Bilan perso #112

Un petit bilan des mois de septembre et octobre. Parce que je prends toujours autant de plaisir à lire, mais que je manque de temps car j’ai parfois du mal à m’organiser. Par contre, j’essaye toujours d’être présente ici ^^

Les arrivées

Dynasties intégrale (tome 1,2 et 3) de Ilona Andrews
Même pas peur même pas mal d’Aurélie Massé
La plus forte de Joe Watson
Rachel Morgan tome 1, Sorcière pour l’échafaud de Kim Harrison

Pas la fin du monde de Rachel Corenbilt
Obsessions de Danielle Thiéry
Mon client et moi de Margaux Lannuzel
Bigoudis et petits enquêtes tome 2, Panique aux pompes funèbres de Naëlle Charles

London Hayes tome 1, Chassée d’Annabelle Chase
Anita Blake tome 28, Rafael de Laurell K. Hamilton
Le grand passage de Stéphanie Leclerc
Gabriel•le de Vivien Bessières

Rosine, une criminelle ordinaire de Sandrine Cohen
Le mal dans la peau de Mia Sheridan
Là où brille les étoiles de Nadia Hashimi
L’empire du vampire tome 1 de Jay Kristoff

La grande librairie tome 1, D’encre et d’os de Rachel Cain
La grande librairie tome 2, De papier et de feux de Rachel Cain
Spirti era tome 1 d’Aurélie Benattar
Ogresse de Aylin Manço

La rivière des disparues de Liz Moore
Le remake de Clay McLeod Chapman
Voleurs de justice de Véronique Moysan
Knocking on hell’s door de Jérôme Patalano

Abby Cooper tome 1, Une médium + 2 enquêtes = catastrophe assurée de Victoria Laurie

Les lectures

Kennedy Rain tome 1, Vide magique de Sandy Williams
Pas la fin du monde de Rachel Corenblit
Bérénice Libretti tome 2, À la recherche des mots perdus de Magali Lefébvre
Geronimo de Rémy D’aversa

La plus forte de Joe Watson
Mon client et moi de Margaux Lanuzelle
London Haye tome 1, Chassée d’Annabel Chase
Obsessions de Danielle Thiéry

Bigoudis et petits enquêtes tome 2, Panique aux pompes funèbres de Naëlle Charles

Soit plus d’arrivées que de lecture. Mais ça fait quelques temps que cela ne me préoccupe plus !

Ce que Muti a dans le collimateur #126

Au grès de mes divagations sur le net, j’ai trouvé ces petites choses qui me faisaient de l’œil. En fait, pas du tout, je les ai délibérément traqués 🙂

Les suites

Les nouveautés


L’empire du vampire de JaY Kristoff (De Saxu le 4) Résumé : Vingt-sept longues années se sont écoulées depuis la mort du jour. Pendant près de trois décennies, les vampires ont fait la guerre à l’humanité, construisant peu à peu leur empire éternel. Maintenant, seules quelques étincelles de lumière subsistent dans une mer de ténèbres.
Gabriel de León est un saint d’argent : un membre d’une confrérie œuvrant à la défense du royaume et de l’Église contre les créatures de la nuit. Mais même l’Ordre d’Argent n’a pas pu endiguer la marée une fois que la lumière du jour a manqué, et Gabriel est seul maintenant.
Emprisonné par les monstres qu’il a juré de détruire, le dernier saint d’argent est obligé de raconter son histoire. Un récit de batailles légendaires et d’amours interdits, de foi perdue et d’amitiés gagnées, du roi éternel et de la quête du dernier espoir de l’humanité : Le Saint-Graal.


Nevernight tome 1, N’oublie jamais de Jay Kristoff (J’ai lu le 5) Résumé : Fille d’un renégat dont la rébellion a avorté, Mia Corvere a réchappé de justesse à l’extermination des siens. Livrée à elle-même, elle erre dans une ville bâtie sur les ossements d’un dieu mort, traquée par le Sénat et les anciens camarades de son père. À seize ans, elle va devenir l’une des apprentis du groupe d’assassins le plus dangereux de toute la République : L’Église rouge. Dans cette institution où les trahisons et les confrontations violentes sont monnaie courante, l’échec est puni de mort. Mais si elle survit à son initiation, elle fera partie des élus de Notre-Dame du Saint-Meurtre et se rapprochera un peu plus de son unique raison de vivre : la vengeance.


