Ce que muti a dans le collimateur #96

Le mois de décembre est traditionnellement pauvre en sortie de livres. Du moins dans ceux qui m’intéressent. Et le mois de décembre 2019 ne fait visiblement pas exception à la règle. Même si le salon de Montreuil ayant lieu à cheval sur novembre et décembre, sans oublier Noël, les réceptions sont susceptibles d’être plus important que ne laisse supposer cet article.

L’embaumeur de Montmartre de Fleur Hana (MXM le 2) Résumé : Une nouvelle danseuse du Moulin Rouge retrouvée vidée de ses organes et son sang !
Lord Spencer Fitzwilliam est dépêché sur place par l’agence britannique ROSE afin de résoudre cette sordide histoire de meurtres qui fait la une de toutes les gazettes.
Déterminé à expédier cette enquête en un temps record, il se heurte à Rosaline Leprince et son engin de malheur : sa bicyclette. La jeune journaliste au caractère bien trempé est elle aussi lancée sur les traces de celui que la capitale surnomme déjà l’Embaumeur de Montmartre.
Formant un duo improbable, ils devront mettre leurs ressentiments de côté pour débusquer l’assassin avant que celui-ci ne frappe à nouveau…
Entre Penny Dreadful et Jack l’Éventreur,  L’embaumeur de Montmartre  vous plonge au cœur du Paris de 1890, ses cabarets, et un mystère digne de Sherlock Holmes.
Réédition augmentée du titre ROSE, L’embaumeur de Montmartre. One Shot.

Love & Rehab de Jay Crownover (Hugo romans le 5) Résumé : Elle seule peut l’aider à lutter contre ses démons. Un roman sombre et envoûtant.
Elle ne le connaissait presque pas, pourtant, elle a été la seule à voir les signaux d’alerte. Cable James McCaffrey, si cool et populaire, est un junkie au bord de l’auto-destruction. Affton a trop souffert de l’addiction de sa propre mère pour ne pas au moins donner l’alerte, aussi odieux soit ce garçon.
Quand la mère de Cable apprend qu’une personne est assez folle pour se préoccuper sincèrement de son fils, elle s’empresse de faire une proposition à Affton : passer l’été en compagnie de Cable dans une villa du bord de mer et s’assurer qu’il ne retombe pas dans la drogue. Un service qu’elle saura payer suffisamment généreusement pour permettre à Affton d’étudier dans l’université de ses rêves.
Comment refuser ? Affton en est incapable, même en sachant pertinemment que Cable va détester ce projet. Et, surtout, qu’il est susceptible de développer chez elle une tout autre forme d’addiction, peut-être plus dangereuse encore…

5 réflexions sur “Ce que muti a dans le collimateur #96

  1. froggy80 dit :

    Le roman de Fleur Hana est un coup de coeur pour moi… Découvert au Éditions Edibtich il y a quelques années, je suis curieuse de voir si cette nouvelle édition a été changée ou non…

Une petite bafouille ?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.