Welcome to Harmony – Juan de dios Garduno

Éditeur : Panini / Eclipse
Nombre de pages : 304
Date de parution : 8 octobre 2014
Prix : 14,00€  Notepaillons4

51JAJc8bt-LRésumé : Touchez pas à ma fille ! Durant le mandat du président Obama, les États-Unis apprennent que l’Iran est sur le point d’attaquer leurs bases en territoire allié. À la grande stupéfaction du monde entier, la guerre est déclarée. La Russie et la Chine se rallient à l’Iran tandis que la Grande-Bretagne et Israël rejoignent le camp américain. Un par un, tous les pays entrent dans la troisième guerre mondiale. Plutôt que d’avoir recours à la bombe atomique, les états belligérants choisissent d’utiliser les armes chimiques, moins coûteuses et plus faciles à fabriquer. Un choix malheureux qui entraîne l’extinction de la quasi-totalité de la population humaine, en transformant les hommes en créatures sans intellect, cruelles et sauvages. Dans une petite ville du Maine, seules trois personnes ont survécu. Jack, sa fille et Patrick, son voisin qu’il déteste tant. Avec des températures proches des -10° C, les deux hommes devront mettre leur haine de côté pour survivre et affronter des invités qu’ils n’attendaient pas.

Mon avis : De temps en temps, j’aime bien me faire des frayeurs et je lis des livres qui font peur. Cette fois-ci j’ai jeté mon dévolu sur un livre de zombies.

Patrick, Jack et sa fille sont les seuls survivants dans la ville de Bangor. Ils se demande même s’ils ne sont les les derniers habitants des USA. Après cette 3ème guerre mondiale qui a tout dévasté, ils tentent de survivre dans cette région très froide. Et comme si cela ne suffisait pas, Jack et Patrick ne se parlent pas, fâchés depuis des années.
J’ai beaucoup aimé ce livre. Dès le départ on est plongé dans l’ambiance post-apocalyptique créée par l’auteur. On sent d’entrée que les personnages ne sont en sécurité nulle part et comme eux on a envie de regarder tout le temps par dessus notre épaule. Sans nous les montrer dès le début, on présent ce danger qui rode, sans réussir à l’identifier (même si le thème nous le suggère bien quand même), cela en rajoute à notre sentiment de malaise mais pour notre plus grand plaisir.
On découvre les personnages un par un, et on est mis au courant progressivement des griefs qui les opposent. Les deux sont attachants à leur manière et on a envie de les secouer parce que leurs querelles paraissent bien futiles dans le monde dans lequel ils évoluent. La touche de douceur est apporté par Lu de fille La 5 ans de Jack. Sa naïveté et sa fraîcheur permettent de dédramatiser parfois la situation. Les trois personnages donnent une dynamique très intéressante au livre, passant de la peur, à la tension aux moments où l’on sourit.
Les zombies inventés par l’auteur sont aussi orignaux. Leur création par l’homme fait passer un message, celui que nous créeront notre propre perte à vouloir tout maîtriser et dominer les autres. Quant à leurs facultés, elles ont de quoi nous faire frémir et nous faire faire des cauchemars pendant quelques nuits.

Imposteur tome 2 – Déserteur – Susanne Winnacker

Éditeur : Robert Lafont / Collection R
Nombre de pages : 384
Date de parution : 13 novembre 2014
Prix : 17,90€  Notepaillons3

510zIWcwppLRésumé : Son but : voler votre apparence. Sa mission : découvrir enfin qui elle est. Tessa a accompli sa première mission avec succès : le tueur en série est hors d’état de nuire. Mais la Cellule des aptitudes extraordinaires à laquelle elle appartient doit désormais faire face à une menace autrement plus grave : il existe une armée de Variants rebelles, l’Armée d’Abel, bien décidée à faire tomber la CAE. Entre enlèvements et désertions, le pouvoir est en train de changer de mains. Pire encore, Tessa découvre que sa nouvelle famille, la CAE, l’a gardée dans l’ignorance à grand renfort de mensonges et de silences coupables : si le Commandant la manipule, qu’en est-il de ses amis ? Et surtout, peut-elle encore croire à l’amour d’Alec ? L’heure des choix a sonné, mais dans ce jeu à quitte ou double, Tessa a plus à perdre qu’à gagner…

