C’est pas grave – Jo Hoestlandt

 Éditeur : Milan / Collection Macadam
Nombre de pages : 122
Date de parution : 22 janvier 2014
Prix : 10,50€ Notepaillons4

1471994_10202355637632841_2094086805_nRésumé : Chloé, 14 ans, conjugue sa vie d’ado au jour le jour.
Je, c’est elle, le jour où elle explose contre sa mère avec des mots qui font mal, à celle qui les entend, mais aussi à celle qui les prononce.
Tu, c’est Mathis, son petit copain qui ne veut plus d’elle. Première rupture.
Il, c’est son père, parti si tôt de la maison, qui n’a pas accompagné toute son enfance et qui essaie de se racheter bien maladroitement.
Elle, c’est la version parfaite de Chloé, celle qu’elle voudrait être, la créature de rêve des magazines, mystérieuse et hautaine.
On, c’est une histoire d’amitié entre Liza et Chloé. Une histoire si forte qu’elle en est devenue fraternelle, mais qui s’est brisée, à cause de Mathis justement.
Nous, c’est elle et sa grand-mère, un dialogue entre deux générations ; une grand-mère qui dit à Chloé ce que sa mère n’a jamais pu – ou su – lui dire.
Vous, c’est ce prof d’histoire passionné et passionnant, qui l’intéresse au monde et qui la valorise.
Ils, c’est toutes ces personnes qui parlent à la télé ou dans sa classe. Ceux qui pensent tout savoir et pouvoir répondre aux besoins de Chloé et de son entourage. Ceux qui sont loin mais se croient près.
Elles, ce sont les filles de l’autre côté de la rue. Celles qui se croient supérieures, celles qui sont riches, différentes de Chloé et de ses voisines. Mais c’est aussi celles qui sont un peu des deux.
Bref, dans la vie de Chloé tout va mal, mais ça va quand même.

Mon avis : J’aime beaucoup la collection Macadam pour ses livres fantastiques mais aussi pour ceux qui parlent de sujet plus personnel qui concernent les adolescents et qui trouvent souvent une résonance en moi.

Ce livre est une journée dans la vie de Chloé, une journée vidage de sac, qui commence avec sa maman et tous ses proches y passent. La vie de Chloé ressemble à celle de tous les ados, elle a ses hauts et ses bas, mais c’est pas grave, elle continue quand même.

Chloé a réussi à faire vibrer l’ado qui sommeille en moi depuis plusieurs dizaines d’années maintenant (le premier qui pense que du coup je dois être vieille, sort ! (les autres aussi d’ailleurs)). Sa révolte, c’est celle que j’ai eu au même âge. Pas forcément pour les mêmes raisons, pas forcément envers les mêmes personnes, mais c’est celle que ressent chaque ado à un moment donné.
L’auteure à réussi à trouver les mots justes, à retransmettre les sentiments d’injustices qu’on ressent à cet âge, quand on n’est plus vraiment un enfant et qu’on est encore loin d’être un adulte. Quand on cherche sa place sans la trouver. Quand on réalise que la vie peut être tout aussi géniale que pourrie ! Et que quoi qu’on fasse, ça restera comme ça. Que beaucoup de choses dépendent de nous mais que beaucoup d’autres échappent à notre contrôle et qu’on ne peut rien faire d’autre que composer avec. Avancer encore et toujours, parce que c’est pas grave.

Chloé nous explique tout ce qui ne va pas dans sa vie maintenant, que parfois elle voudrait tout envoyer bouler, mais que son rôle d’ado se cantonne à courber le dos et à continuer, parce que les adultes ne comprennent pas toujours les mal êtres des ados. Oui, ils l’ont été, mais visiblement quand on devient adulte, on les oublie. Alors Chloé continue et puis de toute façon ses petits tracas adolescente ne sont pas graves.
Je pense que ce livre est à mettre entre toutes les mains. Celle des ados, pour qu’ils comprennent qu’ils ne sont pas seuls, que tous ils traversent cette période où ils sont désappointé. Et celle des adultes, pour qu’ils se rappellent qu’ils ont été ados, qu’ils se mettent un peu plus à la place de leurs enfants et qui sait permettre une meilleure entente entre ces deux générations qui s’aiment mais ne parlent pas toujours le même langage.

