Les mystère d’Harper Connelly tome 3 – Frissons d’outre-tombe – Charlaine Harris

 Éditeur : J’ai lu
Nombre de page : 255
Date de parution : 18 mai 2011
Prix : 8,90€ 3

9782290025680Résumé :  » Je crois qu’aujourd’hui je suis tombée sur la pire affaire de ma vie. À la surprise du shérif de Doraville, Sandra Rockwell, j’ai découvert dans sa ville les cadavres de huit jeunes garçons. Et comme d’habitude, ce que les gens ne comprennent pas les effraie… Tolliver et moi nous serions bien tirés d’ici, seulement, au moment de boucler nos bagages, un taré armé d’une pelle m’a expédiée à l’hôpital. A présent, on ne joue plus : un tueur en série court les rues… « .

Mon avis : J’ai voulu lire ce livre parce qu’il a peu de page et que je voulais quelque chose qui se lise vite. Parfois ça fait du bien.

Harper peut détecter les morts depuis qu’elle a été foudroyée à l’âge de 16 ans. C’est pourquoi elle est dans cette petite ville des États-Unis, pour trouver les cadavres de jeunes garçons qui ont disparus, pour certains depuis plusieurs années. Ce qui aurait pu être une mission simple comme tant d’autre se révèle être plus compliqué que ça au final. Et Harper et Tolliver se retrouvent alors bloqués dans cette bourgade quelques jours, le temps de résoudre l’énigme.

J’aime les histoires policières, donc j’aime lire Harper Connelly 😀 Enfin ça devrait être comme ça dans le meilleur des mondes. Sauf que je persiste à aimer les enquêtes, et d’ailleurs j’ai apprécié celle-là, mais j’ai un peu de mal avec le personnage de Harper. Elle a tendance à m’agacer ! Elle et son frère d’ailleurs… Je ne comprends pas toujours sa façon de raisonner… J’aime pas quand on tourne autour du pot et quand on en fait des tonnes une fois les choses faites. Je dois être un peu trop terre à terre.
Je trouve le style de l’auteur également trop concis. Dans un dialogue, sans qu’il y ait de saut de ligne ou autre, on passe à un autre lieu, à une autre situation et je me perdais un peu. Je voulais du rapide, mais pas forcément du concis. Parfois le récit aurait eu besoin de plus de développement, d’un peu plus de description… Je crois que j’y aurai gagné en compréhension.
Heureusement que l’intrigue elle tenait la route. Elle aussi souffrait également de manque de détails, mais au moins était-elle prenante. Arrivé vers la fin du roman, alors qu’il ne restait qu’une cinquantaine de pages, il m’a été difficile de lâcher le livre tant j’avais envie de découvrir le coupable.

Cette série est en 4 tomes, avec en fil rouge la disparition de la grande sœur d’Harper, et je lirai donc assez rapidement le dernier tome pour connaitre le fin mot de cette histoire. L’avantage c’est que Harper ne m’aura pas agacé longtemps…


Cliquez si vous souhaitez acheter.

part_v17

Challenge Morsures et sortilèges 3/60

La couleur des sentiments de Kathryn Stockett

 Éditeur : Babel
Nombre de page : 609
Date de parution : 7 novembre 2012
Prix : 9,70€ 5+

9782330013073Résumé : Jackson, Mississippi, 1962. Dans quelques mois, Martin Luther King marchera sur Washington pour défendre les droits civiques. Mais dans le Sud, toutes les familles blanches ont encore une bonne noire, qui a le droit de s’occuper des enfants mais pas d’utiliser les toilettes de la maison. Quand deux domestiques, aidées par une journaliste, décident de raconter leur vie au service des Blancs dans un livre, elles ne se doutent pas que la petite histoire s’apprête à rejoindre la grande, et que leur vie ne sera plus jamais la même.

