Ce que Muti a dans le collimateur #120

Avec un peu de retard, voici les livres qui me tentent pour avril.

Les suites

Le chat du bibliothécaire tome 3, Théâtre macabre de Miranda James (J’ai lu le 6) Résumé : L’université d’Athena invite un nouvel auteur entre ses murs : Connor Lawton, un jeune dramaturge connu pour son franc-parler et son écriture cinglante. Charlie fait la rencontre de ce personnage acerbe et prétentieux, qu’il n’apprécie guère. Toutefois, en parallèle, il se réjouit de retrouver sa fille Laura, embauchée grâce à Lawton pour remplacer temporairement une professeure de la fac. Mais c’est compter sans les drames qui semblent s’accumuler dans cette bourgade paisible du Mississippi. Car, clou du spectacle, alors que Lawton achève sa nouvelle pièce de théâtre, il est assassiné. Et le suspect numéro un n’est autre que Laura, qui semblait entretenir d’intimes relations avec le défunt ! Persuadé que sa fille est innocente, et aidé de son fidèle compagnon Diesel, Charlie part à la recherche de preuves contre les ennemis de Connor, particulièrement nombreux, parmi lesquels se cache le véritable meurtrier…

Atlantea tome 2, Les terres perdues de Julianna Hartcourt (Elyxyria le 29) Résumé : Le monde de Zamoryä n’est plus et Cerise, l’élue de la prophétie des étoiles, a mystérieusement disparu.  Grâce à elle, Zellon a pu mener une partie de son peuple dans un royaume que tous espèrent être celui d’Astéria. Sur ces nouvelles terres, le monarque n’a plus que deux obsessions : retrouver la jeune femme qui les a sauvés et faire accepter les siens auprès de la reine astérienne, son ancienne ennemie.
Pendant ce temps, Cerise, bien vivante, est gardée prisonnière par un terrifiant dragon. Cependant, elle n’a rien perdu de sa fougue et est plus déterminée que jamais à prendre sa vie en main.
Alors que Zellon et Cerise tentent de changer le cours de leur destin, un nouveau danger bien plus redoutable les attend, tapi dans l’ombre. La déesse des Ténèbres rôde toujours, plus pernicieuse et affamée que jamais.

Verity long tome 6, Le meurtre du sugarland express d’Angie Fox (Alter Real le 30) Résumé : Verity et Ellis ont du retard à rattraper : ils n’ont jamais le temps de profiter l’un de l’autre ! Se reposer ? Difficile pour Verity avec son activité de chasseuse de fantômes. Un moment rien que tous les deux ? No comment… Sa relation avec Ellis, le beau et sexy shérif, est au point mort. Alors un voyage dans un vieux train à travers les montagnes du Tennessee semble être la solution idéale. Quoi de mieux qu’une escapade romantique pour rattraper le temps perdu ? Une escapade romantique, sans fantômes, bien sûr. Mais les fantômes ont d’autres plans… Et les vivants aussi. Le corps d’une jeune femme est retrouvé dans un compartiment. Elle a été poignardée. On dirait la copie conforme d’un meurtre qui s’est produit il y a près d’un siècle, enfin, d’après ce que prétend le fantôme du détective bien décidé à résoudre l’affaire. Sans fantôme, on a dit ? C’était sans compter ceux des suspects… Une course contre la montre s’engage pour Verity et Ellis : s’ils ne découvrent pas le coupable, quelqu’un d’autre pourrait perdre la vie. Eux, peut-être…

Les nouveautés

Le silence de la ville blanche de Eva Garcia Saenz de Urturi (Pocket le 7) Résumé : Quand le passé vient à nouveau hanter une ville…
Dans la cathédrale de Sainte-Marie à Vitoria, un homme et une femme d’une vingtaine d’années sont retrouvés assassinés, dans une scénographie macabre : ils sont nus et se tiennent la joue dans un geste amoureux alors que les deux victimes ne se connaissaient pas.
Détail encore plus terrifiant : l’autopsie montrera que leur mort a été provoquée par des abeilles mises dans leur bouche. L’ensemble laisse croire qu’il existe un lien avec une série de crimes qui terrorisaient la ville vingt ans auparavant. Sauf que l’auteur de ces actes, jadis membre apprécié de la communauté de Vitoria, est toujours derrière les barreaux. Sa libération conditionnelle étant imminente, qui est le responsable de ces nouveaux meurtres et quel est vraiment son but ?
Une certitude, l’inspecteur Unai López de Ayala, surnommé Kraken, va découvrir au cours de cette enquête un tout autre visage de la ville.

