Cell.7 – Kerry Drewery

Éditeur : Hachette romans
Nombre de pages : 230
Date de parution : 28 septembre 2016
Prix :  18,00€ Notepaillons5

712P+4cVADLRésumé : En Grande-Bretagne, le système judiciaire a été réformé : un jury populaire décide de la peine capitale. Sept jours, sept étapes, sept cellules, des millions de téléspectateurs votant la vie ou la mort. Martha, 16 ans, est arrêtée pour meurtre et envoyée dans le couloir de la mort, cellule 1.

Mon avis : Bon, j’avoue, je ne suis pas fan de la couverture, même si elle représente assez bien l’histoire. C’est vraiment la 4ème de couverture qui m’a séduite pour ce livre.

Martha est dans le couloir de la mort, elle sera exécutée dans 7 jours si les téléspectateurs la jugent coupable en votant par téléphone. Oui, la Grande-Bretagne en est arrivé là. Une justice expéditive mais démocratique. Sauf qu’elle est loin d’être juste.

J’aime toujours les livres où les auteurs imaginent notre futur. Dans la plupart des livres il n’est d’ailleurs pas reluisant, Cell.7 ne fait pas exception. Dans ce roman aussi les plus riches dominent le monde, écrasent les plus pauvres et arrivent à le légitimer sans aucun problème. Mais parfois un grain de sable vient se loger dans la mécanique si bien huilée. Des jeunes se lèvent pour essayer de renverser le pouvoir en place. En se révoltant, en prenant les armes, ou comme ici en se faisant arrêter et en attendant simplement dans le couloir de la mort. Parce que Martha a un plan. Obscure pour le lecteur tout d’abord, puis ensuite, quand on en sait plus, on le trouve complètement fou !
Martha est jeune et déjà blasée. Marquée par la vie elle ne se fait plus d’illusion. Elle a son petit rôle à jouer mais ce n’est pas elle qui changera seule la face du monde, ou du moins celle de la Grande-Bretagne. Elle n’est pourtant pas seule, mais ce n’est pas pour autant que la mission est plus facile.
Je ne vais pas trop vous parler de l’histoire parce qu’elle doit se laisser découvrir. Je vais juste vous communiquer mon effarement à voir ce qu’est devenu le Royaume-Uni. Enfin que ce soit ce pays ou un autre, rendre la justice en votant 1 ou 2 sur son téléphone est complètement aberrent. Mais en même temps, pas si impossible que ça, dans quelques temps, si on y réfléchit bien. Quand on voit la place que prends la téléréalité dans nos programme, qui sait jusqu’où cela ira ? Ça m’a tout bonnement fait froid dans le dos.
Même si ce roman est tout d’abord destiné à la jeunesse, il est vraiment à découvrir.

Je remercie Hachette romans pour cette lecture.

13/65

13/65

Publicités

5 réflexions sur “Cell.7 – Kerry Drewery

Une petite bafouille ?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s