Mon avis : Je suis ressortie chamboulée de ce livre. Tout d’abord parce qu’il est bien écrit, et que se succèdent les scènes drôles, poignantes et horrifiantes. Mais surtout parce que je me suis posée des tas de questions tout le long de ma lecture et que je m’en pose encore.
Ça fait longtemps que je suis étonnée de cette façon de traiter les noirs dans les années 50/60 aux États Unis, qui se revendique pays de la liberté où tout est possible, alors qu’en France on ne le faisait pas. Sauf qu’on a fait d’autres choses dont on est pas fier et que c’est l’Europe qui a colonisé l’Amérique et qui a initié la traite des noirs et l’esclavage. J’ai donc essayé de lire ce livre avec un regard neutre et en essayant de ne pas trop juger mais de comprendre pourquoi la société était comme ça à l’époque. Mais ça n’a pas été facile de comprendre une société américaine des années 60 avec mon regard de femme française adulte au début du 21ème siècle. J’ai parfois été franchement atterrée limite horrifiée de voir certaines réactions, certaines habitudes, l’emploi de certain vocabulaire, mais c’était la réalité de cette époque là et des gens se sont battus pour que cela change. Bon, on ne vit pas encore dans un monde parfait où tout le monde est vraiment égaux (et j’ai pleinement conscience d’être du bon côté), mais on avance tous les jours un peu. Du moins c’est ce que j’aime penser.
J’ai beaucoup aimé ce livre, malgré le pavé de 600 pages, j’ai réussi à le lire assez vite, je me suis attachée aux personnages, aux bonnes principalement, à leur franchise, leur tendresse et leur vie pas toujours facile. Les patronnes c’est autre chose… J’avais envie d’en baffer certaines et d’en secouer d’autres face à leur bêtise ! Le Mississippi des années 60 est en décalage total avec les états du Nord, un peu vieillot et attaché à de très anciennes valeurs, limites archaïques, même pour cette époque là, et à côté de ça il utilise toute la modernité des années 60 du congélateur en passant par l’air conditionné… Un vrai « contraste » à lui seul !
L’histoire est bien construite, l’auteur change de ton et de façon d’écrire suivant les personnages, s’adaptant à leur éducation, ce qui facilite encore plus l’immersion dans le récit. C’est un superbe témoignage, sans chichi ni fioriture sur une période que j’ai apprécié découvrir. Je pense que l’auteur a essayé de rester neutre, même si elle est blanche et qu’elle a dû être fatalement influencée par son vécu, et qu’elle y est plutôt arrivée.
Avec ses personnages j’ai frémis, ris et pleuré, et je pense que je penserais encore à ce livre pendant quelques jours. D’ailleurs, je pense regarder rapidement le film qui en a été tiré.

Le petit plus : il existe une adaptation de ce livre en film, « La couleurs des sentiments » que vous pouvez trouver en DVD.

Cliquez si vous souhaitez acheter.

Megan Chase tome 1 – Démons personnels – Stacia Kane

 Éditeur : J’ai lu
Nombre de page : 350
Date de parution : 9 janvier 2013
Prix : 8,90€ 3

damons10Résumé : « “Chers auditeurs, je suis Megan Chase, psychologue. Je suis là pour vous aider à tuer vos démons personnels.”

Jamais je n’aurais pensé être prise au sérieux en prononçant ces mots sur les ondes. Malheureusement, les démons existent bel et bien, et je suis apparemment l’une des seules à ne pas l’avoir remarqué. Aujourd’hui, nombreux sont ceux qui me prennent pour leur ennemie et cherchent à m’éliminer. Et ma célébrité nouvelle risque bien de leur faciliter la tâche…
Comment devenir en une phrase la cible de toutes les haines ? Demandez-moi, je vous expliquerai ! »

Mon avis : Un nouveau livre d’urban fantasy qui paraît chez J’ai lu. Il fallait bien évidement que je le lise ^^ Oui, je sais c’est encore une série que je commence, et alors 😛

Megan est psychologue et commence une nouvelle émission de radio où elle aide les gens à chasser les « démons personnels » des auditeurs. S’en suit un quiproco qui mène les vrais démons personnels à penser qu’elle est réellement une tueuse qui veut leur éradication. Elle se retrouve alors en danger de mort, poursuivi par toutes sortes de démons et se voit dans l’obligation d’accepter l’aide d’un mystérieux avocat.

