Opération pantalon – Cat Clarke

Éditeur : Robert Laffont / Collection R
Nombre de pages : 260
Date de parution : 23 mars 2017
Prix : 14,90€

Résumé : Liv Spark, 11 ans, est un garçon transgenre élevé au sein d’une famille ouverte d’esprit. Avoir deux mamans, c’est vraiment le pied, et Liv est impatient de commencer le collège et de s’y faire de nouveaux amis. Garçon ou fille, la question ne s’est jamais posée pour le moment, ses parents le laissant s’habiller et s’exprimer comme il le souhaitait. Mais tout va basculer lorsqu’il découvre qu’il lui faudra porter une jupe. Liv n’a aucune envie de se plier à la politique stricte de son école concernant l’uniforme, mais il n’est pas encore prêt non plus à partager son secret, il lance alors l’Opération Pantalon, une campagne qui vise à permettre aux filles de porter un pantalon. Si tout le monde pense qu’il est une fille, eh bien, il fera semblant…pour le moment. Pendant cette campagne, Liv va être victime de harcèlement scolaire, d’un deuil familial et des remarques désagréables du proviseur. Après s’être fait jeter par son meilleur ami, Liv va devoir réapprendre à faire confiance. Trouvera-t-il le courage de partager son secret, et de dire à sa famille et à ses amis qui il est vraiment ? Opération Pantalon est un livre plein d’humour et de tendresse qui parle d’amitié et de comment rester fidèle à soi-même.

Mon avis :

47/65

Perdu et retrouvée – Cat Clarke

Éditeur : Robert Laffont / Collection R
Nombre de pages : 405
Date de parution : 23 avril 2015
Prix : 17,90€  Notepaillons4

ccexwaxw0ae6v9eRésumé : PERDUE

Quand Laurel Logan, 6 ans, a été kidnappée, seule sa petite sœur en a été témoin. Toute l’enfance de Faith a été façonnée par la disparition de Laurel : de la séparation de ses parents à la présence constante des médias, en passant par celle de ces soi-disant amis qui ne veulent que lui parler de sa sœur.

RETROUVÉE

Treize ans plus tard, une jeune femme est retrouvée dans le jardin de l’ancienne maison des Logan, totalement déboussolée et serrant dans ses bras l’ours en peluche avec lequel Laurel a disparu.
Laurel est enfin de retour chez elle, saine et sauve. Faith avait toujours rêvé de revoir sa sœur, sans oser vraiment croire que cela arriverait. Mais une série troublante d’événements isole Faith et la pousse à la paranoïa : ce que l’on a perdu peut-il réellement être retrouvé ?

Mon avis : J’aime beaucoup les livres de Cat Clarke, je trouve qu’elle aborde des sujets de société intéressants. Celui-ci n’a pas fait exception à la règle, et j’ai eu de suite envie de le lire.

La grande sœur de Faith, Laurel a été enlevée il y a 13 ans. Un jour on la retrouve. La famille doit alors retrouver une vie normale.

Je me suis plongée avec douceur dans l’univers de Faith. Elle nous présente son quotidien, les personnes qui lui sont proches, les routines familiales. Elle nous explique pourquoi sa vie est comme ça aujourd’hui : parce que sa grande sœur a été enlevée il y a 13 ans. Tout cela nous l’apprenons très vite et Faith parle librement de ses sentiments. Elle le fait tout le long du roman et cela la rend extrêmement touchante, proche du lecteur et attachante. On ne peut pas détester Faith, c’est impossible et on comprend chacune de ses réactions, de ses sentiments, ils sont clairs, logiques et bien expliqués, tout est très plausible. On se rend compte que l’auteure à fait des recherches approfondies et qu’elle s’est vraiment posée toutes les questions pour savoir ce qu’une telle situation allait bouleversé dans une vie de famille. S’en est presque documentaire.
L’histoire est prenant dès le début et à chaque évolution de celle-ci on se demande quelle aurait été notre réaction dans cette situation. On ne peut être que bouleversé par ce qu’il arrive à cette famille et à Faith en particulier puisqu’elle est la narratrice. J’ai lu le livre très vite et j’avais du mal à le reposer quand ma pause au travail était terminée tant j’avais envie de connaître la fin.
La fin par elle-même n’est pas une surprise pour le lecteur, puisque l’auteure distille des indices tout le long du récit. Ce qui est bien dans cette fin c’est la réaction des personnages, leur façon de faire face lors de la découverte de la vérité. Personnellement j’ai beaucoup aimé, parce que cela me redonne foi en l’espèce humaine.

