Hate to love – Penelope Douglas

♦ Éditeur : &H
 Nombre de pages : 432
 Date de parution : 2 novembre 2017
♦ Prix : 174,90€
♦ Acheter : Amazon

Résumé : Ils étaient faits l’un pour l’autre… jusqu’au jour où ils se sont rencontrés Depuis plus de sept ans, Misha et Ryen échangent des lettres. Des lettres dans lesquelles ils se racontent, se livrent, se soutiennent. Une seule règle : ne jamais chercher à se rencontrer. Un interdit qui a convenu à Misha pendant toutes ces années. Il n’a pas besoin de connaître le visage de Ryen pour qu’elle soit sa muse, son inspiration, celle pour qui il écrit ses chansons et, quelque part, son âme sœur. Mais, un soir, il croise une jeune fille dont les goûts excentriques se rapprochent un peu trop de ceux que Ryen lui a décrits dans ses lettres pour que ce soit une coïncidence… Et alors, face à cette jeune fille d’une beauté solaire, renversante, Misha n’a aucun doute : il sait que c’est elle. Maintenant, impossible de résister, il doit s’approcher. Quitte à ne jamais révéler à Ryen qui il est vraiment. Et quitte à découvrir une Ryen bien différente de l’idéal qu’il s’était imaginé…

Mon avis : Cela faisait quelques temps que je n’avais pas lu de romance ado, la couverture et le résumé de Hate to love m’ont séduit. Il ne m’en a pas fallu plus pour me convaincre.

Misha et Ryen s’écrivent depuis des années. Depuis qu’ils ont 11 ans. Ils se sont promis de ne jamais se rencontrer. Mais si un événement venait tout changer…

Après les premières pages, je me suis vite aperçue que ce roman n’était pas un roman pour ado comme les autres. D’ailleurs ce n’est même pas un roman ado tout court ! Alors oui, les personnages ont à peine 18 ans, mais je trouve que les gens de cet âge ont bien changé. Ou alors je suis devenue vielle bique sans m’en apercevoir (remarquez, c’est possible aussi). Mais j’ai beaucoup aimé leur caractère qui n’étaient pas piqués des vers ! Pour une fois aucun des deux ne se laisser faire et j’ai adoré lire leurs joutes verbales. Cela donne pas mal de piquant à l’histoire. Cela laisse moins présager de la fin, souvent évidente, de l’histoire.
D’ailleurs, je l’ai aussi beaucoup aimé l’histoire. Elle est plutôt originale et bien menée. Même si « l’intrigue » principale est plutôt vite cernable, le rebondissement qui arrive en fin de roman m’a totalement prise au dépourvue ! Et j’adore ça.

J’ai passé un très bon moment avec ce roman, même si la lecture a été difficile avec ce début d’année.

 

Publicités

Une réflexion sur “Hate to love – Penelope Douglas

Une petite bafouille ?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s