Winterhaven tome 1 – Refuge – Kristi Cook

 Éditeur : Panini / Scarlett
Nombre de pages : 469
Date de parution : 28 août 2013
Prix : 16,00€ Notepaillons2.5

993343_159803487542485_1903511693_nRésumé : Hantée par les visions du meurtre de son père, Violette McKenna croit devenir folle. Elle déménage à New York avec sa mère, qui pense qu’ainsi, Violette réussira à retrouver une existence normale. Cependant, la jeune fille se rend rapidement compte que la sérénité à laquelle elle aspire est encore loin. En effet, les étudiants de Winterhaven, son nouveau lycée, possèdent eux aussi des facultés paranormales. Elle attire l’attention du séduisant Aidan et découvre que leurs destins sont inextricablement liés, et de la plus mortelle des façons.

Mon avis : J’étais impatiente de découvrir ce livre comme tout ceux de la collection Scarlett de Panini. Une fois acheté il m’a fallu du temps pour me décider de le lire, mais la parution prochaine du tome 2 m’a décidée. Il fallait que je l’ai lu avant de savoir si je continuai la série. Et j’ai bien fait.

Violet à des visions depuis qu’elle est petite, elle voit l’avenir. Elle ne contrôle pas ses visions et ne peut les provoquer. Devant l’incompréhension de ses proches elle a appris à ne plus en parler et à porter ce fardeau toute seule. Quand son père meurt elle intègre un pensionnat qui va changer sa vie.

Le synopsis m’avait séduite, j’aime les histoires avec du paranormal dans le dedans, mais là, même si le début était assez prometteur, plus j’avançais dans ma lecture et plus je m’y perdais !
Si les personnages de Violet et d’Aidan, nos deux héros ont su me séduire, ainsi que les autres personnages secondaires, l’histoire est elle assez fourre-tout. À l’idée de départ de l’école pour ado avec des pouvoirs psychiques l’auteur ajoutes des vampires, des loups-garous, des tueurs de vampire… Bref des éléments qui peuvent certes cohabiter, mais qui, à force de s’ajouter les uns aux autres, ne font que rendre la lecture fastidieuse. J’ai trouvé qu’à trop vouloir en mettre l’histoire a perdu en cohérence. J’ai eu l’impression que l’auteure prenait un peu de là, et un peu d’ici pour créer son monde et moi j’ai pas aimé. Certaines choses arrivent comme un cheveux sur la soupe, et ne sont pas, à mes yeux, cohérent avec le début de l’histoire. L’auteure s’était donnée un axe en début de roman et elle s’éparpille. J’ai trouvé certains éléments un peu gros et je me suis vite lassée de ma lecture que j’ai eu du mal à terminée et que j’ai mis une semaine à lire.
Je ne dis pas que ce livre n’est pas bien, mais il n’a pas su me séduire, peut-être parce que j’ai déjà lu trop de livre du même style et que j’ai eu l’impression de lire une mauvaise copie de plusieurs d’entre eux… Maintenant ce livre étant destiné à un jeune public, il les saura les séduire je pense.

Le petit plus : Le tome deux est sorti le 8 janvier 2014.

33/60

32/60


Cliquez si vous souhaitez acheter.

Ghost huntress tome 1 – L’éveil – Marley Gibson

 Éditeur : Panini / Collection Scarlett
Nombre de pages : 446
Date de parution : 21 août 2013
Prix : 16,00€ Notepaillons5

555232_159803320875835_1770573955_nRésumé : Comme toutes les adolescentes de son âge, Kendall Moorehead va au lycée, sort avec ses copines et cherche un petit ami. Sa vie est bouleversée lorsque sa famille quitte Chicago pour la petite ville de Radisson. Elle se met alors à percevoir des choses autour d’elle, elle entend d’étranges bruits et sent la présence des défunts. Totalement démunie face à ce changement, elle s’adresse à la voyante de la ville qui va lui apprendre à maîtriser son don. Entourée d’un groupe d’amis, Kendall va créer une bande de chasseurs de fantômes. Avec ses dons et la technologie dernier cri dont ils disposent, ils vont tenter de nettoyer Radisson de ses esprits les plus malfaisants.

Mon avis :Outre sa couverture super chargée et super kitch, ce qui m’a attiré c’est le résumé du livre, un demoiselle qui chasse les fantômes et moi j’aime les fantômes et ce qui est paranormal !

Kendall se retrouve dans une nouvelle ville parce que son père a été muté. Quand on a 16 ans faire sa rentrée dans un nouveau lycée c’est pas facile, mais elle gère plutôt bien. Non, le plus difficile c’est de découvrir qu’on peut communiquer avec les esprits. Et pour ça Kendall est servie !

J’ai passé le temps de ma lecture à me bidonner ! Kendall a un sens de l’humour qui colle totalement au mien et les références faites aux séries TV, films et autres éléments de notre époque m’ont réellement parlée. J’ai aussi aimé sa façon de parler assez cash et son vocabulaire « jeun’s » mais pas trop racaille (histoire que la mamie que je suis ne sois pas trop larguée). Cette demoiselle fait face à des événements qui la dépasse mais elle garde quand même son sens de l’humour et ça a été pour moi une véritable lecture fraicheur ! Un moment agréable où j’ai pu me vider la tête.
Il est vrai que le livre tarde un peu à démarrer, qu’il est parfois lent mais il doit poser les bases d’un premier tome, présenter tout les personnages et surtout détailler le monde des chasseurs de fantômes. Il est également parfois un peu technique mais dans l’ensemble j’ai su garder pied et j’ai compris toutes les explications. L’enquête mener par Kendall et ses amis est plutôt « gentille » mais elle laisse présager une montée en puissance dans les prochains tomes et j’espère que j’arriverai à lire rapidement le prochain qui attend déjà bien gentiment dans ma PAL.