J’ai vraiment beaucoup aimé ce livre et je pense que je lirais avec toujours autant de curiosité et de plaisir le prochain roman de l’auteure.

Je remercie la Collection R pour cette lecture.

58/100

58/100

A kiss in the dark – Cat Clarke

Éditeur : Collection R
Nombre de pages : 393
Date de parution : 12 juin 2014
Prix : 17,90€ Notepaillons5

91hg6zcs6l-_sl1500_Mon avis : Lorsqu’Alex et Kate se rencontrent, l’attirance est immédiate.
Il a de l’humour, un beau visage et un brin de timidité : tout ce que Kate recherche chez un petit ami.
Elle est jolie, craquante, avec un irrésistible soupçon de naïveté : Alex ne peut résister à son charme.
L’un des deux cache pourtant un lourd secret qui va non seulement peser sur leur amour naissant, mais aussi menacer leur vie…

Mon avis : Les livres de Cat Clarke font toujours parler d’eux outre-manche, et bien avant leur parution française, ils me donnent envie de les découvrir. Et celui-ci ne fait pas exception à la règle, je dirais même que j’en avais plus envie que les autres. Je trouvais la couverture VO sublime et j’étais contente qu’ils la gardent en VF.

Alex rencontre Kate avant un concert, mais dès le départ leur histoire commence sur un malentendu compliquant cette histoire d’amour entre ado.

J’ai commencé ce livre avidement et j’ai eu du mal à le lâcher. Je l’ai lu très vite et une fois refermé j’ai quitté les personnages avec tristesse.
J’ai adhéré à l’histoire de suite. On suit Alex dans la première partie et ce personnage m’a séduit. On découvre son secret très vite et on passe une bonne partie du livre à frémir qu’il soit découvert. C’est un personnage entier, adolescent en plein questionnement sur ce qu’il est réellement et ce qu’il veut devenir.
Kate est une jeune fille adorable, très spontanée et parfois un peu naïve, mais c’est ce qui fait son charme. L’alchimie entre les deux est improbable mais également pleine de fraîcheur.
Comme à son habitude Cat Clarke aborde un sujet qui touche une partie des adolescents, ceux qui cherchent encore leur identité personnelle et sexuelle alors que c’est justement la période où le regard de l’autre compte énormément.
Comme à chaque fois Cat Clake tout touche là où ça titille, nous faisant sourire, pleurer et surtout réfléchir. Je pense que ce livre est à mettre entre les mains de tous les ados qu’ils sachent déjà ou non qui ils sont. Pour apprendre à s’accepter ou la tolérance envers l’autre. Je ne pense pas qu’il révolutionnerai la société mais il pourrait aider quelques personnes par-ci par-là, et ça serait déjà pas mal.

Je sens que les livres de Cat Clarke vont continuer à remplir les étagères de ma bibliothèque.

Je remercie la Collection R pour cette lecture.

 

77/80

77/80

Revanche – Cat Clarke

 Éditeur : Robert Laffon / Collection R
Nombre de page : 491
Date de parution : 17 octobre 2013
Prix : 18,50€ Notepaillons4

