Never, never saison 3 – Colleen Hoover et Tarryn Fisher

Éditeur : Hugo roman
Nombre de pages : 134
Date de parution : 12 janvier 2017
Prix : 9,95€ Notepaillons4

never_10Résumé : L’épilogue de l’histoire de Charlie et Silas : Même l’oubli ne peut séparer deux âmes soeurs.
Silas et Charlie ont maintenant mieux compris ce qui leur arrive. Ils ont réussi à développer une stratégie pour reconstruire leur passé, découvrir ce qu’ils étaient l’un pour l’autre, s’apprivoiser à nouveau.
Ils sont sur le point, ensemble, de savoir pourquoi ils perdent ainsi la mémoire. Car s’ils ont maintenant une idée claire de ce qui se passe, la cause demeure mystérieuse.
Silas et Charlie ont appris qu’ils étaient amoureux avant ces pertes de mémoire mais que cet amour s’est brisé.
Pourront-ils aussi se retrouver au-delà de cette perte de leurs souvenirs ? Car leur amour était de ceux qui ne disparaissent jamais.

Mon avis : Dernier petit roman de cette trilogie. Ces romans étant courts il est très difficile de vous en faire un avis long sans trop vous en dévoiler. Je vais juste vous donner mon ressenti.
J’ai beaucoup aimé cette petite série, même si la fin m’a un peu déçue. Charlie et Silas sont très attachant et j’ai bien sûr espéré qu’ils s’en sortent. Qu’ils retrouvent la mémoire et leur vie d’avant. Ce dernier tome nous dévoilent les derniers secrets de leur histoire et le dénouement arrive assez vite finalement. Tout se remet dans l’ordre. Peut-être un peu trop rapidement d’ailleurs.
C’est tout de même une série toute mignonne que je conseille pour se vider la tête.

Je remercie Hugo roman pour cette lecture.

31/65

31/65

Never, Never saison 2 – Colleen Hoover & Tarryn Fisher

Éditeur : Hugo roman
Nombre de pages : 150 pages
Date de parution : 1er décembre 2016
Prix : 9,90€ Notepaillons4

51zaqu8yq9lRésumé : Silas et Charlie sont toujours frappés par la même affliction : ils ont perdu tous leurs souvenirs.
Ils en savent un peu plus sur eux-même mais ignorent encore la raison de leurs problèmes.
Ils vont devoir continuer à enquêter sur leur passé, explorer chaque piste, chaque petit indice qu’ils ont laissé derrière eux.
Il en va de leur avenir et peut-être de leur bonheur.

Mon avis : Il va m’être difficile de vous faire un avis sur ce livre. Pour deux raisons : c’est un 2ème tome et il est très court. Parfois avec un résumé, on vous raconte l’histoire et je n’aime pas vous gâcher le plaisir de la découverte. Je vais tous de même vous donner mon ressenti, mais c’est pareil, ça sera assez court.

J’ai lu ce livre très vite, si vous êtes comme moi un dévoreur de livre vous n’en ferez qu’une bouchée ! Donc je l’ai lu très vite parce qu’il est court certes, mais aussi parce que l’histoire est très prenante. Si vous avez lu le 1er (sinon, je vous le conseille fortement) vous savez que la fin ne laisse qu’une envie : se jeter sur le 2ème (d’ailleurs j’ai mis peu de temps entre la lecture des deux). Parce que la fin est horrible, ça c’est sur ! Mais surtout on veut connaitre la suite, en apprendre plus qu’il arrive à Silas et Charlie : pourquoi perdent-ils la mémoire ? Pourquoi est-ce si dur de se rappeler ?
Alors si vous voulez savoir si on en sait plus dans ce 2ème livre, je vous dirais oui et non (oui, je sais ça ne vous aide pas). On apprend certaines choses, mais le mystère ne fait que s’épaissir. Bon, j’ai quand même une petite théorie sur le comment… mais je ne suis pas sure du pourquoi… Mais comme le 3ème tome est dans ma PAL, je saurais la suite rapidement 😉

Je remercie Hugo roman pour cette lecture.

