Les enquête de Lexi Carmichael tome 1 – On ne vit qu’une fois – Julie Moffett

♦ Éditeur : Collection Infinity
♦ Nombre de pages : 450
♦ Date de parution :  28 janvier 2019
♦ Prix : ebook : 5,99€ – Broché : 23,00€
Achat: Amazon

Résumé : Moi, c’est Lexi Carmichael, super geekette. Je passe mes journées à arrêter les pirates informatiques à la NSA, l’Agence pour la Sécurité nationale. Mes nuits ? J’essaie d’éviter ma mère et j’avale des céréales en guise de dîner. J’ai beau travailler pour une agence ultra confidentielle, je n’ai jamais participé à des courses-poursuites infernales, jamais siroté de martini ( mélangé à la cuillère, et non pas au shaker, contrairement à James Bond) ni décoché de flèche empoisonnée avec un parapluie. Jusqu’à aujourd’hui, en tout cas, car deux voyous armés de revolvers ont fait irruption dans ma vie et ma meilleure amie a disparu. J’ai donc demandé un coup de main aux jumeaux Zimmerman – les mystérieux créateurs des réseaux électroniques les plus sensibles d’Amérique – pour naviguer dans un labyrinthe déconcertant et tâcher de retrouver sa trace. Sur ma route, je vais croiser un agent secret sexy et un avocat riche et séduisant qui, ma foi, ont bien l’air de craquer tous les deux pour moi. Piratage informatique, espionnage, espions canon, voilà le rêve d’une geekette qui devient réalité. Mais c’est sans compter sur ces deux brutes armées jusqu’aux dents.

Mon avis : En lisant le résumé, ce livre m’a fait pensé à Stéphanie Plum et comme cela fait longtemps que je n’ai pas lu ce genre de roman, je me suis facilement laisser tenter.

Lexi est une gentille geekette qui travaille à la NSA, elle même une vie tranquille entre ses amis et sa mère qui essaye de la marier à tout prix, jusqu’au jour où sa vie dérape avec l’arrivée d’un courrier et qu’elle a bien du mal à la reprendre en main.

Dès les premières pages, je me suis attachée à Lexi. Je ne m’y suis pas vraiment identifiée, vu que c’est une grande blonde et que je suis plutôt petite brune et que je suis loin de toucher ma bille en informatique, mais son côté Gaston Lagaffe un peu rêveur a suffit. J’ai aussi beaucoup aimé son entourage, sa voisine, les jumeaux, ses parents… Toute cette galerie de personnages atypique mais un peu caricaturale m’a souvent fait sourire.
L’enquête est bien menée, et jamais je n’aurais eu l’audace de l’autrice dans ces théories, mais ça tient la route et je me suis laissée porter, frémissant à chaque rebondissement. Pas une fois je ne me suis ennuyée.
Il y a pourtant deux petits « hic ». On retombe, encore une fois, sur le traditionnel triangle amoureux, où la fille qui ne se trouve pas belle n’en revient pas de plaire à deux hommes canons totalement différents. Ça fait malheureusement un peu trop déjà vu. Et j’ai trouvé que l’autrice ne mettait pas assez l’accent sur le côté geekette de Lexi. J’aurai aimé qu’il soit un peu plus mis en avant.
J’ai tout de même passé un excellent moment avec ce roman et j’ai hâte de découvrir la suite. La série en version originale fait 11 tomes et j’espère qu’on pourra tous les avoir traduits en français.

Je remercie Collection Infinity pour cette lecture.