Je remercie la collection Macadam pour cette lecture.

 

27/60

29/60


Cliquez si vous souhaitez acheter.

Publicités

Les fausses bonnes questions tome 1 – Mais qui cela peut-il être à cette heure ? – Lemony Snicket

 Éditeur : Nathan
Nombre de pages : 250
Date de parution : 2 janvier 2014
Prix : 15,90€ Notepaillons2

Les fausses bonnes questions 1Résumé : Avant de considérer lire « Mais qui cela peut-il être à cette heure ? », posez vous ces questions :
1- Êtes vous curieux de savoir ce qu’il s’est passé dans une ville en bord de mer qui n’est maintenant plus en bord de mer ?
2- Voulez-vous en savoir plus à propos de cet objet volé qui n’a pas été volé du tout ?
3- Pensez vous vraiment que ça vous concerne de quelque façon ? Pourquoi ? Quelle genre de personne êtes-vous ? Êtes vous sûr ?
4- Qui est donc cette personne derrière vous ?

Mon avis : Ce petit livre jeunesse m’a été proposé par Nathan et la couverture bariolé à fini de m’intriguer.

Lemony Snicket fait partie d’une organisation un peu obscure qui doit résoudre des énigmes. Il vient d’avoir son diplôme et fait son apprentissage avec sa première enquête.

J’ai eu un peu de mal à me plonger dans ce livre. Les débuts sont un peu obscures. On est plongé directement dans l’intrigue, dans le monde imaginé par l’auteur et j’ai eu du mal à trouver mes repères. Le monde n’est pas vraiment le notre et plutôt loufoque et j’ai eu du mal à tout comprendre. D’ailleurs je ne suis pas sure de tout avoir compris. Je pense que c’est voulu par l’auteur qui veut nous faire découvrir son univers tome par tome mais ne pas tout connaître et ne pas tout comprendre m’a légèrement frustrée.
L’intrigue elle même est un peu alambiquée et on est baladé d’un côté à l’autre jusqu’à la résolution de l’énigme qui n’est qu’un préambule aux autres intrigues que laisse supposé pas mal d’indices disséminé dans le récit.
Toutefois la narration reste assez jeune et je n’ai pas vraiment accroché à l’histoire, je pense que j’aurai aimé lire ça quand j’avais 12/13 ans mais que l’alchimie n’a pas prise pour ce livre. Pourtant les références humoristiques sont nombreuses et j’ai souvent souris, mais il manquait un petit truc pour m’accrocher vraiment.

Je remercie les éditions Nathan pour cette lecture.

27/60

27/60


Cliquez si vous souhaitez acheter.

Ghost huntress tome 1 – L’éveil – Marley Gibson

 Éditeur : Panini / Collection Scarlett
Nombre de pages : 446
Date de parution : 21 août 2013
Prix : 16,00€ Notepaillons5

555232_159803320875835_1770573955_nRésumé : Comme toutes les adolescentes de son âge, Kendall Moorehead va au lycée, sort avec ses copines et cherche un petit ami. Sa vie est bouleversée lorsque sa famille quitte Chicago pour la petite ville de Radisson. Elle se met alors à percevoir des choses autour d’elle, elle entend d’étranges bruits et sent la présence des défunts. Totalement démunie face à ce changement, elle s’adresse à la voyante de la ville qui va lui apprendre à maîtriser son don. Entourée d’un groupe d’amis, Kendall va créer une bande de chasseurs de fantômes. Avec ses dons et la technologie dernier cri dont ils disposent, ils vont tenter de nettoyer Radisson de ses esprits les plus malfaisants.

