Les clans Seekers livre III – Arwen Elys Dayton

 Éditeur : Robert Laffont / Collection R
♦ Nombre de pages : 409
 Date de parution :  15 juin 2017
♦ Prix : 18,90€
 Acheter : Amazon 

Résumé : Toute sa vie, Quin a été la marionnette de son père, qui en a fait une tueuse afin que le pouvoir reste aux mains de leur famille. À peine libérée de son emprise, voilà qu’elle se retrouve piégée à nouveau, otage d’un complot fomenté depuis des siècles. Toutes les pièces en sont désormais en place : l’esprit du meilleur ami de Quin, Shinobu, est corrompu ; son ennemi juré, John, s’est allié avec la Jeune Effraie, et les Veilleurs, assoiffés de sang, sont éveillés un à un. Plus rien ne peut arrêter la force du temps. Mais Quin refuse d’être un simple pion. Elle est une Seeker. Elle incarne la lumière dans un monde de ténèbres. Elle affrontera la vengeance venue du passé même si elle doit y perdre la vie.

Mon avis : Ce tome est le dernier de la trilogie des Clans Seekers et j’avais hâte de connaître le dénouement de cette histoire !

Je vais éviter de vous faire un résumé perso, parce que je pense que j’en dévoilerai trop et que si vous n’avez pas lu les tomes précédents, ça vous gâcherait le plaisir de la découverte.

Nous retrouvons nos héros éparpillés aux quatre coin du monde. Chacun poursuit sa quête, chacun de son côté découvre la vérité et elle n’est pas toujours belle à voir, facile à accepter.
Ce tome est celui où l’auteure nous dévoile tous les mystères, où nous avons toutes les réponses, même celles des questions qu’on ne se posait pas (enfin ça m’est arrivé) !
Comme pour les autre tomes, Arwen Elys Dayton ne ménage pas ses personnages, ils vont d’espoir en désillusions et doivent alors repenser tous leurs plans, reprendre tout à zéro. La victoire n’est pas un chemin facile et elle a souvent le goût amère de ce qu’ils ont dû laisser en cours de route.
Je ne sais pas où Arwen Elys Dayton a trouvé tout ça, mais on ne peut pas lui reprocher de manquer d’imagination. Et le tout tient parfaitement la route ! Son univers est très bien pensé, elle crée sa propre « mythologie » et j’ai adoré découvrir tout ça au fil des pages.
Je ne m’attendais pas à découvrir tant de choses, mais ça en explique pas mal d’autres. Et surtout, pour une fois, je suis totalement en accord avec la fin.

Je remercie la Collection R pour cette lecture.

5/80

Publicités

L’empire de Sable – Kayla Olson

 Éditeur : Collection R
♦ Nombre de pages : 378
 Date de parution :  21 septembre 2017
♦ Prix : 17,90€
♦ Acheter : Amazon

Résumé : Il suffit d’un grain de sable pour faire s’écrouler un empire. Une page s’est tournée dans l’histoire de l’humanité depuis que les dérèglements climatiques ont rendu la plus grande partie du globe inhabitable. Puis a eu lieu la révolution orchestrée par les Loups, un puissant groupe armé. Ce jour-là, ils ont pris le pouvoir. Ce jour-là, ils ont tout pris à Eden, qui n’a rien vu venir. La voilà désormais détenue dans un camp de travail sous haute sécurité. Son seul espoir ? Gagner l’île de Sanctuary dont lui a parlé son père, le dernier territoire encore neutre. Mais quand Eden parvient finalement à y accoster avec d’autres évadés, l’île se révèle encore plus dangereuse que leur précédente prison…

Mon avis : Grande fan de la Collection R et de dystopie, je n’allais pas rater ce roman qui avait l’air prometteur.

Les « pauvres » d’Amérique se sont soulevés. Ils ont décidé qu’ils ne seraient pas sacrifiés par la classe des riches face à la montée des eaux. Les riches sont parqués dans des goulags pendant que ceux qui se font appeler les Loups tentent le tout pour trouver la solution qui les sauvera.