Le vent nous portera de Jojo Moyes (Hauteville le 5) Résumé : Une odyssée féminine inoubliable… Alice a soif d’aventures et se sent à l’étroit dans la bonne société anglaise. Aussi s’empresse-t-elle d’épouser le bel Américain qui succombe à son charme, saisissant l’occasion d’un nouveau départ. Mais le rêve américain est mis à rude épreuve dans la petite ville du Kentucky où elle atterrit, et les désillusions de la vie conjugale ne se font pas attendre.
Quand un projet de bibliothèque itinérante voit le jour, Alice se porte volontaire pour échapper à son quotidien étouffant. Bravant tous les dangers, la jeune femme et ses camarades vont sillonner à cheval les zones les plus reculées du Kentucky pour y apporter des livres. Mais s’il y a bien une chose dont ces porteuses d’histoires ne manquent pas, c’est de courage.
Un roman profondément émouvant sur le rôle des femmes dans la grande aventure de la culture.


Mexican Gothic de Silvia Moreno Garcia (Bragelonne le 5) Résumé : Un manoir isolé. Un aristocrate dangereusement séduisant. Et une jeune mondaine poussée à dévoiler leurs atroces secrets.
Après avoir reçu un mystérieux appel à l’aide de sa cousine récemment mariée, Noemí Taboada se rend à High Place, un manoir isolé dans la campagne mexicaine. Elle ignore ce qu’elle va y trouver, ne connaissant ni la région ni le compagnon de sa cousine, un séduisant Anglais.
Avec ses robes chic et son rouge à lèvres, Noemí semble plus à sa place aux soirées mondaines de Mexico que dans une enquête de détective amateur. Elle n’a pourtant peur ni de l’époux de sa cousine, un homme à la fois troublant et hostile, ni du patriarche de la famille, fasciné par son invitée… ni du manoir lui-même, qui projette dans les rêves de Noemí des visions de meurtre et de sang.
Car High Place cache bien des secrets entre ses murs. Autrefois, la fortune colossale de la famille la préservait des regards indiscrets. Aujourd’hui, Noemí découvre peu à peu d’effrayantes histoires de violence et de folie.
Si elle ne s’en échappe pas très vite, elle risque fort de ne plus jamais pouvoir quitter cette demeure énigmatique…


Démences de Graham Masterton (Bragelonne le 5) Résumé : Tous les pensionnaires de l’asile, de dangereux criminels, avaient brusquement disparu sans laisser de trace. La police ne les avait jamais retrouvés. Comment aurait-on pu imaginer, ne serait-ce qu’une seconde, qu’ils s’étaient réfugiés à l’intérieur des murs de l’asile ? Il n’y a que les fous pour croire sérieusement à l’efficacité de la magie noire. Et les fous furieux pour s’en servir.


De nulle part de Claire Favan (Harper Collins Noir le 5) Résumé : Chatou. Fin des années  1990. Deux nouveau-nés sont trouvés et confiés à l’Assistance publique. Des jumeaux que l’existence va vite se charger de séparer.
Trappes. 2020. Ballotté de foyers sordides en familles d’accueil, Antoine, dit «  Tony  », s’est construit tant bien que mal avec l’idée que la vie est un combat. Il lutte pour mener de front études de droit et petits boulots, et qui sait  : dépasser sa condition.
Alors que tout ce qu’il réussit à faire est d’accumuler les dettes, se préésente un beau jour à sa porte un certain Raphaël. Raf, c’est son frère, sa copie conforme et son exact contraire, un héritier qui a les codes et la confiance qui va avec. Raf a un plan qui peut changer le destin de son frère. Passé la surprise de la première rencontre, Tony hésite à qualifier la visite de providentielle. Car il n’oublie pas  : l’échec est inscrit en lui depuis son premier cri. Mais il reste l’espoir. Cet espoir qui engendre le supplice.


