Le première fois que j’ai été deux – Bertrand Jullien-Nogarède

♦ Éditeur : Flammarion Jeunesse
♦ Nombre de pages : 350
 Date de parution : 6 juin 2018
♦ Prix : 14,00€
♦ Acheter : Amazon

Résumé : Nous sommes au début des années 2000, Karen Traban est en Terminale et vit seule avec une mère dépressive. Elle est brillante, musicienne et adore danser mais l’amour n’est jamais au rendez-vous, les garçons de son âge lui semblent sans intérêt. Quand un jeune anglais, Tom, arrive au milieu de l’année scolaire dans sa classe, Karen le prend immédiatement en grippe… Elle ne sait pas encore que ce jeune homme si différent des autres va changer sa vie. « La première fois que j’ai été deux » est un grand roman d’amour où les sentiments sont intimement liés au cours d’une Histoire qui vit l’Europe s’embraser avant de se reconstruire. Entre la Pologne de ses grands parents, l’Allemagne d’un jeune soldat tombé en 1944 et l’Angleterre de Tom, Karen va découvrir qu’un premier amour peut influencer une vie entière « La première fois que j’ai été deux » est un roman profond et intimiste qui peint le passage de l’adolescence à l’âge adulte. On assiste au dévoilement du destin de deux familles emportées par l’Histoire. Archibald Ploom nous propose un récit voyageur et une fresque historique que la naissance d’un amour vient ponctuer comme un message d’espoir.

Mon avis : J’ai hésité un petit moment avant de me procurer ce roman, j’avais un peu peur de ne pas avoir le temps pour le lire. Mais je me suis laissée tenter, parfois les histoires d’amour d’adolescents font fondre mon cœur de midinette.

Karen est une adolescente discrète. Elle ne fait pas de bruit et a de bons résultats. Lorsqu’un jeune franco-anglais débarque dans sa classe, il chamboule tout son quotidien.

Le roman commence doucement, je l’ai d’ailleurs trouvé « tranquille » tout le long de ma lecture. J’ai eu du mal à adhérer… C’est Karen qui narre l’histoire et j’ai trouvé le style vraiment trop soutenu pour une ado de 17 ans. Les passages narratifs m’ont paru trop longs et surtout redondants et inutiles… L’introspection c’est bien, mais trop, surtout dans un roman destinée à la jeunesse, je trouve ça ennuyeux à force. Et donc logiquement je me suis ennuyer.
C’est dommage parce que je suis alors passée à côté de l’histoire. Elle n’a pas réussi à me toucher. Je ne me suis attachée ni à Karen ni à Tom, peut-être beaucoup trop éloignée de mon adolescence pour pouvoir m’y identifier. C’est surement de là que vient d’ailleurs ma difficulté à adhérer à l’histoire. La fin ne m’a pas plu non plus, après tant de longueurs, on passe très vite sur certaines choses qui auraient eu besoin d’être développées…
Par curiosité, je suis allée voir d’autres avis et j’ai pu constaté que l’histoire à réussi à trouver son public, malheureusement ça n’a pas matché avec moi. Les livres ne peuvent pas plaire à tout le monde et c’est mon cas pour celui-ci.

Je remercie l’auteure et Flammarion Jeunesse pour cette lecture.

47/60

5 réflexions sur “Le première fois que j’ai été deux – Bertrand Jullien-Nogarède

Une petite bafouille ?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.