Bilan perso #82

Le mois de décembre a été riche en acquisitions, car, pour la première fois, je suis allée au salon du livre jeunesse de Montreuil ! J’ai adoré d’ailleurs, je vais d’ailleurs tout faire pour y retourner l’année prochaine. Du coup, logiquement, côté bilan, ça pique un peu…

Les petits nouveaux


La légende des quatre tome 2 , Le clan des tigres de Cassandra O’Donnell
La mémoire des couleurs de Stéphane Michaka
Never again de Sarah Dessen
Inséparables de Darco Elie


13 minutes de Sarah Pinborouh
Dry de Neal Shusterman
La tête sous l’eau d’Olivier Adam
Gros sur le cœur de Carène Ponte


Dix jours avant la fin du mon de Manon Forgetton
Nola forever de Fabien Fernandez
Elia, La passeuse d’âme tome 3, Saison chaude de Marie Vareille
Nevermoor tome 1, Les défis de Morgane Crow de Jessica Towsend

À première vue de Colleen Hoover

Les livres lus


Blocus total de Laurent Crevon
Chat-bouboule tome 2,  La nuit tous les chats sont gros de Nathalie Jomard
Le petit grumeau illustré tome 2, Chronique de la lose parentale de Nathalie Jomard
Les cœurs aimants d’Anne Plichota et Cendrine Wolf


L’homme idéal tome 1, Mystery man de Kristen Ashley
The kissing booth de Beth Reekles
Romeo chercher Romeo de Justin Myers
American war d’Omar El Akkad

Soit 13 livres d’arrivées sur mes étagères et 8 de lus ! Ma PAL fait donc un bon de 5 livres. C’est là où je suis contente de moi, parce qu’avec toutes les tentations sur salon du livre jeunesse de Montreuil, cela aurait pu être pire !
Ma PAL finit donc à 410 livres pour l’année 2018. Je me rassure en me disant que ça peut toujours être pire… 🙂

Ce que Muti a dans le collimateur #86

L’article d’aujourd’hui sera rapide, vu que pour décembre, je n’ai remarqué aucun livre que j’aurais envie d’acquérir. MAIS ! Comme je vais au salon du livre  jeunesse de Montreuil, mon bilan de fin de mois ne sera pas pour autant vide en acquisition, il y en a plein que j’ai mis « de côté » pour cette occasion.

Rendez-vous début janvier !

Bilan perso #79

Comme chaque début de mois, je vous fait le petit bilan de mes lectures. Et autant vous dire que septembre n’a pas été dans la même veine que juillet et août. Le travail et la vie perso ont  été un peu plus intensifs, me demandant plus d’heures de sommeil et donc moins d’heures de lecture 😦 Par contre, les arrivées ont suivi le même rythme, bein oui, sinon ce n’est pas drôle !
Allez, je vous montre tout ça !

Les livres arrivés

Les âmes perdues tome 1, Les terres du bas de Jeff Giles
La liste de nos interdits de Koethi Zan
Dans les angles morts d’Elizabeth brundage
Iboga de Christian Blanchard

Dans la nuit de New-York d’Anna Woltz
Et ils meurent tous les deux à la fin d’Adam Silver
Follow me back tome 2 de A.V. Geiger
Faux amis de Linwood Barclay

On reconstruit bien les maisons après les ouragans de Fabien Fernandez
No trace de Pierre-Jean Verhoye
Mercy Tompson tome 10, L’épreuve du silence de Patricia Briggs
Amber Farrell tome 1, La morsure du serpent de Mark Henwick

L’attente d’Aurélia Demarlier

Les livres lus

In real life tome 1, Déconnexion de Maiwenn Alix
Cœur battant d’Axl Cendres
Le cœur battant de nos mères de Brit Bennett
Les âmes perdues tome 1, Les terres du bas de Jeff Giles

Soit juste 4 livres de lus (et encore je n’ai pas terminé le dernier) et 13 de reçus. Ma PAl fait donc un bon de 9 livres ! Mais à ma décharge, j’ai reçu 3 livres en cadeau. Je finis le mois de septembre avec 397 livres dans ma Pile à Lire. Mais non ça ne pique pas !

