Confessions d’un apprenti gangster – Axl Cendres

 Éditeur : Sarbacane
Nombre de page : 94
Date de parution : 28 aout 2013
Prix : 8,50€ 3

ImpressionRésumé : Elles sont où, les fleurs ? se demande le narrateur, quand à 3 ans, il rencontre pour la première fois son père au parloir de Fleury-Mérogis.
Face aux yeux d’Elsa qui, 13 ans plus tard, lui demandent comment il en est arrivé là – Elsa, la fille du commissaire, qu’il vient de kidnapper avec ses « abrutis de copains » – il entreprend un long retour en arrière.

Fils d’un gangster célèbre, conçu au parloir, il grandit comme il peut entre ses « oncles » qui le gardent après l’école et les mensonges sur le métier de son père. Devenu ado, il apprend à tricoter des cagoules pour s’essayer à des braquages pourris, partage une évasion ratée
avec son père qui le rapproche de lui – jusqu’au drame qui le précipite dans la cour des grands. Il se mesure cette fois à un vrai caïd, tombeur de son père…

Mon avis : Ce petit roman pour ado à la couverture rose bonbon a réussi à titiller ma curiosité avec sa 4ème de couverture. Aussitôt arrivé à la maison, aussitôt lu !

Être le fils d’un homme emprisonné pour « braquage qui a mal tourné » n’est pas facile. Il faut apprendre à vivre sans père et réussir à trouver sa voie quand on est ado avec l’aura de se père respecté du milieu qui plane au dessus de soit. Pis c’est bien connu, les chiens ne font pas des chats et si son père est mauvais, c’est qu’il l’est aussi…

Ce très court roman est écrit à la 1ère personne. Un ado revient sur son enfance et ce qu’a été sa vie comme enfant de taulard. Il n’a certes pas été malheureux, mais on comprend que sa différence n’a pas toujours été facile à vivre.
J’ai beaucoup aimé découvrir ce livre. L’écriture à la 1ère personne (nous ne connaissons même pas le prénom du narrateur) rend l’histoire très intimiste. Nous suivons l’évolution du personnage de ses 3 ans à ses 16/17 ans et même si cela est très rapide (vu que le livre fait 94 pages) cela ne limite en rien l’intensité des sentiments ressentis. L’auteure arrive parfaitement à retranscrire tous les sensations éprouvées par notre anti-héros. Ce livre serait même plutôt un condensé de sentiments, l’auteure mettant l’accent sur le ressenti d’un enfant fils de bandit plus que sur le fonctionnement de ce milieu qui n’est que vaguement évoqué. Nous n’en percevons que ce que les yeux d’un ado de 16 ans nous laisse voir. Son point de vu à lui, la manière dont cela a influencé ces choix et sa vie.
Un thème important y est aussi abordé : celui qui dit que notre vie n’est pas toute tracée, que, malgré l’héritage de notre naissance, il nous est possible de faire de notre vie ce que nous en avons décidé et non ce que les autres ont décidé pour nous, ou pense que nous allons obligatoirement devenir.

J’ai passé un très bon moment de lecture avec ce livre, je dirais même que je n’aurai rien eu contre le fait de passer plus de temps avec ce personnage. Une lecture rapide mais qui arrive tout de même à faire passer un message simple. Bref, tout pour vous pousser à le lire.

Je remercie les éditions Sarbacane pour cette lecture.

 

28/35

56/60


Cliquez si vous souhaitez acheter.

Publicités

4 réflexions sur “Confessions d’un apprenti gangster – Axl Cendres

Une petite bafouille ?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s