Ce que muti a dans le collimateur #94

Comme tous les mois, voici un aperçu des romans qui me font envie pour octobre. Sachant que cette liste est non exhaustive et que d’autres romans peuvent finir par inadvertance dans ma PAL à la fin octobre…

Les suites

Les chroniques de Dani Mega O’Malley tome 1, Fièvre enchantée de Karen Marie Moning (J’ai lu le 2) Résumé :  » Barrons avait raison.
Il y a une bête en moi.
Et elle est magnifique. »
« Un an et cinq jours après que j’ai posé mon pied sur le sol sauvage de l’Irlande, le Sinsar Dubh a gagné. Il lui a suffi d’attendre l’instant où j’aurais la folie de me croire assez forte pour franchir la ligne rouge… »
Alors que la Terre a plongé dans le chaos, le Sinsar Dubh, un livre maléfique doué de conscience, a pris possession du corps de Mac, et rien ne pourra l’arrêter dans sa quête de pouvoir.
Le seul espoir pour rétablir l’ordre est de recourir au Chant-qui-forme, une mélodie oubliée depuis longtemps. Pour cela, sidhe-seers, clan des Neuf, Seelies et Unseelies devront former des alliances improbables et faire des choix déchirants.
Détruire le Livre ne se fera pas sans sacrifices. Et dans cette bataille pour l’âme de Mac, chaque décision aura un prix.

Lou après tout tome 2, La communauté de Jérôme Leroy (Syros le 3) Résumé : Lou revient vers la mer avec l’idée se laisser mourir sur la plage où Guillaume lui a
appris à nager. Elle est sauvée par trois garçons de passage dans les environs et décide
de les suivre jusqu’à chez eux, à Wim. Là, elle découvre une communauté qui semble
vivre harmonieusement, sous l’autorité établie d’un « Délégué ». Mais Lou s’aperçoit
vite que celui-ci contrôle de manière insidieuse tous les aspects de la vie quotidienne.
Elle s’attache alors à l’une des seules personnes qui ose contester son pouvoir, Maria ;
cette femme avoue à Lou avoir joué un rôle important dans le Grand Effondrement et
lui révèle l’existence de la Douceur, une communauté du centre de la France dont les
membres auraient échappé aux conséquences de la catastrophe. Avec Amir, le garçon
dont elle est tombée amoureuse, Lou se prend à rêver de cet idéal…

Black wings tome 4, Black Lament de Christina Henry (Milady le 23) Résumé : Anéantie par la mort de Gabriel, Maddy retrouve espoir en découvrant qu’elle est enceinte. Mais sa joie est de courte durée : son grand-père veut s’emparer de l’enfant pour détenir le pouvoir de ses deux lignées. Maddy est prête à tout pour l’en empêcher, mais que peut faire une Agente de la mort contre Lucifer lui-même ? Et lorsque l’Agence commence à interférer dans ses missions, Maddy soupçonne qu’elle est sur le point de se faire renvoyer. Ils devraient pourtant savoir qu’elle n’est pas du genre à renoncer sans se battre…

 

Les nouveautés

Les brumes de cendrelune tome 1, Le jardin des âmes de Georgia Caldera (J’ai lu le 2) Résumé : Dans le royaume de Cendrelune, les dieux épient les pensées des hommes, et leur Exécuteur, l’Ombre, veille à condamner tous ceux qui nourriraient des envies de rébellion.
Or, il semble que certaines failles existent. À l’âge de 17 ans, Céphise ne vit en effet que pour se venger. Depuis qu’on l’a amputée d’une partie d’elle-même et privée de sa famille, elle ne rêve plus que d’une chose : s’affranchir de la tyrannie du tout-puissant Orion, Dieu parmi les dieux. Et contre toute attente, il se pourrait qu’elle ne soit pas seule…

Thérapie du crime de Sophie Jomain et Maxime Gillion (J’ai lu le 2) Résumé : Alice Rivière est une psychologue peu conventionnelle. L’incongruité, c’est son truc. Elle ne fait rien comme personne et c’est même la raison pour laquelle on vient la voir. D’ailleurs, si elle pouvait parler de ce qu’on lui confie lors de ces séances, elle aurait des centaines d’histoires à raconter. Mais la discrétion est une règle d or. Une règle fortement ébranlée par la réapparition du commandant Xavier Capelle qui vient lui soutirer des informations sur un de ses patients. Encore faudrait-il qu elle accepte de l’aider et qu’elle lui pardonne l’humiliation subie seize ans plus tôt. Et pour ça, il peut toujours courir…