Ce que Muti a dans le collimateur #84

Voici le résumé du temps que j’ai passé à choisir mes prochaines acquisitions…

Les suites

Le petit grumeau illustré tome 2 et Chat-bouboule tome 2 de Nathalie Jomard (J’ai lu le 3)

Les nouveautés

Héros tome 1, Le réveil de Benoît Minvile (Sarbacane le 3) Résumé : Ils grandissent au pied du Morvan entre ville et village. Matéo, diamant à l’oreille, Richard, la tête rentrée dans les épaules, et l’inénarrable, intarissable, insupportable José, duvet au menton et hygiène douteuse. Leur passion : la légendaire BD Héros, dont ils attendent chaque mois le nouveau numéro. Leur rêve : éditer un jour leur propre série, inspirée de cet univers fascinant et occulte qui domine les records de ventes. Après tout, la série a bien été créée dans leur région, il y a plus de 80 ans : alors, pourquoi pas eux ? Mais un soir, alors qu’ils planchent dans leur Q.G., un homme apparaît comme par magie, blessé à mort ; juste avant de s’effondrer, il tend à Richard une étrange fiole… une fiole dont le contenu vibre et scintille, comme s’il était vivant.

À première vue de Colleen Hoover (Hugo le 4) Résumé : Certaines erreurs méritent d’être pardonnées.
Merit Voss sait qu’elle est une fille un peu bizarre. Elle collectionne, par exemple, les trophées qu’elle n’a pas gagné. C’est en voulant en acquérir dans une brocante qu’elle fait la connaissance d’un séduisant jeune homme, Sagan. Il lui plaît immédiatement mais elle va vite réaliser que la situation risque d’être un peu plus compliquée qu’elle ne le pensait et que l’alchimie qu’elle a cru percevoir entre eux, a peu de chances de se développer.
Rien n’est jamais simple dans la famille Voss. Ses parents sont séparés officiellement mais vivent encore sous le même toit, celui d’une ancienne église désaffectée. Son père a épousé l’infirmière de son ex-épouse, qui l’a assistée lorsqu’elle a eu un cancer. Ses frères et sœurs ont des traits de caractère qu’elle n’apprécie pas et qui le rendent aussi étranges que leurs parents. Merit ne supporte plus cette famille dont elle juge sévèrement chaque membre.
Mais, le pire est peut-être à venir quand elle découvre que les apparences sont peut-être trompeuses. Quand la vérité se dévoile, lorsque des secrets bien gardés commencent à émerger,
Merit est confrontée à une tâche difficile : remettre toutes ses certitudes en question.

À cœurs battants de Charlotte Bousquet (Gulf stream le 4) Résumé : Dans une France mise à mal par le climat poisseux qui règne depuis les attentats du Bataclan, de nombreux citoyens se sont rassemblés, ce samedi, pour se faire entendre. Parmi eux, trois adolescents, Apolline, JB et Harley, soutiennent le mouvement social. D’autres veulent témoigner, comme Samia, une youtubeuse venue filmer et interviewer les participants. Il y a aussi Aurélien, impuissante victime, qui se retrouve malgré lui happé par les violences et le chaos d’une manifestation qui dégénère en bataille rangée.

The kissing booth de Beth Reekles (Hachette le 10) Résumé : Rochelle et Lee sont amis depuis toujours. Pour la kermesse du lycée, ils créent un « kissing booth », une sorte de « kiosque à bisous ». L’idée semble géniale… jusqu’à ce que Rochelle se retrouve obligée d’animer le stand. Elle qui n’a jamais embrassé personne ! Sacrée ironie du sort. Il y aurait de quoi se débiner si, dans la queue, n’attendait pas… Noah Flyne, sur qui elle craque depuis des années. Leur baiser, digne d’un film hollywoodien, doit pourtant rester secret. Car Noah est le grand frère de Lee… qui risque de très mal prendre cette nouvelle. Rochelle + Noah = conte de fées ou naufrage assuré ?