Mon avis :  Le premier tome avait été une jolie découverte et aurait limite pu se suffire à lui même, mais cela n’a pas empêché que j’ai envie de lire ce tome 2. Je suis une lectrice curieuse (et faible je vous l’accorde) et je ne me referais pas !

Après une première mission réussi Tessa retourne au centre. Elle pense qu’elle va enfin pouvoir se poser et profiter de l’équilibre qu’elle a durement acquis. Mais malheureusement, le centre n’est peut être pas ce qu’il affirme être…

J’ai commencé ce livre comme si j’avais quitté le tome 1 quelques jours auparavant, je n’avais pas l’impression que ma lecture datait La si loin, je me souvenais plutôt bien de toute ce que j’avais lu et de qui était qui. Ce qui est un progrès assez majeur avec ma cervelle de moineau, et plutôt bon signe si le livre m’a autant marquée.
Après nous avoir présenté Tessa, les autres personnages et planté le décors dans le tome 1, l’auteur s’attaque à l’organisation dans laquelle évolue Tessa dans le tome 2. L’histoire prend en profondeur. Ce qu’on prenait pour un monde en blanc et noir commence à nous dévoiler toute sa palette de gris. Tessa mûrit et ne prend plus tout pour argent comptant, elle développe son livre arbitre et pense par elle même. Dans ce livre elle va de découverte en déception mais c’est ce qui la fait force du livre, de voir Tessa évoluer, douter, agir… On l’accompagne avec plaisir et on a hâte d’avancer avec elle, d’en apprendre plus, de découvrir ce que cache l’organisation. On devine également comment se déroulera le troisième opus et on s’attend également à être étonné, mais de mon côté je n’ai pas encore réussi à trancher de quel côté sera vraiment la découverte.
Deux clans s’affrontent, il n’est plus question de déterminer lequel est le blanc et lequel est le noir, mais quel est le gris clair et quel est le gris foncé. Je me demande même s’ils n’ont pas la même couleur finalement. Bref, vous le voyez l’auteur à réussi à faire naître le doute en moi et je n’ai toujours pas réussi à me faire un avis bien défini. J’ai hâte La découvrir le dernier tome et de connaître la fin.

24/100

24/100

4/60

4/60

Le dernier royaume acte 3 – Le ralliement des ténèbres – Morgan Rhodes

Éditeur : Michel Lafon
Nombre de pages : 460
Date de parution : 27 novembre 2014
Prix : 15,95€ Notepaillons4

51jNkuQBDsLRésumé : Cléo, la princesse d’Auranos, est prête à tout pour reconquérir son trône. Pour cela, elle doit retrouver les Quatre Sœurs, ces cristaux qui renferment la puissance des éléments.
Magnus, le prince limérien, a vu la rébellion organisée par Jonas étouffée dans le sang. Désormais il doit choisir son camp, celui de sa famille, ou celui de la justice.
L’empereur kraeshien ne recule devant aucune bassesse pour dominer le continent de Mytica et dérober sa magie. Les Sentinelles n’ont d’autre choix que de rallier Lucia l’enchanteresse à leur cause s’ils veulent survivre.
Mytica a été unifiée dans le fer et dans le sang. Ce nouveau royaume est gouverné d’une main impitoyable par Gaius. Le roi machiavélique n’a qu’un objectif : s’emparer des Quatre Sœurs et détourner leur pouvoir pour anéantir ses ennemis. Plus que jamais, celui qui s’appropriera la magie décidera du destin du monde. Pour le meilleur… ou pour le pire.