Ogresse d’Aylin Manço (J’ai lu le 5) Résumé : Hier soir, Maman m’a fait manger du coeur. C’était du coeur de boeuf. Le coeur est notre muscle le plus puissant, et ça se sent quand on en mange ; la viande résistait sous mon couteau à steak, il fallait la scier pour trancher les fibres. Elles cédaient comme des câbles tendus, l’une après l’autre. « Le coeur est un morceau remarquable », a dit ma mère. Ma mère s’y connaît bien en viande. J’ai rien répondu, j’en avais plein la bouche.Depuis que son père est parti, la vie d’Hippolyte s’est déréglée. Sa mère s’enferme de longues heures à la cave et refuse de manger en sa présence. Elle lui prépare en revanche d’énormes pièces de viande que la jeune fille se force à avaler. Et puis, un soir, sa mère se jette sur elle et la mord. Que s’est-il passé ? Jusqu’où peut-on se laisser dévorer par amour ?


Deacon King Kong de James McBride (Totem le 6) Résumé : C’est officiel : le vieux Sportcoat a pété les plombs comme ça, en plein jour et devant tout le monde. Personne ne sait pourquoi ce diacre râleur, adepte du « King Kong », le tord-boyaux local, a tenté de descendre sans sommation le pire dealer du quartier. Mais il faut dire que la fin des années 1960 est une époque d’effervescence à New York, et que le développement du trafic de stupéfiants n’est pas la moindre des causes d’agitation. Afro-Américains, latinos, mafieux locaux, paroissiens de l’église des Five Ends, flics du secteur : tout le quartier est affecté par ce nouveau fléau aux conséquences imprévisibles. James McBride, lauréat du National Book Award pour L’Oiseau du Bon Dieu, nous entraîne dans la cité de son enfance à Brooklyn, qu’il peint avec humour, tendresse et fantaisie.


Miss Eliza de Annabel Abbs (Hervé Chopin éditions le 6) Résumé : Angleterre, 1835. Lorsque Eliza Acton reçoit la commande par son éditeur d’un livre de cuisine au lieu de la poésie qu’elle affectionne, elle refuse. Jusqu’à ce que son père en faillite soit contraint de fuir le pays. En tant que femme, Eliza a peu d’options. Elle commence à collectionner des recettes et à apprendre à cuisiner. À sa grande surprise, elle se découvre un talent – et une passion – pour les arts culinaires.
Pour l’aider, elle engage Ann Kirby, dix-sept ans, fille démunie d’un père blessé par la guerre et d’une mère qui perd son emprise sur la réalité. Sous la tutelle d’Eliza, Ann apprend la poésie, la cuisine et l’amour, tout en perçant un mystère dans le passé de sa maîtresse. À travers l’art de la cuisine, Eliza et Ann développent une amitié inhabituelle et réinventent les livres de cuisine.
Basé sur l’histoire vraie de la première auteure de cuisine moderne, Miss Eliza est un roman envoûtant sur l’amitié féminine, la lutte pour l’indépendance des femmes, la maternité, la volonté de réussir pour une femme et, bien sûr, la passion de la cuisine et les prémices d’une cuisine saine.


Une chose à cacher de Elizabeth George (Presse de la cité le 6) Résumé : Teo Bontempi, membre d’une brigade luttant contre les violences faites aux femmes, succombe à l’hôpital après avoir été retrouvée inconsciente dans son appartement londonien.
Thomas Lynley et ses adjoints, Barbara Havers et Winston Nkata, découvrent bientôt lors de leur enquête que la policière, d’origine nigériane, avait été excisée dans son enfance. Teo s’intéressait d’ailleurs à une clinique qu’elle soupçonnait de mutilations génitales médicalisées, une pratique qui suscitait l’hostilité des exciseuses locales. Mais peut-être faut-il plutôt chercher les raisons de la mort de Teo dans sa vie privée ?
Tandis que la canicule échauffe les esprits, Lynley, Havers et Nkata devront s’aventurer sur un terrain miné par les tensions interraciales, et surmonter leurs propres préjugés pour découvrir la vérité.


