Night school tome 5 – Fin de partie – C.J. Daugherty

Éditeur : Robert Laffont / Collection R
Nombre de pages : 387
Date de parution :  11 juin 2015
Prix : 17,90€ Notepaillons3.5

51FolY2532LRésumé : Une saison pour aimer, une saison pour mourir…
À Cimmeria, la paranoïa a enfin cessé : la taupe a été débusquée, mais à quel prix ! Les pertes sont lourdes et les Nocturnes, un genou à terre, sont obligés de battre en retraite pour panser leurs plaies. Nathaniel a remporté la bataille, pourtant sa victoire a un goût amer et il ne semble pas décidé à porter le coup final, malgré la monnaie d’échange qu’il possède et les enjeux colossaux de cette guerre farouche. C’est désormais à Allie de garder la tête froide dans cette fin de partie où, plus que jamais, amour et pouvoir avancent main dans la main. Cinquième et dernier livre de la série best-seller international.

Mon avis : Comme tout le monde j’avais hâte de découvrir la fin de cette saga, une de celle qui rencontre le plus de succès au sein de la Collection R. Je n’ai pas attendu longtemps avant de l’attaquer !

La dernière ligne droite se profile. Cimmera et la Night school vont-ils arriver à bout de Nathaniel ?

J’ai donc commencé ce livre avec beaucoup de curiosité. Quand on lit se genre de saga on se doute de la fin, mais on veut savoir comment l’auteure va nous y mener (Mycoton si tu passes par là… 😉 ) et ici je n’ai pas été déçue.

Bon, Allie m’agace toujours un peu, c’est une gentille fille mais un peu nombriliste, et parfois elle se regarde vraiment trop le nombril. Elle rate pas mal de choses et certaines de réflexion m’ont parfois donné envie de la frapper. Mais à sa décharge, elle a quand même pas mal évolué depuis le début de la saga et a gagné en sagesse.
La fin de l’intrigue en elle-même tient ses promesses. J’ai eu la fin que j’attendais et pour y arriver l’auteure ne lésine pas sur les rebondissements. Je suis toujours un peu septique sur ce que peuvent faire des ados et certaines situations me semblent tirées par les cheveux, voire n’ont aucune explication (je ne dirais pas où pour ne pas vous spoiler mais si certains veulent en discuter, mon mail est dispo sur le blog), un fait est établi sans avoir vraiment de raison, où sans explication sur comment on en est arrivé là. C’est un peu frustrant et je me suis demandé si l’auteure avait une explication pour ça ou si justement comme elle n’en trouvait pas, elle la zappait tout simplement. Ça a agacé mon côté perfectionniste.
Dans l’ensemble c’est une série avec laquelle j’ai passé un bon moment avec une fin à la hauteur des tomes précédents. Je recommande pour le jeune public mais pas que !

Je remercie la Collection R pour cette lecture.

71/100

71/100

Night school tome 4 – Résistance – C.J. Daugherty

Éditeur : Collection R
Nombre de pages : 395
Date de parution : 12 juin 2014
Prix : 17,90€ Notepaillons2.5

1898173_10152301779106473_1812387656_nRésumé : Cimmeria représentait bien plus qu’une simple école pour Allie. L’académie était en effet l’unique refuge où elle se sentait vraiment à l’abri. Mais les temps ont changé, l’illusion s’est brisée en mille morceaux… Allie pourra-t-elle résister aux attaques de plus en plus violentes portées tant par les ennemis de l’extérieur que de l’intérieur ? D’autant qu’une toute autre épreuve l’attend dans ce chaos : choisir enfin qui de Carter ou de Sylvain mérite son amour et sa confiance…

Mon avis : Je continue cette série parce que c’est une des premières que j’ai lu de la collection R, mais j’ai été un peu déçue par le tome précédent. J’étais donc curieuse de voir ce qu’allait donner ce 4ème tome.

Je vais éviter le résumé personnel, je ne voudrais pas trop vous spoiler si vous n’avez pas encore lu ce tome, voire les précédents.