Quand Eugénie s’en mêle de Trevor Cole (J’ai lu le 9) Résumé : Méfiez-vous de vos meilleures amies !
Dans la ville de Kotemee vit Eugénie. À l’issue de la longue agonie de sa mère, elle décide d’offrir à ses meilleures amies une mort parfaite…

Un bonheur imparfait de Colleen Hoover (Hugo roman le 10) Résumé : Graham et Quinn sont tombés profondément amoureux il y a sept ans. Après une rencontre improbable, ils ont vite compris qu’ils étaient faits l’un pour l’autre. Et puis ils se sont mariés et ont commencé à parler de fonder une famille.
Les mois, les années ont passé et Quinn et Graham ne sont toujours que deux et leur couple semble s’effriter un peu plus chaque jour. Le désir de Quinn de devenir mère est devenue une obsession qu’elle n’est plus très sûre que Graham partage totalement. Leur relation se distend et ils semblent de moins en moins se comprendre.
Est-ce que l’amour même quand il est aussi fort peut mourir quand les épreuves se multiplient ou au contraire peut-il en sortir renforcé ?

Tiens bon de Nina LaCour (Hugo romans le 17) Résumé : Cette nuit-là, Ingrid a promis à Caitlin qu’elle la suivrait où qu’elle aille.
Pourtant, le lendemain matin, Ingrid était partie… pour toujours.
Le suicide de sa meilleure amie percute Cailtin de plein fouet. Comment continuer à vivre sans les rires, la complicité, les sessions photo dans le cinéma désaffecté et les secrets qu’elles partageaient au quotidien ? Et surtout, pourquoi ? Se lever le matin ressemble désormais à un challenge impossible. Pourtant, il faut bien retourner au lycée…
Le seul indice qu’Ingrid a laissé derrière elle, c’est son journal.
Peut-être Caitlin saura-t-elle comprendre ce que son amie a traversé et pourquoi elle a pris une telle décision ? Au fil des pages, elle devra affronter la vérité, mais aussi ses propres démons…

Soit 8 livres qui risquent de faire gonfler ma PAL…

Bilan perso #89

Et voici venu le temps du bilan (et pas encore celui des feuilles mortes). Et pour une fois, je n’en suis pas très fière. Parce que même si j’ai reçu peu de livres, j’en ai aussi peu lus. Cela ne m’était pas arrivé depuis longtemps. J’espère que tout ira mieux avec les bonnes résolutions de la rentrée… Vous y croyez vous ?

Les livres reçus

Le pensionnat de Mlle Géraldine tome 3, Jupons et poissons de Gail Carriger
Il est grand temps de rallumer les étoiles de Virginie Grimaldi
Amber Farrell tome 3, La piste du loup de Mark Henwick
Amber Farrell tome 4, La danse des esprits de Mark Henwick
Le manoir mystère de Heather Graham

Toxic girls de Kit Firck
Aquila de Ursula Poznanski
L’ombre de la menace de Rachel Caine
Rosewater tome 2, Insurrection de Tade Thompson

Les livres lus

Blood sisters de Jane Corry
La vie rêvée des chaussettes orpheline de Marie Vareille
Le bureaux des coeurs trouvés tome 2, Sami Mélody de Cathy Cassidy
Ton âme sœur (ou presque) de Kristan Higgins
Waste Experiment de Sophie Dabat

In real lite tome 2, Mémoire vive de Maïwenn Alix

Ce qui fait 9 livres de reçus et 5 de lus, et donc une PAL qui grandit de 4 livres. Elle est maintenant à 431. Pas encore gargantuesque mais pas loin…

Ce que muti a dans le collimateur #92

Le mois d’août est traditionnellement calme en sorties, l’occasion pour moi de faire baisser un peu ma PAL… Qu’en est-il d’août 2019 ?

