Lire est dangereux (pour les préjugés) – Davi Connis

Éditeur : Milan
Nombre de pages :  298
Date de parution : 12 août 2020
Prix : 15,90€
Acheter : Amazon

Résumé :  Quel est le point commun entre L’Attrape-cœurs et Hunger Games ? Ce sont des romans. Des romans interdits dans le lycée de Clara. Quand la jeune fille découvre que, depuis des années, des oeuvres y sont censurées sans que personne n’en sache rien, elle décide d’entrer en résistante. Son plan ? Monter une bibliothèque clandestine dans son casier. Et montrer qu’en aucun cas, les livres ne peuvent être dangereux.

Mon avis : Un livre qui parle d’une fille qui défend les livres ? Pour une fille qui aime les livres comme moi, c’était à ne pas manquer.

Clara apprend le jour de la rentré, que le comité de direction du lycée privé qu’elle fréquente, a censuré une liste de 50 livres. Sauf qu’elle ne va pas laisser passer ça !

Tout comme Clara ferme « Ne me marchez pas dessus » en prenant une claque, je n’ai pas fermée Lire est dangereux (pour les préjugés) en restant indemne.
La première chose notable pour moi, c’est que je me suis notée plein de classiques à lire. Dont l’attrape-cœurs que je me suis déjà acheté, il va falloir maintenant le casé dans mon « planning ».  Et il m’a aussi donné envie de relire des romans que j’avais déjà lu 🙂
La seconde c’est que j’ai adoré le personnage de Clara. Elle est comme je les aime, c’est-à-dire que même si elle a des certitudes, elle se remet en question et évolue tout le temps du livre. Elle est déjà l’ébauche d’une femme forte et on sent qu’elle fera de grandes choses.
L’histoire est pleine de bon sentiments et cela m’a fait beaucoup de bien ! Cela commence mal, mais les jeunes ne sont pas des moutons et ils n’ont pas l’intention de se laisser faire. En faisant leur révolution « locale », ils apprennent à se connaitre et à se comprendre. Ils vont au-delà des préjugés. Ce qui ne pensaient pas aimer lire, se découvre une passion. Ceux qui aiment lire deviennent plus indulgents avec ceux qui découvre la lecture…
Parfois tout cela est un peu trop guimauve, mais ça fait du bien de temps en temps. Mais surtout, ce qui fait vraiment du bien c’est de voir que les livres laissent des traces, qu’ils font réfléchir, que parfois même ils peuvent changer les choses. Et pour cela, il n’y a pas besoin d’obtenir de grands prix littéraires. Il faut juste que le livre trouve la bonne personne.

Je remercie Milan et Pages turners pour cette lecture.

38/50

 

Tout ce que je ne t’ai pas dit – Kylie Fornasier

Éditeur : Fleurus
Nombre de pages :  398
Date de parution : 9 février 2018
Prix : 16,90€
Acheter : Amazon

Résumé : « Je déteste cette étiquette de Mutisme Sélectif : comme si je choisissais de ne pas parler, comme un enfant qui refuse de manger ses épinards ! J’ai utilisé tous les trèfles à quatre feuilles que j’ai trouvés depuis que j’ai dix ans pour faire ce vœu : réussir à parler quand je le veux. Je suis en train de me demander s’il y aura assez de trèfles sur terre. »
Après avoir perdu sa meilleure amie à cause de sa maladie, Piper Rhodes décide de changer de lycée, déterminée à ce que sa dernière année soit différente. Elle rencontre bientôt West, le joueur star de l’équipe de foot, le garçon dont tout le monde parle. Malgré la peur de Piper de perdre à nouveau un être cher et malgré tout ce qui les sépare, Piper se lie à West, sans que jamais elle ne réussisse à lui dire un seul mot.. Une histoire de confiance, d’amitié et d’amour, où se révèle le pouvoir des mots qu’on dit, et de ceux qu’on ne dit pas.

Mon avis :  Les livres ados oui, mais les livres ados qui en plus explique des choses, c’est encore mieux !