Bon, que dire… Je trouve ce tome ennuyeux. Il est lent. J’ai trouvé qu’il n’y avait pas d’action. J’ai d’ailleurs été étonnée, le début démarre sur les chapeaux de roues, mais en fait c’était pour mieux m’embrouiller. Parce qu’après c’est le calme plat jusqu’aux dernières 50 pages du livre. L’auteure m’a donné l’impression de remplir des pages pour faire un livre complet, mais je n’ai pas trouvé qu’on apprenait beaucoup de choses dans ce livre. Oui, mon ressenti est plutôt négatif. Bien sur on découvre certaines choses, mais qui mettent du temps à être dévoilées. Comme si on tournait au tour du pot, et moi ça m’agace !
De plus, j’ai trouvé l’héroïne, Allie super énervante. Elle régresse. Je l’ai trouvé capricieuse et pas intéressante pour deux sous. On passe beaucoup de temps sur ses vagues à l’âme et ses questionnements, sans que ça fasse réellement avancer le shmilblick. Dans l’ensemble, c’est vrai que j’ai été déçue par le livre, non, dubitative exactement. Jusqu’à la fin qui a fait remonter le niveau général en intégrant enfin de la vraie action (du moins pour moi) avec une fin qui fait se dire : «  c’est quoi ce délire ? ». Parce que là oui, l’auteure à fait fort, mais je me pose toujours la question de savoir s’il fallait vraiment écrire tout ça pour en arriver là… Bon, du coup, je lirai la suite, parce qu’il n’est tout simplement pas possible que je reste sur une fin pareil.

Je remercie la collection R pour cette lecture.

 

78/80

78/80

Night School tome 3 – Rupture – C. J. Daugherty

 Éditeur : Robert Lafont / Collection R
Nombre de pages : 396
Date de parution : 10 octobre 2013
Prix : 17,90€ Notepaillons2.5

969875_10151701728451473_988672598_nRésumé : Inconsolable depuis la mort de son amie et sous la menace constante d’un espion qui rôde incognito à Cimmeria, Allie Sheridan accuse le coup. Et elle n’est pas la seule à perdre les pédales ; tout semble s’effondrer autour d’elle : amitiés, amours et certitudes. Alors, quand Nathaniel commence à abattre ses cartes maîtresses, Isabelle, la directrice elle-même, ne sait plus que faire. L’école sombre peu à peu dans les sables mouvants de la paranoïa et de la suspicion, tous les étudiants sont dorénavant considérés comme coupables jusqu’à preuve du contraire. Il n’y a plus de présomption d’innocence qui tienne et n’importe qui peut désormais être détenu sans procès. Plus personne ne peut se cacher. Cette fois-ci, Nathaniel n’a plus besoin de leur faire du mal ; les occupants de Cimmeria s’en chargent très bien tout seuls…

Mon avis : J’avais beaucoup apprécié les deux tomes précédentes et j’avais hâte de connaître la suite des aventures d’Allie et de ses amis.

Pas de résumé pour ce tome 3, je risquerai de vous en dévoiler trop sur les deux premiers tomes.

J’avais quelques trous au commencement de ce livre, j’ai dû me replonger dans les avis que j’avais fait des tomes précédents pour me rafraichir la mémoire. Mais cela ne m’a pas trop dérangé, quelques rappels sont également fait dans le récit.
J’étais impatiente de lire ce livre et j’ai été un peu déçue. Allie m’a agacée. Je dois avouer que c’est quelque chose qui me concerne personnellement, je ne supporte pas les gens qui s’apitoient sur leur sort dans la vraie vie, et j’ai donc naturellement du mal avec les personnages de roman qui font de même. Je comprends la situation d’Allie qui a donné naissance à ce laisser aller, mais pour moi il dure trop longtemps. C’est pour cela qu’elle m’a énervée dans la première partie du roman. Heureusement cela s’arrange dans la seconde moitié du livre et Allie redevient elle-même.
L’intrigue est vraiment très présente et très bien menée, c’est un des points fort du roman. Tout le long du récit nous trépignons d’un pied sur l’autre sans vraiment savoir où l’auteure veut nous me mener. C’est ce que j’aime dans un livre ne pas savoir où je vais, établir des théories pour voir l’auteure les démolir quelques pages plus loin et être obligée d’en refaire sans jamais savoir si j’ai raison. Parce que ce livre nous apprend pas mal de choses sur l’intrigue, on découvre pourquoi Allie se retrouve dans cette situations, les éléments déterminants qui se sont déroulés bien avant sa naissance et qui font qu’aujourd’hui elle doit affronter tout ça, mais une fois terminé on ne sait toujours pas quel dénouement l’auteure veut donner à son histoire.

