Le silence des sirènes – Sarah Okcler

Éditeur : Nathan
Nombre de pages : 457
Date de parution :  6 juillet 2017
Prix : 13,00€
Acheter : Amazon

Résumé : Elyse rêvait de devenir chanteuse, jusqu’à ce qu’un accident la rende muette…
Elyse, promise à une belle carrière de chanteuse, doit partir en tournée avec sa sœur jumelle. Mais elle devient muette suite à un accident en mer. Du jour au lendemain, Elyse perd ses repères, ses rêves, sa joie de vivre… Elle se réfugie alors chez sa tante, à Atargatis Cove, petite ville portuaire portant le nom d’une sirène légendaire. Là-bas, elle s’isole, passant ses journées à écrire des poèmes sur le flanc d’un bateau échoué. Heureusement, elle rencontre bientôt Christian, séduisant bad-boy, et son jeune frère, Sebastian, qui rêve d’être une sirène. Avec eux, elle va décider de sauver la ville, menacée par un projet touristique, et surtout… retrouver le goût de la vie.

Mon avis : J’ai déjà lu Cet été-là et #Scandale de la même auteure (qui d’ailleurs sont édités dans la même maison d’édition), et j’étais curieuse de découvrir ce nouveau roman.

Elyse a perdu sa voix dans des circonstances que Sarah Ockler nous cache. Elle décide alors de quitter son île de Tobago pour aller chez sa tante afin d’encaisser sa nouvelle vie. Mais quelque soit la vie qu’on mène, il faut du temps pour l’apprivoiser.

Je me suis vite laisser prendre dans l’histoire d’Elyse. Elle m’a de suite plu : son côté fragile évident et surtout cette force qu’on sent sous toute cette douleur. Sarah Ockler a réussi à créer un personnage tout en nuance auquel il est difficile de ne pas s’attacher. Puis cette façon que l’auteure a de nous laisser dans l’ignorance quant à ce qui lui est arrivée, comment elle a perdu sa voix, nous invite à tourner les pages pour connaitre enfin toute l’histoire.
J’ai aussi beaucoup aimé les personnages qui gravitent autour d’Elyse : ils sont frais et vrais. Bon quelques uns sont assez stéréotypés mais dans l’ensemble le tout fonctionne bien.
L’histoire n’est pas très originale. En fait non, ce n’est pas ça. Ce livre est une addition de plusieurs petites histoires qui, si elles avaient été écrites séparément n’auraient pas cassé 3 pattes à un canard, mais mise toutes ensembles, elles forment un livre qui tient la route et qui arrive à toucher le lecteur.
Je n’ai qu’un petit reproche à lui faire : il y a parfois quelques longueurs dont je me serais bien passée. Mais le plus : c’est cette histoire d’Elyse qui m’a vraiment touchée et j’ai adoré découvrir l’île de Tobago à travers ses yeux.

Je remercie Nathan pour cette lecture.

2/80

Publicités

Une petite bafouille ?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s