Mon avis : Cette saga essayée un peu par hasard, parce que la couverture me tentait bien, ne cesse de m’étonner et de me passionner. J’étais vraiment impatiente de découvrir la suite.

Pas de résumé pour ce tome 3, comme vous le savez il m’est difficile de vous parler de ce qu’il s’est déjà passé sans trop vous en dévoiler (vous le savez, le mieux pour savoir c’est de le lire.).

Je me suis replongée avec plaisir dans cette série et pour une fois je n’ai pas eu besoin de trop réfléchir, tout m’est revenu naturellement alors que le tome précédent avait été lu en avril. Il y a des personnages et des histoires qui vous marquent plus que d’autres. Et c’est très agréable de se souvenir de tout.
J’apprécie toujours autant la faculté La l’auteure à passer d’un personnage à l’autre, de nous raconter ce qu’il arrive à l’un pour le retrouver quelques chapitres plus loin « rebondir » sur un autre. Tout est lié, des événements aux personnages, l’auteure tricote son histoire, mêlant chaque élément comme une maille de pull. Parfois on voit arriver les choses grâces à quelques indices disséminés, parfois on ne voit rien venir du tout et c’est un grand plaisir d’être étonné.
J’aime aussi la tournure que prend l’histoire, elle est un peu plus sombre, de nouveaux personnages remplacent ceux perdus dans les tomes précédents sans que le rythme de lecture soit changée. On se rend bien compte que l’intrigue devient plus complexe que ce que l’on pensait au départ. Ce n’est pas qu’une banale histoire de fantasy où les personnages mènent une quête, c’est bien plus ! On y a aussi des lutes de pouvoir, des alliances, des amours, des ruptures… Bref on n’a pas le temps de s’habituer à quelques chose qu’il change. Le petit truc dommage, c’est que parfois ça traîne en longueur. Heureusement que la curiosité m’a donné envie de continuer ma lecture et surtout le reste de la saga.

23/100

23/100

3/60

3/60

Je m’appelle Lumikki tome 1 – Rouge comme le sang – Salla Simukka

Éditeur : Hachette Romans
Nombre de pages : 278
Date de parution : 5 novembre 2014
Prix : 15,00€ Notepaillons4

41Ya8OHf2BLRésumé : « Il était une fois une fille qui a dû apprendre la peur. Lumikki Andersson a dix-sept ans. Elle vit seule dans un studio, loin de ses parents et de son passé. Loin des gens. Par un matin glacial, elle découvre, dans la chambre noire de l’école, des dizaines de billets. Et une odeur. Une odeur de vieux sang. Malgré elle, Lumikki sort de son réconfortant univers réglé au cordeau pour remonter la piste, percer les mystères de cet argent sale. Face à elle, des flics corrompus, et un dangereux baron de la drogue. Lumikki aura beau tenter de fuir, elle n’a nulle part où se cacher. Or, rien n’est aussi rouge que le sang sur la neige… « 

Mon avis : En lisant la 4ème de couverture était assez succincte, mais assez pour attirer mon intérêt. La couverture en elle même plutôt épurée a vraiment finalisé de me séduire. Oui, il m’en faut peu pour que je cède.

Lumikki vit seule dans un studio. Elle est lycéenne dans un lycée artistique et essaye de mener sa vie sans faire de vague. Elle essaye de se rende transparente, limite invisible. Mais un matin toute sa tranquillité vole en éclats…