Les somnambules de Chuck Wending (Pocket le 6) Résumé : Un récit visionnaire et apocalyptique ! Une petite ville, perdue en Pennsylvanie. La jeune Nessie quitte sa maison, mutique, absente, le regard vide. D’abord persuadée qu’il s’agit d’une crise de somnambulisme, sa grande sœur Shana la suit. Mais elles sont bientôt rejointes par une deuxième personne, puis une autre, et d’autres encore Toutes frappées des mêmes symptômes. Toutes se regroupant pour avancer vers une destination inconnue. Devant l’impossibilité de les stopper sans les condamner à mort, leurs proches leur emboîtent le pas, devenant leurs gardiens. Leurs bergers. Mais face à ce mal nouveau et mystérieux, les failles du pays se révèlent, la société se fissure, faisant le lit de tous les extrêmes…

Bigoudis et petites enquêtes tome 2, Panique aux pompes funèbres de Naëlle Charles (L’Archipoche le 6) Résumé : Après une première enquête brillamment menée, Léopoldine Courtecuisse reprend du service pour élucider une double enquête : le décès du croque-mort du village et la disparition de la fille de ce dernier.
Coiffeuse à Wahlbourg, en Alsace, Léopoldine Courtecuisse est mère de deux ados intenables. Elle est séparée de leur père. Entre sa passion pour les polars et les faits divers, ses enfants, et les clientes de son salon qui répandent ragots et autres rumeurs, sa vie est bien remplie.
Pourtant, après avoir élucidé le meurtre de Véronique Busch, notre coiffeuse s’ennuie. Le jour où Oscar et Claudia Gauner sollicitent son aide, elle voit là une nouvelle occasion de jouer les détectives. En effet, leur fille a disparu et la gendarmerie les a éconduits.
Sans compter que ces gens ne sont pas n’importe qui : Oscar est le croque-mort de la ville. Quant à Manon, il s’agit de la petite amie de Tom… le fils de Léopoldine ! Tout laisse présager une fugue. Mais quand Oscar vient à mourir dans d’étranges circonstances, Léo et son complice, le lieutenant Quentin Delval, se retrouvent à devoir plancher sur les deux affaires à la fois…


Un chat, deux sapins et beaucoup de complications ! de Myrtille Bastard (Alter Real le 7) Résumé : Bri, la trentaine, cumule les galères. Elle peine à faire décoller sa carrière de traductrice, son fils a des problèmes à l’école et lui cache des choses, et en plus, son chat Jarvis adoré, ne cesse de découcher sans raison apparente. Le comble ? Un soir, il revient avec un collier autour du cou ! Raul a des raisons de s’inquiéter : il gère un gros dossier compliqué, et surtout, son adolescent de fils va venir vivre avec lui pendant quelques mois. Mais comment renouer avec lui après la distance qui s’est instaurée entre eux depuis son divorce ? Heureusement, il a une botte secrète : le chat Bob, qui est apparu un jour et qu’il a fini par adopter. Il lui a même offert un collier… Et si un banal collier et l’intervention d’un chat facétieux, pouvait tout changer ? Avertissement : ce roman parle de deux âmes seules, d’un félin trop gourmand, de messages noués à un collier, d’un coup d’un soir, voire de plusieurs soirs, d’amour… Et de Noël !


London Hayes tome 1, Chassée d’Annablle Chase (Alter Real le 7) Résumé : L’Angleterre telle que vous la connaissez n’existe plus. Le soleil ne se lève plus, et des Maisons vampires se partagent le pays. Gare à ceux qui ne rentrent pas dans le rang ! Chasseuse de prime, je travaille pour une guilde mineure tout en essayant de rester discrète. Quand Callan, un prince vampire, frappe à ma porte pour me proposer un nouveau job, je suis tentée de refuser, mais impossible. On ne refuse rien aux Maisons. Sa soeur a disparu, je dois la retrouver. Et comme un contrat n’arrive jamais seul, je dois aussi mettre la main sur une pierre, ordre de la Reine Vampire. Fingers in the nose, non ? Babe, la hache dont je ne me sépare jamais, serait d’accord avec vous. C’est l’occasion de gagner un bon paquet d’argent. Mais je risque aussi d’entrer dans la lumière, et ça, c’est hors de question. Si les vampires découvrent qui je suis, je suis morte. Si j’échoue, je suis morte. En gros, rien ne va. Surtout que ma grande gueule risque de me jouer des tours, et que Callan est diablement sexy… Avertissement : cet Urban Fantasy qui déchire parle d’une héroïne badass qui ferait mieux de se taire, d’un vampire sexy qui remet tout en question, de Familles à fuir, de magie, et d’une hache. Bienvenue à Londres !


