Aquila – Ursula Poznanski

Éditeur : Milan
Nombre de pages :  409
Date de parution : 21 août 2019
Prix : 17,90€
Acheter : Amazon

Résumé : Dur lendemain de soirée pour Vicky, étudiante Erasmus à Sienne. Plus aucun souvenir. Plus de portable, plus de clés, alors qu’elle est enfermée chez elle. Dans sa poche un papier noirci de phrases incompréhensibles, même pour elle.
Ce qui est troublant , car elles sont écrites de sa main. Dans la salle de bain, une chemise d’homme ensanglantée. Et sur le miroir, tracés au dentifrice, les mots DERNIÈRE CHANCE.

Mon avis : Même si la couverture n’a rien d’attrayant à mes yeux, le résumé lui a réussi à me convaincre. Et c’est avec envie que j’ai commencé ce livre.

Vicky se réveille et pense être le lendemain d’une soirée de fête. Hors, il s’est passé deux jours depuis cette soirée, deux jours dont elle ne se souvient pas. Elle est enfermée dans son appartement dont elle n’a plus les clés et sa colocataire a disparu… Il va falloir qu’elle se rappelle de ces deux jours pour échapper à la police.

Dès les premières pages nous sommes plongés dans la même incompréhension que Vicky. Elle se réveille et réalise qu’il s’est passé deux jours depuis ses derniers souvenirs et c’est avec la même angoisse qu’elle qu’on découvre qu’elle est enfermée dans son propre appartement. Les questions se suivent et se multiplient sans en avoir les réponses. Dès qu’on pense tenir une piste, elle aboutit sur d’autres questions. Je ne sais d’ailleurs pas comment Vicky arrive a garder le moral et la raison parce que je pense que j’aurais été beaucoup moins zen dans la même situation.
On élabore des théories (avec ou sans Vicky) qui ne tiennent pas debout ou, quand elles tiennent la route, sont démontées dans les pages qui suivent. C’est là ou l’autrice est très forte ! J’ai eu des soupçons sur un personnage dès le début et je me suis faite avoir comme une bleue ! Pourtant, je commence à être rodée pour ce qui est des enquêtes policières, mais là, je n’ai rien vu venir ! Bon, il faut avouer que c’est tout de même un peu tordu, mais ça se tient. Il est tout de même resté un détail qui m’a chiffonnée tout le long de ma lecture (parce que cela revient souvent dans le récit) mais que n’en parlerai pas ici. Je serais tout de même curieuse d’en parler avec vous en commentaire sur cet avis, si vous avez lu le livre.
J’ai vraiment beaucoup aimé ce roman que j’ai lu rapidement et je le recommande si vous aimez les polars alambiqué.

Je remercie Milan pour cette lecture.

48/65

Une réflexion sur “Aquila – Ursula Poznanski

Une petite bafouille ?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.