Ce que Muti a dans le collimateur #121

Même si la période est un peu compliquée en ce moment, j’essaye de me tenir au repérage d’acquisition livresque. De toute façon il me faut toujours ma dose d’arrivée de livres.

Les nouveautés

Réminiscence tome 1 de Julie Saurel (Plumes du web le 3) Résumé : Un meurtrier qui en sait trop sur moi.
Des victimes d’une autre époque qui me ressemblent.
Des phénomènes inexpliqués…
Il n’en fallait pas plus pour mettre mes croyances à rude épreuve…
Arkney, 2053.
Hannah, abandonnée sur le seuil d’une église à sa naissance, peut voir l’aura des gens dont la couleur change selon leur humeur. Cette particularité se révèle plutôt utile dans son boulot de flic, bien qu’aucun de ses collègues ne soit au courant de son pouvoir.
Pourtant, lorsqu’elle se retrouve face à un meurtrier après son arrestation, rien ne se déroule comme prévu.
Le suspect joue avec ses nerfs, s’amuse de la situation, et détient bien trop d’informations sur elle. Son identité, ses proches, les cicatrices sur ses omoplates… Comment peut-il être au courant ?
Quel lien possède-t-elle avec cet homme arrogant à l’aura sombre et inquiétante ?
Car elle a beau chercher, tout la ramène indubitablement vers lui. Et pour trouver les réponses à ses questions, elle va devoir composer avec celui qu’elle voudrait bien éviter, mais qui perturbe ses sens et sa vision de la vie…

Les possibles de Virginie Grimaldi (Le livre de poche le 4) Résumé : Juliane n’aime pas les surprises. Quand son père fantasque vient s’installer chez elle, à la suite de l’incendie de sa maison, son quotidien parfaitement huilé connaît quelques turbulences.
Jean dépense sa retraite au téléachat, écoute du rock, tapisse les murs de posters d’Indiens, égare ses affaires, cherche son chemin.
Juliane veut croire que l’originalité de Jean s’est épanouie avec l’âge, mais elle doit se rendre à l’évidence : il déraille.
Face aux lendemains qui s’évaporent, elle va apprendre à découvrir l’homme sous le costume de père, ses valeurs, ses failles, et surtout ses rêves.
Tant que la partie n’est pas finie, il est encore l’heure de tous les possibles.

Terrain accidenté de Val McDemid (J’ai lu le 4) Résumé : En se lançant à la recherche de deux motos américaines enfouies par son grand-père dans la tourbe des Highlands à la fin de la Seconde Guerre mondiale, Alice Sommerville n’imaginait pas déterrer le cadavre d’un homme assassiné par balle… et chaussé d’une paire de Nike.Le commandant Karen Pirie, spécialiste des affaires non élucidées, est appelée sur les lieux pour résoudre une enquête où les apparences sont bien trompeuses.La situation se complique encore lorsque Karen surprend une conversation qui pointe du doigt un crime qu’elle pensait avoir résolu.Dans ce coin sauvage de l’Écosse, il semblerait que tout le monde n’ait pas la même conception de la justice.

Un soupçon de liberté de Margaret Wilkerson Sexton (Babel le 4) Résumé : Sur près de soixante-dix ans et trois générations, Margaret Wilkerson Sexton relate la saga d’une famille noire et déroule l’histoire de la Nouvelle-Orléans, ville symbole de la fracture sociale et raciale américaine, dans un premier roman puissant et lumineux. Entremêlant les destins d’Evelyn, Jackie et T.C. à des moments charnières de leur existence, elle nous montre que si les temps changent, les problèmes des Afro-Américains restent les mêmes dans un pays toujours malade de ses discriminations.

Un pont entre nous de Bill Konigsberg (PKJ le 5) Résumé : Deux ados se retrouvent par hasard sur un pont avec le même projet : sauter. À partir de là, quatre destins sont possibles, mais un seul mène au happy-end.
Pour Aaron et Tillie, quatre destins sont possibles, mais un seul mène au happy end.
Ils ont beau ne pas se connaître, Aaron et Tillie ont le même projet : sauter du pont George Washington. Leurs destins, s’ils sont liés, ne sont pourtant pas scellés. Ils peuvent encore emprunter différents chemins : Aaron saute, mais pas Tillie. Tillie saute, Aaron non. Ils sautent tous les deux… … ou ni l’un, ni l’autre.
Quatre scénarios à découvrir, ainsi que leurs conséquences tour à tour poignantes, terribles, saisissantes et lumineuses. Une chose est certaine : personne ne sortira indemne de cette lecture.

