Le poing levé – Simon Stranger

Éditeur : Bayard
Nombre de pages : 241
Date de parution : 6 février 2018
Prix : 13,90€
Acheter : Amazon

Résumé : Emilie, 17 ans, ne pense qu’à la mode et aux garçons. Quand elle rencontre Antonio, membre d’un petit groupe politisé qui mène des actions contre les grands groupes industriels, elle ouvre les yeux sur le monde qui l’entoure. Émilie est Norvégienne. Et comme beaucoup de filles de son âge, elle aime faire les boutiques et rêver aux garçons sans penser au lendemain. À l’autre bout du monde, Reena, 12 ans, se tue à la tâche dans une usine du Bangladesh, où elle coud des vêtements destinés aux grands magasins. Un univers sépare les deux jeunes filles. Tout change le jour où Émilie rencontre Antonio. Car le garçon appartient aux « Sauveurs du Monde », un petit groupe politisé qui mène des actions clandestines contre les grandes compagnies industrielles, comme celle qui embauche Reena…

Mon avis : Je ne suis pas une femme engagée, mais j’ai mes opinions et je les défends. Quand je le peux également, j’y vais de ma modeste contribution. Ce livre parlait de sujets qui m’intéressent et j’avais envie de le découvrir.

Emilie est une jeune fille actuelle : elle va au lycée, fait du shopping avec sa meilleure amie, passe du temps sur les réseaux sociaux, achète du maquillage… Bref une ado ordinaire. Mais sa vision du monde va changer quand elle va rencontrer Antonio et que celui-ci va lui dévoiler les injustices de notre monde.

J’ai beaucoup apprécié le début du livre. Cette façon de comparer le quotidien d’une lycéenne norvégienne et d’une pré-ado indienne. Comment l’une a la chance de profiter de loisir et peut décider de son avenir alors que l’autre travaille déjà pour aider sa famille. Je suis au courant de ce qu’il se passe en Inde et dans les autres pays, et comme tout le monde je ferme souvent les yeux, mais l’auteur arrive à nous retranscrire cette vie faite de labeurs simplement. Comme il est normal pour une ado européenne de trainer dans les centres commerciaux le week-end, il est normal pour les enfants indiens de travailler pour aider à la subsistance de sa famille. Ni l’un, nu l’autre ne se pose vraiment de questions. C’est comme ça.
Jusqu’à ce que des ados vivants dans la facilité décident qu’ils veulent plus d’égalité sur la planète et font le maximum à leur niveau pour changer les choses flirtant parfois dangereusement avec les limites de la légalité. Ça c’est le début du livre mais aussi sa fin. Ou sa non-fin devrais-je dire. Parce que je l’attends toujours cette fin. Y’a un début, Emilie qui prend conscience de certaines choses et qui s’engage, mais ça ne débouche sur rien… Et j’ai vraiment du mal à mettre des mots sur ma frustration, parce que j’en attendais peut-être trop de ce livre…
C’est dommage, il aurait pu être très bien… Mais ne lui retirons pas le fait qu’il peut tout de même ouvrir les yeux aux ados qui le liront. Il expose des vérités qu’il ne faut pas mettre de côté.

Je remercie Bayard pour cette lecture.

19/65

3 réflexions sur “Le poing levé – Simon Stranger

Une petite bafouille ?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.