Le cycle des âmes tome 1, Hodgkin Island de Rachel H. (Imaginary Edge le 7) : Résumé : Nina Stinkins, étudiante en sociopsychologie, s’apprête à terminer sa thèse de doctorat. Pour cela, elle doit passer quelques jours dans le lieu dit le plus hanté de l’Union : Hodgkin Island.
Aucun problème pour la jeune femme qui ne croit absolument pas aux histoires de fantômes. Pourtant, lorsqu’elle commence à rêver la vie d’une jeune femme des années 30 vivant sur l’île avec les anciens propriétaires des lieux, le doute la gagne.
Se pourrait-il que ces rêves ne soient pas uniquement des rêves, mais également des morceaux d’un passé bel et bien réel?
Ce séjour à Hodgkin Island risque de changer à tout jamais les croyances de la jeune femme, non seulement sur l’île en elle-même, mais aussi et surtout sur sa propre existence.


Lizzie Grace tome 1, Un baiser sanguinaire de Keri Arthur (MxM le 12) Résumé : Lizzie a depuis longtemps délaissé la sorcellerie et a préféré ouvrir un café avec sa meilleure amie. Mais lorsqu’une femme lui demande de l’aide pour retrouver sa fille disparue, Lizzie va être mêlée à des événements bien plus dangereux que prévu.
Dans un monde où science et magie cohabitent et dans lequel les puissants sorciers sont considérés comme les collaborateurs indispensables de tous les gouvernements, Lizzie Grace fait figure d’exception. Bien qu’issue de l’une des familles les plus importantes de la noblesse des sorciers, elle ne veut rien savoir de son passé ou de sa magie.
Cependant, lorsqu’elle ouvre un petit café dans la réserve des loups-garous de Faelan avec Belle, sa familière humaine et meilleure amie, elle se retrouve impliquée dans la traque d’un vampire bien déterminé à semer le chaos.
Une chasse qui devient vite personnelle, qui va lui demander de recourir à tous ses talents afin de survivre. À condition de ne pas laisser les loups-garous, qui détestent tout ce qui touche à la sorcellerie, l’atteindre en premier.


Le temps des sorcières de Alix E. Harrow (Hachette Heros le 12) Résumé : Avant, quand l’air était si imprégné de magie qu’il laissait un goût de cendres sur la langue, les sorcières étaient féroces et intrépides, la magie flamboyait et la nuit leur appartenait. Ce temps n’est plus, les hommes ont dressé des bûchers, et les femmes ont appris à se taire, à dissimuler ce qui leur restait de magie dans des comptines, des formules à deux sous et des contes de bonne femme.
Mais la vraie sorcellerie n’a besoin que de trois choses pour renaître : la volonté de l’écouter, les vers pour lui parler, et les voies pour la laisser pénétrer le monde. Car tout ce qui est important va par trois.
Ainsi des sœurs Eastwood : Bella, Agnès et Genièvre. Mues par la colère, la peur… et une pulsation écarlate qui ne demande qu’à revivre, des dons qu’elles découvrent peu à peu. Il suffit pour cela de s’unir, et d’y croire, de traquer tous les interstices où elle se dissimule. Car la magie, c’est d’abord penser que chacun est libre d’agir, même si le mal rôde. Le temps des Sorcières pourrait alors bien revenir, pour notre plus grand bénéfice à tous, hommes et femmes.


L’école de minuit de Maëlle Desart (Rageot le 12) Résumé : Siméon, quinze ans, mi-humain mi-vampire, attendait avec impatience d’entamer sa première année à l’école de Minuit pour échapper à l’emprise de sa mère et avoir, enfin, une vie sociale. Ses espoirs se concrétisent quand il se lie avec deux élèves de sa promo  : Joël, un mort-vivant, et Colin, un garçon sirène. Mais très vite Colin, dont les écailles valent de l’or, disparaît. Eir, une louve garou protégée par un feu follet agressif, est-elle dans le coup  ? Siméon tente d’obtenir des réponses. Quand sa sœur aînée, vampire jusqu’au bout des ongles, disparaît à son tour, il se lance avec ses alliés dans une enquête dont les dessous vont le mener plus loin qu’il ne l’avait imaginé.


La rivière des disparues de Liz Moore (J’ai le le 12) Résumé : Kensington, Philadelphie. Dans ce quartier gangrené par la drogue, la violence est monnaie courante.En effectuant ses rondes, Mickey, policière, songe à sa petite soeur Kacey qui a sombré dans la prostitution pour acheter son héroïne. Alors qu’elles étaient inséparables enfants, tout les oppose à présent.Mais quand Kacey disparaît alors qu’une série de meurtres fait rage dans le quartier, Mickey n’a plus qu’une obsession : retrouver le coupable et sa soeur avant qu’il ne soit trop tard.