C’est pour ça que je vais continuer la lecture de ce livre car je veux savoir si Allie va réussir à sauver Cimmera, mais j’espère qu’elle sera moins geignarde que dans ce tome 3.

Le petit plus : L’auteure sera présente au salon du livre jeunesse de Montreuil le mois prochain.

Retrouvez également l’avis plus enthousiaste de Myconton32 ICI

Je remercie la Collection R pour cette lecture.

14/60

14/60


Cliquez si vous souhaitez acheter.

Night School tome 2 – Héritage – C.J. Daugherty

 Éditeur : Robert Laffont / Collection R
Nombre de page : 398
Date de parution : 22 novembre 2012
Prix :  17,90€ 3

9782221130919Résumé : Humiliée de devoir la vie sauve à d’autres qu’elle-même, Allie Sheridan finit par rejoindre en automne les rangs de la très sélective Night School. Commence alors le véritable apprentissage aux côtés du troublant Carter et du sulfureux Sylvain…
La société secrète combine cours de self-défense aux cadences infernales et entraînement à la survie digne des commandos d’élite. À Cimmeria, les pensionnaires doivent s’exercer à vivre comme les impitoyables personnages de pouvoir qu’ils sont appelés à devenir : politiciens de haute volée, PDG de multinationales ou conseillers de l’ombre.
Et le message de la Night School est clair : pour pouvoir dominer le monde, il faut renoncer à toute vie privée et se dévouer corps et âme à l’Organisation. Mais que faire quand l’amour et la mort s’invitent au bal des menteurs ?

Mon avis : Ayant lu le premier tome en mai c’est avec une certaine impatience que je voulais retrouver Allie et ses aventures dans l’école pleine de mystère de Cimmeria.

Après les événements survenus à la fin du tome 1 (hein que je vous aide sur ce coup là!) Allie retourne chez elle, mais rien ne se passe comme prévu et elle doit réintégrer l’école avant la rentrée pour sa sécurité. Allie espère ainsi percer tous les secrets de l’école. Elle va être exhaussée, peut-être même un peu trop…

J’ai trouvé le livre un peu long à démarrer. Peut-être que trop avait été annoncé à la fin du tome précédent et que j’attendais donc beaucoup de ce second tome… Alors qu’en fait j’ai trouvé qu’il ne s’y passait pas grand chose. On a des choses dévoilées en début de livres et d’autres en fin de livre, mais entre les deux, j’ai trouvé qu’il ne se passait pas grand chose. Ah si ! Allie fait la girouette…
L’ambiance de l’école reste la même que celle du premier tome. Cette école spéciale garde encore tous ses mystères. On se pose pas mal de question, sur qui est qui, qui fait quoi… mais rien n’est venu vraiment alimenter mes soupçons. Pas d’événement marquant. Et quand quelque chose se passe, l’auteure ne l’explore pas. Ou ça sera dans le prochain tome peut-être… ? Du coup la frustration a dû rajouter à la déception.
Les personnages restent les mêmes, mais je n’ai pas trouvé le trio amoureux Sylvain/Allie/Carter très crédible. Au vue des événements survenus dans le premier tome, je n’ai pas saisi ce qu’il se passait dans la tête et dans le cœur d’Allie. Peut-être que tout trouve une suite logique dans le prochain tome, mais pour l’instant je n’ai vue que les incohérences et n’ai eu que des incompréhensions… Bon, là où l’auteure réussie c’est que du coup j’ai envie de lire le tome suivant pour voir comment tout ça va évoluer.

Y’a aussi des points positifs, le style de l’auteur est toujours vif et rapide à lire, et j’ai beaucoup aimé l’humour d’Allie et les échanges avec ses amies qui m’ont bien souvent mis le sourire aux lèvres.
Vous aurez donc compris que je ressors mitigé de cette lecture. Une partie de moi est déçue car j’ai trouvé que le livre tirait en longueur, et une autre est curieuse de voir ce que la suite me réserve…


Cliquez si vous souhaitez acheter.

