Elements tome 3 – The silent waters – Brittainy C. Cherry

Éditeur : Hugo Romans
Nombre de pages : 447
Date de parution : 1er juin 2017
Prix : 17,00€

Résumé : Notre vie est faite de moments. Certains terriblement douloureux, d’autres merveilleusement optimistes. J’ai connu beaucoup de ces moments dans ma vie, des moments qui m’ont changée, des moments de défi. En tout cas, au cours des moments les plus importants – des plus déchirants et des plus incroyables – il était toujours là.
J’avais huit ans quand j’ai perdu ma voix. Une partie de moi m’a été volée, et la seule personne qui pouvait vraiment entendre mon silence était Brooks Griffin. Il était la lumière de mes jours sombres, la promesse du lendemain, jusqu’à ce que la tragédie le rattrape. Une tragédie qui a fini par le noyer dans un océan de souvenirs.
C’est l’histoire d’un garçon et d’une fille qui s’aimaient l’un l’autre, mais qui ne s’aimaient pas eux-mêmes. Une histoire de vie et de mort. D’amour et de promesses brisées.

Mon avis : J’avais adoré les 2 premiers tomes, il fallait dont absolument que je lis celui-ci ! Surtout que, comme pour les précédents, la couverture est plus que tentante (mais peut-être pas pour les raisons…)

Maggie a vécu une « expérience » traumatisante qui lui a fait perdre la voix. Elle n’arrive plus à parler. Il n’y qu’avec Griffin, son ami d’enfance qu’elle arrive à communiquer facilement. Mais, même bien entourée, il est difficile d’avoir une vie normale après avoir vécu une telle chose.

Comme avec les tomes précédents, dont vous trouverez les avis ICI et , je me suis plongée dans ce roman sans pouvoir le lâcher. Je crois même pouvoir dire que c’est mon préféré des trois lus jusqu’à maintenant (oui, parce qu’il y en a un 4ème qui est sorti en VO en avril de cette année).
Le schéma d’écriture est le même que pour les deux autres. On a l’histoire des deux points de vue, une fois Maggie, une fois Brooks, même si c’est à 80% l’histoire du point de vue de Maggie que nous lisons. Ça donne vraiment une vue globale sur l’histoire, le ressenti de chacun et c’est donc vraiment complet.
J’ai vraiment totalement craqué pour le personnage de Maggie. J’ai fondu devant sa fragilité. On pourrait croire qu’elle a perdu son caractère alors que non. C’est comme si elle s’était mise entre parenthèses pour se protéger mais elle reste bien là pour ceux qui savent creuser et ont la patience de la redécouvrir.
Brooks était très séduisant (j’ai vraiment apprécié sa description qui s’est très bien illustré dans mon imagination), mais il manquait un petit truc pour être totalement séduite. Peut-être pas assez bad boy à mes yeux… Un peu trop lisse. Maintenant j’ai admiré sa dévotion envers Maggie, sa façon de la soutenir et d’être son lien vers le monde.
C’est une très jolie histoire que j’ai apprécié de lire. Et même si je sais que dans la vie on n’a pas toujours des happy end, ça fait plaisir de lire ce genre d’histoires qui remonte le morale.

Je remercie Hugo roman pour cette lecture.

The field party tome 2 – Sous la lumière – Abby Glines

Éditeur : Hugo romans / New way
Nombre de pages : 336
Date de parution : 13 avril 2017
Prix : 17,00€

Résumé : Willa ne peut effacer les mauvais choix qu’elle a faits par le passé. Des erreurs qui lui ont fait perdre ses amis et son premier amour. Brady et Gunner, sont membres de l’équipe de football. Si Gunner finit par se montrer plus compréhensif avec Willa, Brady ne veut plus entendre parler d’elle. Des secrets inavoués remontent à la surface. Même si elle risque de perdre ses amis pour toujours, Willa acceptera-t-elle de mettre la vérité sous la lumière ?

Mon avis : J’avais beaucoup apprécié le premier tome Dans un silence (dont vous trouverez l’avis ICI) et j’étais curieuse de lire le 2ème.

Après Maggie c’est une autre jeune fille, Willa, qui va venir perturbée l’équipe de foot du lycée et le lycée de la petite ville de Lawton.