Les suites


Kate Daniels tome 7, Rupture magique de Ilona Andrews (MxM le 14) Résumé :Peu importe comment évolue la scène paranormale politique d’Atlanta, un élément reste constant : s’il y a un problème, Kate Daniels y est plongée jusqu’au cou…
Désormais Compagne de Curran, le Seigneur des Bêtes, l’ex-mercenaire, Kate Daniels, doit gérer plus de responsabilités qu’il est humainement possible. Elle doit non seulement essayer de maintenir son agence d’investigation à flot, mais aussi arbitrer les affaires de la Meute tout en préparant ses membres à une attaque de Roland, un être ancien et cruel, doté de pouvoirs quasi-divins.
Depuis que le lien entre Kate et lui a été rendu public, plus personne n’est à l’abri. Encore moins les proches de la jeune femme.
Tandis que l’ombre menaçante de Roland se rapproche inexorablement, Kate doit se rendre au Conclave, une réunion où les dirigeants des différentes factions paranormales d’Atlanta se retrouvent régulièrement.
Confrontée à l’assassinat d’un Maître des Morts perpétré selon toute vraisemblance par un métamorphe, Kate n’a que vingt-quatre heures pour débusquer le tueur. Et cette fois-ci, en cas d’échec, s’amorcera une guerre qui détruira tout ce qui lui est cher.


Charley Davidson tome 13, Treize tombes de malheur de Darynda Jones (Milady le 21) Résumé : Cent sept ans, deux mois, quatorze jours, douze heures et trente-trois minutes… Plus d’un siècle dans le noir, entourée de spectres, tout ça pour avoir ramené une innocente d’entre les morts. De quoi devenir dingue ou presque, mais pas non plus l’éternité à laquelle Charley était condamnée.
Alors pourquoi est-elle revenue sur Terre  ? Qu’est-il arrivé à Reyes  ? À Pépin  ? À leur dimension  ?
Et pourquoi ces nouvelles questions au sujet de la mort de sa mère  ? Et du rôle de l’oncle Bob  ? Et où est la machine à café  ?

Les nouveautés


Le bleu de tes mots de Cath Crowley (PKJ le 14) Résumé : Cela fait trois ans que Rachel a déposé sa lettre d’amour à Henry dans son livre préféré. Trois ans de silence. Aujourd’hui, anéantie par la mort de son frère, Rachel revient dans la ville où elle a grandi et accepte à contrecoeur de travailler à la librairie… aux côtés de Henry. Dans ce lieu particulier où chacun peut laisser des notes et des petits mots au fil des pages, tous deux vont réapprendre à se confier par lettres interposées. Une seconde chance ?


Grim lovelies tome 1 de Megan Shepherd (Castelmore le 14) Résumé : Anouk envie le «  Joli Monde  », celui des humains, avec ses belles voitures et ses tenues à la mode, un monde où les gens sont libres d’aller et venir, et de tomber amoureux. Malheureusement, tout cela lui est inaccessible, car elle n’est pas humaine. Anouk est née animal et a été transformée en jeune fille par la sorcière Mada Vittora, qui a fait d’elle sa domestique. Derrière les murs de sa prison parisienne, elle mène une morne existence, entre balai et casseroles. Mais lorsque sa maîtresse est découverte gisant dans une mare de sang, Anouk et ses amis s’empressent de fuir avant d’être accusés du crime.
Le monde extérieur tant fantasmé devient un lieu hostile. La société secrète de magie, «  la Haute  », s’est déjà lancée à leurs trousses, tandis que s’engage une course contre la montre pour garder apparence humaine. Car si Anouk et ses amis échouent à prolonger le sortilège qui les a transformés, ils perdront tout. S’ils y parviennent, des pouvoirs insoupçonnés pourraient s’ouvrir à eux.


