Nos horizons infinis – Tahereh Mafi

Éditeur : Michel Lafon
Nombre de pages :  307
Date de parution : 18 juin 2020
Prix : 16,95€
Acheter : Amazon

Résumé : 2002. Un an après les attentats du 11 septembre qui ont ébranlé le monde entier, la vie de Shirin est un enfer. Pointée du doigt, insultée, menacée, cette lycéenne d’origine iranienne n’a pour seules échappatoires que la musique et la breakdance.
Jusqu’au jour où elle rencontre Océan James. L’intérêt que lui porte le jeune homme la déstabilise… D’autant que les deux adolescents viennent de deux mondes que tout oppose.

Mon avis : Je connais, comme tout le monde je pense, Tahereh Mafi depuis la sortie d’insaisissable. J’ai un peu moins accroché avec Au pays d’ailleurs, mais ce roman avec son histoire contemporaine et en lien avec l’histoire américaine, m’a convaincue de le lire.

Shirin est iranienne et sa vie est devenue très compliquée aux États-Unis depuis les attentas du 11 septembre 2001. Pourtant elle y est née mais tous les jours elle doit affronter la méchanceté et l’ignorance des gens. Sa tactique ? Éviter tous les regards et faire profil bas. Mais un élève plus insistant que les autres pourrait réussir à percer sa carapace.

J’ai été marquée par ces attentas du 11 septembre comme la planète entière. Je suis devenue adulte avec eux et je m’en serais bien passée. Mais j’ai eu la chance d’être dans « le bon camps », si tant est qu’il y en ait un… Sihrin elle est d’origine iranienne et a décidé par choix de porter le voile. Tous les jours elle doit faire face à l’agressivité des autres, engendrée par leur peur et alimentée par leur ignorance. Cela fait d’ailleurs bien longtemps qu’elle a abandonné l’idée de leur faire comprendre qu’elle n’a rien à voir avec tout ça. Océan est différent, sans préjugé il veut la connaitre, découvrir sa culture, devenir son ami voire plus… Mais les autres ne sont pas prêt pour leur histoire.
Tahereh Mafi décrit très justement les sentiments de Shirin, on ne peut s’empêcher de penser que cette histoire est surement inspirée par son vécu. Même si l’autrice était un peu plus jeune au moment des événements. J’ai eu beaucoup de peine à lire ce que subissait tous les jours Shirin, me disant que jamais je n’aurais agi de cette façon. Mais qui sait réellement ce qu’il ferait sous l’emprise de la peur ? Leur jeter la première pierre est alors un peu facile.
Toutefois, malgré tous ces moments difficiles, l’autrice nous donne un soupçon d’espoir. L’espoir que tout le monde n’est pas aveuglé par la peur, que certains ose braver leur crainte pour apprendre à connaitre l’autre et que, peut-être, nous pouvons vivre en bonne intelligence.
J’ai aussi beaucoup aimé revivre cette période, où les mobiles et Internet étaient beaucoup moins répandu et où les échanges n’étaient pas que virtuels.

Je remercie Michel Lafon pour cette lecture.

28/50

Suprême – Arwen Elys Dayton

Éditeur : Michel Lafon
Nombre de pages :  380
Date de parution : 12 mars 2020
Prix : 16,95€
Acheter : Amazon

Résumé : Six époques.
Six histoires.
Six quêtes de perfection.
Depuis des décennies, l’homme cherche à déjouer les règles de la nature pour créer un être suprême. Toujours plus fort, toujours plus rapide, toujours plus beau. Le monde de demain regorge d’ambitions nouvelles et d’évolutions toujours plus performantes. Ce dont on peut rêver, on peut le devenir. Mais l’être suprême pourra-t-il un jour devenir l’être parfait ?

Mon avis : J’ai découvert ce livre au salon du livre jeunesse de Montreuil. Il m’avait intrigué mais je n’étais pas pressée de le lire. J’ai décidé de le lire pendant mes vacances, j’ai du temps et je l’ai dans ma PAL. Mais je ne sais pourquoi, j’y allais à reculons…

Ce livre est un recueil de 6 histoires qui se déroulent à des périodes différentes mais dans le même univers. Chacune nous montre l’évolution de la médecine et de la science pour soigner l’homme et les dérives qui peuvent en découler.