26/65

26/65

Never, Never saison 1 – Colleen Hoover & Tarryn Fisher

Éditeur : Hugo romans
Nombre de pages : 197
Date de parution : 3 novembre 2016
Prix : 13,50€ Notepaillons4.5

51aqvvyhemlRésumé : Charlie et Silas ont commencé à comprendre ce qui leur est arrivé : tous deux ont perdu la mémoire et ne se souviennent de rien. Il leur faut tout redécouvrir, mais un événement imprévu a encore compliqué les choses. Leur mémoire s’est à nouveau évanouie au bout de quelques heures, les obligeant à tout recommencer.

Mon avis : La couleur de la couverture m’a attiré (tout le monde vous dira que j’adore le mauve/violet et tous ses dérivés). Le résumé à continué de me convaincre. Le nombre de pages m’a définitivement convaincu.

Charlie « reprend conscience » en cours. Elle ne sait plus comment elle s’appelle ni comment elle est arrivée là. C’est visiblement la même chose pour Silas, son petit ami. Que leur arrive-t-il ?

Le roman commence directement sur plusieurs interrogations : qui est la narratrice, où est-elle, que fait-elle ? De suite nous somme plongés dans l’intrigue. L’empathie avec Charlie, une deux narrateurs, se fait donc immédiatement. On veut savoir autant qu’elle se qu’il en est.
Plus on tourne les pages et plus le mystère s’épaissit . On découvre avec Charlie et Silas une réponse et finalement c’est pour mieux se poser d’autres questions. Un peu comme avec des poupées russes. Du coup il est très difficile de lâcher le roman, d’autant plus qu’il ne fait même pas 200 pages et qu’on le dévore très très vite.
La fin nous dévoile une grande partie de l’intrigue. Tout plein de pièces ce mettent enfin en place. Pour ensuite découvrir qu’il reste tout un autre tas qu’on ne sait pas comment emboiter sans parler d’une nouvelle problématique qui se rajoute à tout ça !
Vous l’aurez donc compris ce livre m’a totalement plus. La saison deux est déjà publiée et déjà dans ma PAL et elle ne va pas y rester longtemps. La saison 3 sort en janvier et je lui réserve le même sort.

Je remercie Hugo Romans pour cette lecture.

20/65

20/65

The ones tome 1 – Daniel Sweren-Becker

Éditeur : Hugo romans
Nombre de pages : 331
Date de parution : 6 octobre 2016
Prix :  17,00€ Notepaillons3

the-ones-par-daniel-sweren-beckerRésumé : Cody a toujours été fière d’appartenir aux Ones. Son petit ami, James, et elle font partie du 1% de chanceux sélectionnés à la naissance par le gouvernement pour être modifiés génétiquement. Aujourd’hui, les Ones excellent en tout : ils sont beaux, talentueux, intelligents, sportifs… Mais pour certains, c’est une injustice. Et le mouvement Equality profite allégrement de la jalousie et de la peur montante au sein de la société, pour gagner des voix et imposer son parti. Le gouvernement américain montre alors sa face la plus sombre et les Ones deviennent illégaux. Alors que la frontière entre bien et mal se brouille, Cody rejoint un groupe de radicaux qui ont bien l’intention de préparer la révolte. Et James commence à se demander jusqu’où elle pourrait se battre….

Mon avis : La collection new way de Hugo romans est une collection destinée au jeune public et bien souvent elle publie des histoires qui me tentent. Celle-ci fait partie du lot.

Cody est fière d’être une one et d’avoir été « génétiquement »modifiée avant sa création ce qui lui permet de sortir du lot et pouvoir, plus tard, sortir de la misère. Mais ceux qui n’ont pas eu la chance d’être « génétiquement modifié » sont jaloux et la vie de tous les ones.