Toxics girls de Kit Frick (Bayard le 21) Résumé : AVANT. Elles sont quatre, Bex, Jenni, Ellory, et Ret. Quatre filles populaires, survoltées, volontaires, à l’avenir étincelant ; le système solaire dans lequel Ellory a enfin trouvé sa place, juste derrière Ret, leur soleil.
MAINTENANT. Ellory est seule. Le groupe d’amies autrefois soudé a explosé, déchiré par les secrets, les trahisons, la déception, et l’événement qui a bouleversé leurs vies.
AVANT. Des jours d’été ensoleillés. Des fêtes. Une en particulier, où Ellory rencontre Matthias. Le début d’une histoire d’amour incroyable et lumineuse.
MAINTENANT. Ellory, de retour au lycée après deux mois d’exclusion doit survivre à la terminale. Plus de petit ami, plus d’amies. Pas de retour en arrière possible. Tourmentée par certains, recherchée par d’autres, elle est troublée par de mystérieux mots, déposés dans son casier par quelqu’un qui ne la laissera pas oublier. Consumée par la culpabilité, Ellory comprend que, même dans le présent, le passé est partout.
Après un drame, le chemin à suivre pour se reconstruire n’est pas sans embûches… et pour aller de l’avant, Ellory devra découvrir sa vérité, derrière les mensonges qu’elle se raconte.

Sale gosse de Mathieu Palain (L’Iconoclaste le 21) Résumé : Wilfried naît du mauvais côté de la vie.
Sa mère, trop jeune et trop perdue, l’abandonne. Il est placé dans une famille d’accueil aimante. À quinze ans, son monde, c’est le foot. Il grandit balle au pied dans un centre de formation. Mais une colère gronde en lui. Wilfried ne sait pas d’où il vient, ni qui il est. Un jour sa rage explose ; il frappe un joueur. Exclusion définitive. Retour à la case départ. Il retrouve les tours de sa cité, et sombre dans la délinquance. C’est là qu’il rencontre Nina, éducatrice de la Protection judiciaire de la jeunesse. Pour elle, chaque jour est une course contre la montre ; il faut sortir ces ados de l’engrenage. Avec Wilfried, un lien particulier se noue.


Les mystères de Mourning dove tome 1, Meurtre sur le lac en feu de Mikel J. Wilson (Mxm le 28) Résumé : vingt-trois ans et avec une affaire tristement célèbre à son actif, Emory Rome est déjà un célèbre et talentueux agent spécial du bureau d’investigation du Tennessee. Sa carrière dépasse celle de ses collègues, mais l’ascension s’arrête quand on lui assigne une affaire qu’il lutte pour éviter – un meurtre inquiétant dans sa ville natale, dans les Smoky Mountains, qu’il a abandonnée.
La mort mystérieuse d’un patineur adolescent destiné à faire carrière chez les pros est rapidement suivie par un cas de combustion spontanée. Dans la petite ville débordante d’amis et d’ennemis, les secrets de Rome ne sont pas très bien cachés. Son envie urgente de trouver le meurtrier avant qu’il ne frappe à nouveau l’oblige à se mesurer au rusé détective privé Jeff Woodard. Il est beau, intelligent et séducteur… et il est peut-être bien le meurtrier que recherche Rome.

Finalement en me baladant de ci de là, j’ai quand même réussi à trouver 7 livres qui intéressement… C’est pas gagné !

Ce que Muti a dans le collimateur #90

Pour avril, il n’y a pas que les arbres qui fleurissent, il y a aussi mon porte-monnaie qui maigri quand je regarde tous les livres qui me font envie… Rhhhooo !!! La vie est trop dure ! 😀

Les suites

Vraie folie de Linwood Barclay (Belfond le 4) Résumé : ntoxication meurtrière, assassinat sauvage d’une étudiante, disparitions inquiétantes… Après Fausses promesses et Faux amis, un final apocalyptique pour clore la trilogie consacrée à la petite ville (pas si) tranquille de Promise Falls.

