Blood family – Anne Fine

♦ Éditeur : L’école des loisirs
 Nombre de pages : 381
 Date de parution : 2 novembre 2017
♦ Prix : 7,80€
♦ Acheter : Amazon

Résumé : Il revient de loin. Edward. Jusqu’à l’âge de 7 ans, il a vécu enfermé dans l’appartement avec sa mère, sous l’emprise d’un homme alcoolique et violent. Lorsqu’il est délivré de son bourreau, il peut enfin découvrir le monde qui l’entoure. Mais est-il libre pour de bon?
Recueilli par les services sociaux, puis balloté de famille d’accueil en famille d’adoption. Edward se construit en tentant d’oublier son passé. Mais au fil des années, ce passé le suit pas à pas et ne cesse de se rappeler à lui. La force, le courage et la volonté lui suffiront-ils pour lui échapper ?

Mon avis : Depuis quelques temps je lis des livres de l’École des loisirs, car, contrairement aux apparences, ils ne sont pas destinés qu’au jeune public et réservent de vraies pépites.

Comment faire pour grandir normalement quand lors  des 7 premières années de votre vie vous avez dû vous faire le plus petit possible et où la vie quotidienne se résume à 4 murs ? C’est ce qu’a dû faire Eddie, et il a fait du mieux qu’il a pu avec ce qu’il avait.

Dès les premières lignes j’ai été fascinée par la vie d’Eddie. Si on peut appeler ça une vie… Le pauvre gosse a surtout tenté de survivre lors de ses sept premières années. Il ne s’en sort même pas trop mal finalement, quand on le compare à sa mère… Mais même s’il est délivré de l’enfer qu’était sa vie, ce n’est pas pour autant qu’il est sauvé. Il dois apprendre à vivre comme tout le monde, il découvre pas mal d’objets de notre quotidien, auxquels nous ne faisons plus attention, mais qui pour lui relève presque du miracle. Il doit aussi apprendre à ne pas trembler à chaque bruit que peuvent faire les autres.
Il s’en sort même plutôt bien. Il a un bon instinct de survie et surtout il est intelligent et s’adapte très vite. Mais on ne peut s’empêcher de s’inquiéter pour lui : est-ce qu’il va s’en sortir ? Est-ce qu’il va réussir à être heureux ? À s’adapter ? Et la grande question : est-il finalement capable d’aimer ? De vivre normalement dans sa nouvelle famille ?
L’apprentissage de la vie « normale » n’est pas facile et bien souvent j’ai eu peur pour lui. J’aurais aimé le prendre dans mes bras en lui murmurant que tout allait s’arranger, qu’il avait droit à l’erreur et que même si ce n’est pas toujours facile, quand on n’est pas seul tout est (presque) possible.
J’ai vraiment adoré ce livre que j’ai lu très très vite. J’aurais même passer plus de temps en compagnie d’Eddie.

Je remercie l’École des loisirs pour cette lecture.

14/80

 

12 réflexions sur “Blood family – Anne Fine

Une petite bafouille ?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.