Pipier est atteinte de mutisme sélectif, et celui-ci fait de sa vie un enfer ! Elle ne peut pas parler quand elle en à envie et encore moins à qui elle veut. Elle change cette année d’établissement scolaire et elle a beaucoup d’espoir que tout cela change.

L’originalité de ce roman à mes yeux, c’est qu’il se déroule en Australie et j’ai lu très peu de livres se passant dans ce pays et j’ai adoré le découvrir : l’ambiance du bush et ses saisons inversées. Il m’a d’ailleurs fallu un temps de réflexion chaque fois qu’elle parlait du déroulé de son année scolaire.
Piper est un personnage très attachant. Moi qui suis pipelette j’ai partagé sa frustration à ne pas pouvoir dire ce qu’elle voulait, quand elle le voulait et à qui elle voulait. J’ai compris sa colère et compati à sa tristesse. Je ne connaissais pas ce syndrome, je l’ai découvert et j’en ai appris beaucoup. Elle a la chance d’être entourée par une famille aimante et encourageante, qui la soutient et l’accompagne dans ses choix.
L’histoire parle de compréhension et de tolérance, mais aussi de méchanceté gratuite à cause de la méconnaissance. Avec de la pédagogie on ne peut pas faire de miracle mais on peut quand même faire bouger les choses.
Ce roman est un joli message d’espoir et de tolérance qui ne tombe pas dans le « patho ». Le ton est juste et j’ai passé un très bon moment lecture avec ce livre et je le conseille vivement pour aider à comprendre la différence.

Je remercie Fleurus et Netgalley pour cette lecture.

37/50

Rule tome 1 – Ellen Goodlett

Éditeur : Bayard
Nombre de pages :  495
Date de parution : 26 août 2020
Prix : 17,90€
Acheter : Amazon

Résumé : « Zofi, Ren et Akeykah vivent toutes les trois en des points opposés du royaume de Kolonya. Elles ne se connaissent pas et n’ont rien en commun. Lorsque le roi les convoque, elles sont persuadées d’être perdues. Il faut dire que chacune d’entre elles cache un lourd secret, du genre qui peut vous faire exécuter pour trahison… Pourtant, à leur grande surprise, le souverain leur révèle qu’elles sont ses filles naturelles. Lui-même est mourant et, depuis la perte tragique de son fils unique, elles sont ses seules héritières. À elles de prouver laquelle mérite de régner. Mais quelqu’un à Kolonya connaît leurs secrets, et ne reculera devant rien pour les empêcher de conquérir le trône… »

Mon avis : J’ai commencé ce roman avec un peu d’appréhension parce que ma copinaute n’avait accroché aux personnages. Mais finalement, j’ai bien fait de le lire.

J’ai tout apprécié dans ce roman. J’ai aimé l’histoire, les personnages, l’univers, la magie… L’intrigue est très bien structurée, on avance pas à pas et on se pose des questions au même titre que les trois sœurs. Les soupçons se portent alternativement sur plusieurs personnes, et j’adore être baladé par l’autrice. Bon, d’accord, j’avais quand même une petite idée, qui s’est révélée juste (d’ailleurs je veux bien discuter de vos théories en privée), mais ce n’est pas pour autant que j’avais des certitudes. Surtout qu’en fait, à chaque fois qu’on découvre un nouvel élément, qu’on a les doutes s’éclaircissent, d’autres apparaissent. L’autrice a vraiment été très douée !

Les trois sœurs ont des tempéraments très différents, mais au fil des pages on s’aperçoit qu’elles sont complémentaires. D’ailleurs là aussi, j’ai ma petite théorie pour la fin de l’histoire. De par leurs origines et vécus différents, elles ont beaucoup à s’apporter les unes aux autres.

L’univers magique est vraiment bien pensé. Il y a certaines choses que je ne suis pas sure d’avoir saisie, mais j’espère avoir des précisions dans le prochain tome.

Je remercie Bayard pour cette lecture.