A priori, c’est un samedi matin comme tous les autres qui commence à Promise Falls en ce 23 mai. Chacun se réveille, prend sa douche, son café, son petit déjeuner. Mais soudain, une sirène d’ambulance, puis deux, puis trois ; des gens inanimés dans leur cuisine, sur le pas de leur porte, dans la rue, les urgences saturées…
Un dénominateur commun à ces victimes : toutes ont bu de l’eau du robinet. Il faut se rendre à l’évidence, le réseau hydraulique de la ville est contaminé. Drame sanitaire ou crime de masse ?
Pour l’inspecteur Barry Duckworth, la réponse ne fait aucun doute. L’insaisissable meurtrier fanatique du nombre 23 a encore frappé. Et il n’a certainement pas l’intention de s’arrêter là.
Comment préparer les habitants aux dangers qui les menacent ? Le policier et le privé Cal Weaver vont devoir unir leurs forces dans une mortelle course contre la montre. Mais qui sait combien de fous furieux se sont donné rendez-vous à Promise Falls ?
Alors qu’il enquête sur d’autres disparitions, le privé Weaver se retrouve une nouvelle fois sur le chemin de l’inspecteur Duckworth. L’heure est venue pour eux d’unir leurs forces dans cette mortelle course contre la montre… Mais comment préparer les habitants au danger qui les menace ? Et qui sait vraiment combien de fous furieux se sont donnés rendez-vous à Promise Falls ?

Les nouveautés

Tu ne m’oublieras pas deux fois ! de Mhairi McFarlane (&H le 3) Résumé : En théorie, on n’oublie jamais son premier amour… En théorie. 
«  J’aime ton rire.  » Voilà ce qu’a écrit Lucas McCarthy à Georgina il y a douze ans. Un petit mot griffonné au temps du lycée mais qu’elle n’a jamais oublié. Ce qu’elle aimerait oublier, là, tout de suite, c’est qu’elle vient de se faire virer du restaurant – minable – dans lequel elle était passée pro en cassage d’assiettes et qu’elle a découvert son petit ami – minable, lui aussi – au lit avec une autre fille. Heureusement, le destin ayant à cœur une répartition annuelle des sales coups, Georgina retrouve rapidement un emploi. Et, quand elle découvre que son nouveau chef n’est autre que Lucas McCarthy, son amour de toujours, elle commence presque à croire qu’elle n’est pas maudite sur six générations. Le seul problème  ? Lucas ne se souvient pas du tout de qui elle est. Pas. Du. Tout.

Son vrai visage de Karin Slaughter (Harper Collins le 3) Résumé : Le métier de Laura consiste à soigner les troubles de la parole. Dans sa profession, elle est reconnue et admirée. Elle a pourtant plus de difficultés quand il s agit de faire parler sa fille de trente ans, qui semble collectionner les échecs en tout genre.
Il aura suffi qu elle l invite au restaurant pour avoir une vraie discussion mère-fille,
Il aura suffi qu un gamin armé entre en scène,
Il aura suffi d un unique coup de couteau,
Pour que tout bascule.
Andy vient de voir sa mère tuer un homme. Sans une once d hésitation. Efficace. Calme.
Andy vient de comprendre que sa mère n est peut-être pas celle qu elle prétend.
Et, maintenant que les masques tombent, la voix de ces deux femmes pourrait bien ne plus jamais se faire entendre.

La prisonnière du temps de Kate Morton (Presse de la cité le 4) Résumé :  » Mon vrai nom, personne ne s’en souvient. La vérité à propos de cet été-là, personne ne la connaît  »
À l’été 1862, un groupe de jeunes peintres proches des Préraphaélites, menés par le talentueux Edward Radcliffe, s’installe au Birchwood Manor, sur les rives de la Tamise. Là, inspiré par sa muse, la sulfureuse Lily avec qui il vit une passion ravageuse, Edward peint des toiles qui marqueront l’histoire de l’art. Mais à la fin de sa retraite, une femme a été tuée, une autre a disparu, un inestimable diamant a été dérobé, et la vie d’Edward Radcliffe est brisée.
Plus d’un siècle plus tard, Elodie Winslow, jeune archiviste à Londres fiancée à un golden-boy qui l’ennuie, découvre dans une vieille sacoche deux objets sans lien apparent : le portrait sépia d’une femme à la beauté saisissante en tenue victorienne, et un cahier de croquis contenant le dessin d’une demeure au bord de l’eau. Pourquoi le Birchwood Manor semble-t-il si familier à Elodie ? L’inconnue de la photo pourra-t-elle enfin livrer tous ses secrets ? Et si, en l’entraînant sur les traces d’une passion d’un autre siècle, son enquête l’aidait à percer le mystère de ses propres origines et à enfin mener la vie qu’elle désire ?