Mon avis :Outre sa couverture super chargée et super kitch, ce qui m’a attiré c’est le résumé du livre, un demoiselle qui chasse les fantômes et moi j’aime les fantômes et ce qui est paranormal !

Kendall se retrouve dans une nouvelle ville parce que son père a été muté. Quand on a 16 ans faire sa rentrée dans un nouveau lycée c’est pas facile, mais elle gère plutôt bien. Non, le plus difficile c’est de découvrir qu’on peut communiquer avec les esprits. Et pour ça Kendall est servie !

J’ai passé le temps de ma lecture à me bidonner ! Kendall a un sens de l’humour qui colle totalement au mien et les références faites aux séries TV, films et autres éléments de notre époque m’ont réellement parlée. J’ai aussi aimé sa façon de parler assez cash et son vocabulaire « jeun’s » mais pas trop racaille (histoire que la mamie que je suis ne sois pas trop larguée). Cette demoiselle fait face à des événements qui la dépasse mais elle garde quand même son sens de l’humour et ça a été pour moi une véritable lecture fraicheur ! Un moment agréable où j’ai pu me vider la tête.
Il est vrai que le livre tarde un peu à démarrer, qu’il est parfois lent mais il doit poser les bases d’un premier tome, présenter tout les personnages et surtout détailler le monde des chasseurs de fantômes. Il est également parfois un peu technique mais dans l’ensemble j’ai su garder pied et j’ai compris toutes les explications. L’enquête mener par Kendall et ses amis est plutôt « gentille » mais elle laisse présager une montée en puissance dans les prochains tomes et j’espère que j’arriverai à lire rapidement le prochain qui attend déjà bien gentiment dans ma PAL.

Le petit plus : Le second tome est déjà paru et son titre est Le guide.
26/60

26/60


Cliquez si vous souhaitez acheter.

Mon plus grand combat – Flo Jallier

 Éditeur : Sarbacane / Collection Exprim’
Nombre de pages : 238
Date de parution : 4 janvier 2014
Prix : 14,90€ Notepaillons5

91ezF143SIL._SL1500_Résumé : Il n’y a pas qu’une seule façon de venir au monde. Moi, je suis née deux fois. La première, en petit enfant malade, victime d’un asthme violent découvert à la naissance, qui m’a valu un avis médical interdisant toute activité sportive, et même toute sortie prolongée. Et la suivante, lorsque mon poing a percuté le front de Jacky, mon futur entraîneur, sept ans plus tard.

Mon avis : J’aime les romans atypiques proposés par la collection Exprim’ de Sarbacane et celui-ci n’a pas fait exception à la règle. Le résumé m’a donné envie de suite et aussitôt reçu aussitôt lu !

Tara est boxeuse. La boxe c’est toute sa vie. Tout tourne autour depuis qu’elle à l’âge de 7 ans. Jusqu’au jour où un grain de sable dans le mécanisme va tout remettre en question.

Il va être difficile pour moi de vous parler clairement de ce livre. Il a remué pas mal de choses en mois, j’ai ressenti plein de sentiments et je dois mettre tout ça au clair.
L’auteur réussi à aborder habillement plusieurs thème à travers l’histoire de Tara. Ce quit fait qu’un jour on arrive à faire de la boxe, pourquoi on continue, pourquoi on en est là aujourd’hui…
Dès les premières pages du livres on découvre une Tara sombre, taciturne qui a une vie régler sur du papier à musique la boxe, le meilleur ami et la coloc’. On apprend à connaître une femme déterminée avec une volonté de fer, qui a tout fait pour arriver au sommet de son sport. Puis, on découvre les failles, microscopiques au départ, et qui grandissent au fur et à mesure qu’on avance dans la lecture. Cette jeune femme qui avait l’air toute blanche au début est en fait un nuancier de gris et une petite fille fragile.

