Résultats concours Challenge Jeunesse / YA #7 [Hugo New way]

 

Fidèle à mon habitude, je vous communique les résultats avec un petit peu (mais si peu) de retard. Mais c’est tellement bon d’attendre ^^. Non ? Bah tant pis 🙂

Voici les noms des quatre gagnants !
♣ Isa la rousse
♣ Marie L. (76)
♣ Jenny D. (65)
♣ Sharon et Nunzi

Félicitations à vous 4 ! Je transmets vos adresses à la maison d’édition qui se charge des envois.

 

Zel, l’ange mercenaire tome 1 – la clef – Kalypso Caldin

♦ Éditeur : Hugo romans / Hugo New Way
 Nombre de pages : 471
 Date de parution : 16 mai 2018
♦ Prix : 17,00€
♦ Acheter : Amazon ou Bookwitty 

Résumé : EN ÉQUILIBRE ENTRE LE BIEN ET LE MAL, QUELLE VOIE CHOISIRA-T-IL ?
Depuis sa naissance, Kendra dispose de pouvoirs surnaturels : elle voit les fantômes et est capable de lire les auras de ceux qui l’entourent. Elle essaye malgré tout de vivre une vie normale de lycéenne… Une ambition simple, mais qui devient un véritable défi quand le mystérieux Zel entre dans sa vie… avec la ferme intention de l’assassiner.
Qui est-il réellement ? Pourquoi veut-il éliminer Kendra ? Et surtout, d’où viennent les phénomènes surnaturels qui perturbent de plus en plus la paix de la petite ville de Raven Hill ?

Mon avis : Le résumé m’a intrigué, et ça faisait longtemps que je n’avais pas lu de roman jeunesse avec des pouvoirs surnaturels. Et je suis également de plus en plus curieuse de découvrir des auteurs qui commencent sur les plate-formes d’écriture.

Kendra est médium, elle peut communiquer avec les esprits et voir les auras des vivants. Elle vit avec cette particularité depuis qu’elle est née, elle la maitrise donc plus ou moins. Sauf que l’arrivé de Zel et d’événements surnaturels dans son sillage, vont tout chambouler dans sa vie.

Je dois bien l’avouer, j’ai commencé ce livre avec des aprioris . J’y vais toujours à reculons quand il s’agit d’auteurs découverts sur des plate-formes d’écriture, alors que, bizarrement, je suis de plus en plus curieuse. Il faut dire que le peu que j’ai lu m’a souvent déçu… Mais, étant de nature à pardonner, je réessaye quand même. Et j’ai très bien fait avec ce roman de Kalypso Caldin !
Tout d’abord parce que j’aime beaucoup le genre de l’urban fantasy et ensuite parce que son univers est très bien construit et riche. Tout est cohérent. On sent qu’il y a du travail derrière l’écriture. Et, qu’en plus de raconter une histoire, elle a peaufiné sa mythologie sur les anges. On y retrouve les grandes lignes de ce qu’on connait déjà, mais Kalypso Caldin a réussi à y mettre sa patte. J’ai vraiment adoré son univers.
Il en est de même des personnages, ils sont complets. On découvre petit à petit leur histoire, leur passé… Et même si Zel reste un peu mystérieux, c’est pour le bien de l’intrigue. Et il faut aussi bien avouer que les bruns ténébreux et mystérieux sont toujours plus séduisants…
L’intrigue est bien menée également. J’ai vu venir certaines choses, mais plein d’autres me sont tombées dessus sans que j’y ai même songé. Un vrai plaisir à découvrir. Le seul petit bémol est que ça traine parfois un peu en longueur… Certains passages auraient pu être raccourcis… De même, j’ai relevé quelques incohérences pour une histoire se déroulant aux USA, mais parce que je suis un peu tatillonne, cela ne gène ni la lecture ni l’intrigue. J’ai d’ailleurs hâte d’en découvrir la suite !

Je remercie Hugo New way pour cette lecture.