Quand les anges méritent de mourir de Ena L. (Sharon Kena le 9) Résumé : Paris, février 2040.
Dans le métro, Destiny s’inquiète d’entendre un étrange tictac. Arrivée à Châtelet, tout explose dans un méga attentat qui décimera Paris dans sa totalité.
L’œuvre de ceux qu’on appelle « les anges du chaos ». Depuis deux ans, ils éliminent les plus grandes villes du Monde entier, sans distinction de races ou de religions, sans la moindre revendication ni explication.
Par un miracle qu’elle ne s’explique pas, Destiny est retrouvée vivante, avec quatre jeunes gens. Quatre anges du chaos. Considérée comme une criminelle vouée à la peine de mort, Destiny n’aura pas d’autre choix que de suivre les anges dans leur fuite.
C’est une course contre la montre qui s’engage pour Liam Mayer, un inspecteur prêt à tout pour retrouver ces anges tombés du ciel, et dont la trop grande implication n’est pas sans raisons…
C’est une course à la survie qui débute pour Destiny. Et une plongée vers l’Enfer.

Le cannibale de Rotenburg et autres histoires glaçantes de Christophe Hondelatte (J’ai lu le 10) Résumé : Rotenburg, 2002. La police allemande arrête un homme soupçonné de cannibalisme. Il reconnaît avoir dépecé et dévoré un garçon rencontré sur Internet. Mais les enquêteurs vont bientôt comprendre que la victime était consentante…
États-Unis, 1978. Rodney participe à la version américaine de  Tournez manège  et repart tout sourire au bras de la femme qui l’a élu. Après son départ, on découvre qu’il s’agit d’un tueur en série recherché depuis des années…
Bretagne, années 1950. Denise vit avec Jacques une passion violente, nourrie de jeux de plus en plus pervers. Jusqu’au jour où il lui demande, comme ultime preuve d’amour, de tuer l’enfant qu’elle a eu avec un autre.
Du massacre de Pantin au dépeceur de Montréal, du XIX siècle à nos jours, ce livre rassemble plus de vingt affaires criminelles qui ont défrayé la chronique. Et nous invite à un singulier voyage, aux confins de la folie, au cœur du mal.

Bretzel blues de Rita Falk (J’ai lu le 17 ) Résumé : En ce moment, ça marche impeccable pour le commissaire Franz Eberhofer : ses amours roulent, la porcherie qu’il rénove est pratiquement habitable, il tient la forme grâce aux bières régulières et aux promenades quotidiennes avec Louis II – son chien, son coach fitness, son fidèle compagnon. Mais voilà que l’ambiance tourne à l’aigre dans le village de Niederkaltenkirchen : quelqu’un a tagué en rouge sur la maison du directeur du collège M. Höpfl « Crève, sale porc ! ». Le directeur disparaît plusieurs jours, pour revenir une nuit sous une forme plutôt macabre. D’accord, il n’aurait jamais gagné un concours de popularité, mais est-ce une raison pour finir ainsi ? Franz est furieux. Comme si cet homicide stressant ne suffisait pas, on l’oblige à pouponner l’affreux bébé de son frère Léopold, libraire et lèche-bottes de première classe. Heureusement qu’il a sa Mémé déjantée et sa robuste cuisine pour se refaire une santé…

Guide pour nécromancien en herbe, Tome 1 : Comment sauver la peau d’un mort-vivant d’Hailey Edwards (MxM le 15) Résumé : Grier Woolworth passe ses nuits à parcourir les rues du centre-ville de Savannah pour conter à des touristes des histoires d’âmes perdues et autres tragédies à vous glacer le sang. Exception faite de la crinoline et de l’ombrelle, ce n’est pas le pire des boulots. Et même si le salaire est merdique, les pourboires suffisent à payer les factures d’électricité de son propre manoir hanté, et à approvisionner les placards en Ramens. Pour une ex-assistante nécromancienne qui se cache parmi les humains, la vie est presque normale. Jusqu’au jour où la société qui a excommunié Grier lui offre une seconde chance d’être davantage qu’une fille ordinaire. Dommage qu’on n’ait pas jugé bon de la prévenir qu’être extraordinaire peut vous faire tuer. Avertissement : Ce livre raconte l’histoire d’une ex-tôlarde/ex-héritière, qui a une perruche zombie pour animal de compagnie et dont le voisin n’est autre qu’un ex-soldat/ex-béguin. Attention, tous ces ex pourraient bien en cacher d’autres.

