Hors cadre – Stefan Ahnhem

Éditeur : Albin Michel
Nombre de pages : 572
Date de parution :  30 mars 2016
Prix :  24,00€

51BEhT+DlwLRésumé : Vingt anciens élèves de la même classe.
Deux assassinats violents.
Un tueur sans visage…
Près des corps sauvagement mutilés de deux victimes, une photo de leur classe de 3e sur laquelle leur visage a été raturé. Cette classe a aussi été celle de l’inspecteur Fabian Risk de la police de Helsingborg. Pour arrêter la spirale infernale et éviter d’être la prochaine cible, il s’enfonce dans les méandres de son propre passé. Au risque de s’y perdre.
Best-seller partout où il est publié, ce roman troublant et cruel qui interroge la violence de la société, impose Stefan Ahnhem comme un des auteurs de thrillers scandinaves les plus prometteurs.

Mon avis : Depuis quelques temps je me passionne pour les polar nordique. Oui, je sais j’ai un train de retard, mais mieux vaut tard que jamais. Et donc Hors cadre fait partie des livres que j’avais envie de lire.

Un premier meurtre horrible, suivi d’un deuxième encore pire et les victimes faisaient partie de la même classe. L’inspecteur Fabian Risk qui vient de revenir dans sa ville natale va devoir écourter ses vacances et se remettre au travail plus vite que prévu.

Le roman commence doucement. On fait connaissance de Fabian et sa famille avant que l’horreur commence et qu’elle ne lâche aucune des pages de l’histoire.
À aucun moment je n’ai pu souffler avec ce roman. L’enquête progresse, les corps s’accumulent et l’auteur distille le doute à chaque chapitre. On change de narrateur, on est parfois dans la tête du tueur, on lit son journal intime… tout cela nous balade d’une piste à l’autre et on en arrive à douter de tout et de tout le monde. C’est ce que j’adore dans ce bouquin (et dans les polars en général).
Ajoutez à ça tout une galerie de personnages autant loufoques que différents et vous comprendrez pourquoi je suis fan de ce livre. Il y a d’abord le médecin légiste tout droit sorti du groupe ZZ top, le directeur de service imbu de lui même, l’inspectrice garçon manqué… et j’en passe, de quoi satisfaire tout le monde. Mais la mayonnaise prend. Tout ça tient la route et tiens en haleine le lecture pendant 576 pages.
Je ne sais pas où l’auteur est allé trouver toutes ses idées, mais ça fait froid dans le dos. Parce que l’homme en est bien capable, mais surtout que tout ça est sorti de la tête d’un seul. Un homme a garder dans ses amis plutôt que dans ses ennemis !

Je remercie Albin Michel pour cette lecture.

Publicités

4 réflexions sur “Hors cadre – Stefan Ahnhem

Une petite bafouille ?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s