Le magasin des jouets cassés de Julien Rampin (Charleston le 12) Résumé : Un immeuble parisien comme beaucoup d’autres, avec son ascenseur étroit, ses balcons minuscules et sa cour où se croisent les habitants. C’est l’endroit que Lola a choisi pour prendre un nouveau départ après son divorce, avec son fi ls de six ans, Léon. Ici vit Martine, dont l’appartement en rez-de-chaussée lui permet d’assouvir sa curiosité en épiant la vie des autres, mais aussi Paul- Henry, un vieux monsieur à l’éternel noeud papillon, qui partage sa passion pour la littérature avec ses voisins et ses abonnés sur les réseaux sociaux.
En apprenant à les connaître, Lola va malgré elle faire voler en éclats des décennies de secrets et de mensonges, qui pourraient bien changer sa propre vie…
Avec ce second roman, Julien Rampin confirme son talent pour donner vie à des personnages inoubliables qui nous ressemblent, ni gentils ni méchants, simplement humains.

Comme une caresse sur la joue d’Ana Kori (Les éditions du 38 le 15) Résumé : Des victimes saignées à mort. Des cadavres se multipliant en plein Paris. Un compte à rebours est lancé, avant que la capitale ne sombre dans la psychose. Afin de résoudre cette enquête, Jade Fontaine, commandante à la police criminelle, une solitaire peu appréciée de ses collègues et de sa hiérarchie, va devoir collaborer avec le jovial capitaine Legoff. Pour les enquêteurs, la clé se trouve dans les motivations de ce tueur sadique. Pour le tueur, il n’existe qu’une vérité : le diable se cache toujours dans les détails…

Combien de pas jusqu’à la lune de Carole Trébor (Le livre de poche le 20) Résumé : L’Amérique où grandit Katherine Johnson n’est pas tendre envers les femmes noires. Mais la fillette aime compter, tout compter, et rêve de devenir mathématicienne. Alors, elle brave un à un les préjugés et les obstacles… jusqu’à intégrer la NASA. En 1962, l’astronaute John Glenn refuse de décoller avant qu’elle ait vérifier en personne les calculs des ordinateurs. Et en 1969, c’est elle qui détermine les trajectoires de la mission Apollo 11, au cours de laquelle Neil Amstrong marchera sur la Lune. La légende de Katherine Johnson est en route.

Cœurs et âmes de Colleen Hoover (Hugo romas le 20) Résumé : Beyah a grandi dans la pauvreté, auprès d’une mère droguée qui l’a négligée durant toute son enfance. À dix-neuf ans, elle est enfin prête à voler de ses propres ailes. Seule, avec détermination, elle a su trouver une issue et s’apprête à entrer à l’université avec une bourse obtenue grâce à ses talents de sportive. Alors qu’elle est à deux mois de ce grand départ, la mort brutale de sa mère la plonge dans une situation très compliquée. Sans logement, elle n’a qu’un seul recours : chercher refuge auprès de son père, qui ne s’est jamais occupé d’elle, mais a conservé un lien ténu avec elle.
Beyah va débarquer dans sa maison sur une presqu’île touristique où elle va faire connaissance avec les membres de la famille qu’il a bâtie loin d’elle: sa demi-sœur et sa belle-mère.
À sa grande surprise, elle est accueillie chaleureusement dans ce milieu si différent du sien. Elle va aussi rencontrer Samson, un garçon de son âge, qui vit dans la somptueuse maison voisine. Ils n’ont rien en commun, pourtant elle sent en lui une âme sœur. Au cœur de cet été, elle va se rapprocher de lui et apprendre à connaître ce mystérieux jeune homme.

Les invisibles de Maria Romasco Moore (Slalom le 28) Résumé : Que feriez-vous si vous étiez invisible ?
À 17 ans, Pie a toujours été invisible, littéralement transparente, comme sa mère. Toutes deux sillonnent les États-Unis à l’abri des regards, se servent dans les meilleurs restaurants, dorment dans des demeures luxueuses, mènent la grande vie… seules.
Pie étouffe, rêve d’amitié et d’amour, d’être libre de toucher les gens sans les effrayer, de se voir dans le miroir, d’exister, tout simplement. Alors quand sa mère disparaît mystérieusement, la jeune femme, folle d’inquiétude et de solitude, décide d’enfreindre la seule règle essentielle à sa sécurité : toujours dissimuler sa présence.
Une fable fantastique, doublée d’une enquête haletante, qui invite à aller au-delà des apparences.

À un cheveu de Maëlle Desard (Slalom le 28) Résumé : Que feriez-vous si vous étiez invisible ?
À 17 ans, Pie a toujours été invisible, littéralement transparente, comme sa mère. Toutes deux sillonnent les États-Unis à l’abri des regards, se servent dans les meilleurs restaurants, dorment dans des demeures luxueuses, mènent la grande vie… seules.
Pie étouffe, rêve d’amitié et d’amour, d’être libre de toucher les gens sans les effrayer, de se voir dans le miroir, d’exister, tout simplement. Alors quand sa mère disparaît mystérieusement, la jeune femme, folle d’inquiétude et de solitude, décide d’enfreindre la seule règle essentielle à sa sécurité : toujours dissimuler sa présence.
Une fable fantastique, doublée d’une enquête haletante, qui invite à aller au-delà des apparences.

Et encore une dizaine de livres qui sont susceptibles d’atterrir comme par hasard dans ma PAL.

 

Une petite bafouille ?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.