Le chat du bibliothécaire tome 1 – Succès mortel – Miranda James

♦Éditeur : J’ai lu
♦Nombre de pages :  318
♦Date de parution : 10 novembre 2021
♦Prix : 14,90€
♦Acheter : Amazon

Résumé : À Athena, dans le Mississippi, Charlie Harris coule des jours paisibles en compagnie de Diesel, son fidèle maine coon, véritable coqueluche de la ville. Pour le bibliothécaire, la présence du félin est une source de bonheur, tout comme celle des étudiants à qui il offre le gîte et le couvert dans sa charmante maison. Cependant, sous ses airs tranquilles, Athena recèle mille et un secrets sur le point d’être dévoilés lorsque Godfrey Priest est retrouvé inerte dans sa chambre d’hôtel. Le célèbre auteur de thrillers, enfant du pays, venait assister à un dîner de gala en son honneur. Pour sûr, le criminel est un habitant du coin… Si l’enquête est officiellement confiée au bureau du shérif, Charlie et son compagnon à quatre pattes se lancent incognito dans leurs propres recherches…

Mon avis : En tant que mordue de chats, j’ai repéré ce livre bien avant sa sortie par son titre et sa couverture. Je n’allais pas le rater d’autant plus que le résumé lui aussi donnait envie.

Charlie est archiviste dans une bibliothèque universitaire. Depuis la mort de sa femme, il mène une vie tranquille avec son chat Diesel, grand spécimen félin, qui le suit partout. Cette vie bien rangée est ébranlé quand l’enfant du pays, un auteur de polars à succès, est retrouvé mort dans sa chambre d’hôtel.

J’ai adoré l’atmosphère du roman. L’autrice parvient très bien à retranscrire l’ambiance de ces petites villes américaines où tout le monde connait tout le monde depuis les bancs de l’école maternelle. Cela laisse peu de place à l’anonymat et à la possibilité de garder ses secrets, mais cela permet aussi une grande solidarité entre tous les habitants.
Charlie est plutôt tranquille, trop tranquille même, je ne pense pas que je m’entendrais avec lui, il m’ennuierait surement, mais c’est quelqu’un de posé, réfléchit qui n’attend plus grand-chose de la vie. Son chat Diesel m’a carrément vendu du rêve ! Rare sont les chats qui se conduisent comme des chiens, n’ont pas peur des gens et qui en plus adore se balader en ville en laisse. Souvent les chats sont terrorisés dès qu’ils sentent qu’ils ne sont plus libres de leurs mouvements. Cette docilité m’a faite rêver ! Le duo est d’ailleurs plutôt attachant.
Les personnages secondaires le sont tout autant. Ils sont tous plus au moins typiques de cette Amérique semi-rurale, sans pour autant être caricaturaux.
L’intrigue est gentillette. Classique du cosy mystery où les enquêteurs ne sont pas professionnels et le crime n’est pas trop sanglants. Il y avait quand même un peu trop de suspects à mon goût, à un moment je ne savais plus où donner de la tête, hésitant entre l’un, l’autre ou encore celui-ci !
Heureusement la fin a réussi à me surprendre et dans l’ensemble j’ai passé un excellent moment lecture avec ce roman. Le deuxième tome m’attend dans ma PAL et il ne va pas attendre longtemps !

Je remercie J’ai lu pour cette lecture.

Bureau fédéral de la magie tome 1 – Une furie en ville – Annabel Chase

Éditeur : Alter Real
Nombre de pages :  240
Date de parution : 29 janvier 2021
Prix : 17,00€
Acheter : Amazon

Résumé : Une famille exaspérante mais aimante ? Check. Une petite ville pittoresque et un chef de police sexy ? Check. Un chien des Enfers abandonné, un chat noir au sale caractère, et un python de compagnie qui se prend pour un chiot ? Triple check. Mon histoire vous rappelle un conte de fée un peu cul cul la praline ? Raté ! Il y a un léger détail… Je suis maléfique. Ma nature et mon éducation devraient faire de moi quelqu’un de mauvais, mais je lutte contre cette facette de ma personnalité de toutes mes forces. Tout ce que je désire, c’est vivre une vie normale. J’ai même rejoint le FBI et non le Bureau Fédéral de la Magie, comme j’aurais dû le faire. Mais mes pouvoirs en ont décidé autrement, et l’Agence m’a renvoyée dans ma ville natale pour combattre les crimes magiques. Me voilà de retour à Chipping Cheddar, au milieu de ma famille – maléfique, bien entendu -, un nouveau job sur les bras, et les casseroles de mon passé derrière moi. Oh, j’ai oublié, en plus, il y a un cadavre. Et il ne s’agit pas d’un accident. Donc, bienvenue dans mon monde !

