demander jusqu’où elle pourrait se battre….

Mon avis : La collection new way de Hugo romans est une collection destinée au jeune public et bien souvent elle publie des histoires qui me tentent. Celle-ci fait partie du lot.

Cody est fière d’être une one et d’avoir été « génétiquement »modifiée avant sa création ce qui lui permet de sortir du lot et pouvoir, plus tard, sortir de la misère. Mais ceux qui n’ont pas eu la chance d’être « génétiquement modifié » sont jaloux et la vie de tous les ones.

Je pensais lire une dystopie classique, enfin si tant est qu’elle puisse l’être, mais pas vraiment. On ne sait pas réellement quand se passe l’action, surement dans le futur, mais on n’a aucune indication. Ce qui ne gène en rien la lecture et la compréhension du livre. J’aurais aimé avoir plus d’informations sur la mise en place des modifications génétiques, le pourquoi plus que le comment. Peut-être qu’on le saura dans les tomes suivants… Du moins la fin du livre laisse supposer qu’il y aura une suite, même si je n’en ai pas trouvé trace sur le net. Enfin là je m’éloigne sur sujet.
L’intrigue m’a plu, même si j’ai trouvé parfois qu’elle trainait en longueur. L’idée de début est plutôt originale. Mais les événements qui s’enchainent le sont moins, j’ai bien souvent eu une petite idée de ce qui allait se passer.
Niveaux personnages, on suit alternativement Cody et James, qui ont deux points de vu totalement différents de la situation. C’est d’ailleurs très intéressant de les suivre. Par contre Cody m’a parfois un peu agacé. Peut-être parce que j’ai déjà perdu une partie de mon idéalisme.
J’ai tout de même passé un bon moment avec ce roman, et je serais curieuse d’en découvrir la suite si jamais elle est publiée.

Je remercie Hugo romans pour cette lecture.

11/65

11/65