J’ai ouvert le livre en me disant, je tente de lire une cinquantaine de pages et si je n’accroche pas, j’arrête. En fin, j’ai été happé dès les quinze premières pages ! Je n’ai plus pu le lâcher ensuite.
Je suis fascinée par ces auteurs à l’imagination débordante qui nous dépeigne le monde de demain. Qu’il soit bon ou mauvais. Ils sont d’ailleurs plus pessimistes qu’optimistes ! C’est le cas ici aussi.
Que ferait l’homme s’il arrivait à développer la médecine de telle façon qu’il en deviendrait immortel ? Dans ces cas là, le pire comme le meilleur peuvent arriver. À travers 6 histoires qui se suivent chronologiquement, Arwen Elys Dayton nous montre tout ce que l’homme à de pire et de meilleur. Comment parfois il peur retourner sa veste quand c’est à son avantage. C’est purement effrayant parfois mais surtout ça fait réfléchir. C’est ce que j’aime dans les romans d’anticipation. L’autrice nous montre ce que pourrait devenir notre monde, souvent sous son pire jour, mais sans faire la morale. Au contraire, elle donne surtout des pistes de réflexions.
J’ai vraiment aimé ces nouvelles qui m’ont faite frémir, sourire, pleurer et surtout réfléchir. Je ne suis vraiment pas sûre de vouloir de ce monde !
Je vous conseille se livre si vous voulez du dépaysement et matière à réfléchir.

Je remercie Michel Lafon pour cette lecture.

24/50

La fille des deux mondes tome 3 – Trois derniers soupirs – C. C. Hunter

Éditeur : Michel Lafon
Nombre de pages :  347
Date de parution : 6 février 2020
Prix : 15,95€
Acheter : Amazon

Résumé : Depuis le réveil d’Hayden, Riley se retrouve seule pour affronter ses nouvelles apparitions et aider les défunts à rejoindre l’autre monde. Le pire dans tout ça, c’est que le jeune homme n’a aucun souvenir de sa période passée dans le coma – et donc, aucun souvenir de celle qui l’aime, et qu’il semblait pourtant aimer lui aussi.
L’adolescente doit faire face à des défunts pas toujours coopératifs et, malgré le soutien de sa meilleure amie Kelsey, elle est souvent bien démunie. Jusqu’à ce que l’apparition inattendue d’une figure de son passé vienne chambouler la vie de Riley et lui fasse oublier tous ses autres problèmes…
De l’autre côté de la lumière.

Mon avis : J’ai beaucoup aimé les tomes précédents et j’avais hâte de connaitre la suite et fin de cette trilogie ! (Retrouvez mes avis des tomes 1 et 2 ICI et )

Je ne ferais pas de résumé personnel pour évite de vous spoiler. Surtout que la 4ème de couverture s’en charge souvent.

J’ai autant aimé ce troisième tome que les deux précédents. C’est le tome qui termine la trilogie et il le fait haut la main ! Il clôture la série comme j’en avais envie et j’ai pris beaucoup de la plaisir à le lire.
Riley apprend enfin les secrets de sa famille et je dois bien avouer que c’est le seul bémol de l’histoire, je m’attendais à quelque chose de plus poussé. C’est, je trouve, le seul point un peu bâclé de l’histoire. J’aurais aimé en savoir plus et que cela continue un peu…
Pour ce qui est des fantômes, là tout est bon ! J’adore les histoires de fantômes et celle-ci est géniale ! J’aime l’univers créé par l’autrice et la façon de Riley les perçoit, interagit avec eux, les aides… Je dirais même que d’être arrivé sur le dernier tome me chagrine un peu, j’aurais bien vécu d’autres aventures avec Riley et ses fantômes. Bon peut-être que l’autrice nous réserve des surprises qui sait ?
La romance n’est pas trop présente non plus, même si parfois elle est un peu tirée par les cheveux… Heureusement elle n’a pas gâché mon plaisir de lecture. J’ai d’ailleurs beaucoup apprécié aussi les liens d’amitié qui se font dans le roman.
Bref, un roman qu’il m’a été agréable de lire et qui m’a fait passé un bon moment.

Merci à Michel Lafon pour cette lecture.

15/50

Darkdeep tome 1 – L’infinoir – Ally Condie et Brendan Reichs

Éditeur : Michel Lafon
Nombre de pages :  267
Date de parution : 10 octobre 2019
Prix : 14,95€
Acheter : Amazon

Résumé : La Crique stagnante est l’endroit le plus redouté des habitants de Timbers. Et lorsque Nico, Tyler et Emma n’ont d’autres choix que de s’y aventurer, l’un d’entre eux disparaît dans un mystérieux tourbillon de brume.
Aussitôt, ses amis partent à sa recherche et découvrent un portail d’accès à l’Infinoir. Dans ce monde parallèle, tout ce que l’on imagine devient possible.
Ce qui semblait être un rêve éveillé va vite se transformer en cauchemar quand de dangereuses créatures s’échappent de l’Infinoir pour semer la terreur dans la ville.