Mon avis : J’adore les histoires de sorcières, anges, démons et autres créatures fantastiques, si à cela vous ajoutez une enquête policière, vous réunissez deux de mes genres favoris !

Après une petite « boulette », Eden est mutée dans sa ville natale qu’elle avait pourtant fuit il y a quelques années. Elle retourne vivre dans la maison de sa mère et retrouve sa famille « bizarre ». Mais même pas le temps de reprendre ses marques, qu’une des meurtres suspects réclament son aide.

Que dire de ce livre ? J’ai tout bonnement adoré ! Je l’ai dévoré en quelques heures et c’est dire vue mon rythme de lecture ces derniers temps. Il faut dire qu’il se lit également très facilement. Il a peu de pages et le rythme est fluide est rapide. Pas de descriptions inutiles et l’autrice va droit au but. J’ai beaucoup aimé Eden et son caractère bien trempé. Elle a la tête sur les épaules et c’est un peu le mouton noir de la famille. Elle a une famille complètement loufoque, qui m’a rappelée celle de Stéphanie Plum dans la série du même nom, saupoudré de famille adams, dans la série du même nom également.  J’ai bien souvent souris voire franchement ris en lisant leur élucubrations familiales.
L’enquête est légère, pas de scène gore ni de descriptions morbides à outrance. Juste des faits. On découvre vite aussi qui est le tueur, mais je pense que ce premier tome est surtout une introduction à la série qui nous présente  tous les personnages et plante le décor. Il faut dire qu’il est typique d’une petite ville où tout le monde connait tout le monde et en découle également pas mal de personnages.  J’ai adoré découvrir cette ville et tous ses habitants. Je pense qu’il y a matière à avoir des tomes suivant hauts en couleurs !
Bref, c’est surement une série qui deviendra une de mes préférées dans les mois qui suivent.

Je remercie Alter Real et Méliane pour ce blog tout qui a permis cette lecture.

Si vous avez envie d’en découvrir plus, voici un extrait :

Je me retournai et tombai nez à nez avec un mec magnifique en uniforme. Il me dominait du haut de son mètre quatre-vingt. À la vue de ses yeux verts et de sa mâchoire carrée, mes jambes flageolèrent. Son menton avait beau être recouvert d’un voile de barbe, j’aperçus sa fossette.
Je toussotai en essayant de répondre.
— C’est bien moi, croassai-je.
— Je suis le chef Fox, commença-t-il.
Je me mis à rire.
— Fox ? Oh, bien joué. Qui vous a demandé de faire ça ? Sassy ?
Leur virée aux toilettes était sans doute un mensonge. C’était une ruse pour me faire une blague.
Il fronça les sourcils.
— Qui est Sassy ?
— Non, je parie que c’est un coup de ma grand-mère.
Elle m’avait accusée d’être tendue tout à l’heure. Le chef Fox devait être sa façon d’essayer de me détendre. J’agitai un doigt sous son nez.
— Qui que ce soit, dites-lui qu’il ne peut pas me leurrer. Je suis agent fédéral.
Je me tapotai la tempe.
— Ça me rend intelligente.
Il inclina la tête, apparemment perplexe.
— Vous leurrer ? De quelle manière ?
J’enfonçai un doigt sur sa fossette et le poussai doucement.
— Sous ces vêtements, je parie que vous êtes nu.
Il sourit.
— En général, c’est comme ça que les vêtements fonctionnent.
— Ha-ha. Vous allez les enlever quand ?
— Pardon ?
Le chef Fox, ou quel que soit son vrai nom, fit semblant d’être déconcerté par ma question.
— Vous avez un visage innocent, Foxy. Je vous l’accorde.
Je lui tapotai la joue.
— Par contre, ces yeux…
Je vidai le reste de mon verre d’une traite.
— Tout ce que j’y vois est vilain, très vilain, ajoutai-je.
Ses vilains yeux brillèrent d’amusement.
— Je crois que j’ai choisi le mauvais moment pour vous aborder. J’ai entendu dire que vous étiez ici, et comme vous êtes sur ma liste de personnes à rencontrer, je me suis dit que c’était l’occasion.