Tara m’a touchée, une partie de son histoire m’a parlé intimement. Les sentiments dont elle parlait trouvaient échos en moi et bien souvent j’ai été émue. Au delà de l’immersion dans ce sport violent que peut être la boxe, sport masculin par excellence, elle nous trace le portrait tout en nuance d’une jeune adulte qui au final, se cherche, fait des erreurs et essayent de les réparer avec ses moyens.
J’ai beaucoup aimé ce livre que j’ai dévoré en quelques heures, tant je voulais connaître les pourquoi des comment de l’histoire de Tara. Je le conseille vivement ! Car il montre qu’il est important d’avoir une voie dans la vie, de savoir ce qu’on veut et de se donner les moyens d’y arriver, mais il souligne également qu’il ne faut pas s’oublier dans cette course à la réussite.

Je remercie la collection Exprim’ pour cette lecture.

Le petit plus : Retrouvez le tout nouveau site d’Exprim ICI et leur page Facebook

 

25/60

25/60


Cliquez si vous souhaiter acheter.

Body finder tome 1 – Kimberly Derting

 Éditeur : Pocket Jeunesse
Nombre de pages : 284
Date de parution : 14 août 2013
Prix : 15,90€ Notepaillons4

81BzGN15YrL._SL1500_Résumé : Depuis toute petite, Violet Ambrose, 16 ans, a un don étrange : elle parvient à repérer les cadavres d’oiseaux abandonnés par son chat. Mais ce secret prend une tout autre ampleur lorsqu’un tueur en série sème la terreur dans la ville. Chaque jour, les esprits des jeunes filles qu’il a enlevées viennent hanter Violet. De plus en plus troublée, elle mène son enquête et se rapproche du tueur jusqu’à devenir sa proie.

Mon avis : Un roman policier avec du paranormal dedans et voilà Muti plus que tentée! Bon, faut aussi avouer que la couverture de ce livre est très jolie, très sobre, même si en totale opposition avec son contenu J’aime bien les contradiction moi, ça m’intrigue.

Violet un un don depuis toute petite. Elle peut retrouver des dépouilles des animaux morts, ils l’appellent. Et une fois retrouver elle les enterre dans le fond de son jardin. Rien de bien traumatisant, jusqu’au moment où elle découvre le corps d’une jeune fille et que ce don pourrait alors lui attirer des ennuis.

La lecture de ce livre a été très rapide. Il est assez court et écrit plutôt aéré, mais surtout l’histoire coule toute seule. On se laisse emportée par les aventures de Violet, la découverte de son monde, de son don et de l’intrigue policière. Les chapitres courts rythme la lecture et c’est avec surprise qu’on approche de la fin et qu’on découvre le coupable. Les habitués des polars trouveront surement rapidement le tueur, mais n’oublions pas que c’est un livre jeunesse, et je trouve qu’il remplis très bien son contrat. J’aurai aimé avoir ce style de livre à lire y’a une vingtaine d’années. Même si j’y ajouterai un léger bémol concernant l’intrigue par elle même qui aurait pu être un peu plus développée et la fin un peu moins rapide.
Le personnage de Violet est attachant. Elle a un côté naïf qui fait sourire le lecteur mais reste tout de même assez équilibrée pour une demoiselle qui découvre des cadavres depuis sa plus tendre enfance. Pour une fois Violet ne fait pas partie de ses personnages têtus et qui veulent faire tout et n’importe quoi en dépit du bon sens dans le but de résoudre l’enquête. Elle suit les conseils qui lui sont donnés, ce que finalement on attend d’une jeune fille de 16 ans qui n’est pas détective. L’ensemble donne une héroïne assez cohérente que j’ai envie de retrouver dans les tomes suivants.
Merci à Babelio et à Pocket Jeunesse pour cette lecture ^^

23/60

23/60


Cliquez si vous souhaitez acheter.