Les vrais amis ne s’embrassent pas sous la neige – Juliette Bonte

♦ Éditeur : &H
♦ Nombre de pages : 365
♦ Date de parution :  31 octobre 2018
♦ Prix : 6,90€
Achat: Amazon

Résumé : Ils n’étaient pas censés s’aimer…
Dès leur première rencontre, une complicité naturelle les relie.
Dès leur premier fou rire, leur amitié devient une évidence.
Mais, lorsque le désir s’immisce entre eux, tout se complique…
Depuis qu’elle a menacé Luke avec une fourchette lors de leur première rencontre – épique –, Allison le considère très naturellement comme son meilleur ami. Il aime se moquer de son obsession pour les cookies maison et de sa façon de manger les hot-dogs ; elle adore l’écouter parler d’architecture et le remettre à sa place. Mais plus ils passent du temps ensemble, et plus Allison prend conscience que Luke est bien plus qu’un ami… À ses côtés, elle découvre de nouveaux sentiments, plus intenses, plus troublants. Des sentiments qu’elle ne devrait pas éprouver. Car Luke est le seul homme qu’elle n’a pas le droit d’aimer.

Mon avis : les romances de Noël, on en voit fleurir partout sur les blogs à l’arrivé de l’hiver. J’ai voulu céder au mouvement, mais comme je n’aime pas faire les choses comme tout le monde, je l’ai lu mi-janvier ! Na !

Allison est en couple avec Carl depuis plus d’un an. C’est un couple un peu spécial, mais un couple quand même. Quand elle fait connaissance du meilleur ami de Carl, Luke, toutes ces certitudes basculent.

Je ne suis pas la plus grande fan de romance, c’est maintenant (presque) de notoriété publique. Mais j’aime bien en lire de temps en temps. Ça me libère l’esprit. Attention, pas trop hein, sinon je ne fais que lever les yeux aux ciels quand je trouve les héros trop cruches. Mais passons, revenons au roman que je viens de terminer.
J’ai beaucoup aimé ma lecture qui a rempli son office de me vider la tête. La preuve ? je l’ai lu en quelques jours ! J’ai beaucoup aimé le personnage d’Allison, qui pour une fois, n’est pas trop cruche ni trop rêveuse. Elle est plutôt normale et c’est rassurant. Elle est parfois un peu naïve mais cela s’excuse encore. Son petit ami est parfaitement odieux et c’est un plaisir de le détester ! (j’ai d’ailleurs souvent eu envie de le baffer). Et que dire de Luke si ce n’est qu’il est craquant et qu’il a l’air trop parfait pour être vrai…
L’histoire est une romance somme toute assez classique mais elle se laisse lire. J’ai souvent souri aux dialogues et apprécié certains rebondissements que je n’avais pas vu venir.
Cette romance rempli parfaitement son rôle de nous vider la tête, nous donner le sourire et nous faire un peu rêver. Je ne connaissais pas l’auteur mais je me renseignerais sur ses autres livres.

Je remercie &H pour cette lecture.

Romeo cherche Romeo – Justin Myers

♦ Éditeur : J’ai lu / Lj
♦ Nombre de pages : 306
♦ Date de parution : 7 novembre 2018
♦ Prix : 13,90€
Achat: Amazon

Résumé : La vie de James n’est plus du tout gay-friendly à Londres. Il gâche son talent à écrire dans un journal à ragots, et tourne en rond dans son studio depuis qu’il s’est séparé d’Adam. Pour lui éviter de se laisser couler, sa meilleure amie le propulse d’un grand clic sur les sites de rencontres, et voilà James lancé dans des blind dates plus ou moins réussis, qu’il raconte sur son blog avec humour et romantisme, sous le mystérieux pseudo «Romeo». Et ce qui était destiné à tromper l’ennui lui apporte soudain la célébrité : sur la Toile, on ne parle plus que de Romeo ! Qui est-il ? Comment le démasquer ? Ravi mais dépassé, James perd carrément le contrôle quand son prince charmant 2.0 se présente enfin, sous les traits d’une star du sport qui ne peut se permettre de sortir du placard…
Une comédie gay d’aujourd’hui, qui parle d’amour, de romantisme et de sexe à l’ère des sites de rencontres et des réseaux sociaux. Subtilement drôle comme les Anglais savent l’être, acérée et pourtant tendre, sincère et pleine d’émotion !

Mon avis : J’ai déjà tenté la romance gay et j’avais été moyennement séduite (on avis sur En mâle de toi ICI)… Mais le résumé de celle-ci avait l’air différent et je me suis dit qu’il fallait donner une seconde chance au genre.

