La planète des Sept dormants – Gael Aymon

♦ Éditeur : Nathan
♦ Nombre de pages : 270
 Date de parution : 14 juin 2018
♦ Prix : 16,95€
♦ Acheter : Amazon

Résumé : Leur vaisseau endommagé, des explorateurs spatiaux se retrouvent coincés sur une planète inconnue. Lorsqu’ils découvrent les ruines d’une civilisation disparue, cela ravive l’espoir de la capitaine : cette nouvelle planète pourrait-elle être habitable ? L’équipage, lui, est profondément divisé. Vaut-il mieux prendre le risque de rester dans cet environnement désertique, ou bien repartir malgré l’état du vaisseau ?
La rencontre soudaine d’un peuple d’humanoïdes primitifs qui les prend pour leurs divinités, les Sept Dormants, les place devant un choix crucial : jouer les usurpateurs ou détromper les indigènes…

Mon avis : Le résumé avait l’air tentant, alors pourquoi pas ?

Obligé d’atterrir car le vaisseau est endommagé, l’équipage débarque sur une planète plutôt hostile. Ils sont alors étonnés de découvrir des traces d’une civilisation…

Un grand bof pour ce livre… Il a une bonne idée de départ qui malheureusement n’a pas pris avec moi. Je pense qu’elle aurait mérité d’être plus développée parce qu’il y a beaucoup de choses qui sont restées dans l’ombre, pour lesquelles je me pose des questions et j’aurais beaucoup aimé avoir des réponses. De plus, je ne suis même pas sures d’avoir tout compris… l’auteur nous parle de choses, en l’occurrence d’une technologie, comme si cela allait de soit, que tout le monde connaissait alors que j’étais totalement perdue…
J’ai aussi eu du mal à m’attacher aux personnages, on en sait peu sur eux et c’est alors difficile de les cerner.
C’est vraiment dommage, parce que l’idée de départ est bien, l’intrigue, la mythologie, cette idée que ce qui est arrivée à cette planète est ce qui arrivera à la notre… mais j’ai eu l’impression de lire un plan, une ébauche rapide. Le tout aurait mérité d’être développé et peut-être d’être écrit en plusieurs tomes…
Bref, je suis passée totalement à côté !

Je remercie Nathan pour cette lecture.

52/60

Royales – Camille Versi

♦ Éditeur : Hachette romans
 Nombre de pages : 402
 Date de parution : 27 mars 2018
♦ Prix : 16,90€
♦ Acheter : Amazon ou Bookwitty 

Résumé : Margaret est la princesse parfaite, adorée de tous les Anglais. Généreuse, intelligente, polyglotte, cavalière émérite, menant de front des études de littérature, de politique et d’histoire par correspondance…
Son secret ?
Margaret n’existe pas vraiment. Elles sont seize. Seize sœurs.
Seize clones, éduquées à la perfection, créées pour faire rêver un royaume.
Mais les temps ont changé… Sur seize clones, il ne devra rester qu’une princesse.

Mon avis : Le résumé du roman m’a tenté, il ne m’en a pas fallu plus pour avoir envie de le lire.

Afin d’avoir la princesse parfaite, Margaret a été clonée. Elles sont maintenant 16, vivant dans un bunker, et remontant à la surface lorsqu’une de leur spécialité est requise. Mais, alors qu’elles sont majeures, il ne pourra plus en rester qu’une.

Dans les premières pages, nous faisons connaissance de Margaret-May, le personnage principal. Ce n’est pas un clone parmi tant d’autres et on le découvre assez vite. On fait également la connaissance des 15 autres clones et on s’attache à la personnalité de certaines. Toutes ne sont malheureusement pas « aimables ». Mais c’est la diversité qui fait aussi l’intérêt de ce livre.
Ce début avait l’air très prometteur. Mais très vite l’intrigue m’est apparue cousue de fil blanc. Pas de surprise, pas de révélation… Au fur et à mesure que certains personnages se présentent, on devine facilement quel rôle ils joueront dans l’histoire. À partir de là, j’ai eu beaucoup de mal avec ma lecture. Maragaret-May m’agaçait avec sa naïveté. Oui, cette naïveté est justifiée vu qu’elle a vécu toute sa vie dans un bunker, mais quand même… Trop c’est trop !
J’ai eu du mal à le lire jusqu’à la fin, même si justement cette fin remonte un peu le niveau global de ma lecture. J’ai donc été contente de voir que ce roman n’était pas une série, parce que je crois que je ne l’aurais pas continuée.

Je remercie Hachette Romans pour cette lecture.