Mon avis : Je connais Brendan Reish par la série Viral qu’il a écrite avec sa mère et Ally Condie est dans ma PAL depuis plusieurs année avec Promise, sans que j’ai réussi à l’en sortir. L’occasion m’a donc été donnée de découvrir l’une et de continuer avec l’autre.

Quand une bande d’amis, à la recherche d’un drone perdu, découvre une maison bizarre au milieu d’une île cachée par le brouillard, vous pouvez être sûrs que les aventures ne sont pas loin !

Ce roman est très jeunesse, mais je l’ai tout de même beaucoup apprécié.
L’écriture est simple et rythmé, sans trop de descriptions longues, ce qui ne peut que séduire le jeune public. Il y a tout pour leur plaire : des personnages au caractère bien trempé, qui n’ont pas froid aux yeux, mais qui sont également loin d’être bêtes et qui prennent le temps de réfléchir.
L’intrigue est bien menée et originale. Moi qui lis beaucoup de fantastique et paranormal, je n’avais jamais été confrontée à ce genre de « bizarrerie » (je ne vois pas comment l’appeler d’autre sans trop vous en dévoiler). Et j’ai beaucoup aimé découvrir tout cela, me poser des questions, avancer à petits pas avec les personnages… D’ailleurs le ce tome est plus une introduction, on effleure à peine le mystère de l’infinoire, on sent bien qu’il y a plein d’autres choses à découvrir, qu’il faut encore creuser pour tout savoir et qu’on risque de creuser assez profond. Je suis très curieuse de découvrir la suite ! Surtout que j’ai bien aimé tous les personnages et leur dynamique entre eux. Personne ne se démarque vraiment mais c’est un petit groupe qui tourne plutôt bien.
En résumé c’est un premier tome qui sert d’introduction à un mystère bien profond mais qui donne surtout envie d’en apprendre plus.

Je remercie Michel Lafon pour cette lecture.

4/50

La fille des deux mondes tome 2 – Deux pieds sous terre – C.C. Hunter

Éditeur : Michel Lafon
Nombre de pages : 268
Date de parution : 25 avril 2019
Prix : 15,95€
Acheter : Amazon

Résumé : Je m’appelle Riley Smith, j’ai dix-sept ans, et je vais mourir.
Un comble pour une adolescente qui communique avec les morts. D’autant plus qu’elle les aide à accomplir leurs dernières volontés pour accéder à l’au-delà.
Mais la jeune fille n’aurait jamais imaginé devoir aider le fantôme d’un criminel… Alors qu’elle plonge dans les bas-fonds de la ville, les morts comme les vivants se font de plus en plus dangereux. Seul Hayden, son confident, le mystérieux esprit coincé entre la vie et la mort, peut venir à son secours… s’il la pardonne d’avoir découvert son secret.

Mon avis : J’ai lu le premier tome il y a quelques mois (mon avis ICI) et j’avais hâte de connaître la suite des aventures de Riley, cette fille qui parle aux fantômes.

Après les premiers événements et les dernières révélations du premier opus (ne comptez pas sur moi pour vous en dire plus) Riley continue son appréhension des dons qu’elle possède.

J’ai autant apprécié, si ce n’est plus ce  deuxième tome que le premier, parce qu’on y apprend plein de choses sur le don de Riley et surtout parce que le mystère se dévoile tout en s’épaississant. Si c’est possible, je vous explique ! On a des réponses à nos questions, mais on a aussi de nouvelles questions. Et je suis contente de moi parce que j’avais réussi à « prévoir » certaines choses. Maintenant il me faut attendre le tome suivant pour voir si mes hypothèses se vérifient…
Riley m’agace un peu… par moment je la trouve trop naïve et d’autres je trouve qu’elle va trop loin avec son père, à lui parler d’une façon qui me choque. Elle a un sacré courage pour mener certaines missions, elle est têtue parce qu’elle n’abandonne pas malgré le danger, mais parfois j’ai eu envie de lui mettre des claques tellement ses réactions me paraissaient inappropriées.
Dans l’ensemble j’ai passé un très bon moment lecture, ne voyant pas les pages défiler. Il faut dire que j’aime beaucoup les histoires de fantômes et que celle-ci est bien menée. Je sens d’ailleurs que les tomes suivants ne vont pas arrêter de me surprendre. Mais il va falloir patienter… le 3ème tome est prévu pour le 18 juin en VO… (Vous trouverez des infos )

Je remercie Michel Lafon pour cette lecture.

35/65