Les royaumes immobiles tome 1, La princesse sans visage d’Ariel Holzl (Slalom le 5) Résumé : Une plongée fantastique au royaume des feys
Dans les Royaumes Immobiles, l’existence est contrôlée par quatre monarques. Sans eux, la réalité serait réduite à un flot d’énergie magique et chaotique. Or le trône d’Automne, vacant depuis trop longtemps, menace cet équilibre : il faut lancer un nouveau sacre. Sept jeunes femmes peuvent y prétendre. La compétition sera sans pitié. Ivy est candidate malgré elle. À 18 ans elle a passé toute son existence cachée derrière les murs de son manoir et les parois de son masque.
Elle est une  » Belle-à-mourir  » : quiconque voit son visage est pris de folie meurtrière ou suicidaire. Propulsée dans le monde des Sidhes, la noblesse des feys, au cœur de manigances qui la dépassent, elle va devoir puiser dans ses ressources pour survivre. Un chemin qui la mènera bien plus loin qu’elle ne l’aurait imaginé…
Un roman fantastique de haute volée dans l’univers sombre et mystérieux des Feys.

One last stop de Casey McQuiston (Lumen le 5) Résumé : Le dernier arrêt ? Non, c’est là que tout commence…
À vingt-trois ans, August s’installe à New York pour échapper à sa mère, avec qui elle entretient une relation compliquée. Cynique et intentionnellement solitaire, elle tombe malgré elle au beau milieu d’un véritable nid de fou : une colocation joyeuse et extravagante, où discussions et fêtes se succèdent. Mais, sceptique, elle ne se laisse pas vraiment toucher par la ville fascinante et insaisissable qu’elle découvre peu à peu.
Et si ce n’était pas déjà assez déroutant, voilà que par un matin de galère, sur le chemin de la fac, elle fait la rencontre d’une certaine Jane qui n’hésite pas à la sortir d’un mauvais pas. August en reste abasourdie : qui est cette fille belle à tomber qu’elle croise et recroise sans cesse sur sa ligne de métro new-yorkais ? En tout cas, la jeune inconnue au blouson de cuir, à la fois mystérieuse et solaire, n’est pas ce qu’elle prétend… Car, là, sur le mur du légendaire diner où August joue les serveuses pour se faire un peu d’argent, le visage de Jane illumine une photo prise… dans les années 1970 ! Comment expliquer ce prodige ?

VIes et mort de Lucy Loveless de Laura Shepherd-Robinson (10/18 le 5) Résumé : Une plongée abyssale, hautement sulfureuse et politique, dans les nuits de l’Angleterre libertine du XVIIIe siècle.
Londres, 1782. Par une nuit d’été, Caroline Corsham tombe sur l’une de ses amies mourante, venue agoniser dans ses bras en lui murmurant un énigmatique  » Il sait « . Caroline comprend bientôt que son amie lui avait menti : Lucy Loveless, de son vrai nom, était la prostituée favorite d’un club d’hommes puissants.
Lorsqu’il apparaît que magistrats et notables ont davantage intérêt à étouffer le crime qu’à le résoudre, Caroline engage un voleur privé, Peregrine Child, pour trouver l’assassin de Lucy. Il fouillera jusqu’aux tréfonds de la société géorgienne, au cœur d’un monde d’artifices, de tromperies et de vies secrètes.
De désillusions en hypocrisies, Caro lèvera le voile sur tout un monde : celui où les hommes peuvent emmener de belles courtisanes au théâtre et coucher leur fils adultérin sur leur testament. Un monde où les femmes, elles, paient de leur honneur tous les désirs dont elles sont l’objet… Jusqu’à y perdre la vie.

Dina Demile tome 1, La gardienne des portes de Ilona Andrews (Mxm le 11 en numérique) Résumé : Je suis une Aubergiste. En ce lieu, je suis le chef suprême, et en tant qu’hôte, vous tombez sous ma protection.
En apparence, Dina Demille est une jeune femme tout à fait normale. Elle dirige un charmant bed-and-breakfast de style victorien dans une petite ville du Texas, est l’heureuse propriétaire d’un Shih Tzu nommé Beast, et s’avère être la voisine parfaite.
Mais Dina est… différente.
Son balai est une arme létale ; son auberge est magique et pense par elle-même, conçue pour être un havre de paix transitoire pour des voyageurs d’autres mondes. Dans ces circonstances, normale n’est peut-être pas le terme adéquat pour qualifier Dina. Surtout maintenant qu’une créature terrifiante s’est mise à chasser dans le quartier une fois la nuit tombée…
Très vite, Dina se retrouve à devoir jongler entre la sécurité de son établissement et de ses hôtes, l’agaçant mais séduisant Sean Evans, un ancien militaire et loup-garou de souche alpha à ses heures, et Arland, un fascinant maréchal vampire venu du cosmos.
Intelligent, vicieux et mortellement dangereux, l’ennemi qu’elle affronte est différent de tout ce qu’elle a croisé auparavant. S’interposer entre ses voisins et lui pourrait bien tout lui coûter.

