Au pays de l’Ailleurs – Tahereh Mafi

Éditeur : Michel Lafon
Nombre de pages : 397
Date de parution : 20 octobre 2016
Prix :  16,95€ Notepaillons2.5

51dxarwwo4lRésumé : Avec sa peau pâle et ses cheveux de neige, Alice détonne à Ferenwood. Car Ferenwood est un monde éclatant de couleurs, révélatrices d’un don magique. La blanche Alice n’a donc apparemment aucun don, aucun intérêt : les habitants de ce lieu en ont fait une paria.
Aussi lorsque son père, la seule personne qui lui témoigne de la bienveillance, disparaît soudainement, la jeune fille n’a-t-elle plus qu’un seul but : le retrouver.
Pour cela, elle va devoir explorer la mythique et dangereuse contrée un peu plus loin que l’horizon… Elle part avec Oliver, un compagnon de route dont le talent magique consiste à pouvoir tromper son monde. Ce don leur sera-t-il utile Là-bas, un univers sans pitié peuplé de créatures effroyables où rien n’est ce que l’on croit, où les pièges pullulent ? Alice elle-même devra reprendre confiance et utiliser des pouvoirs cachés que nul n’avait décelé chez elle. Reverra-t-elle son père et pourra-t-elle enfin mettre des couleurs sur sa vie ?

Mon avis : Ce livre de Tahereh Mafi, à la couverture si sublime, me faisait vraiment envie. J’avais beaucoup aimé ça trilogie Insaisissable et je voulais voir ce que donnait ce nouveau roman de l’auteure.

Alice vit dans un monde qui se nourrit de magie et regorge de couleur. Elle, elle est toute pâle et a peu de magie, mais ce n’est pas ça qui va l’empêcher de réaliser son rêve et de se démarquer des autres. Seulement tout ne se passe pas comme prévu surtout quand la disparition de son père vient contrecarrer ses plans.

Comment vous expliquer ma déception ? J’attendais vraiment beaucoup de ce livre (bon d’accord la couverture ne fait pas tout mais le résumé me tentait bien également), et dès les premières pages j’ai été déçue.
J’ai l’habitude des mondes un peu loufoque, je suis fan de Jennifer Strange de Jasper Fforde et dans le genre loufoque il se démarque bien, mais j’ai eu beaucoup de mal avec celui-ci. Je n’ai pas tout compris, même passé une centaine de pages de lecture, je me demandais toujours où j’étais. Il y avait beaucoup de vocabulaires inventés et ça m’a un peu déstabilisé. J’ai vraiment eu du mal à m’immerger dans cet univers, d’ailleurs je pense que je suis restée à côté.
L’héroïne m’a prodigieusement agacée. Elle est fantasque, certes à l’image du monde imaginé par Tahereh Mafi, mais aussi caractérielle et colérique, tout pour me taper sur les nerfs. Et malheureusement les personnages secondaires n’ont pas réussi à atténuer ce sentiment.
L’intrigue par elle-même n’a rien d’originale et j’ai souvent trouvé qu’elle trainait en longueur.
Ce n’est pas une lecture qui m’a laissé un très bon souvenir. Sympa, mais sans plus. C’est peut-être destinée à un public beaucoup plus jeune.

Je remercie Michel Lafon pour cette lecture.

10/65

10/65

Publicités

7 réflexions sur “Au pays de l’Ailleurs – Tahereh Mafi

Une petite bafouille ?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s