Ombre et mystère tome 1, Envoutée de Jennifer L. Armentrout (J’ai lu le 17) Résumé : Julia vient d’accepter un poste d’infirmière à domicile, où elle aura pour tache de veiller sur une jeune fille à l’état fragile. Ses employeurs sont les frères De Vincent, propriétaires d’un domaine au cœur du Bayou dont ils viennent d’hériter. Quand Julia découvre l’imposant manoir, elle éprouve une étrange sensation. Les lieux semblent empreints d’un lourd secret, voire hantés. Plus surprenant encore, l’un des hommes qui l’accueille, Lucian De Vincent, n’est autre que le séduisant inconnu avec lequel elle a flirté la veille au soir…

Amber Farrell tome 4, La danse des esprits de Mark Henwick (Milady le 17) Résumé : Prisonnière de sa nature hybride, Amber est sur le point de devenir renégate. Alors que les Athanate et les loups se méfient d’elle et que les Adeptes veulent sa mort, seule Diana, son mentor, pourrait l’aider à maîtriser les forces qui luttent en elle. Mais celle-ci a disparu en pleine mission secrète pour désamorcer les tensions entre Athanate. Le seul espoir d’Amber est à présent de s’aventurer dans le territoire interdit du Nouveau-Mexique afin de retrouver Diana. Heureusement, Amber a plus d’un atout dans sa manche…

Rosewater de Tade Thompson (Pygmalion le 24) Résumé : Nigeria, 2066. La ville de Rosewater a poussé comme un champignon autour d’un biodôme extraterrestre mystérieusement apparu quelques années plus tôt et qui, depuis, suscite de nombreuses interrogations parmi la communauté internationale. Les habitants de Rosewater, eux, se fichent bien du comment et du pourquoi, tant que le dôme continue de dispenser ses guérisons miraculeuses lors de son ouverture annuelle. Karoo vit dans cette cour des miracles. Officiellement, il travaille comme agent de répression de la cyberfraude, mais il est aussi un membre du S45, une officine d’État chargée de missions plus ou moins discrètes qui l’a recruté en raison de ses pouvoirs psychiques, sans doute acquis au contact du dôme. Mais aujourd’hui, ses talents font de lui une cible…

La fille des deux mondes tome 2 de C.C. Hunter (Michel Lafon le 25) Résumé : à venir.

Un été givré de Vivian Siobhan (Michel Lafon le 25) Résumé : à venir.

Tiny Pretty Things tome 1,  La perfection a un prix de Sona Charaipotra & Dhonielle Clayton (Hachette le 24) Résumé : Gigi, Bette et June sont danseuses dans la prestigieuse école du Ballet de New York. Lorsque Gigi, nouvelle et seule élève noire, est choisie pour incarner le rôle phare du premier ballet de l’année, les rivalités se déchaînent. Bette, ballerine star de l’école, est prête à tout pour récupérer son titre et éviter la rage de sa mère, qui ne tolère pas qu’elle ne soit pas la meilleure. June rêve quant à elle de ne plus être cantonnée au rôle de l’éternelle doublure.
Les trois filles ont bien du mal à résister à la pression du monde impitoyable de la danse. Et les choses vont empirer… jusqu’au drame.

[Blog tour] Hailey Edwards – Comment sauver la peau d’un mort-vivant : Guide pour nécromancien en herbe tome

Résumé

ier Woolworth passe ses nuits à parcourir les rues du centre-ville de Savannah pour conter à des touristes des histoires d’âmes perdues et autres tragédies à vous glacer le sang. Exception faite de la crinoline et de l’ombrelle, ce n’est pas le pire des boulots. Et même si le salaire est merdique, les pourboires suffisent à payer les factures d’électricité de son propre manoir hanté, et à approvisionner les placards en Ramens. Pour une ex-assistante nécromancienne qui se cache parmi les humains, la vie est presque normale. Jusqu’au jour où la société qui a excommunié Grier lui offre une seconde chance d’être davantage qu’une fille ordinaire. Dommage qu’on n’ait pas jugé bon de la prévenir qu’être extraordinaire peut vous faire tuer. Avertissement : Ce livre raconte l’histoire d’une ex-tôlarde/ex-héritière, qui a une perruche zombie pour animal de compagnie et dont le voisin n’est autre qu’un ex-soldat/ex-béguin. Attention, tous ces ex pourraient bien en cacher d’autres.

