Ceux qu’on aime – Steve Mosby

 Éditeur : Point
Nombre de page : 355
Date de parution : 7 janvier 2010
Prix : 7,50€ 4

9782757810736Résumé : Vous laissez un message à l’un de vos proches. Il ne vous répond que par mail ou par SMS. Vous ne vous inquiétez pas. Imagineriez-vous une seconde que ce n’est pas lui qui vous écrit, mais son bourreau, qui le tient séquestré, privé d’eau et de nourriture ? C’est pourtant le mode opératoire d’un tueur en série qui s’attaque à des jeunes femmes célibataires, endosse leur identité pour mieux les condamner…

Mon avis : J’ai lu « Un sur deux » du même auteur il y a quelques années, et j’avais très envie de lire ce deuxième polars, quand lors des soldes d’été je l’ai trouvé à 2€ je n’ai pas résisté.

Dave est un magicien amateur qui navigue de fille en fille, sans réussir à trouver la bonne. Ça vie est chamboulée lorsqu’il est mêlé à l’enquête sur un tueur en série qui laisse mourir ses victimes de soif attachées sur leur lit pendant plusieurs jours, tout en faisant croire à leurs proches, par le biais de SMS et de mail, que la personne est encore vivante.

J’ai les histoires de tueurs en série. J’aime savoir qu’il existe des gens capables de les poursuivre et de les arrêter. Et j’aime comprendre pourquoi ils font ça. Ou alors j’ai un côté voyeur et légèrement sadique (ce qui est bien possible).
Ce roman est construit un peu différemment des policiers que j’ai déjà lu. On connait le mode opératoire du tueur, mais l’auteur ne basse pas son roman là dessus, il ne fait pas dans le « gore » en nous détaillant les meurtres (même si je conçois que cette façon de mourir est horrible). Non, il construit son roman autour des personnages. On est d’entré au courant des meurtres, mais très vite il passe à la description de plusieurs personnages, nous brosse un portrait très précis de chacun, nous détaillant leur caractère et leur passé, sans qu’on sache réellement où il veut en venir, même si en bon amateur de romans policiers on se doute forcément qu’un lien va les relier à un moment donné.
Je me suis bien entendu posé plein de questions, me demandant quels relations pouvaient avoir tout ses personnages, et jamais je n’ai envisagé la fin et je suis même tombée à pied joint dans une fausse piste que tendait l’auteur (ouais, ce n’est pas moi la plus maligne).
Quand j’ai vu que les victimes étaient toutes des femmes seules, je me suis dit que j’allais avoir du mal à dormir le soir, à sursauter à chaque bruit suspect, sauf que le génie de l’auteur réside ailleurs, c’est beaucoup plus fin que ça ! C’est dans la psychologie humaine qu’il pose toutes ses questions

J’ai beaucoup aimé ce livre et je sens que je vais continuer à suivre cet auteur.

Le petit plus : Les autres titres de l’auteur Un sur deux (2009/Point), Les fleurs de l’ombres (2013/Point)(qui va bientôt finir dans ma PAL).


Cliquez si vous souhaitez acheter.

Publicités

3 réflexions sur “Ceux qu’on aime – Steve Mosby

  1. froggy80 dit :

    La couverture est très intrigante! On se croirait presque dans une série TV du genre CSI … Avec le plan rapproché sur la main du la victime … Je devrais aimer ! Bonne lecture xox

Une petite bafouille ?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s