J’ai aimé retrouve la fine équipe avec laquelle j’avais fait connaissance dans le premier roman. On retrouve Brady et Gunner ainsi que  Maggie et West. Ce tome, qui plus centrer sur Brady, Gunner et Willa nous permet de les découvrir sous un autre jour, d’en savoir plus sur eux, parce qu’on les découvre dans le 1er livre mais tout reste superficiel. J’aurais bien aimé en savoir plus sur ce que devenaient West et Maggie, j’ai eu l’impression qu’ils ne faisaient que passer dans cette histoire. C’est dommage, je n’étais attaché à eux. J’ai bien compris que ce livre racontait une autre histoire mais j’aurais juste aimé… Heureusement que je me suis attachée aux personnages de Gunner et Willa. J’ai aimé leurs failles, leurs blessures, leurs défauts, leurs façon de faire face. Ce sont des personnages fort, qui font ce qu’ils peuvent avec ce que la vie leur a donné, les choix qu’ils ont fait et ils assument. Par contre, j’ai trouvé Brady « tout plat ». Aucun relief, c’est un gentil garçon, propre sur lui, qui a eu la chance d’avoir une vie plutôt « facile ». Il est plus compliqué de s’attacher à lui…
L’histoire est parfois un peu tiré par les cheveux. Mais finalement, quand on lit les faits divers, c’est totalement possible. C’est juste peu commun. J’avais peur d’être déçue par le triangle amoureux mais l’auteure à réussi à bien le gérer. La fin est juste un peu trop rapide.

J’ai vu qu’il existait un 3ème tome en VO plus centré sur Brady. J’espère qu’il sera traduit lui aussi, j’aimerai bien que l’auteure lui donne plus de relief.

Je remercie Hugo romans pour cette lecture.

54/65

The Field Party tome 1 – Dans un silence Abby Glines

Éditeur : Hugo romans
Nombre de pages : 325
Date de parution : 9 mars 2017
Prix : 17,00€

Résumé : La vie de Maggie a volé en éclats il y a deux ans, lorsque son père a assassiné sa mère sous ses yeux. Après avoir raconté tous les détails à la police, elle a décidé de ne plus jamais parler. À son arrivée au lycée de Lawton en Alabama, tout le monde la croit muette. Et personne n’aurait pu imaginer qu’elle se rapproche de West Ashby, le beau footballeur-star du lycée. Mais lors d’une soirée au campus, West confie ses peines à Maggie. Son père souffre d’un cancer qui le consume peu à peu. Maggie décide alors de recouvrer sa voix seulement pour lui. Les secrets qui le lient vont-ils les amener à briser tous leurs silences ?

Mon avis : Je connais Abby Glines grâce à sa série Rosemay Beach. Le premier avis sur le blog est Dangerous perfection (cliquez pour le découvrir). Quand j’ai lu le résumé de ce roman, l’auteure a encore réussi à me tenter.

Maggie vient vivre chez son oncle et sa tante suite à la mort de sa mère. Mais cette mort a été si traumatisante qu’elle ne veut plus parler. Dans son nouveau lycée elle rencontre Wash, qui lui confie tout ses secrets. Ces deux là vont réussir à s’aider.

Je me suis bien calée dans mon lit pour entamer ce roman. J’adore les livres où l’héroïne est torturée et qu’elle avance quand même. C’est le cas de Maggie. Elle réagit à sa façon face qu drame qu’elle a vécu mais elle avance tout de même. Parfois, pour réussir à survivre il faut se couper d’une partie du monde, et Maggie n’hésite pas à faire ce sacrifice. J’ai beaucoup aimé la façon d’Abby Glines d’aborder la tragédie vécu par Maggie : tout en retenu. Pas une fois nous n’aurons de détails sur la façon dont ça s’est passé et c’est très bien comme ça puisque ça ne manque pas du tout à la compréhension du roman et encore moins au fait de l’apprécier.
Wahs m’a beaucoup moins plu. Je l’ai trouvé agaçant a bien des moments. Même si bien sûr il a des circonstances atténuantes, ça ne m’a pas empêché de lever parfois les yeux au ciel. Un peu macho sur les bords, mais c’est un des « héros » de l’équipe de foot du lycée, qui ne respecte pas vraiment les filles. bref le vrai stéréotype du jeune garçon américain.
Leur rencontre aurait pu être très jolie, il y avait matière à quelque chose de bien, mais j’ai trouvé que leur histoire était un peu trop téléphonée. Surtout ça façon à lui d’agir, de réagir. Le changement est un peu trop flagrant (c’est surement mon côté cynique qui parle), un peu trop tiré par les cheveux à mon goût. C’est le petit reproche que je ferai. Sinon, j’ai passé tout de même un agréable moment de lecture.

Merci à Hugo romans pour cette lecture.

44/65

Elements tome 2 – The fire – Brittainy C. Cherry

Éditeur : Hugo romans
Nombre de pages : 436
Date de parution : 9 mars 2017
Prix : 17,00€ 

Résumé : Deux amis que tout oppose en apparence, mais qui au fond se ressemblent, brisés par des relations familiales difficiles, tombent amoureux jusqu’à devenir une drogue l’un pour l’autre. Elle a toujours été la femme de sa vie, et lui pour elle, son plus douloureux échec. Parviendront–ils à vivre l’un sans l’autre ?
Il était une fois Logan, et je l’aimais. Tout nous opposait, mais nous étions plus proches l’un de l’autre, que quiconque ne pourra jamais l’être. Il faisait partie de mon être, de toutes les manières possibles, nos vies étaient jumelles au point de ne former qu’une seule et même flamme qui se consumait. Jusqu’au jour où je l’ai perdu.
Il était une fois un garçon, et je l’aimais. Et le temps de quelques soupirs, de quelques murmures, de quelques instants, je crois qu’il m’a aimée, aussi.