J’ai été séduite par la couverture, que je trouve très jolie et par le résumé du livre, mais j’ai été déçue par cette lecture.
L’auteure est originale dans l’univers qu’elle créé et j’ai aimé découvrir le monde des démons et leur façon de fonctionner. Mais l’histoire en générale, je l’ai trouvé assez fade. Le personnage principal, Mégan est tantôt cruche, tantôt trop réactive. Alors même si je conviens qu’il est difficile de s’adapter rapidement aux changements qui chamboulent sa vie, découvrir que les humains cohabitent avec les démons à de quoi déstabiliser pas mal de monde, elle réagit souvent comme une greluche sans cervelle terrorisée à chaque bruit suspect. Je suis peut-être trop habituée à « cotoyer » des héroïnes fortes, qui n’ont peur de rien et qui fonce dans le tas parce qu’elles n’ont pas le choix en se disant qu’elles subiront les conséquences et aviseront plus tard. Alors que Mégan à plutôt l’air de tout subir et de ne rien maitriser. Sauf vers la fin et du coup c’est pas super crédible.
Heureusement, certains personnages secondaires remontent un peu l’intérêt du livre, ponctuant le récit de scénettes rigolotes.
Je me suis donc un peu ennuyée lors de ma lecture, mais le fin me laisse supposer que le tome suivant pourrait être intéressant. Je laisse donc sa chance à ce premier tome, qui devait poser les bases de la série et on sait tous que ce n’est pas une chose aisée.
C’est donc une série que vous devriez retrouver sur mon blog. À suivre…

Cliquez si vous souhaitez acheter

part_v17

Challenge Morsures et sortilèges 2/60


Ceux qu’on aime – Steve Mosby

 Éditeur : Point
Nombre de page : 355
Date de parution : 7 janvier 2010
Prix : 7,50€ 4

9782757810736Résumé : Vous laissez un message à l’un de vos proches. Il ne vous répond que par mail ou par SMS. Vous ne vous inquiétez pas. Imagineriez-vous une seconde que ce n’est pas lui qui vous écrit, mais son bourreau, qui le tient séquestré, privé d’eau et de nourriture ? C’est pourtant le mode opératoire d’un tueur en série qui s’attaque à des jeunes femmes célibataires, endosse leur identité pour mieux les condamner…

Mon avis : J’ai lu « Un sur deux » du même auteur il y a quelques années, et j’avais très envie de lire ce deuxième polars, quand lors des soldes d’été je l’ai trouvé à 2€ je n’ai pas résisté.

Dave est un magicien amateur qui navigue de fille en fille, sans réussir à trouver la bonne. Ça vie est chamboulée lorsqu’il est mêlé à l’enquête sur un tueur en série qui laisse mourir ses victimes de soif attachées sur leur lit pendant plusieurs jours, tout en faisant croire à leurs proches, par le biais de SMS et de mail, que la personne est encore vivante.

J’ai les histoires de tueurs en série. J’aime savoir qu’il existe des gens capables de les poursuivre et de les arrêter. Et j’aime comprendre pourquoi ils font ça. Ou alors j’ai un côté voyeur et légèrement sadique (ce qui est bien possible).
Ce roman est construit un peu différemment des policiers que j’ai déjà lu. On connait le mode opératoire du tueur, mais l’auteur ne basse pas son roman là dessus, il ne fait pas dans le « gore » en nous détaillant les meurtres (même si je conçois que cette façon de mourir est horrible). Non, il construit son roman autour des personnages. On est d’entré au courant des meurtres, mais très vite il passe à la description de plusieurs personnages, nous brosse un portrait très précis de chacun, nous détaillant leur caractère et leur passé, sans qu’on sache réellement où il veut en venir, même si en bon amateur de romans policiers on se doute forcément qu’un lien va les relier à un moment donné.
Je me suis bien entendu posé plein de questions, me demandant quels relations pouvaient avoir tout ses personnages, et jamais je n’ai envisagé la fin et je suis même tombée à pied joint dans une fausse piste que tendait l’auteur (ouais, ce n’est pas moi la plus maligne).
Quand j’ai vu que les victimes étaient toutes des femmes seules, je me suis dit que j’allais avoir du mal à dormir le soir, à sursauter à chaque bruit suspect, sauf que le génie de l’auteur réside ailleurs, c’est beaucoup plus fin que ça ! C’est dans la psychologie humaine qu’il pose toutes ses questions

J’ai beaucoup aimé ce livre et je sens que je vais continuer à suivre cet auteur.