42/60

The elements tome 4 – The gravity of Us – Brittainy C. Cherry

♦ Éditeur : Hugo romans
 Nombre de pages : 376
 Date de parution : 2 novembre 2017
♦ Prix : 17,00€
♦ Acheter : Amazon

Résumé : C’est une histoire de deuil et d’amour. Ce sentiment qui embrase les êtres humains et réduit leur cœur en cendres. L’alpha et l’oméga de chaque voyage.
Lucy perd sa mère à 18 ans, la laissant elle et ses deux sœurs aînées orphelines. Lorsqu’elle emménage, quelques années plus tard, avec la cadette Mary et son époux, à Wauwatosa dans le Wisconsin, elle rencontre, Graham, mi-écrivain mi- artiste, qui vient lui, de perdre son père.
Ils n’étaient pas faits l’un pour l’autre.
Moi je rêvais. Pour lui la vie n’était qu’une succession de cauchemars.
Il nous arrivait de partager de brefs instants au cours desquels nous étions sur un petit nuage, quand la réalité nous heurtait de plein fouet, et nous forçait à redescendre sur terre. Cependant, si l’occasion m’était accordée de tomber, une fois encore, je tomberais avec lui pour toujours.
Même si nous devions, inéluctablement, nous écraser au sol.

Mon avis : Je suis fan de cette auteure et les trois tomes précédents m’ont séduit à leur manière (vous retrouverez mes avis des tomes 1, 2 et 3 ICI, ICI et ). J’avais donc hâte de commencer cette nouvelle histoire.

Graham et Lucille sont l’exact opposé l’un de l’autre. Ils n’auraient jamais dû se rencontrer, jamais dû se côtoyer. Mais la vie, le destin ou quelque soit le nom que vous lui donner,  en a décidé autrement.

Comme je vous le disais, j’ai beaucoup aimé les tomes précédents. À chaque fois l’auteure nous emmène dans des mondes différents, avec des personnages totalement différents, mais qui arrivent toujours à me toucher d’une manière ou d’une autre. Et avec The gravity of us elle y est arrivée d’une manière encore plus forte.
J’ai adoré Graham. En dehors de l’image de la couverture, son cœur totalement brisé a réussi à parler au mien. Vous commencer à me connaitre, j’adore ses personnages torturés. Ceux avec qui la vie n’a pas été tendre et qui arrivent à s’en sortir grâce aux parades qu’ils mettent en place, grâce aux murs qu’ils érigent tout autour d’eux, grâce aux distances qu’ils prennent avec les autres personnes… Et Graham et typiquement un de ceux là. Bon, et il ne faut pas faire la faux-cul, le mannequin qui le représente sur la couverture y est aussi un peu (beaucoup) pour quelque chose…
Lucille, c’est autre chose. Elle est trop différente de moi et c’est typiquement le personnage qui me tape sur les nerfs. Mais elle est tellement l’opposé de Graham que ses effets négatifs s’annulent presque. Leur duo fonctionne tellement bien qu’elle a réussi à m’attendrir également, et pas mal de fois.
Leur histoire est originale et émouvante. Bien souvent j’ai eu les larmes aux yeux, et bien souvent j’ai trouvé ce monde injuste. À côté de ces deux personnages fort, Brittainy C. Cherry nous montre à quel point les hommes peuvent aussi également être lâches… Heureusement qu’elle ne perd jamais espoir.
J’ai vraiment adoré cette série, et je trouve très dommage qu’elle soit terminée.

Je remercie Hugo romans pour cette lecture.

November 9 – Colleen Hoover

♦ Éditeur : Hugo romans
 Nombre de pages : 340
 Date de parution : 26octobre 2017
♦ Prix : 17,00€
♦ Acheter : Amazon

Résumé : Fallon et Ben se rencontrent par hasard alors que leur vie est en train de changer.
La jeune femme est sur le point d’aller s’installer à New York où elle espère poursuivre une carrière d’actrice au théâtre. Ben veut devenir écrivain.
Ils se croisent comme des étoiles filantes mais l’intensité de ce qu’ils partagent les pousse à se fixer un rendez-vous annuel, le neuf novembre.
Fallon devient alors la source d’inspiration du roman de Ben. Chaque rendez-vous est une mine d’informations pour lui et, pour tous les deux, c’est le moyen de faire le point sur leur vie.
Jusqu’au jour, un neuf novembre évidemment, où Fallon se met à douter de ce que Ben lui raconte sur lui-même. Peut-il avoir inventé sa vie comme un roman ? Et pourquoi ferait-il une chose pareille ?

Mon avis : Cela fait quelques temps que je suis devenue fan des livres de Colleen Hoover et celui-ci devait obligatoirement passer entre mes mains.