999315_498671543546938_1769406764_nRésumé : Kai et Jem sont inséparables. Jem aime secrètement son meilleur ami, qui serait l’homme idéal s’il ne préférait les garçons… A la fin d’une soirée d’ivresse chez des amis communs, Jem rentre seule chez elle, Kai demeurant étonnamment introuvable. C’est le lendemain que tout bascule : la jeune fille reçoit un e-mail de la part de ce dernier, avec en pièce jointe une vidéo de lui en compagnie d’un garçon qu’il a trouvé postée sur Internet. Cette vidéo plus que compromettante est très vite partagée par tout le lycée et Kai reçoit une salve d’e-mails agressifs qu’il ne peut bientôt plus supporter. Lui qui n’avait pas encore fait son coming out finit par craquer et se suicide… A la suite à ce drame, Jem prend alors trois résolutions : découvrir la vérité, venger son ami et se suicider elle aussi. Alors qu’elle mène sa petite enquête, elle reçoit un jour une lettre anonyme contenant trois noms : ceux des responsables. Sans hésitation, Jem abandonne son look gothique et décide d’approcher ces garçons. Mais sont-ils réellement les coupables ?

Mon avis : Je connais Cat Clarke grâce à Wandering Word qui ne tarie par d’éloge à son sujet. J’ai lu les deux autres livres parus dans la Collection R et j’aime assez son style vif et accrocheur qui aborde des sujets de société par toujours facile mais avec toujours beaucoup de sensibilité. C’est don tout naturellement que j’ai lu Revanche.

Jem et Kai sont inséparables depuis leur 7 ans et tout bascule le jour où l’homosexualité de Kai est balancé aux yeux de tous sur le net. Celui-ci ne s’en remet pas et se suicide. Jem ravagée, décide alors de le venger. De toute façon, il ne lui reste plus que ça dans la vie.

L’homosexualité est un sujet sensible quelque soit l’âge qu’on ait. Les adultes sont sensés être plus intelligent et plus compréhensible mais c’est loin d’être le cas. Je pensais que les ados seraient plus ouvert d’esprit sur le sujet, vu qu’ils ne baignent pas dans la même culture, mais visiblement je me trompais… Certains considèrent encore cette orientation sexuelle comme une maladie contagieuse. Je pense que notre société a encore des progrès à faire la dessus et que ce livre peut y contribuer. Mise entre les mains de plus d’ados possible ils pourraient peut-être apercevoir la portée de leur bêtise à rejeter des gens juste à cause de leur orientation sexuelle.
Madame Clarke réussi à aborder le sujet avec beaucoup de pudeur. Ici nous n’avons pas un étalage de pratiques sexuelles mais bien les conséquences de la mise en ligne d’une vidéo qui dévoile la sexualité d’une personne non consentante. On sait que les ados sont horribles entre eux, qu’ils ne se pardonnent rien, qu’il faut absolument rentrer dans leur moule pour être cool, ce livre le confirme et également la bêtise de l’effet de groupe. Un ado à supporter c’est compliqué mais regroupez-les et vous vous noyez !!!
J’ai beaucoup aimé sa façon d’aborder le thème à travers la meilleure amie de l’ado exposé. Cette demoiselle, Jem, effacée au départ va se métamorphoser petit à petit pour accéder à son but. Elle est têtue et déterminée, rien ne l’arrêtera. Les jeunes de cet âge sont capables du pire comme du meilleur. Souvent très fidèle en amitié cela peut les pousser à avoir certaines réactions surprenantes.
L’autre originalité de ce livre et de nous montrer que rien n’est tout blanc ou tout noir. Ce que Jem pensais simplissime est en fait beaucoup plus complexe et finalement n’a rien à voir avec ses certitudes.

Ce livre est fort vraiment, il ne m’a pas émue autant que certains mais il me trotte toujours dans la tête une semaine après sa lecture. Je n’arrête pas de me dire « Et si… » mais je vous laisse découvrir ce « Et si ? » par vous même.

1383565_595460780516464_665319219_n

Le petit plus : La collection R s’associe avec ce livre à l’association Le refuge (clic clic) qui accueille dans ses locaux ou sur leur standard téléphonique les jeunes entre 16 et 25 ans qui ont besoin de parler ou d’une endroit où se réfugier.
Vous pouvez également retrouver sur le blog, un avis sur le livre Frangine qui aborde le sujet de l’homosexualité du point de vue de deux ados qui ont deux mamans.

12/60

12/60


Cliquez si vous souhaitez acheter.