37/60

Sombres étoiles – Malorie Blackman

Éditeur : Milan
Nombre de pages : 416
Date de parution : 27 septembre2017
Prix : 16,90€
Acheter : Amazon

Résumé : Nous sommes au xxiie siècle. Dans l’espace, les guerres de clans font rage, et le danger est partout. Pourtant, même perdue dans les étoiles, l’étincelle de l’amour peut naître…
Depuis qu’un virus a terrassé l’ensemble de l’équipage, dont leurs parents, les jumeaux Vee et Aidan vivent seuls à bord de leur vaisseau spatial. Jusqu’au jour où ils reçoivent un message de détresse provenant de la planète Barros 5.
Là vivent Nathan, sa mère Catherine, et d’autres drones, rejetés de la Terre et envoyés sur la planète Callisto pour travailler dans des mines.
Tous se sont sauvés, mais, échoués en plein territoire mazon, une espèce qui hait les humains, ils sont en danger de mort. Les jumeaux les secourent, et, malgré sa méfiance envers les drones – caste considérée comme inférieure  –, Vee ne tarde pas à tomber sous le charme de Nathan.
Mais leur amour a-t-il une chance dans ce contexte où tout les oppose, où le seul avenir possible pour Nathan est de rejoindre Mendela Prime tandis que la jeune fille n’a qu’un désir : revenir sur Terre ? D’autant que, à bord du vaisseau, les hommes meurent mystérieusement les uns à la suite des autres…

Mon avis : J’avais beaucoup aimé la plume de l’auteure lors d’un précédent roman et j’avais hâte de lire ce livre dont le résumé m’avait séduite.

Les jumeaux Vee et Aidan sont seuls sur leur vaisseau depuis 3 ans, depuis qu’un virus à décimé l’équipage. Un jour ils répondent à un appel de détresse et sauvent une vingtaines de personnes. Mais l’entente sur le vaisseau n’est pas facile et la vie devient compliquée…

J’étais très enthousiaste en commençant ce livre et j’ai vite accroché aux premières pages. On entre vite dans le vif du sujet, après un petit prologue qui plante le décor.
J’ai aimé découvrir les personnages de Vee et de Nathan. Ils avaient l’air vrais et surtout, il était évident qu’ils cachaient des secrets. L’intrigue est vite plantée : deux univers qui se percutent et qui doivent cohabiter, rajoutez à ça des meurtres étranges et vous aurez l’ambiance. Là où je n’ai pas du tout accroché et qui fait que je n’ai plus aimé le roman, c’est sur la romance entre Vee et Nathan. Elle est trop rapide et donc pas crédible à mes yeux. Ça m’a carrément gâché mon plaisir de lecture. Du coup, même l’intrigue principale a commencé à m’agacer. Et je me suis vite aperçu que mes doutes étaient fondés et que j’avais trouvé le pot aux roses. Enfin, soyons honnête, une partie et pas la totalité de l’intrigue quand même. Cette romance a rendu ma lecture fastidieuse et j’y ai pris du coup beaucoup moins de plaisir. C’est dommage parce que le début m’avait beaucoup plu…
La fin est bien, mais pas très originale (ça se sent quand même que la romance a un peu tout noircit pour moi non ?). Bref, une gentille lecture mais qui ne me laissera pas un souvenir impérissable…

Je remercie Milan pour cette lecture.

18/80

Illuminae tome 2 – Dossier Gemina – Amie Kaufman & Jay Kristoff

Éditeur : Casterman
Nombre de pages : 670
Date de parution :21 juin 2017
Prix : 19,90€
Acheter : Amazon

Résumé : Sur la station spatiale Heimdall, tout le monde se prépare à la grande fête de Terra. Certains plus intensément que d’autres : la fille du commandant,
Hanna Donnelly, experte en mode et en arts martiaux, aimerait bien faire la fête jusqu’au bout de la nuit. C’est à ce moment précis que BeiTech lance son
attaque, envahissant la station avec une violence inouïe. Ceux qui résistent sont éliminés. Les autres, capturés. Quant aux fuyards, ils sont traqués sans
relâche. Parmi les rescapés : Hanna et Nik, un véritable bad boy issu d’une grande famille mafieuse. Les deux ados que tout sépare s’allient pour sauver
leur peau. Pendant que s’amoncellent les cadavres, dont certains d’êtres très proches…

Mon avis : J’avais adoré le tome 1, dont vous trouverez l’avis ICI, que j’avais trouvé super original. J’attendais la suie avec impatiente !

On changé d’équipe (par rapport au  premier tome) et on suit les aventures d’un nouveau duo (Hanna et Nik) dans un nouveau vaisseau. Mais c’est tout aussi palpitant ! (Oui mon résumé n’en est pas un, mais là ça serait vraiment dommage dommage que vous ne découvriez pas l’histoire par vous même).