Le livre commence lentement, on découvre Lumikki et sa vie tranquille, au même rythme que sa vie le récit se déroule doucement. Elle a une vie bien rodée, basée sur son emploi du temps au lycée. On soupçonne que cette vie bien rangée n’est qu’une couverture, que Lumikki n’est pas devenue renfermée sans raison, mais l’on reste dans le flou, et ces soupçons sont vite relégués au second plan quand la découverte de Lumikki la fait basculer dans une enquête sur un baron de la drogue.
J’ai beaucoup aimé ma lecture. J’aime les enquêtes policières et les enquêtes finlandaises de surcroît. L’atmosphère qu’il dégage est aussi zen que stressante. J’ai aussi beaucoup apprécié l’humour de Lumikki, elle est certes réservée mais c’est parce qu’elle l’a choisi, elle n’en a pas moins de répartie. Malgré la jeunesse de l’héroïne, l’enquête ne perd pas pour autant en intérêt, elle est crédible est aussi palpitante qu’une enquête menée par un adulte.
Le petit bémol serait la lenteur La certains passages. Ils sont utiles pour la compréhension du personnage, de son passé, de son évolution, de son futur, mais ils sont tout de même assez long, plombant un peu le rythme. Cela n’a pour autant pas gâché totalement mon plaisir, j’ai passé un excellent moment avec ce livre que j’ai dévoré ! J’ai hâte La retrouver Lumikki dans le prochain tome, de la suivre sur une nouvelle enquête et de la voir changer.

Le petit plus : le second tome est prévu pour le printemps 2015.

Je remercie les éditions Hachette Romans pour cette lecture.

22/100

22/100

Si loin de toi – Tess Sharpe

Éditeur : Robert Laffont / Collection R
Nombre de pages : 480
Date de parution : 13 novembre 2014
Prix : 17,90€ Notepaillons5

51877Cjf9+LRésumé : Sophie Winters a failli mourir. Deux fois. Survivante. Blessée à vie, elle est accro aux antidouleurs. Droguée.
Mina, sa meilleure amie, a été tuée sous ses yeux. Traumatisée. Personne ne croit à sa version des faits. Ni la police. Ni sa famille. Seule au monde. Elle se battra pour qu’éclate la vérité. Au nom de l’amour. Prête à tout.

Mon avis : La Collection R nous propose souvent des livres un peu hors du commun qui sortent des traditionnels livres pour ado. La 4ème de couv’ de Si loin de toi m’a fait cet effet, et j’ai eu envie de le découvrir.

Sophie a failli mourir deux fois. La première fois elle en a réchappé mais en morceaux, la rendant ensuite dépendante aux anti-douleurs. La deuxième fois, sa meilleure amis y est restée, mais son passé d’ancienne toxico fait que son témoignage n’est pas cru. Elle décide alors de découvrir la vérité elle-même.

Je pensais que cette histoire racontait juste une histoire. Une jolie histoire poignante, mais une histoire quand même. Mais ce n’est pas que cela, ce livre est aussi une enquête pour résoudre un meurtre et une quête pour que Sophie découvre qui elle est vraiment.
Ce livre est vraiment a savourer. De toute façon on ne peut pas faire autrement tant l’auteure distille ses informations au compte gouttes. Avec d’habiles flash back et des retours en arrière, l’auteure nous dévoile morceau par morceau la vie de Sophie. On apprend petit à petit comment elle est arrivée là aujourd’hui et en parallèle on mène l’enquête avec elle pour découvrir qui à tué Mina. On pourrait penser que tout ça serait assez « foutoir » mais c’est très bien écrit et les informations du passé viennent habilement et jours à point nommé nous éclairer sur les événements du présent. De plus la narration est simple et permet une lecture rapide.
J’ai adoré le personnage de Sophie. C’est une fille forte qui cache comme elle peut une faille intérieure de la taille du Grand Canyon. J’ai aimé suivre sa reconstruction, son envie de s’en sortir et de faire quelque chose de sa vie alors même qu’elle lui échappe, qu’elle part en lambeaux et que le destin s’acharne à lui en faire voir de toute les couleurs. Elle est de ces personnages qui marquent et que l’on a envie de prendre en exemple.
J’ai passé un très bon moment avec ce livre que j’ai lu en moins La 24h. Une fois qu’on a commencer à connaître Sophie et son histoire, on n’a qu’une envie c’est d’en découvrir la fin et de passer le plus de temps possible avec elle.

Je remercie la Collection R pour cette lecture.

21/100

21/100