Cruelles – Cat Clarke

 Éditeur : Robert Laffont / Collection R
Nombre de page : 419
Date de parution : 6 juin 2013
Prix : 17,90€ 4

72849_469274456486647_584114821_nRésumé : Alice King ne s’attend certes pas aux vacances de sa vie lorsqu’elle part avec sa classe pour un séjour dans la nature écossaise, mais elle n’est pas non plus préparée à la tournure plus que cauchemardesque que vont prendre les événements. Alice et sa meilleure amie Cass sont coincées dans une cabane avec Polly, l’associale de service, Rae, la gothique aux terribles sautes d’humeur et Tara, la reine des pestes. Populaire, belle et cruelle, cette dernière prend un malin plaisir à humilier les autres. Cass décide qu’il est grand temps de donner à Tara une leçon qu’elle n’est pas prête d’oublier. Va alors se mettre en marche une succession d’événements qui vont changer la vie de ces filles à tout jamais. Une irrésistible histoire de secrets coupables et d’amitiés troubles…

Mon avis : J’ai découvert Cat Clarke avec la collection R et le livre Confusion qui m’avait laissé un petit goût de « frustration ». C’était bien, mais il manquait quelque chose… Mais j’ai voulu connaître plus l’auteur et quand j’ai lu le résumé de Cruelles, j’ai vraiment eu envie de le lire.

Alice est une ado comme les autres, avec une meilleure amie, un papa adorable et elle va au lycée. Comme dans tout lycée il y a les populaires et ceux qu’on voit à peine. Dans les populaires il y a XXX, autant détestée qu’admirée. Elle est plutôt ignoble et Alice et ses amies on décidé de lui faire payer. Oui mais voilà, tout ne se passe pas toujours comme prévu, c’est bien connu…

Le début du livre plante de suite le décor et l’ambiance. L’atmosphère est lourde dès les premières pages. On sent de suite qu’il y a un secret en place et qu’il va être difficile à porter. Puis les personnages mènent une vie normale nous rendant curieux de découvrir la suite. Parce que nous laisser entrevoir un secret sans le connaître vraiment, ça frustre ! Heureusement l’auteure ne nous fait pas attendre longtemps.
J’ai aimé cette atmosphère noire, lourde dont on sent limite la moiteur qui nous colle à la peau autant qu’à celle d’Alice. Elle se débat avec sa conscience et même nous qui savons tout, ne sommes pas surs de la fin qu’on aimerait donner à ce livre. Je trouve que c’est là que l’auteure est très forte. On sait ce qui serait bien à faire, ce que l’honnêteté impose, ce que notre éducation nous dicte, mais on n’a pas envie que ça se fasse. Enfin si, mais non… J’ai du mal à me faire comprendre ? Mouais, me doute, mais si je vous en dis plus, je vais vous raconter le livre.
En plus de ce suspense qui dure tout le livre, enfin qui m’a tenu tout le livre :-P, l’auteure nous dépeint également un portrait de notre société qui porte à réfléchir. Cette société basée sur le paraître, l’apparence, la beauté et l’argent, et tout les travers qu’elle amène. Quand on referme le livre, on ne peut que réfléchir. Se demandant comment on peut en arriver là. Et dans ce cas on pense aux ados qu’on connait, souvent depuis bébé, en se disant qu’ils ne pourraient jamais faire ça. Sauf que si. Nous subissons tous, ou presque les mêmes pressions.
C’est essentiellement pour ça que j’ai beaucoup aimé ce livre. Parce que oui, il raconte une histoire, mais pas seulement. Il nous fait aussi nous interroger. Je pense même que certaines ados devraient vraiment le lire, peut-être que ça les ferait réagir…

Un avis un peu différent de ceux que je fais d’habitude, mais ce livre est aussi un peu différent de ceux que je lis d’ordinaire. Je devrais peut-être en lire plus 😉

Je remercie la Collection R pour cette lecture.

Le petit plus : Vous pouvez aussi retrouver mon avis sur Confusion du même auteur.

28/35

41/60


Cliquez si vous souhaiter acheter.

Publicités

3 réflexions sur “Cruelles – Cat Clarke

  1. marly dit :

    Je vois qu’il y a écrit « une réflexion » mais ne la voit pas ! étrange.

    Cruelles m’a déçue ! Et pourtant j’ai aimé, tellement aimé l’intensité et le suspens, le fait d’avoir envie de le lire et de le continuer… Alors je vois tellement ce que tu veux dire !
    Mais j’ai vu un trop gros décalage entre la première partie et la deuxième ! La deuxième à mes yeux traînait en longueur, je m’ennuyais, et le suspens était beaucoup moins présent, comme occulté dans un coin … J’ai trouvé que c’était long pour arriver à la fin.
    Et j’ai pourtant tellement aimé la première partie ! … que j’ai envie de découvrir l’auteure 🙂

    Mais c’est bien il fait parler ce bouquin 😛 Et c’est clair qu’il devrait être lu par des ados, surtout les pestes! dans le même genre, mais à l’écriture beaucoup plus forte, poignante, je te conseille « La fille seule dans le vestiaire des garçons » d’Hubert Ben Kemoun, chez Flammarion, quel coup de poing ce livre ! On voit vraiment les dérives de la solitude et des querelles au lycée… A lire !!

Une petite bafouille ?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s