Désenchantées de Marie Vareille (Charleston le 17) Résumé : La disparition de Sarah Leroy, quinze ans, a bouleversé la petite bourgade de Bouville-sur-Mer et ému la France entière. Dans chaque foyer, chaque bistrot, on élaborait des hypothèses, mais ce qui est vraiment arrivé, personne ne l’a jamais su.
Vingt ans plus tard, Fanny revient sur les lieux de ce drame qui a marqué sa jeunesse. Et c’est tout un passé qu’elle avait préféré oublier qui resurgit… Car l’histoire de Sarah Leroy, c’est aussi un peu la sienne, et celle d’une bande de filles qui se faisaient appeler les « Désenchantées ». Une histoire qui a l’odeur des premières cigarettes et du chlore de la piscine municipale, des serments d’amitié et surtout, des plus lourds secrets.
Avec finesse et un vrai sens du suspense, Marie Vareille met à nu les rouages de l’amitié féminine dans un roman d’apprentissage captivant et rempli d’émotion.

Travis de Mia Sheridan (Hugo roman le 19) Résumé : Dans ce magnifique livre de Mia Sheridan, nous retournons dans la petite ville de Pelion dans le Maine, où nous avions déjà croi- sé Archer, pour retrouver Travis son cousin, le chef de la police. Travis Hale a tout pour lui. Un rôle important de chef de la police dans la ville idyllique de Pelion. Un physique qui fait tomber les femmes à ses pieds. Deux neveux et une nièce qu’il adore, et une famille qui lui a par- donné une série de décisions malheureuses prises des années auparavant. Son passé est peut-être criblé de regrets, mais son avenir semble brillant et sans limites. Jusqu’à ce qu’il croise le chemin de Haven, une plantureuse Californienne venue passer l’été dans la région avec son frère. Tous deux ont été engagés au très sélect club de tennis et de golf du coin. Malgré les méfaits de son frère, Haven et Travis se lient d’amitié et vont s’aider et se soutenir mutuellement. Ils découvrent tous les deux que, parfois, il faut tout perdre pour trouver exactement ce dont on a besoin. Mia Sheridan réussit le tour de force de nous faire aimer Travis qui était si détestable dans Archer’s Voice.

Hello girls de Brittany Cavallaro & Emily Henry (PKJ le 19) Résumé : Elles en ont marre de se taire et d’obéir… la rébellion les attend sur la route !
Winona déteste sa vie parfaite et bien rangée. Surtout, elle ne supporte plus son père, célébrité que tout le monde adule. Car personne ne sait que derrière cette figure joviale se cache un être brutal et abusif.
Lucille étouffe sous le poids des attentes de sa mère incapable de subvenir à leurs besoins. Elle n’en peut plus de son frère dealeur, qui la prend pour son esclave.
Winona et Lucille n’auraient jamais dû se rencontrer. Elles se retrouvent pourtant un soir, complètement dévastées, devant le même commissariat. C’est le coup de foudre amical ! Au lieu de porter plainte, les deux filles décident de s’entraider jusqu’à la fin du lycée.
Mais, un jour, elles craquent ensemble : il leur faut un moyen d’évasion rapide. Rien de tel qu’une voiture  » empruntée  » pour fuir l’insoutenable ! Embarquées dans un road trip à travers les États-Unis, elles vont tout tenter pour changer le cours de leur histoire.

Hybride tome 1, La levée du voile de Gwendoline Vervel (Scrinéo le 19) Résumé : Depuis dix ans, Margot Pommery est exilée dans un pensionnat au fin fond du Vercors. Sa mère, Adélaïde, l’a tenue éloignée de son foyer durant tout ce temps, pour la punir d’un tragique événement, dont elle la tient pour responsable. Contre toute attente, Margot est pourtant rappelée chez elle en Champagne, pour passer l’intégralité des vacances d’été. Un été qui s’avère plus intense que prévu, car la jeune fille découvre qu’elle est une descendante des elfes et des druides, gardienne d’un savoir ancestral et puissante guerrière en devenir.
À l’aube d’un destin fantastique et dangereux, la jeune fille peut compter sur ses amis de toujours, Violette et Baptiste, pour affronter avec elle les sombres secrets familiaux et le retour du légendaire tueur d’elfides : le Dépeceur sanguinaire immortel, lancé sur ses traces…