Je suis entrée facilement dans l’intrigue. En même temps le contraire aurait été difficile vu que des les premières pages ont est emporté par l’action. Une action qui ne s’arrêtera que très rarement. C’est un des atouts forts de ce roman : on ne s’ennuie jamais. Je ne sais pas où l’auteure à trouver l’inspiration mais je salue son imagination ! Tout ce qu’elle a imaginé fonctionne très très bien, tellement que ça fait froid dans le dos quand on pense que ça pourrait arriver. Parce qu’il ne faut pas oublier que l’avenir de la planète n’est pas tout rose et que c’est maintenant qu’il faut agir avant que tout ne soit irrémédiable.
Les personnages sont très bien décrit également. On s’y attache et j’ai bien aimé voir comment les liens se sont liés, comment ils sont devenus forts sans que rien ne puissent les distendre et cela en très peu de temps. À situation exception, relations humaines exceptionnelles. Certaines vont parfois un peu vite, mais je suis bien incapable de dire comment j’aurais réagit dans de telles circonstances.
D’après mes recherches (mais je n’ai peut-être pas chercher où il faut) ce livre n’aura pas de suite. Dans ce cas-la je trouve la fin un peu trop rapide. Cela donne l’impression que l’auteure s’est aperçue qu’elle en avait déjà trop écrit et qu’elle devait écourter tout ça. C’est un peu dommage. Cela reste toutefois une lecture plus qu’agréable où j’ai passé un très bon moment.

Je remercie la Collection R pour cette lecture.

4/80

Follow me back tome 1 – A. V. Geiger

Éditeur : Collection R / Robert Laffont
Nombre de pages : 358
Date de parution : 8 juin 2017
Prix : 16,90€
Acheter : Amazon

Résumé : Follow me. Love me. Hate me.

#EricThornObsessed

Agoraphobe, Tessa Hart ne parle à presque personne au quotidien, exception faite des réseaux sociaux où elle nourrit sa passion pour Eric Thorn, le prodige pop-rock de sa génération. Prenez-la pour une folle si vous voulez, mais il est le seul qui semble la comprendre, alors même qu’ils ne se sont jamais rencontrés…
Pris au piège entre son contrat et des fans envahissants au point de lui faire craindre pour sa vie, Eric se crée un faux compte Twitter pour troller l’un de ses plus gros followers, @Tessa?Eric. Au lieu de ça, la relation qu’ils tissent sur Twitter dépasse vite tout ce qu’ils auraient pu imaginer. Et lorsque les deux se donnent rendez-vous dans la vraie vie, ce qui aurait pu être la plus belle rencontre de tout les temps vire au cauchemar…

Mon avis : J’ai voulu lire ce livre parce qu’il a été découvert sur Wattpad, parce que je ne voulais pas mourir idiote. Mais en même temps, ça me faisait peur, on trouve de tout sur ces sites et j’avais peur de ne pas accroché. Finalement je dois aimer vivre dangereusement ou pas) parce que je me suis lancée.

Tessa est agoraphobe. Ça lui est « tombé dessus » il y a quelques mois, elle sait « d’où ça vient », mais ne veut pas en parler. Elle vit alors par procuration en suivant son idole préférée, Eric Thorn depuis sa chambre. Elle devient également ami avec Taylor sur Twitter gardant un lien avec l’extérieur.

Alors est-ce que j’ai bien fait de céder à la curiosité ? Je ne vais pas faire durer le suspens plus longtemps : oui !!! Dès le début j’ai accroché à la narration. On alterne avec les deux personnages, notre héroïne Tessa et Taylor avec qui elle échange sur Twitter. On apprend alors à les découvrir, mais l’auteure laisse planer des zones d’ombre, surtout autour de Tessa, et j’adore avancer à tâtons dans un livre et d’avancer toute sorte de théories. On avance parfois lentement, parfois on fait des bon de plusieurs mois dans le temps, mais le tout est très cohérent.
Je dois tout de même avouer que certains états d’âme de Tessa voir de Taylor, mon un peu gonfler, mais ce n’est pas de leur faute. Il faut dire que je suis dans une période où il est très facile de m’agacer, la patience m’a désertée. Mais ce sont de jeunes adultes tout ce qu’il a de plus normaux.
Donc, je disais que le style d’écriture m’a plu, les personnages aussi, mais je n’ai pas encore parlé de l’intrigue. Bein elle aussi elle tient la route et pas qu’un peu. Je me suis un peu fait balader. En fait nan, si je suis honnête je dois avouer que je me suis fait beaucoup balader. Je n’ai pas anticipé du tout le dénouement et la toute fin m’a laissé vraiment sur le cul !!!!
Vivement la suite !

