Blocus total – Laurent Crevon

♦ Éditeur : Éditions La Liseuse
♦ Nombre de pages : 187
♦ Date de parution : 22 décembre 2017
♦ Prix : 15,99€
Achat: Amazon

Résumé : Le lycée Jacques Chirac est un établissement pilote d’un nouveau genre. Semi-privatisé, la sécurité y est assurée par des vigiles et des caméras de surveillance. La réussite de son bilan permettra au gouvernement de généraliser ce type d’établissement sur le territoire.
C’est sans compter sur Xavier, élève turbulent de terminale, qui va se voir infliger la fonction ultime à la disposition du proviseur : l’interdiction de passer le bac. Bien décidé à se venger, Xavier va bloquer son lycée, déclenchant une polémique jusque dans les plus hautes instances de l’État qui vont tenter de le faire taire par tous les moyens possibles.
En parallèle, David, ado réservé et taciturne, confronté à un échec amoureux, va voir son immobilisme et sa passivité remis en cause par les événements exceptionnels qui se déroulent autour de lui.

Mon avis : Ce livre m’a été proposé par la maison d’édition. Comme je ne la connaissais pas, j’ai eu envie de la découvrir à travers ce roman.

Alors que les étudiants se lèvent contre le CTU (Contrat de Travail Unique), Xavier de son côté décide de bloquer son lycée. Pour des raisons personnelles tout d’abord, mais cela le dépassera très vite…

Quand j’ai décidé de recevoir ce livre, je ne m’attendais pas à ce que les événements en France prennent une telle ampleur avec les gilets jaunes. En le lisant, j’y ai trouvé une vraie résonance avec ce qu’il se passe actuellement. Mais c’était assez bizarre de regarder les images aux informations la journée, et de suivre les aventures de Xavier couchée sur le papier…
Xavier est un ado qui a tout fait pour se fondre dans la masse des gens populaire. Il voulait faire parti de ce groupe à qui tout sourit, quitte à s’oublier au passage. Quand il fait la « bêtise » de trop, et qu’il est dos au mur sa perspective change et son regard sur le microcosme qu’est le lycée également. Il décide alors de prendre sa vie en main, car un avenir, il n’en aura qu’un, et que s’il se trompe, le retour en arrière sera impossible.
L’auteur nous plonge alors au milieu des manifestations étudiantes et lycéennes, me rappelant de loin ma jeunesse (oui, parce que j’étais un peu trouillarde à l’époque et les manifestations, je les suivais de loin). Il y a un petit côté utopique, ou tout le monde s’entend bien et ou tout le monde est d’accord, ou tout se passe dans le calme… mais dans l’ensemble on est vraiment plongé au cœur de ce mouvement de révolte qui gagne tout une ville.
C’est une autre façon de voir les événements actuels.

Je remercie les éditions la liseuse pour cette lecture.

8/65

 

Héros – Livre 1 : le réveil – Benoît Minvile

♦ Éditeur : Sarbacane / Exprim’
♦ Nombre de pages : 306
♦ Date de parution : 3 octobre 2018
♦ Prix : 17,00€
Achat: Amazon

Résumé : Ils grandissent au pied du Morvan entre ville et village. Matéo, diamant à l’oreille, Richard, la tête rentrée dans les épaules, et l’inénarrable, intarissable, insupportable José, duvet au menton et hygiène douteuse.
Leur passion : la légendaire BD Héros, dont ils attendent chaque mois le nouveau numéro. Leur rêve : éditer un jour leur propre série, inspirée de cet univers fascinant et occulte qui domine les records de ventes. Après tout, la série a bien été créée dans leur région, il y a plus de 80 ans : alors, pourquoi pas eux ?
Mais un soir, alors qu’ils planchent dans leur Q.G., un homme apparaît comme par magie, blessé à mort ; juste avant de s’effondrer, il tend à Richard une étrange fiole… une fiole dont le contenu vibre et scintille, comme s’il était vivant.

Mon avis : J’ai découvert Benoît Minville avec Je suis sa fille, et depuis je ne rate aucune de ses parutions (même si je dois bien avouer que je n’ai pas encore lu Rural noir), je n’allait donc pas passer à côté de ce premier tome.

Matéo, Richard et José sont trois potes fan de BD qui se connaissent depuis l’enfance. Leur BD de référence c’est Héros, ils n’en ratent aucun numéro depuis qu’ils ont eu la chance de la découvrir. Mais leur vie bascule quand l’imaginaire de la BD rencontre leur réalité.