Oméga d’Alixia Egnal (Alter Real le 20) Résumé : Bearcreek, Montana. Dernier recensement : soixante-dix-neuf habitants. Ou plutôt, soixante-dix-huit loups. Des loups de la meute de Split Jenkins… Et Lexi, qui reste désespérément humaine malgré les lunes qui défilent. Pourquoi est-ce que Lexi ne se transforme pas ? Pourquoi a-t-elle les yeux bleus alors que ceux des autres sont noirs ? Qui est-elle vraiment ? Par choix, Hunter refuse de vivre avec la meute. Assister aux réunions, accepter les jobs qu’on lui propose ? OK. Mais rien de plus. C’est un paria, comme Lexi. Et quand il prend la jeune femme comme coloc, il découvre qu’ils sont semblables : tous les deux sont des brebis galeuses au milieu de la meute parfaite de Bearcreak. Lexi est rejetée et révoltée. Hunter est indépendant et rebelle. Tous les deux cachent de lourds secrets. Entrez dans la meute de Bearcreak, ses luttes de pouvoir, ses faux-semblants et ses zones d’ombre.

Le cycle de Kingston tome 1, La marque du Sorcier de CL Polk (Pemberley le 24) Résumé : Dans une Angleterre alternative de l’époque édouardienne, à l’ombre de la Première Guerre mondiale, des familles dotées de magie utilisent leurs dons pour contrôler le destin de nations entières.
Miles Singer n’aspire qu’à vivre sa propre vie, mais marqué du sceau de la magie à sa naissance, son avenir est déjà tout tracé. Fuyant sa destinée, il s’engage dans l’armée et en revient changé, hanté par les affres de la guerre entre Aeland et Laneer.
Maintenant médecin sous une fausse identité au sein d’un hôpital vétéran, Miles tente de recommencer sa vie loin de sa famille et de la magie.
Mais quand un patient mortellement empoisonné expose sa marque de sorcier, Miles doit mettre son anonymat et sa liberté en danger afin d’enquêter sur le meurtre de son patient.
Pour trouver la vérité, il aura besoin du soutien d’une famille qu’il méprise et de la gentillesse d’un homme qu’il vient à peine de rencontrer.

J’ai enlevé mamie de Jérôme Poncin & Ian de Haes (Alice édition le 25) Résumé : Lou décide de faire évader sa grand-mère de sa maison de retraite, afin de partir à la recherche de son grand-père qu’elle n’a jamais connu. Seulement, le parcours s’avère difficile, car grand-mère a des problèmes de mémoire…
La grand-mère de Lou vit depuis plusieurs années dans une maison de retraite à cause de ses problèmes de mémoire. Malgré ses visites ponctuelles, Lou ne la connaît pas si bien que ça. Malgré tout, quand mamie se met à évoquer un départ de la maison de retraite, Lou décide de la prendre au mot et la fait évader…

Je sais qui l’a tué de Steve Mosby (Sonatine le 25) Résumé : Après Un sur deux, le retour de l’inspecteur Nelson !
À peine remis de traumatismes personnels, l’inspecteur Mark Nelson se voit confier une nouvelle enquête. On vient de trouver une femme errant dans la rue, qui affirme être Charlie Matheson, décédée deux ans plus tôt dans un accident de voiture. Un mensonge, assurément. Et pourtant, il est bien arrivé quelque chose de terrible à cette femme. De son côté, l’inspecteur David Groves reçoit chaque année une carte postale anonyme le jour de l’anniversaire de son fils, assassiné par un meurtrier non identifié quatre ans plus tôt. Mais cette fois, le message est différent, et pourrait bien changer la donne: Je sais qui l’a tué.
En quête de vérité, Nelson et Groves vont bientôt devoir traverser l’abîme d’un passé qu’ils n’ont cessé de fuir.

La dernière lignée tome 1, De plume et de sang de Sarah Dheilm (Mxm le 27 papier) Résumé : Douleur. Colère. Haine.
Voilà six mois que Sand sillonne les routes à la poursuite du démon qui lui a tout pris. Six mois qu’elle a découvert que les créatures de l’Inframonde rôdent parmi les humains.Six mois que ses pouvoirs lui ont été dévoilés.
La jeune femme ignore toujours ce qui fait d’elle une redoutable tueuse capable d’user de télékinésie et de deviner ce que l’avenir lui réserve.
Alors, quand elle rencontre les jumeaux Duval, deux séduisants traqueurs, elle accepte de s’allier à eux et de s’associer à la Confrérie de l’Ordre.

Si elle semble précieuse aux yeux du démon, le tempérament de feu de la jolie brune ne laisse pas les deux hommes insensibles. Pourtant, sa puissance pourrait également faire d’elle une menace.

Soit une vingtaine de livres et rien que des nouveautés. Sans parler des nouvelles séries que j’ai envie de commencer. Je n’en finirais jamais des livres et de toute façon ce n’est pas mon intension !

2 réflexions sur “Ce que Muti a dans le collimateur #121

Une petite bafouille ?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.