Mon avis : J’ai beaucoup aimé le premier tome de la série : The air he breathes et j’avais hâte de retrouver la plume de l’auteure.

Tout oppose Alyssa et Logan : ils n’ont pas le même caractère, ne sont pas du même milieu social… et pourtant ils sont amis. Leur amitié évolue en amour, mais ce qui les a rapproché au départ peut tout aussi bien les éloigner…

La couverture de ce roman m’a autant plus que celle du premier. Je ne sais pas où ils vont chercher les mannequins mais ils sont très bien choisis et correspondent vraiment bien aux personnages. Bien sûr physiquement mais aussi avec leur expression, on perçoit parfaitement leur sentiment. Bref, je m’égare sur de jolies photos là…
Le résumé avait tout pour me plaire et le début de l’histoire m’a de suite plu. J’ai aimé découvrir la façon dont Logan et Alyssa se rencontrent, comment ils apprennent à s’apprivoiser pour finalement devenir amis.  On apprends alors à les connaître : leur failles, leur force et leur caractère, leurs défauts et leurs qualités. Dès le début on sent que leur couple sera en équilibre sur un fil. Qu’il ne faudra pas grand chose pour le faire basculer. D’ailleurs c’est ce qui est annoncé sur la 4ème de couverture.
Je ne pensais pas que la bascule se ferait de cette façon, mais c’est cohérent. Un tempérament de feu ne se fait pas raisonner facilement… Ce qui m’a un peu moins plu, c’est la suite. Comment Alyssa et Logan se retrouvent et comment ils apprennent à refaire connaissance. J’ai trouvé ça un peu répétitif… Et les deux m’ont alors prodigieusement agacés. Leur faiblesses étant vraiment trop exacerbées. Ça fait beaucoup trop. Du coup Logan en est devenu moins séduisant à mes yeux…
La fin est plutôt « classique » mais je n’en aurais pas voulu d’autre. Juste qu’elle arrive plus facilement (pour une fois). J’ai tout de même hâte de découvrir la suite  » The Silent waters » où les personnages ont aussi l’air bien torturés comme j’aime.

Je remercie Hugo romans pour cette lecture.

Un petit quelque chose en plus – Sandy Hall

Éditeur : Hugo romans
Nombre de pages : 254
Date de parution : 9 février 2017
Prix : 17,00€

Résumé : Tout le monde sait que le courant passe entre Lea, une timide maladive, et Gabe, un garçon mystérieux. Quatorze personnes racontent l’histoire, comme le chauffeur du bus, la serveuse du restaurant où Gabe et Lea mangent, même un écureuil dans le parc.

Mon avis : Le résumé m’a séduit bien avant la couverture (oui des fois ça change). Une histoire d’amour raconté par tout le monde sauf par les protagonistes ? Tiens, ça doit changer un peu…

Lea et Gabe se « découvre » à la rentrée universitaire. Ils se plaisent. Mais sont visiblement d’une timidité maladive. Ce sont leurs proches qui racontent leur histoire. Chacun leur tour ils présentent leur point de vue.

Je me suis plongée avec plaisir dans ce livre, j’avais envie d’une romance légère et j’étais sur qu’il allait remplir ce rôle.
On commence à découvrir chacun des 14 narrateurs (oui, oui vous avez bien lu) et j’ai adoré faire connaissance avec cette galerie de personnages. J’apprécie toujours de lire des portraits et surtout de découvrir la vie de chacun, les petits détails parfois sans importance et leur caractère. Sauf qu’ensuite ça se complique un peu. À force de changer de narrateur toutes les 5 pages, je m’y suis parfois perdu ! L’auteure fait ça bien puisqu’elle rappelle le prénom et le rôle de chaque narrateur avant qu’il commence à raconter sa partie, mais j’avais parfois quelque moment de flottement en lisant « je » qui est ce foutu « je »déjà…. Mais une fois mes marques prises ma lecture a été plus facile.
Ce qui m’a par contre passablement agacé c’est que l’histoire traine en longueur. J’ai rarement vu des histoires d’amour prendre autant de détours ! Et des narrateurs qui ne veulent se mêler de rien donner autant leur point de vue. Vers la fin j’ai trouvé tout ça un peu répétitif. Bien sûr, il y a une raison à cette « lenteur », qu’on découvre un peu avant la fin, mais quand même… Moi j’aime que les choses bougent et le rythme de ce livre n’était pas pour moi.
C’est tout de même une jolie romance qui séduira les fans du genre.

Je remercie Hugo romans pour cette lecture.

35/65