Cell.7 tome 2 – Kerry Drewery

 Éditeur : Hachette romans
♦ Nombre de pages : 392
 Date de parution : 30 août 2017
♦ Prix : 18,00€
♦ Acheter : Amazon 

Résumé : Attention aux spoilers sur le1er tome !! Vous avez été 21 millions à assister en direct aux aveux d’Isaac Paige : c’est lui qui a tiré sur son père, lui qui avait d’abord laissé sa petite amie s’accuser à sa place. Isaac Paige est un meurtrier que vous, chers téléspectateurs, devez punir. Grâce au système Chacun sa voix, vous allez décider de son sort, et de la sécurité de notre ville. Chaque jour, il avancera d’une cellule dans le couloir de la mort, jusqu’à la cellule 7. Là, c’est votre vote qui décidera.
La vie ? La mort ? À vous de juger !

Mon avis : Le premier tome (dont vous trouverez l’avis ICI) m’avait étonnée et sa fin m’avait laissé sur ma faim (c’est le cas de le dire) ! J’avais donc très envie de connaitre la suite.

J’ai hésité un peu, mais je ne vais pas vous faire de résumé de ce tome, ça vous en dévoilerait trop sur le premier volume. Ça serait dommage si vous ne l’avez pas lu.

Le premier livre m’avait assez déstabilisée. Qu’un pays décide de la culpabilité d’un « prétendu criminel » par un vote des citoyens par téléphone me laisse pantoise ! Surtout que la peine ne se traduit pas en année d’emprisonnement mais par la mort. Surtout quand les informations sur le prévenu sont manipulé par les médias. Cela m’a révoltée ! C’est tout bonnement inconcevable pour moi. Je ne sais pas où l’auteure à trouvé son inspiration mais elle fait froid dans le dos !
Dans ce roman les personnages sont malmenés, allant d’espoir en désespoir. Ils espèrent que leur monde va changer, ils veulent le faire changer, sans savoir comment faire exactement. Ils ont des moyens limités et le moins qu’on puisse dire c’est qu’en plus on leur met des bâtons dans les roues. Je me suis souvent sentie aussi frustrée qu’eux si ce n’est plus puisque je n’avais pas la même « vision » qu’eux.  Bien sûr ils avancent lentement, mais ce sont les retours en arrière qui sont agaçants !
Je pensais que ce tome serait le dernier (mais il faut dire que je n’avais pas vérifié) mais il y aura bien une suite et j’espère qu’elle arrivera vite parce que vu la fin de ce tome, je l’attends avec impatience !

6/80

 

 

Cell.7 – Kerry Drewery

Éditeur : Hachette romans
Nombre de pages : 230
Date de parution : 28 septembre 2016
Prix :  18,00€ Notepaillons5

712P+4cVADLRésumé : En Grande-Bretagne, le système judiciaire a été réformé : un jury populaire décide de la peine capitale. Sept jours, sept étapes, sept cellules, des millions de téléspectateurs votant la vie ou la mort. Martha, 16 ans, est arrêtée pour meurtre et envoyée dans le couloir de la mort, cellule 1.

Mon avis : Bon, j’avoue, je ne suis pas fan de la couverture, même si elle représente assez bien l’histoire. C’est vraiment la 4ème de couverture qui m’a séduite pour ce livre.

Martha est dans le couloir de la mort, elle sera exécutée dans 7 jours si les téléspectateurs la jugent coupable en votant par téléphone. Oui, la Grande-Bretagne en est arrivé là. Une justice expéditive mais démocratique. Sauf qu’elle est loin d’être juste.

J’aime toujours les livres où les auteurs imaginent notre futur. Dans la plupart des livres il n’est d’ailleurs pas reluisant, Cell.7 ne fait pas exception. Dans ce roman aussi les plus riches dominent le monde, écrasent les plus pauvres et arrivent à le légitimer sans aucun problème. Mais parfois un grain de sable vient se loger dans la mécanique si bien huilée. Des jeunes se lèvent pour essayer de renverser le pouvoir en place. En se révoltant, en prenant les armes, ou comme ici en se faisant arrêter et en attendant simplement dans le couloir de la mort. Parce que Martha a un plan. Obscure pour le lecteur tout d’abord, puis ensuite, quand on en sait plus, on le trouve complètement fou !
Martha est jeune et déjà blasée. Marquée par la vie elle ne se fait plus d’illusion. Elle a son petit rôle à jouer mais ce n’est pas elle qui changera seule la face du monde, ou du moins celle de la Grande-Bretagne. Elle n’est pourtant pas seule, mais ce n’est pas pour autant que la mission est plus facile.
Je ne vais pas trop vous parler de l’histoire parce qu’elle doit se laisser découvrir. Je vais juste vous communiquer mon effarement à voir ce qu’est devenu le Royaume-Uni. Enfin que ce soit ce pays ou un autre, rendre la justice en votant 1 ou 2 sur son téléphone est complètement aberrent. Mais en même temps, pas si impossible que ça, dans quelques temps, si on y réfléchit bien. Quand on voit la place que prends la téléréalité dans nos programme, qui sait jusqu’où cela ira ? Ça m’a tout bonnement fait froid dans le dos.
Même si ce roman est tout d’abord destiné à la jeunesse, il est vraiment à découvrir.

Je remercie Hachette romans pour cette lecture.

13/65

13/65