Obsessions de Daniel Thiéry (Syros le 13) résumé : Courir après les fantômes est un jeu dangereux. La nouvelle enquête du capitaine Marin et sa fille.
Olympe, la fille du capitaine Marin, a fait sa rentrée à la fac de droit où elle se passionne pour la criminologie. Un jour, en plein amphi, elle est frappée de stupeur. Rafaël, son amoureux disparu deux ans plus tôt dans des circonstances terribles, se tient au fond de la salle. Est-il possible qu’il ait finalement survécu ? C’est la première d’une série d’apparitions aussi étranges que fugaces. Olympe est bouleversée, mais personne n’est prêt à la croire. Pas même son père, très occupé par la traque d’un psychopathe qui sévit dans la région, le  » fantôme de la nuit « …


Monster of verity tome 1, This savage song de V. E. Schawb (Lumen le 13) Résumé : Elle est humaine et se rêve en monstre, lui est un monstre qui se rêve humain.
La capitale de Verity étouffe, saturée de crimes toujours plus violents. Pire encore, ce mal terrible a commencé à s’incarner dans le monde réel : à chaque nouvelle horreur naît un monstre qui, à son tour, terrorise la population. D’un côté, les Corsai, qui grouillent dans le noir pour dévorer leur proie, de l’autre, les Malchai qui boivent le sang de leur victime au grand jour. Peu à peu, la résistance s’est organisée… Au nord, le cruel Callum Harker règne en maître, ne protégeant les habitants que contre rémunération. Au sud, Henry Flynn a choisi une tactique bien différente. Avec sa femme Emily, il a adopté comme ses propres enfants trois des abominations, trois Sunai – des créatures d’apparence humaine qui utilisent la musique pour dévorer l’âme de leurs adversaires.


The black flamingo de Dean Atta (Slalom le 13) Résumé : Le récit vibrant d’émotion d’un adolescent
en quête de soi et de reconnaissance
Je suis le flamant noir.
Le flamant noir, c’est moi.
J’essaye de me trouver.
Ce livre est un conte de fées
dans lequel JE SUIS le prince
et la princesse. JE SUIS
le roi et la reine.
Ce livre est un conte de fées
dans lequel je suis maudit
et béni par les autres.
Au bout du compte, je suis la fée
qui trouve sa propre magie.
Alors qu’il s’interroge sur son identité, Michael écrit des poèmes dans un carnet dont il nous livre certaines pages. Elles se mêlent à un récit dans lequel il nous laisse entrevoir ses moments de vie, de doute, de douleur et de joie, depuis sa première Barbie à l’école primaire jusqu’à sa première expérience amoureuse à l’université. Peu à peu, on assiste à l’éclosion d’une écriture humaine et sensible. Avec la délicatesse d’un poète, la musicalité d’un chanteur, la passion d’un acteur – tout le talent d’un Drag Artist – Michael crie au monde : vous seul avez le pouvoir de décider qui vous êtes !


Furia de Yamile Saied Mendez (Slalom le 13) Résumé : Une histoire inspirante d’émancipation féminine dans l’Argentine populaire d’aujourd’hui.
Redoutable étoile montante du foot féminin, Camila devient  » Furia  » sur le terrain. Mais dans le barrio argentin où elle vit, si le talent permet aux garçons de sortir de la misère, c’est loin d’être le cas pour les filles. Camila doit donc cacher ses ambitions à ses parents. Aussi, lorsque son ancien petit ami, prodige du ballon rond, revient au pays, elle doit faire un choix : le suivre et ne manquer de rien mais dépendre de lui pour tout ; ou devenir footballeuse et se battre pour être repérée par un recruteur. Il est temps pour Furia de bousculer les mœurs et de réaliser ses rêves les plus chers.