Le petit plus : Le second tome est déjà paru et son titre est Le guide.
26/60

26/60


Cliquez si vous souhaitez acheter.

[Challenge jeunesse /young adult #2] Concours Panini Scarlett

Concoursscarlett copiePour ce concours, nous nous associons aux éditions Panini Scarlett pour vous faire gagner 2 exemplaires de Ballerines de Sophie Flack.

1186116_539263766147287_1133853009_n

Conditions de participation :
Tout le monde est bienvenu mais bien évidemment, tous les participants du challenge auront droit à LA fameuse chance supplémentaire.
– Répondez à la  question suivante, 2 gagnants auront la chance de gagner un des exemplaires mis en jeu de Ballerines.
–  Les envois se font en France.
– Envoyez-moi un mail à mutinelle[at]hotmail.fr (remplacez le [at] par @) ayant pour titre « Concours Scarlett« , avec vos coordonnées postales et la réponse à cette question :

* Citez une des sorties de septembre ou octobre de Scarlett  ?

Pour les participants du challenge, rappelez-moi votre pseudo sous lequel vous avez participé que je n’oublie pas votre +1 !
– Un minimum de politesse est requis, les messages qui seront sans seront jugés comme nul.
– Les lots sont envoyés par la maison d’édition. Ni nous, ni eux ne pourrons être tenus responsable en cas de perte du lot par la poste.
– Les gagnants seront tirés au sort parmi les bonnes réponses.

Concours ouvert de aujourd’hui au mercredi 23 octobre 23h59.

Merci aux éditions Panini et la collection Scarlett pour leur participation.

Le pacte tome 1- Vengeance – Siobhan Vivian et Jenny Han

♦ Éditeur : Panini Scarlett
Nombre de page : 400
Date de parution : 18 septembre 2013
Prix : 16,00€ Notepaillons5

1011627_170132049842962_1644134052_nRésumé : Les filles ne pleurent pas… elles se vengent. Lillia n’avait jamais eu de problème avec les garçons, jusqu’à ce fameux été quand l’un d’entre eux a voulu aller trop loin. Kat est insultée et humiliée, elle est l’objet de ragots à cause de son ex. Mary a dû quitter l’endroit où elle vivait à cause d’un garçon. Trois jeunes filles très différentes veulent la même chose : se venger. Si elles agissent seules, elles risquent d’être soupçonnées mais ensemble, elles n’attireront pas l’attention.

Mon avis : En plus d’avoir une couverture sublime, ce livre aborde un thème qui me plait. On ne va pas dire que je suis fascinée par la vie lycéenne américaine, mais pas loin. Ado je n’ai suivi que des séries US et j’ai toujours du mal à me représenter leur rythme scolaire et surtout ce microcosme qu’est le monde dans lequel évolue ces ados entre 14 et 18 ans.

Trois filles que tout oppose vont se retrouver à passer un pacte pour se venger de 3 personnes. Chacune a de bonne raison d’en vouloir à la personne dont elle veut se venger, chacune se dit que l’union fait la force et que puisqu’elles ne sont pas sensées se fréquenter cela devrait les protéger. Leurs plans sont au point et une fois qu’elles se seront venger tout devrait aller mieux. Normalement…

 Ce livre m’a fasciné autant qu’il m’a « horrifié » (je trouve ce mot un peu fort mais je ne trouve pas d’équivalent moins fort). Les lycéens américains évoluent dans leur propre monde, qui a son code, ses règles, ses éléments forts qui récoltent les lauriers et les faibles qui se font piétinés (attention, je ne dit pas que ce n’est pas la même chose en France, juste que les règles sont (étaient vu mon âge) différentes). Ce livre pointe justement tous ses défauts, la perversité d’un tel système poussé à l’extrême, il est limite une caricature mais je trouve que c’est la meilleure façon justement de montrer ses dangers.
À travers 3 personnages totalement différents, les auteures nous montrent les dérives qui peuvent résulter d’un tel système. Comme un signal d’alarme. Les 3 jeunes filles sont très bien décrites, nous prenons connaissance petit à petit de leur caractère, leur passé, les raisons qui les poussent à se venger afin de les comprendre, les plaindre parfois, mais surtout les soutenir. Même si on nous apprend depuis tout petit que ce n’est pas bien de se venger, dans leur cas cela semble légitime. Le livre avance, nous frémissons avec elles, pleurons, jubilons, insultons (enfin pour ma part certains noms d’oiseaux ont volé), comme elles nous attendons la vengeance avec impatience. Malgré l’alternance des narratrices, la différence de personnalité, je me suis sentie proche de chaque héroïne, un certain tour de force des auteures…
Elles écrivent bien ensemble. Je ne dis pas que le style est recherché, fouillé, mais l’histoire elle tient la route, et le meilleur moyen de faire passer le message c’est d’atteindre beaucoup de monde, alors au diable les fioriture ! Le style est comme le livre, simple et efficace !

Je l’ai lu en une trentaine d’heures, bon ok il est écrit super gros, ça serait un des reproches que j’aurai à lui faire, mais là il ne revient pas aux auteures mais à la maison d’édition. Je n’ai pas pu lâcher se livre une fois commencé. Et dire qu’il faut attendre après la suite !

Le petit plus : le tome 2 vient de sortir en VO. Encore quelques mois pour nous avoir la suite.

3/60

1/60

 


Cliquez si vous souhaitez acheter.