Extrait

L’inconnu s’avança doucement dans la faible lueur de la lune, la peau dénuée de toute imperfection et le regard insondable. Sa présence me cloua au sol et, pour la deuxième fois de la soirée, je me sentis sondée par des yeux de prédateur, bien que ceux-ci ne possédaient pas l’attirance primitive de ceux de Volkov. Il s’agissait donc d’un vampire transformé.

— Pouvons-nous bavarder ?

— Il est tard, et je suis fatiguée.

Et j’avais judicieusement développé un certain instinct de survie.

— Il faudra reporter à une prochaine fois.

Bon point pour lui : il se décala pour me laisser accéder au porche.

— Je représente une personne désireuse de faire votre connaissance.

Un frisson de mauvais augure se propagea dans mes bras, et je raffermis ma prise sur le pieu.

— J’ai suffisamment d’amis, merci.

— N’êtes-vous pas curieuse de savoir pour quelle raison vous avez été libérée d’Atramentous ? s’enquit-il en s’approchant d’un pas nonchalant, sa démarche fluide. Seuls les pires criminels sont envoyés dans ce trou, et seulement au bout d’interminables délibérations. Vous n’étiez qu’une enfant lorsque les grilles se sont refermées derrière vous. Seize ans. La plus jeune détenue de sa longue et triste existence. Et, si l’on en croit la rumeur, vous n’avez même pas eu droit à un procès.

Ma bouche devint sèche. Arrête ça tout de suite. Arrête. Ça. Tout de suite.

— Vous êtes l’unique dérogation accordée par une Grande Dame, une grâce exceptionnelle. Pourquoi ? demanda-t-il en tapotant l’une des ailes de son nez. À votre place, une telle dette me rendrait nerveux.

Le sol se déroba sous mes pieds tandis que la bombe qu’il venait de lâcher explosait.

J’aurais dû mener mon enquête sur les raisons de ce petit miracle personnel bien avant, mais j’avais été si heureuse de recouvrir ma plaie d’un pansement et de faire semblant que les centaines de coupures ne me vidaient pas lentement de mon sang. Depuis que j’avais recouvré ma liberté, j’avais repris ma petite vie, une vie paisible, une vie sans danger. Il faut croire que le danger rôde toujours, pas vrai ?

La main qui m’avait guidée vers la lumière pouvait tout aussi bien me rejeter violemment dans l’obscurité.

La Grande Dame m’avait épargnée, et je lui en étais reconnaissante. Au lieu de ça, une chaleur fiévreuse fit frissonner mon corps tout entier.

— Je vais me coucher.

J’eus les chocottes en lui tournant le dos pour agripper la poignée de la porte d’entrée.

Je tenais toujours la sphère en laiton lorsque sa main se retrouva sur mon épaule dans un contact qui appelait mon attention. J’eus à peine le temps de comprendre le danger que cela représentait que Woolly lui envoya une décharge électrique à travers moi. Je fis volte-face alors que le vampire était éjecté du porche et rencontrait violemment la pelouse, avant d’atterrir parfaitement accroupi dans un réflexe félin.

— Bonne nuit, Grier, dit-il, un éclat de rire dans la voix, comme s’il avait trouvé la décharge amusante.

Je me glissai à l’intérieur de la maison et fermai à clé derrière moi.

J’avais vu deux vampires en une soirée. Quelles étaient les chances pour que cela relève de la coïncidence ?

Maigres, voire nulles. J’insiste sur le nulles.

En admettant qu’il ait raison au sujet de la grâce de la Grande Dame, qu’attendait-elle en retour ? Et surtout, étais-je en mesure de lui donner

Concours

Un concours commun avec tous les autres blog participants au blog tour est organisé. Vous aurez la chance de gagner un des  trois ebook mis en jeu. N’hésitez pas à participer !
http://www.rafflecopter.com/rafl/display/c2e67ea5253/