6/35

Night School – C.J. Daugherty

♦ Éditeur : Robert Laffont / Collection R
 Nombre de pages : 465
 Date de sortie : 10 mai 2012
 Prix : 17,90€ 

Résumé : Allie Sheridan déteste son lycée. Son grand frère a disparu. Et elle vient d’être arrêtée. Une énième fois. C’en est trop pour ses parents, qui l’envoie dans un internat au règlement quasi militaire.
Contre toute attente, Allie s’y plaît. Elle se fait des amis et rencontre Carter, un garçon solitaire, aussi fascinant que difficile à apprivoiser…
Mais l’école privée Cimmeria n’a vraiment rien d’ordinaire. L’établissement est fréquenté par un fascinant mélange de surdoués, de rebelles et d’enfants de millionnaires. Plus étrange, certains élèves sont recrutés par la très discrète « Night School », dont les dangereuses activités et les rituels nocturnes demeurent u mystère pour qui n’y participe pas.
Allie en est convaincue : ses camarades, ses professeurs, et peut-être même ses parents, lui cachent d’inavouables secrets. Elle devra vite choisir à qui se fier, et surtout qui aimer…

Mon avis : Plus que séduite par la couverture et bien tentée par le résumé, c’est enthousiaste que je me suis plongée dans la lecture de ce livre.

Après un énième acte de révolte, Allie est arrêtée. Ses parents, las de tout ça, décide alors de la mettre en pensionnat. Cette nouvelle est loin de ravir Allie, mais elle n’a pas le choix, et c’est toujours avec un air de défit qu’elle intègre l’école. Après quelques jours acclimatation, elle se fait de nouveaux amis et finalement aime ce style d’étude plutôt strict, elle se sent même plutôt mieux dans sa peau. Mais l’école abrite aussi une étrange « école nocturne » à laquelle ne font parti que certains élèves triés sur le volet. Cela ne l’intrigue pas plus que ça, jusqu’à ce que d’étranges événements remettent tout en questions…

J’ai beaucoup aimé l’atmosphère de ce livre. Très normale au départ. Quoique de plus normal qu’une fille un peu rebelle qui intègre un internat ? On découvre alors l’intégration d’Allie dans sa nouvelle école, les élèves de l’école, son fonctionnement, les cours… les liens qu’Allie lie au fur et à mesure avec certains élèves… bref, rien de plus classique. Mais cela change petit à petit sans que l’on s’en rendre vraiment compte, l’atmosphère ce noircie petit à petit, devenant parfois même angoissante.
Allie mène alors l’enquête et ce qu’elle va découvrir va ébranler sérieusement tout ce qu’elle croyait depuis toujours.
J’ai beaucoup aimé le personnage d’Allie, elle est très nature, très attachante. On sent qu’elle souffre au fond d’elle-même, qu’elle cache ses sentiments et un secret autour de la disparition de son frère. Malgré ses airs de rebelle, on n’est parfaitement conscient qu’elle est très fragile. C’est une ado de 17 ans comme tant d’autres, qui fanfaronne devant les autres afin de mieux se protéger, de mieux cacher ses peurs et sa fragilité.
Les autres personnages sont classiques aux premiers abords, mais après quelque temps passé avec eux on se rend compte que tous, ou presque, cachent quelque chose, souvent en rapport avec la fameuse Night School… Cette école qui a sérieusement commencé à titiller ma curiosité !
L’auteur réussi vraiment à distiller les informations petit à petit, en réussissant à nous faire nous poser d’autres questions à chaque nouvelles révélations. On a l’impression d’un mystère à tiroir ! Et même après la fin, qui nous apprend pas mal de choses, on repart sur une autre série de questions et on attend le deuxième tome avec impatience. On en sait toujours autant qu’Allie, avançant comme elle a tâtons ne pouvant rien faire d’autre que des suppositions.
J’ai beaucoup aimé ce livre assez frais et plein de mystères. Grande fan de livre policiers, il m’a rappelé ceux que je lisais ado. L’auteur a réussi à capter mon attention tout le long du livre et surtout à titiller ma curiosité, j’attends le tome 2 et la réponse à mes questions avec impatience.
Merci au éditions Robert Laffont pour cette découverte !