J’ai été un peu déstabilisée au départ. D’une parce que (pour ne pas changé) j’avais un peu oublié ce qu’il s’était passé à la fin du 1er tome. Pourtant je l’ai lu y’a même pas un an… et de deux parce que j’étais frustrée de ne pas retrouver les personnages du 1er tome (oui parce que eux je m’en souvenais !). Mais une fois que j’ai appris à les connaitre je me suis vite attachée à eux. Hanna qui au départ a tout de la fille à papa gâtée se montre ensuite têtue, intelligente, pleine de ressources et surtout courageuse comme je n’aurais jamais réussi à l’être ! Nick lui a tout du mauvais garçon : il fait partie d’une famille mafieuse, a déjà fait de la prison et traine toujours dans des histoires louches. C’est deux à sont fait pour se détester. Mais l’invasion de leur station va tout changer. En même temps que le fait le lecteur, ils vont apprendre à se connaitre et à se serrer les coudes pour réussir à survivre et libérer les autres habitants de la station.
Je suis toujours fan de la façon dont est raconté l’histoire : mélange de rapports, de retranscriptions de caméra de surveillance, de copies de tchat, d’échanges de mail… le tout entrecoupé de pages très graphiques. Même si le livre fait 670 pages, on ne les voit pas passer. Tout s’enchaine vite et jamais je n’ai eu le temps de souffler.
J’ai adoré l’humour de nos deux héros qui allège l’atmosphère même dans les moments les plus durs.
Tout cela donne un livre que j’ai adoré et j’attends impatiemment la suite ! Parce que oui, les auteurs vont nous régaler d’un troisième tome.

Je remercies Casterman pour cette lecture.

72/80

Marquer les ombres tome 1 – Veronica Roth

Éditeur : Nathan
Nombre de pages : 471
Date de parution : 17 janvier 2017
Prix : 17,95€ Notepaillons4

91hgplaciylRésumé : Dans une galaxie dominée par une fédération de neuf planètes, certains êtres possèdent un “don”, un pouvoir unique. Akos, de la pacifique nation de Thuvhé, et Cyra, soeur du tyran qui
gouverne les Shotet, sont de ceux-là. Mais leurs dons les rendent, eux plus que tout autre, à la fois puissants et vulnérables.
Tout dans leurs origines les oppose. Les obstacles entre leurs peuples, entre leurs familles, sont dangereux et insurmontables. Pourtant, pour survivre, ils doivent s’aider – ou décider de se détruire.

Mon avis : J’ai adoré la série Divergente et il fallait absolument que je lise cette nouvelle série de Veronica Roth. Surtout que la couverture est très attirante également, et je ne parle même pas de la 4ème de couverture !

Dans une galaxie lointaine, le destin de certaine personnes est comme écrit dans le marbre. Quelque soit les futurs possibles, il reste le même. C’est le cas de Cyra et Akos. Ils sont issus de familles ennemies mais leurs avenirs sont étroitement liés.

Je me suis plongée pleine d’enthousiasme dans ma lecture. Même si le travail est un peu fatiguant en ce moment, j’avais hâte de retrouver mon livre le soir. Je voulais connaitre l’histoire de Cyra et Akos. Parce que je me suis attachée au deux personnages. Ils sont totalement différents mais également complémentaires. On comprend assez rapidement pourquoi leurs destins sont étroitement liés. Mais on veut découvrir comment ça va se passer.
L’auteure nous plante le décor dans ce premier tome. On apprend les us et coutumes de chaque planète, de chaque peuple, et surtout pourquoi les peuples de Cyra et Akos en sont venus à se détester, à devenir ennemis jurés. Ce qui m’a plus, c’est que cet univers sont un savant mélange de technologie et de coutumes limites archaïques. On sent tout le travail de l’auteure derrière tout ça.
L’intrigue est très complète elle aussi. On s’aperçoit vite que rien n’est aussi simple que ne l’aurait laissé supposer les premières pages. Au fil des pages, le mystère s’épaissit. On est bien conscient que l’auteure nous réserve quelque chose de plus gros. Que même si certaines choses s’éclaircissent au fur et à mesure que notre lecture avance, un secret plus grand se cacher derrière tout ça. Et ça ne manque pas ! Lors de la lecture des dernières pages, on est certain que dans le tome prochain on aura d’autres révélations qui ne nous feront que se poser d’autres questions. Le seul petit bémol vient de certains passages un peu long… On attend parfois un peu l’action… Mais j’ai tout de même hâte de lire le prochain tome pour connaitre la suite !

Je remercie Nathan pour cette lecture.

33/65

33/65