 

36/50

Bilan perso #101

Le mois d’août a été le mois de mes vacances où je me suis reposée mais où j’ai aussi lu. Le bilan est donc moins « catastrophique » que les précédents. Ouf !

Livres reçus

Tout ce que je ne t’ai pas dit de Kylie Fornasier
Lire est dangereux (pour les préjugés) de Dave Connis
Fa(m)ille d’Audrey Dana
La passe-miroir tome 1, Les fiancés de l’hiver de Christelle Dabos

Une bouteille à la mer de Lenia Major
La rumeur qui me suit de Laura Bates
Que la mort soit douce de Laetitia Danae
Amber Farrell tome 6, L’arbre à rêve de Mark Henwick

Le secret de Mona de Patrick Bard

Livres lus

Par une nuit écarlate de Hubert Ben Kemoun
Strawberry moon tome 1, La fille de la lune de Laia Lopez
Hearstopper tome 3, Voyage à Paris d’Alice Oseman
Je te séduirais en baskets et sans paillettes d’Avery Flynn

Les coups de cœurs de Keiko Carter de Florence Debbi Michiko
Taxonomie de l’amour de Rachael Allen
Virgin river tome 7 de Robyn Carr
Je ne meurs pas avec toi ce soir de  Kimberly Jones et Gilly Segal

Soit 9 livres de reçus et 8 de lus, ma pal fait un petit bon de 1 livre en plus ! Ça fait plaisir quand c’est comme ça ! Ma PAL fini donc à 483 livres.

Virgin river tome 7 – Robyn Carr

Éditeur : J’ai lu
Nombre de pages :  704
Date de parution : 8 janvier 2020
Prix : 15,90€
Acheter : Amazon

Résumé : ATTENTION SPOILER
Rien ne va plus à Virgin River. La belle Muriel est partie à Hollywood tourner un film, et Walt se morfond entre ses chiens et ses chevaux. Abby, enceinte de jumeaux, se débat avec ses ennuis financiers et la ténacité de Cameron, qui refuse de n’être qu’un géniteur pour elle. Dan, un nouveau venu plutôt mystérieux, cherche la rédemption et la trouvera peut-être auprès de Cheryl, que la vie n’a pas épargnée. Et surtout, Rick, le jeune marine, rentre d’Irak où il a perdu une jambe, profondément changé par cette épreuve. Mais au milieu de tous ces drames humains, l’espoir survit grâce à l’amitié, l’amour et l’énergie des jeunes générations…

Mon avis : Ayant lu les 5 premiers tomes, j’avais envie de retrouver les personnages que je commence à bien connaître et me replonger dans l’univers de Virgin river.

Je ne ferais pas de résumé personnel de ce tome, pour éviter de vous en dévoiler encore plus que le résumé précédent ^^.

Les tomes passent et nous prenons des nouvelles des personnages précédents. Nous voyons comment évoluent leur histoires et leur vie. Mais surtout nous en découvrons de nouveaux. Des personnages secondaires deviennent personnages principaux et vice versa.
Cette petite ville de Virgin river est de plus en plus réelle à mes yeux et me donne envie de la visiter, de croiser Mélinda et Jack et de discuter un peu avec eux. De m’assoir au coin du bar local pour pouvoir voir de mes yeux tous ses habitants que j’ai l’impression de connaitre depuis toujours. De imprégner de l’ambiance et surtout d’y rester. Mais cela n’est pas possible, alors je me contente de tourner les pages et de lire les tomes qui suivent… D’ailleurs il va falloir que je me renseigne pour savoir si la suite va également être éditée en double tome où si je vais devoir fouiner pour trouver les anciennes éditions.
Bon, j’ai un petit bémol à ajouter tout de même. Les personnages n’ont pas toujours eu des vies faciles, mais tout s’arrange parfois vraiment trop bien et trop vite… Mon côté trop réaliste surement.
Je recommande vraiment ce livre pour les fans de romances douces et des fans de séries télé.

Je remercie J’ai lu pour cette lecture.