Les perce-neige s’éveillent sous les flocons de Sophie Jomain (Charleston le 18) Résumé : « Bienvenue au refuge du Perce-neige ! Venez découvrir la magie de notre ferme pédagogique en plein coeur du massif du Mont- Blanc. »
Liia Josserand et son père sont très fiers de ce refuge, dans lequel les rennes sont élevés en liberté dans des pâturages verdoyants. Les fins de mois sont difficiles, mais jamais ils n’abandonneraient leurs animaux, et encore moins pour les vendre au chef étoilé qui voudrait les mettre à sa carte.
À quelques semaines des fêtes, le temps presse pour Barone Verroni : il veut du renne à son menu de Noël ! Aussi le cuisinier n’hésite-t-il pas à s’infiltrer incognito au refuge du Perce-neige pour en savoir plus sur cet élevage et convaincre cette étrange famille de lui vendre à bon prix un ou deux caribous.
La guerre semble inévitable, mais la présence d’un certain Nicolas Claus pourrait bien venir tout chambouler…
De sa plume pétillante et humoristique, Sophie Jomain nous offre une comédie féerique, portée par des personnages plus attachants les uns que les autres.
Figure incontournable de la scène littéraire francophone, Sophie Jomain a écrit plus de vingt romans allant de la littérature fantastique à la comédie en passant par le roman contemporain. Après Les étoiles brillent plus fort en hiver et Les tortues ne fêtent pas Noël sous la neige, elle nous offre une nouvelle comédie de Noël magique et réconfortante.


Les sœurs Hollow de Krystel Sutherland (Rageot le 19) Résumé : Iris Hollow, 17 ans, a toujours été étrange. Lorsqu’elle était enfant, elle et ses deux sœurs aînées ont disparu. Un événement dont aucune d’elles ne se souvient, et qui ne leur a laissé qu’une cicatrice en forme de croissant de lune dans le cou, des yeux noirs et des cheveux blancs. Iris fait tout ce qui est en son pouvoir pour arpenter les couloirs du lycée en paraissant la plus normale possible. Pourtant, son étrangeté lui colle à la peau. Quand Grey, la plus âgée de ses sœurs, top-modèle célèbre et styliste de renommée internationale, disparaît à nouveau dans d’inquiétantes circonstances, Iris doit embrasser sa part d’ombre. D’autant qu’un homme à tête de taureau la poursuit, prêt à tout pour la tuer. Avec son autre sœur Vivi, Iris fuit… Mais pour sauver sa peau et retrouver Grey, elle comprend qu’elle doit remonter la trace de son passé.


Outcast season tome 4, Invisible de Rachel Caine (Alter Real le 21) Résumé : Alors que le monde s’effondre autour d’elle, Cassiel se retrouve à combattre ceux qu’elle appelait autrefois les siens : les Djinn. Avec le Gardien Luis Rocha et la petite Ibby à ses côtés, une enfant aux pouvoirs aussi puissants que dangereux, Cassiel se bat pour sauver l’humanité. L’heure de l’affrontement final a sonné. Cassiel doit empêcher Pearl de déclencher une guerre qui rayera l’humanité de la surface de la terre. Et provoquera la fin du monde. Rien que ça. Et si Cassiel ne survivait pas à cette bataille ? Pas le choix, car pour sauver ceux qu’elle a appris à aimer plus que tout, elle est prête à tout sacrifier… y compris sa vie. La conclusion d’un urban fantasy entre ombre et lumière, noirceur et espoir, où personne n’est ce qu’il semble être et où l’espoir naît là où on l’attend le moins.


Le premier qui meurt à la fin de Adam Silvera (Collection R le 27) Résumé : La préquelle du best-seller mondial Et ils meurent tous les deux à la fin.
«  Ne cherchez pas à comprendre comment nous savons que vous allez mourir, concentrez-vous plutôt sur votre manière de mener à bien votre existence.  »
New York, la veille de la mise en fonction de Death-Cast…
Orion Pagan vit dans la crainte de mourir, il s’est inscrit à Death-Cast pour cesser d’avoir peur.
Valentino Prince vient juste de s’installer à New York prêt à mordre la vie à pleines dents.
Lorsque Orion et Valentino se croisent à Times Square, c’est le coup de foudre. Mais les premiers appels de Death-Cast commencent à tomber, bouleversant leur vie : l’un a reçu l’appel, l’autre pas.

Voilà environs 25 livres qui me tentent. On est bien d’accord que je ne pourrais JAMAIS tous les acheter et même si je le pouvait, en aurais-je le temps… Bref, le choix va être cornélien !