Pëppo – Sévrine Vidal

♦ Éditeur : Bayard
♦ Nombre de pages : 176
 Date de parution : 6 juin 2018
 Prix : 13,90€
♦ Acheter : Amazon

Résumé : Salut mon frère
Je pars à La Jonquera.
Occupe-toi des petits.
Je reviendrai.
Elle a déconné, Frida.
J’ai déjà du mal à m’en sortir quand j’ai que moi à gérer, alors je comprends pas comment elle a pu croire une seconde que je pourrais faire ça. Tout seul.
Je sais même pas comment on chauffe un biberon.
Mettre une couche dans le bon sens.
D’ailleurs tout le monde le dit toujours, et Tonton Max en tête : Pëppo t’as pas de bon sens.
Je suis coincé.
Pëppo, mon gars, t’es coincé. Gravement.
Et tout ce que tu vas faire, à partir d’aujourd’hui et jusqu’au retour de Frida, tu le feras deux mômes sur les bras.
Ou dessous.
Je sais même pas comment ça se porte des bébés.

Mon avis : J’ai déjà lu un roman de Séverine Vidal (Quelqu’un qu’on aime) et j’avais beaucoup aimé. J’étais donc curieuse de lire celui-ci.

Du jour au lendemain Pëppo, un ado un peu marginal sur les bords, se retrouve à s’occuper de ses neveux dans un camping à la dérive. Et bien sûr, c’est loin d’être facile…

Ce court roman se lit facilement. Malgré les mises en gardes de Pëppo en début de lecture, son histoire est racontée simplement et elle se dévore. Mais attention, simple ne veut pas dire inintéressant, loin de là ! Parfois, lire les histoires de gens simples, même si un peu décalés, ça fait beaucoup de bien. On se rend compte qu’on n’est pas seul à galérer parfois et que notre situation est même plutôt enviable.
Mais revenons à l’histoire de Pëppo. S’occuper de jumeaux quand on a 17 ans et qu’on ne s’intéresse à pas grand chose d’autre que le surf, c’est tout une aventure, et le jeune Pëppo fait de son mieux et grandit. Il est entouré d’une galerie de personnages haut en couleur qu’on ne peut qu’aimer. Bien sûr, ils sont bourrés de défauts et limite caricaturés mais c’est ça qui plaît. Parce que ce genre de personnes existent et que derrière tout le bruit qu’elles peuvent faire de prime abord, elles sont vraies et fragile. J’adore ces héros de tous les jours qui font comme ils peuvent pour mettre un pied devant l’autre et toujours avec le sourire.
Encore une fois Séverine Vidal a réussi à me charmer avec sa nouvelle histoire. Je sens qu’elle va devenir une auteure que je vais suivre et que je vais surement rattraper mon retard sur les autres romans qu’elle a écrit.

Je remercie Bayard pour cette lecture.

46/60

2 réflexions sur “Pëppo – Sévrine Vidal

Une petite bafouille ?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.