James vient de rompre et pour « s’en remettre » il décide de faire des rencontres afin de rencontrer enfin le bon. Mais en attendant, il enchaine les rendez-vous, et ceux-ci ne se passent pas toujours bien. Il décide alors de les raconter sur un blog, anonymement. Il s’arrêtera quand il aura rencontrer son Roméo.

Dès le début je me suis retrouvée plongé quelques années en arrière quand j’avais découvert Briget Jones. James est son penchant masculin ! J’y ai retrouvé le même plaisir de lecture et le même humour qui m’avait séduite à l’époque. Et tout ça en échappant aux clichés sur les homosexuels. Bien évidement on n’échappe pas au personnage homosexuel haut en couleurs, plutôt bruyant qui connait le plus de ragots, mais dans l’ensemble le tout est assez soft.
J’ai beaucoup aimé James et sa vulnérabilité. C’est un homme qui a la tête sur les épaules mais qui rêve tout de même à l’homme idéal voire carrément au prince charmant.
Sa quête le fait rencontrer une galerie de personnages plus typiques les uns que les autres, on se demande même comment de telle personnes peuvent exister… Mais le tout est raconter avec beaucoup de justesse et d’humour.
J’ai passé un excellent moment lecture avec ce roman, qui m’a réconcilier avec le genre. Enfin, presque, le genre romance gay chik-lit, pas le genre romance-érotique… Bref, faudra que je choisisse bien mes prochaines lectures.

Je remercie Lj pour cette lecture.

[Blog tour] L’homme idéal tome 1 – Mystery man – Kristen Ashley

♦ Éditeur : Éditions Infinity
♦ Nombre de pages : 548
♦ Date de parution : 7 janvier 2019
♦ Prix : 22,00€ broché / 5,99€ Ebook
Achat: Amazon broché ou Amazon Ebook

Résumé : Gwendolyn Kidd a rencontré l’homme de ses rêves. Il est canon et sexy. Ce qui n’était au départ qu’une nuit enflammée entre deux anonymes s’est transformé en un véritable festival des plaisirs, qui dure depuis un an et demi. Étrangement, il ne lui rend visite qu’au beau milieu de la nuit, mais Gwen est persuadée que c’est l’homme qu’il lui faut, et elle ne peut se résoudre à le rejeter…
Hawk Delgado en sait plus sur Gwen qu’elle ne peut l’imaginer. Elle est sublime, entêtée et a peur de s’engager dans une relation. Mais Hawk est confronté à ses propres démons intérieurs qui l’empêchent de se lier véritablement aux autres. Pourtant, lorsque Gwen se retrouve mêlée à de sombres affaires des bas-fonds de Denver, l’instinct protecteur de Hawk prend le dessus. Seul problème : après un aperçu du comportement de mâle dominant de Hawk en plein jour, Gwen n’est plus très sûre qu’il soit l’homme qu’il lui faut…

Mon avis : Bon, vous le savez maintenant, la romance n’est pas mon style littéraire préféré, mais de temps en temps j’aime bien, même si je suis très sélective. Quand on m’a proposé ce blog tour, je me suis dit pourquoi pas…

Gwen a un amant mystérieux depuis 1 an et demi qui  débarque au milieu de la nuit et repart tout aussi furtivement. Jusqu’au jour où sa tumultueuse sœur les oblige à se rencontrer en plein jour.