Je pensais lire une dystopie classique, enfin si tant est qu’elle puisse l’être, mais pas vraiment. On ne sait pas réellement quand se passe l’action, surement dans le futur, mais on n’a aucune indication. Ce qui ne gène en rien la lecture et la compréhension du livre. J’aurais aimé avoir plus d’informations sur la mise en place des modifications génétiques, le pourquoi plus que le comment. Peut-être qu’on le saura dans les tomes suivants… Du moins la fin du livre laisse supposer qu’il y aura une suite, même si je n’en ai pas trouvé trace sur le net. Enfin là je m’éloigne sur sujet.
L’intrigue m’a plu, même si j’ai trouvé parfois qu’elle trainait en longueur. L’idée de début est plutôt originale. Mais les événements qui s’enchainent le sont moins, j’ai bien souvent eu une petite idée de ce qui allait se passer.
Niveaux personnages, on suit alternativement Cody et James, qui ont deux points de vu totalement différents de la situation. C’est d’ailleurs très intéressant de les suivre. Par contre Cody m’a parfois un peu agacé. Peut-être parce que j’ai déjà perdu une partie de mon idéalisme.
J’ai tout de même passé un bon moment avec ce roman, et je serais curieuse d’en découvrir la suite si jamais elle est publiée.

Je remercie Hugo romans pour cette lecture.

11/65

11/65

Leo – Mia Sheridan

Éditeur : Hugo Romans
Nombre de pages : 286
Date de parution : 1er septembre 2016
Prix :  17,00€ Notepaillons2

51Lmim5KziLRésumé : Evie et Leo se sont rencontrés à l’orphelinat où ils se sont liés d’une amitié indéfectible. En grandissant, leur amitié s’est transformée en un amour profond. Ils se sont promis que dès qu’ils auraient dix-huit ans et qu’ils sortiraient de leur foyer d’accueil, ils vivraient ensemble et construiraient une vie.
Mais, contre toute attente, Leo est adopté alors qu’il est adolescent et quitte le foyer pour une autre ville. En partant, il promet à Evie de l’appeler dès qu’il est installé et, surtout, de revenir la chercher dès sa majorité. Mais elle n’aura plus jamais de ses nouvelles…
Huit ans plus tard, Evie s’est reconstruite. Elle a un travail, des amis, elle est heureuse. Jusqu’à ce qu’un homme étrange fasse irruption dans sa vie, lui expliquant qu’il est là de la part de Leo qui souhaite savoir si elle va bien. Evie est attirée par cet homme au charme dévastateur, mais elle ne sait pas si elle peut lui faire confiance ou s’il cache un secret au sujet de la disparition de Leo.
Saura-t-elle faire la part des choses ?
Mon avis : Le résumé m’a plus que tenté, alors j’ai cédé. Sachant que pour une fois, la couverture n’a pas du tout pesé du côté de l’envie de lire pour une fois.

Evie a une vie simple. Élevée dans des des familles d’accueil, elle trouve le bonheur dans le simple fait de s’en sortir seule. Mais Evie a également une grande blessure, celle que Leo a créé quand il est parti dans donner de nouvelles.

Ce livre avait tout pour me plaire : des personnages torturés, qui ont bien souffert dans leur vie, mais malgré tout ils ont réussi à s’en sortir. Pis ils vont vivre une grande histoire d’amour, alors forcément ça va être bien. Peut-être même que Muti versera sa petite larme. Parce que des fois j’aime bien ça. Sauf que non, je n’ai rien eu de tout ça !
Le début était pourtant prometteur. On suit Evie et on découvre sa vie d’adulte, parfois un peu de sa vie d’enfant, et le personnage me plaît bien. Elle est simple et honnête, sa vie est simple également et c’est reposant. Sauf que son histoire avec Jake (je vous laisse le soin de découvrir qui il est) m’est sortie par les yeux dès le début ! Je n’ai pas pu. Mon côté « forte tête » (voire caractère de cochon) s’est révolté plein de fois. Elle est cruche Evie ! Et pas qu’un peu si vous voulez mon avis ! Il faut l’être pour attendre un mec pendant 8 ans et dire oui amène au premier playboy qui passe ! Ouais, j’ai pas adhéré du tout parce que je n’ai pas compris. Ça ne m’a pas parlé du tout. Une histoire d’amour difficile oui, une histoire de carpette non merci !
Le titre sous-titre nous promet un choix tortueux, bein je l’attends toujours !
Bref, j’ai également le tome 2 à lire, du point de vue de Leo, du coup j’y vais à reculons. Mais promis je vais tenter quand même et je reviendrais vous en toucher un mot.

Je remercie Hugo Romans pour cette lecture.