Je remercie la collection R pour cette lecture.

74/80

La lectrice tome 1 – Traci Chee

Éditeur : Robert Laffont / Collection R
Nombre de pages : 517
Date de parution : 18 mai 2017
Prix : 18,90€

Résumé : Il était une fois, et une fois il sera…
Ainsi commence l’histoire de Sefia, qui a perdu sa mère, son père, puis sa tante Nin à cause d’un étrange objet rectangulaire.
Ceci est un livre.
Dans un monde où personne ne sait lire, Sefia va devoir poursuivre une triple quête de sens, de vérité et de vengeance. Épaulée par un mystérieux allié qui possède ses propres sombres secrets, elle va sillonner jungles et mers, au gré de ces histoires qui font l’Histoire avec un grand H…
Le premier tome d’une trilogie best-seller aux États-Unis.
Une expérience de lecture inédite.
Un roman magistral regorgeant de contenus cachés.

Mon avis : Je lis à peu près tous les livres de la Collection R, la couverture de celui-là à elle seule a réussi à me tenter.

Sefia n’a pas eu une vie facile, elle est nomade avec sa tante depuis plusieurs années. Quand sa tante est enlevée sous ses yeux, elle veut tout mettre en œuvre pour la retrouver.

J’ai été surprise au début de ma lecture. Je m’attendais à une sorte de dystopie où dans le futur on avait arrêté d’apprendre à lire, mais non, c’est  de la fantasy : un monde où l’écriture et la lecture son bannis. C’était un peu déstabilisant au début mais après une petite centaine de pages, je me suis plongée dans cet univers très bien décrit et très abouti.
Ce livre relate plusieurs histoires en parallèles qui finissent par se croiser. On ne comprend pas de suite le rapport entre toutes mais finalement ça se tient. Et une fois qu’on a découvert tout ça, on n’a qu’une envie c’est que tous les personnages qu’on découvre au court des pages se retrouvent ensemble  pour qu’on puisse tous les suivre en même temps sans en perdre une miette. Ce qui était parfois un peu fastidieux au début parce que j’avais du mal à trouver un lien, m’a passionné par la suite.
J’ai aussi eu beaucoup d’affection pour Sefia le personnage principal et surtout pour son compagnon de route. Ces deux-là sont des écorchés vifs et ce sont mes personnages préférés. J’ai hâte de découvrir la suite de leurs aventures !

Je remercie la Collection R pour cette lecture.

59/65

Opération pantalon – Cat Clarke

Éditeur : Robert Laffont / Collection R
Nombre de pages : 260
Date de parution : 23 mars 2017
Prix : 14,90€

Résumé : Liv Spark, 11 ans, est un garçon transgenre élevé au sein d’une famille ouverte d’esprit. Avoir deux mamans, c’est vraiment le pied, et Liv est impatient de commencer le collège et de s’y faire de nouveaux amis. Garçon ou fille, la question ne s’est jamais posée pour le moment, ses parents le laissant s’habiller et s’exprimer comme il le souhaitait. Mais tout va basculer lorsqu’il découvre qu’il lui faudra porter une jupe. Liv n’a aucune envie de se plier à la politique stricte de son école concernant l’uniforme, mais il n’est pas encore prêt non plus à partager son secret, il lance alors l’Opération Pantalon, une campagne qui vise à permettre aux filles de porter un pantalon. Si tout le monde pense qu’il est une fille, eh bien, il fera semblant…pour le moment. Pendant cette campagne, Liv va être victime de harcèlement scolaire, d’un deuil familial et des remarques désagréables du proviseur. Après s’être fait jeter par son meilleur ami, Liv va devoir réapprendre à faire confiance. Trouvera-t-il le courage de partager son secret, et de dire à sa famille et à ses amis qui il est vraiment ? Opération Pantalon est un livre plein d’humour et de tendresse qui parle d’amitié et de comment rester fidèle à soi-même.

Mon avis :

47/65