Le petit plus : Les autres titres de l’auteur Un sur deux (2009/Point), Les fleurs de l’ombres (2013/Point)(qui va bientôt finir dans ma PAL).


Cliquez si vous souhaitez acheter.

Merlin tome 1 – Les années oubliées – T.A. Barron

 Éditeur : Nathan
Nombre de page : 355
Date de parution : 10 janvier 2013
Prix : 15,50€ 4

9782092539545Résumé : Le plus grand magicien de tous les temps !

Le jeune Emrys ignore tout de son identité. Ses premiers souvenirs remontent à l’âge de sept ans, lorsqu’il s’est réveillé sur une plage…
Une femme guérisseuse, Branwen, prétend être sa mère. Mais il refuse de la croire.
Aujourd’hui adolescent, Emrys est déterminé à découvrir qui il est. D’autant qu’il s’est mis à développer des pouvoirs hors du commun, qu’il ne parvient pas à contrôler.
Sa quête le mène sur la mystérieuse île de Fyncaria, peuplée de créatures aussi merveilleuses qu’inquiétantes.

Mon avis : J’aime lire de la fantasy de temps et temps, et j’ai été intriguée lorsque j’ai vu ce livre et contente de pouvoir le découvrir.

Le prologue de l’auteur explique tout. Il s’est interrogé sur l’enfance du plus célèbre des magiciens : Merlin. Il s’est demandé ce qu’il avait vécu dans ses premières années et ce qui l’avait amené à avoir autant de pouvoir. Et voilà que son imagination était lancée et qu’il nous a fait ce récit relatant les premières années de Merlin.

Je ne me suis jamais interrogé sur l’enfance de ce magicien, je dirais même que je n’ai même jamais lu aucun récit avec Merlin (je ne pense pas que les dessins animés de Disney comptent) à part Kaamelot, mais nous n’y avons pas affaire au vrai Merlin. Bref, ce livre, bien loin des légendes officielles, est mon premier contact avec ce personnage imaginaire mythique. Et je n’ai pas été déçue !
On découvre Merlin brièvement à l’âge de 8 ans et ensuite, pour l’essentiel du livre à 13 ans. Un jeune ado qui fait ses premiers pas sur ce chemin de vie si particulier qu’est le sien. Il découvre qu’il a des pouvoirs, même s’il ne les connait pas vraiment, et veut surtout découvrir d’où il vient.
On le suit dans sa quête au milieu d’un pays fantastique où les êtres arbres côtoient les géants minuscules, où les arbres ont une âme et peuvent décider de vous héberger en ouvrant leur tronc et vous créant un intérieur douillé, où les arbres produisent des fruits que je n’aurais pu imaginer ! L’univers créé par l’auteur est riche, mystérieux est très bien construit, j’ai beaucoup aimé le découvrir avec Merlin, m’émerveillant à chaque pas des éléments sortis de son imagination.
L’histoire est vraiment bien construite et pose les bases du caractère de Merlin, de ce qui l’a façonné et nous indique quelques pistes sur la suite possible des aventures de Merlin. Ce livre est également plein d’émotion. Bref, un joli cocktail, sorti du cerveau de l’auteur, qui m’a totalement charmé.

Je remercie les éditions Nathan pour cette lecture.

Le petit plus : La parution du tome 2 est prévue pour avril 2013 et celle du tome 3 pour juillet 2013.

part_v17

1/60

mutipetit2 copie copie

10/35


Cliquez si vous souhaitez acheter.