Une mère parfaite d’Aimée Molloy (Les escales le 11) Résumé : n thriller électrisant – lorsqu’un enfant disparaît les masques tombent au sein d’une communauté paisible de Brooklyn.
Les Mères de mai, un groupe de jeunes mères de Brooklyn, ont fait connaissance en échangeant des conseils pendant leurs grossesses. Après la naissance de leurs enfants, elles se réunissent deux fois par semaine dans leur parc de Brooklyn pour discuter des joies, des craintes et des angoisses de leurs nouvelles vies. Un soir, pour échapper quelques heures à leurs routines, elles organisent une virée dans un bar. Elles parviennent même à convaincre Winnie, la mère célibataire du groupe, de confier Midas, six semaines, à une baby-sitter. Mais lorsque Winnie rentre chez elle, l’enfant a disparu. Alors que l’enquête piétine et que l’attention des médias se fait pesante, trois Mères de mai se lancent dans une course effrénée à la recherche de l’enfant durant laquelle les mariages vacillent, les amitiés volent en éclats et les secrets éclatent au grand jour.

La nouvelle arche épisode 1 de Julie de Lestrange (Michel Lafon le 11) Résumé : Spécimen : enfant maintenu en gestation artificielle pendant quinze années. Donne naissance à un membre actif et productif de la Communauté.
Mathilde est l’une des premières. Aujourd’hui âgée de 20 ans, elle s’occupe des futures générations qui grandissent au Centre. Comme elle, ces spécimens n’auront pas d’enfance. Comme elle, ils naîtront, prêts à se battre, pour affronter l’ennemi invisible qui terrorise leur Communauté.
Aussi, lorsqu’un mal étrange frappe certaines unités, Mathilde cherche à tout prix le moyen de les sauver. Et ce qu’elle découvre pourrait bien remettre en cause sa propre humanité.
Mais peut-on être seule à changer le monde ?
Désormais, elle n’a plus qu’une alternative : se taire. Ou combattre.

Le programme X-D de David Khara (J’ai lu le 17) Résumé : L’ancien agent du Mossad Eytan Morg, reclus au large de l’Irlande depuis quatre ans, doit sortir de sa retraite quand l’homme à la tête du Consortium, une organisation criminelle qui préside en secret aux destinées de l’humanité, exige de lui parler avant de mourir.
Aux États-Unis, le jeune flic Andy Irvine est confronté à un meurtre barbare : une infirmière est retrouvée pendue dans un entrepôt, le corps calciné. Mais ce meurtre n’est peut-être pas isolé… Tueur en série fétichiste? Opération du Consortium? Seul Eytan pourra le découvrir, mais le temps lui est compté.

Le chant des ronces de Leigh Bardugo (Milan le 23) Résumé : Embarquez dans un voyage vers des terres sombres et dangereuses, peuplées de villes hantées et de bois affamés, de monstres bavards et de golems en pain d’épices, où la voix d’une sirène peut invoquer une tempête mortelle, où les rivières font de terribles promesses d’amour…
Ayama et le bois aux épines : Une jeune fille est envoyée négocier l’avenir de son royaume avec un terrible monstre.
Le renard trop rusé : Un renard compense son apparence disgracieuse par une intelligence hors du commun, qui pourrait bien lui jouer des tours.
La sorcière de Duva : Dans un village frappé par un hiver perpétuel, les jeunes filles se mettent à disparaître mystérieusement.
Petite lame : Une jeune fille découvre que les souhaits de son père à son encontre et ses propres envies prennent deux directions opposées.
Le prince soldat : Une réécriture inquiétante de Casse-Noisette.
Quand l’eau chantait le feu : Deux Sild aux voix merveilleuses quittent leur royaume marin pour la terre où elles rencontrent les mystérieux Grisha.

 

Ce que Muti a dans le collimateur #83

Avec la rentrée, vient l’envie de remplir sa bibliothèque (bon je sais je n’ai pas besoin de la rentrée pour en avoir envie 😛 ). Et voici les donc les livres qui me font envie pour ce mois de septembre.