J’ai mis beaucoup de temps à lire ce livre : 3 semaines. C’est un recors pour moi ! Je ne lis jamais aussi lentement. Mais n’allez pas penser que cette lenteur est dû au livre. Non, il n’est pas mauvais, c’est moi qui ai eu une vie compliquée à côté (ça devrait d’ailleurs aller mieux). Parce que le livre est vraiment très très bien !
Malgré ma lecture décousue, je me suis replongée à chaque fois avec plaisir dans ma lecture. Les trois personnages principaux sont très différents, autant physiquement que de caractère, mais ils s’entendent bien et sont complémentaires. Certes, ils forment un trio hétéroclite mais leur amitié puissant sa force dans l’enfance, ils sont inséparables. Et même si les événements qu’ils traversent la mette à rude épreuve, leur amitié perdure, ils restent soudés. Bien sûr, en grandissant on fait de mauvais choix, les goûts changent mais ils font face.
Ils font face à quoi me direz-vous ? À des forces qui les dépassent, même s’ils les côtoient tous les jours à travers les images de leurs héros préféré. C’est une chose que de rêver devenir un super héros de BD, s’en est une autre de le devenir et de devoir affronter des forces maléfiques.
J’ai beaucoup aimé l’univers créé par l’auteur, il se réfère beaucoup à Lovecraft (auteur américain de fantastique, que je connais de nom mais que je n’ai pas encore lu -oui, je sais honte à moi / Il m’a d’ailleurs donné envie de le découvrir) et réussi à retranscrire une ambiance noire et angoissante qui m’a séduite.
Bref, j’ai hâte de lire la suite !

Je remercie Sarbacane pour cette lecture.

7/65

Le bureau des cœurs trouvés tome 1 – Lexie Melody – Cathy Cassidy

♦ Éditeur : Nathan
♦ Nombre de pages : 303
♦ Date de parution : 4 octobre 2018
♦ Prix : 15,95€
♦ Acheter : Amazon

Résumé : Lexie, 13 ans, vit dans une famille d’accueil depuis que sa mère l’a abandonnée.
Ce qu’elle aime par-dessus tout, c’est sauver de l’oubli tout ce qu’elle peut : animaux,objets… Et si elle sauvait aussi les gens ?
Elle décide de créer un groupe de parole pour réunir les marginaux de son collège…qui se transforme vite en groupe de musique. Les Lost & Found sont nés !
Leur aventure sera émaillée de nouvelles amitiés et de romances, mais aussi de tensions, à mesure que chacun apprend à trouver sa place. Et lorsqu’il s’agit d’une bonne cause, comme sauver la bibliothèque locale de la fermeture, ils sont prêts à soulever des montagnes !

Mon avis : Je li pas mal de livres de Cathy Cassidy, ils sont certes destinés à un jeune public mais ils me permettent surtout de passer un joli moment léger.

Lexie vit dans une famille d’accueil depuis que ça mère a disparu en allant passer un entretien d’embauche. Elle y est bien, mais il lui manque quelque chose… Alors elle décide de créer un club avec ses amies. Un Club où les gens perdus comme elle trouveront du soutien.

Comme tous les autres romans de Cathy Cassidy celui-ci n’échappe pas à la règle et m’a également fait passer un très bon moment.
On retrouve la formule qui fonctionne dans presque tous ses romans : une bande de jeunes qui se retrouve, s’entraide et crée un événement pour une cause. La différence ici, c’est que les personnages sont plus mûrs et plus malmenés que dans la série des filles au chocolat.
J’ai beaucoup aimé Lexie. C’est une jeune fille qui n’a pas eu la vie facile, qui est certes blessée au plus profond d’elle même, mais elle garde espoir tout en ayant la tête sur les épaules. J’ai aussi beaucoup aimé tous les personnages qui l’entour, même si Marley méritait parfois quelques paires de claques !
L’ensemble tien très bien la route et j’ai hâte de découvrir les autres aventures de Lexie et ses amis. Parce que même si la fin est bien, il y a encore plein de choses que je veux savoir sur les différents personnages.

Je remercie Nathan pour cette lecture.

6/65

L’attente – Aurélia Demarlier

♦ Éditeur : Alice éditions
♦ Nombre de pages : 373
♦ Date de parution : 26 avril 2018
♦ Prix : 12,00€
♦ Acheter : Amazon

Résumé : Parée de sa plus belle robe, Nell attend… Elle guette l’arrivée de son cavalier qui doit l’emmener au bal de promo. Il devrait être là depuis longtemps. Les autres étudiants sont déjà en train de danser sur la piste. La certitude que Ryan ne viendra pas s’enfonce peu à peu dans le cœur de Nell. Cette situation ravive une vieille blessure. En effet, ce n’est pas la première fois qu’un garçon l’ignore.
Comment se relever d’un tel affront ? Comment retourner au lycée lundi sous les regards apitoyés ou moqueurs ? Comment supporter la vue de ses parents si dépités d’avoir une fille qu’on laisse en plan un soir de bal ? Et comment réagir quand elle croisera Ryan ?