Cruelles – Cat Clarke

 Éditeur : Robert Laffont / Collection R
Nombre de page : 419
Date de parution : 6 juin 2013
Prix : 17,90€ 4

72849_469274456486647_584114821_nRésumé : Alice King ne s’attend certes pas aux vacances de sa vie lorsqu’elle part avec sa classe pour un séjour dans la nature écossaise, mais elle n’est pas non plus préparée à la tournure plus que cauchemardesque que vont prendre les événements. Alice et sa meilleure amie Cass sont coincées dans une cabane avec Polly, l’associale de service, Rae, la gothique aux terribles sautes d’humeur et Tara, la reine des pestes. Populaire, belle et cruelle, cette dernière prend un malin plaisir à humilier les autres. Cass décide qu’il est grand temps de donner à Tara une leçon qu’elle n’est pas prête d’oublier. Va alors se mettre en marche une succession d’événements qui vont changer la vie de ces filles à tout jamais. Une irrésistible histoire de secrets coupables et d’amitiés troubles…

Mon avis : J’ai découvert Cat Clarke avec la collection R et le livre Confusion qui m’avait laissé un petit goût de « frustration ». C’était bien, mais il manquait quelque chose… Mais j’ai voulu connaître plus l’auteur et quand j’ai lu le résumé de Cruelles, j’ai vraiment eu envie de le lire.

Alice est une ado comme les autres, avec une meilleure amie, un papa adorable et elle va au lycée. Comme dans tout lycée il y a les populaires et ceux qu’on voit à peine. Dans les populaires il y a XXX, autant détestée qu’admirée. Elle est plutôt ignoble et Alice et ses amies on décidé de lui faire payer. Oui mais voilà, tout ne se passe pas toujours comme prévu, c’est bien connu…

Le début du livre plante de suite le décor et l’ambiance. L’atmosphère est lourde dès les premières pages. On sent de suite qu’il y a un secret en place et qu’il va être difficile à porter. Puis les personnages mènent une vie normale nous rendant curieux de découvrir la suite. Parce que nous laisser entrevoir un secret sans le connaître vraiment, ça frustre ! Heureusement l’auteure ne nous fait pas attendre longtemps.
J’ai aimé cette atmosphère noire, lourde dont on sent limite la moiteur qui nous colle à la peau autant qu’à celle d’Alice. Elle se débat avec sa conscience et même nous qui savons tout, ne sommes pas surs de la fin qu’on aimerait donner à ce livre. Je trouve que c’est là que l’auteure est très forte. On sait ce qui serait bien à faire, ce que l’honnêteté impose, ce que notre éducation nous dicte, mais on n’a pas envie que ça se fasse. Enfin si, mais non… J’ai du mal à me faire comprendre ? Mouais, me doute, mais si je vous en dis plus, je vais vous raconter le livre.
En plus de ce suspense qui dure tout le livre, enfin qui m’a tenu tout le livre :-P, l’auteure nous dépeint également un portrait de notre société qui porte à réfléchir. Cette société basée sur le paraître, l’apparence, la beauté et l’argent, et tout les travers qu’elle amène. Quand on referme le livre, on ne peut que réfléchir. Se demandant comment on peut en arriver là. Et dans ce cas on pense aux ados qu’on connait, souvent depuis bébé, en se disant qu’ils ne pourraient jamais faire ça. Sauf que si. Nous subissons tous, ou presque les mêmes pressions.
C’est essentiellement pour ça que j’ai beaucoup aimé ce livre. Parce que oui, il raconte une histoire, mais pas seulement. Il nous fait aussi nous interroger. Je pense même que certaines ados devraient vraiment le lire, peut-être que ça les ferait réagir…

Un avis un peu différent de ceux que je fais d’habitude, mais ce livre est aussi un peu différent de ceux que je lis d’ordinaire. Je devrais peut-être en lire plus 😉

Je remercie la Collection R pour cette lecture.

Le petit plus : Vous pouvez aussi retrouver mon avis sur Confusion du même auteur.

28/35

41/60


Cliquez si vous souhaiter acheter.