Les suites

Meg Corbyn tome 5, Cartes Ivoire d’Anne Bishop (Milady le 19) Résumé : L’insurrection humaine a été brutalement réprimée par les Aînés, ces terra indigene plus sauvages et dangereux encore que leurs congénères des Enclos. Ceux qui ont survécu savent qu’il faut désormais craindre les êtres qui rôdent dans les territoires interdits. Heureusement, l’Enclos de Lakeside a subi peu de dégâts grâce aux efforts de Meg, Simon et de la meute humaine. Mais l’arrivée du frère du lieutenant Montgomery, un vaurien prêt à tout pour s’enrichir aux dépens des autres, menace de détruire la paix fragile obtenue. Et tandis que les Aînés s’intéressent à ce nouveau type de prédateur, Meg voit dans ses cartes l’ombre de la mort qui rôde…

The outliers livre III de Kimberly McCreight (Collection R le 20) Résumé :Wylie et les autres Anomalies savent à présent qu’elles sont la cible d’un complot au plus haut niveau de l’État. Leur incroyable sixième sens fait en effet peser une menace susceptible de déstabiliser le pouvoir en place.
Épaulée par son frère Gideon et par quelques rares amis dignes de confiance, Wylie va devoir plus que jamais se fier à son instinct pour échapper aux manipulateurs qui agissent dans l’ombre.
Mais une poignée de jeunes adultes peut-elle réellement s’opposer au rouleau compresseur des puissants de ce monde… ou foncent-ils tout droit dans la gueule du loup ?
La conclusion de la trilogie best-seller !

Les nouveautés


À cœur battant d’Axl Cendres (Sarbacane le 5) Résumé : Alex, 17 ans, est un « hors-la vie ». Après avoir essayé d éteindre son coeur, il se retrouve dans une clinique pour y être «réhabilité à la vie». Il y rencontre Alice, aussi belle que cynique ; Victor, aussi obèse que candide ; la vieille Colette, aussi espiègle qu’élégante ; et Jacopo, aussi riche que grincheux. À eux cinq, ils décident de s’évader de la clinique, direction le manoir de Jacopo. Le but du voyage? Se jeter d’une falaise, tous ensemble ça leur fera un projet commun ! Mais la route va leur réserver plusieurs surprises. Assez pour qu’Alex se demande si, finalement, la vie n’en vaut pas la douleur…

Le grand nord tome 1, Amertume de Sarina Bowen (Hugo roman le 6) Résumé : Le goût amer des désillusions devient la saveur sucrée de l’espoir… »
Griffin Shipley, propulsé à seulement 27 ans, chef de famille, (chargé de sa mère, de ses trois frères et soeurs et d’un grand père gâteux), se retrouve à la tête de la ferme familiale dont il hérite. Il s’attendait à tout sauf à tomber sur celle avec laquelle il avait partagé quelques soirées torrides à l’université. Audrey quant à elle, n’avait pas la moindre envie d’atterrir dans ce coin perdu du Vermont.
Pourtant ces deux- là vont se retrouver par hasard sur le domaine familial de Griffin. Audrey missionnée par la grosse entreprise qui l’emploie, une chaine de restaurant, doit passer plusieurs jours dans la région. Elle séduit toute la famille du jeune agriculteur par sa bonne humeur et ses talents de cuisinière. Mais cinq ans après leur histoire ils ont beaucoup changé. La vie, les épreuves les ont fait évoluer. Trouveront ils à nouveau un terrain d’entente ?

Darkest minds tome 1, Rebellion d’Alexandra Bracken (Le livre de poche le 12) Résumé : Dans un futur proche, les adolescents ont été décimés par un virus inconnu. Les survivants, dotés de pouvoirs psychiques incontrôlables, sont classés par couleur en foncion du danger qu’ils représentent, et parqués dans des camps. Ruby et quelques autres refusent cette fatalité et s’enfuient. Echapperont-ils à leurs poursuivants ? Et surtout, parviendront-ils à maîtriser leurs pouvoirs sans perdre leur âme ?