Mon avis : Je connais Alice éditions depuis plusieurs années grâce aux concours organisés par le le blog, mais je n’avais jamais lu un de leur roman. L’erreur est maintenant réparée et je me demande pourquoi j’ai attendu aussi longtemps.

Nell a attendu son cavalier toute la soirée, mais il n’est jamais venu et elle a raté le bal de promo. Soit. Mais le plus dur sera d’affronter tout le lycée lundi matin, quand tout le monde la regardera avec pitié…

Dès les premières pages on partage le mal être de Nell qui est toute pomponnée et qui attend en vain le cavalier qui doit la mener à bal de promo. On ressent sa tristesse, sa frustration et sa colère. Je ne pense pas que j’aurais réagi comme elle, mais j’ai très bien ressenti tous les sentiments qui la traversaient. Comme elle, j’avais une appréhension de voir comment ses amis du lycée allaient réagir le lundi. On sait comment les lycéens peuvent être méchants entre eux.
Elle fait très bien front. Elle a su rester digne et elle a même réussi à transformer ce mauvais épisode de manière à la faire grandir. Il faut réussir à surmonter les épreuves pour avancer. Et elle y est arrivée haut la main.
C’est surtout ça ce livre : comment faire pour avancer et surtout se remettre en question. Ce n’est pas donné à tout le monde de réussir à se poser les bonnes questions, affronter ses démons, sa famille, ses amis… pour devenir enfin la personne qu’on rêve d’être depuis des années. Même si sait pertinemment que ce ne sera pas facile.
Nell est une très jolie personne, j’ai aimé partager ce moment de vie avec elle. J’aurais réussi à me poser les bonnes questions à une époque également…
C’est vraiment une très jolie histoire que je recommande aux jeunes comme aux moins jeunes.

Je remercie les éditions Alice pour cette lecture.

5/65

Follow me back tome 2 – A.V. Geiger

♦ Éditeur : Robert Laffont / Collection R
♦ Nombre de pages : 336
♦ Date de parution : 7 juin 2018
♦ Prix : 17,900€
♦ Acheter : Amazon 

Résumé : Amour. Obsession. Jalousie. Meurtre.
Personne ne sait ce qui est arrivé au prodige pop-rock Eric Thorn. Son compte Twitter ? Bloqué. Son portable ? Enterré dans la neige, l’écran brisé et maculé de sang.
Tessa Hart, fangirl agoraphobe, connaît la vérité, mais elle a définitivement tourné la page #Tessa♥Eric. Plus question de toucher à son compte Twitter. En revanche, Snapchat… c’est beaucoup plus sûr, non ?
Après avoir fait profil bas pendant des mois, Tessa sort de sa cachette, forcée d’affronter les fantômes de son passé…

Mon avis : Ayant lu le premier tome l’année dernière (dont vous trouverez mon avis ICI) et vu que sa fin m’a un peu estomaquée, j’avais hâte d’en connaitre la suite !

Comme se second tome nous dévoile la fin du premier je vais m’abstenir de faire un résumé personnel. Je me connais, je pourrais trop vous en dire.

Le roman est fidèle au modèle du premier : on y retrouve des extraits d’interrogatoire de police alternés de récits. Au début on repart sur le passé, découvrant ce qu’il s’est passé entre maintenant et la disparition d’Eric et Tessa, puis on découvre la situation actuelle.
Tessa est toujours autant névrosée, se méfiant de tout. Elle essaye pourtant de contrôler ses peurs qu’elle sait irrationnelles. Elle évolue lentement mais on est conscient de tous les efforts qu’elle fournit.
L’intrigue est teintée de faux semblants tout le long de la lecture. Il est très difficile de déterminer qui fait quoi, qui est responsable de quoi, qui en veut à Tessa et qui sera l’ultime coupable. D’ailleurs quand on le découvre, on tombe réellement des nues !
Par contre, il y a encore des questions qui restent sans réponses… C’est maintenant que j’écris mon avis que je m’en aperçois… Je ne vais pas vous dire quoi, parce que ça serait vous dévoiler une partie de l’histoire, mais il reste pas mal d’ombres dans cette histoire (je suis d’ailleurs d’accord pour en parler avec vous en privé si vous le souhaitez, par mail ou sur ma page FB). Peut-être que l’auteure à l’intention de nous les dévoiler dans un troisième opus…
J’ai toutefois passé un très bon moment avec ce roman que je vous recommande.

Je remercie la Collection R pour cette lecture.

4/65