Alors autant le dire tout de suite : j’ai eu beaucoup de mal avec le début du roman ! Je n’ai rien contre les femmes qui couchent le premier soir, moi la première j’ai eu une période de ma jeunesse assez dissolue. Mais là… Laisser quelqu’un entrer chez soi la nuit, coucher avec et le laisser repartir sans même connaitre son prénom… Je trouve que c’est un peu beaucoup abuser !
C’est dommage parce qu’ensuite ça se rattrape pas mal. Attention, comme je le dis souvent (d’ailleurs j’ai vraiment l’impression d’être vieille et de me répéter) ça ne révolutionne pas le genre. Mais on y retrouve justement les codes traditionnels : la fille indépendante, l’homme beau à tomber et super mystérieux, leur attirance qu’ils ne s’expliquent pas, et surtout leur engueulades mémorables ! Je dois avouer que tout cela fonctionne très très bien ! J’ai souvent eu envie de baffer Hawk et Gwen parce qu’elle, elle ne le baffait pas. Je trouve toujours les héroïnes de ces livres trop indulgentes.
Je pense que je vais tout de même continuer la série, parce que l’histoire m’a bien plu finalement, et que les autres tomes concernent d’autres personnages dont j’ai envie de connaitre l’histoire.

Dans le cadre du blog tour, vous avez la possibilité de gagner un exemplaire Ebook de ce livre en cliquant sur lien ci-dessous, le concours est ouvert jusqu’au 23 décembre 2018.

http://www.rafflecopter.com/rafl/display/c2e67ea5250/?

 

[Blog tour] Te retrouver tome 1 – 33 raisons de te revoir – Alice Kellen

♦ Éditeur : Alter real
♦ Nombre de pages :
 Date de parution : 7 septembre 2018
♦ Prix : 4,99€ et 17,90€
♦ Acheter : Amazon numérique & Amazon livre 

Résumé : Mike, Rachel, Luke et Jason étaient des amis d’enfance inséparables. Mais la vie leur a fait prendre des chemins différents lorsque Rachel a commis l’erreur de tomber amoureuse du mauvais garçon, Mike, qui a fini par la trahir, elle, la seule personne prête à tout risquer pour lui.
Cinq ans plus tard, le destin les réunit à nouveau. Désormais Rachel n’est plus la même, elle est aussi aigrie que son chat Margarine et elle ne fait plus confiance à personne. Sur le point d’être expulsée de son appartement, la dernière chose qu’elle souhaite, c’est que ses anciens amis arrivent à la convaincre d’emménager chez eux. Comment pourrait-elle protéger son cœur en habitant sous le même toit que Mike ? Elle sait qu’il a des secrets et que son regard gris est capable de réveiller tous les souvenirs qu’elle essaie d’oublier depuis si longtemps.

Mon avis : Une petite romance à lire ? Pourquoi pas… Oh, l’auteure est espagnole, c’est encore mieux, je n’en ai jamais lu écrite pas une espagnole, j’ai hâte de voir ce que ça va donner.

Rachel a passé son enfance avec ses 3 meilleurs amis : Luke, Mike et Jason. Le destin les a séparé. Elle a nourri pendant des années des rancœurs contre Mike et ne veut plus revoir personne. Jusqu’au jour où le destin les remets sur sa route et qu’ils doivent revivre tous ensemble.

J’ai commencé ce livre avec beaucoup de curiosité, j’avais hâte de voir comment était une romance écrite par une espagnole (je sais je me répète). Et là, j’ai été un peu déçue, je pensais découvrir des paysages, des villes espagnoles et je me suis retrouvée sur la côte ouest des États-Unis… Comme de notre côté des Pyrénées, les auteurs cèdent à l’appel du nouveau monde. Soit, ce n’est pas un pays qui fait l’histoire, j’ai donc continué ma lecture.
Dans l’ensemble je l’ai apprécié, c’est une romance qui tient ses promesses et respectent les règles de ce genre littéraire. Rachel est une jeune femme de son temps, qui s’assume. Elle vit plutôt retranchée du monde, mais son histoire nous apprend vite pourquoi elle évite de nouer des liens avec qui que ce soit.
Mike a tout du brun-ténébreux-mystérieux qui fait craquer toutes les filles. Toute sauf une bien sûr ! Pour autant leur histoire arrive à sortir un peu du lot. Ils ne se tournent pas autour indéfiniment et ils mettent vite à plat les éléments qui ont pu les séparer.
En bref, c’est une romance actuelle qui se laisse lire, sans prise de tête et qui rempli le rôle qu’on lui demande : celui de nous divertir.

Je remercie Alter Real pour cette lecture.