On reconstruit bien les maison après les ouragans de Fabien Fernandez (Pygmalion le 19) Résumé  : Détroit, Michigan. Alexis et Peggy, couple de français venus vivre là après la perte de leur enfant, tentent d’avancer. Soudés, ils commencent tout juste à trouver un équilibre malgré leurs difficultés financières. Jusqu’au jour où Peggy a un accident de voiture…
Wallace, jeune Américain typique mise son avenir sur le football. Lorsque, suite à une  maladresse, il est mis au ban et harcelé par ses camarades. Viré de son équipe puis du lycée, il n’a d’autre choix que d’abandonner ses rêves…
Dolores, rentrée d’Irak depuis deux ans, vit dans la rue. Tout ce qu’elle peut économiser la mène vers un seul but : enregistrer les chansons qu’elle écrit. Quatre destinées qui vont se croiser. Quatre âmes délaissées qui vont s’effriter et avancer tant bien que mal. Quatre inconnus si familier qui vont décider de partir pour ce trouver.

Katie Maguire de Graham Masterton (Fleuve noir le 19) Résumé :  Katie Maguire est la première femme commissaire de la Garda, la police irlandaise. Derrière son air mutin, ses cheveux flamboyants et ses yeux verts, elle fait preuve d’un mental d’acier et ne compte pas ses heures. Au point, parfois, de revenir épuisée des duels qu’elle mène contre le crime et les tueurs. Elle est mariée et a perdu un enfant.
« Je dois découvrir la vérité… »
Dans une ferme du Sud de l’Irlande, un charnier révèle les ossements de onze femmes. Détail atroce : les fémurs des victimes ont été lavés à blanc avant d’être percés de trous ; dans ce trou, on a glissé un hameçon auquel une poupée de chiffon a été suspendue. De quand date ce crime ? Qui sont les victimes ?
« … des mondes au-delà du nôtre… »
Séquestrée non loin, une touriste américaine est à la merci d’un tueur. Un tueur équipé d’un couteau de chasse et de corde, d’hameçons et de clous. Plus longue est la torture, plus intolérable est la souffrance qu’il inflige à ses victimes, plus son plaisir est grand.
« … ces mondes où vivent d’horribles démons… »
Un mystère vieux de quatre-vingts ans, ressuscité en pleine campagne irlandaise… A quel type de tueur, par-delà le temps, Katie Maguire fait-elle face ?
Katie Maguire est la première enquête irlandaise du maître anglais de la terreur.

Échange fatal de Siobhan MacDonal (L’archipoche le 19) Résumé :  De part et d’autre de l’océan, un simple échange de maisons tourne au drame…
Pour les vacances de la Toussaint, Kate et Hazel décident d’échanger leur domicile. La première est irlandaise et pense que des vacances feront le plus grand bien à sa famille qui vit des moments difficiles. La seconde vit à New York mais rêve de retourner sur la terre de son enfance irlandaise, avec son mari et ses deux enfants, pour tourner la page après l’agression dont elle a été victime.
Mais on est loin des vacances idylliques… Le mari de Kate se montre étrangement distant et Hazel a la désagréable impression d’être observée.
Bientôt l’une des deux est retrouvée morte… Mais laquelle était visée ?

100 jours pour être heureux d’Eva Woods (Cherche midi le 20) Résumé : Lorsque deux jeunes femmes que tout oppose se rencontrent, le destin pourrait bien basculer. Annie mène une existence vide de sens et de joie depuis qu’un drame a brisé sa vie deux ans plus tôt. Polly est condamnée, il lui reste trois mois à vivre. Mais Polly, aussi rayonnante et excentrique qu’Annie est terne et renfermée, a décidé de relever le défi des « cent jours pour être heureux ». Elle entraîne sa nouvelle amie dans cette aventure : trouver chaque jour une source de joie, un petit bonheur. Réenchanter le quotidien pour retrouver le goût de vivre et la force d’accepter l’inéluctable.
Autour d’elles, une galerie de personnages hauts en couleur devront suivre la fantasque Polly et ses idées farfelues….jusqu’à son ultime pied de nez à la mort et au désespoir.
A l’encontre des clichés, Cent jours pour être heureux livre un véritable hymne à la vie sans jamais tomber dans la mièvrerie de la pensée positive. Avec beaucoup d’intelligence et d’impertinence, l’auteur nous entraîne dans la course folle de Polly à la poursuite du bonheur. Passant du fou rire aux larmes, le lecteur traverse à vive allure la palette des émotions de ces deux héroïnes : on se révolte, on se résigne, on hésite, on plonge….Mais on vit, coûte que coûte !