Après s’être rencontrer par hasard Fallon et Ben décident de se revoir tous ans à la même date, pour une seule journée, pendant 5 années consécutives. Laissant ainsi le destin décider pour eux…

J’ai un peu de mal à lire en ce moment mais ce livre m’a fat 3 jours à peine. Je l’ai dévoré ! J’ai beaucoup aimé l’histoire de Fallon et Ben. Le moins qu’on puisse dire c’est qu’elle est originale !
Je ne sais pas où l’auteure va trouver l’inspiration mais elle  arrive toujours à me surprendre.
Fallon avait tout pour elle avant que le destin lui joue un vilain tour. Elle arrive tout de fois à garder ses rêves et surtout son sens de l’humour. C’est un personnage très attachant.
Ben est un peu plus mystérieux, on sait moins de chose sur lui, l’auteure sachant distiller les informations pour titiller notre curiosité et alimenter notre intérêt.
Ce livre nous raconte 5 jours dans la vie des personnages, bon évidement ceux-ci nous racontent aussi leur passé, heureusement ! Cela aurait été dur de ne connaitre que le présent, le passé aidant à comprendre certaines réactions. Et malgré tout il est complet. Colleen Hoover réussi à nous construire une histoire complète en ne racontant que quelques jours de la vie des personnages.
J’ai vraiment beaucoup aimé cette lecture et j’ai hâte de découvrir les autres romans de l’auteure.

Je remercie Hugo Romans pour cette lecture.

Elements tome 3 – The silent waters – Brittainy C. Cherry

Éditeur : Hugo Romans
Nombre de pages : 447
Date de parution : 1er juin 2017
Prix : 17,00€

Résumé : Notre vie est faite de moments. Certains terriblement douloureux, d’autres merveilleusement optimistes. J’ai connu beaucoup de ces moments dans ma vie, des moments qui m’ont changée, des moments de défi. En tout cas, au cours des moments les plus importants – des plus déchirants et des plus incroyables – il était toujours là.
J’avais huit ans quand j’ai perdu ma voix. Une partie de moi m’a été volée, et la seule personne qui pouvait vraiment entendre mon silence était Brooks Griffin. Il était la lumière de mes jours sombres, la promesse du lendemain, jusqu’à ce que la tragédie le rattrape. Une tragédie qui a fini par le noyer dans un océan de souvenirs.
C’est l’histoire d’un garçon et d’une fille qui s’aimaient l’un l’autre, mais qui ne s’aimaient pas eux-mêmes. Une histoire de vie et de mort. D’amour et de promesses brisées.

Mon avis : J’avais adoré les 2 premiers tomes, il fallait dont absolument que je lis celui-ci ! Surtout que, comme pour les précédents, la couverture est plus que tentante (mais peut-être pas pour les raisons…)

Maggie a vécu une « expérience » traumatisante qui lui a fait perdre la voix. Elle n’arrive plus à parler. Il n’y qu’avec Griffin, son ami d’enfance qu’elle arrive à communiquer facilement. Mais, même bien entourée, il est difficile d’avoir une vie normale après avoir vécu une telle chose.

Comme avec les tomes précédents, dont vous trouverez les avis ICI et , je me suis plongée dans ce roman sans pouvoir le lâcher. Je crois même pouvoir dire que c’est mon préféré des trois lus jusqu’à maintenant (oui, parce qu’il y en a un 4ème qui est sorti en VO en avril de cette année).
Le schéma d’écriture est le même que pour les deux autres. On a l’histoire des deux points de vue, une fois Maggie, une fois Brooks, même si c’est à 80% l’histoire du point de vue de Maggie que nous lisons. Ça donne vraiment une vue globale sur l’histoire, le ressenti de chacun et c’est donc vraiment complet.
J’ai vraiment totalement craqué pour le personnage de Maggie. J’ai fondu devant sa fragilité. On pourrait croire qu’elle a perdu son caractère alors que non. C’est comme si elle s’était mise entre parenthèses pour se protéger mais elle reste bien là pour ceux qui savent creuser et ont la patience de la redécouvrir.
Brooks était très séduisant (j’ai vraiment apprécié sa description qui s’est très bien illustré dans mon imagination), mais il manquait un petit truc pour être totalement séduite. Peut-être pas assez bad boy à mes yeux… Un peu trop lisse. Maintenant j’ai admiré sa dévotion envers Maggie, sa façon de la soutenir et d’être son lien vers le monde.
C’est une très jolie histoire que j’ai apprécié de lire. Et même si je sais que dans la vie on n’a pas toujours des happy end, ça fait plaisir de lire ce genre d’histoires qui remonte le morale.

Je remercie Hugo roman pour cette lecture.