Je t’ai rêvé – Francesca Zappia

Éditeur : Robert Laffont / Collection R
Nombre de pages : 444
Date de parution :  10 novembre 2015
Prix :  18,50€ Notepaillons5

61E-zvQ9p6LRésumé : Vous, les gens normaux, êtes tellement habitués à la réalité que vous n’envisagez pas qu’elle puisse être mise en doute. Et si vous n’étiez pas capables de faire la part des choses ? Jour après jour, elle se retrouve confrontée au même dilemme : le quotidien est-il réel ou modifié par son cerveau détraqué ? Dans l’incapacité de se fier à ses sens, à ses émotions ou même à ses souvenirs, mais armée d’une volonté farouche, Alex livre bataille contre sa schizophrénie. Grâce à son appareil photo, à une Boule Magique Numéro 8 et au soutien indéfectible de sa petite sœur, elle est bien décidée à rester saine d’esprit suffisamment longtemps pour aller à l’université. Plutôt optimiste quant au résultat, Alex croise la route de Miles, qu’elle était persuadée d’avoir imaginé de toutes pièces… Avant même qu’elle s’en rende compte, voilà que la jeune femme se fait des amis, va à des soirées, tombe amoureuse et goûte à tous les rites de passage de l’adolescence. Mais alors, comment faire la différence entre les tourments du passage à l’âge adulte et les affres de la maladie ? Tellement habituée à la folie, Alex n’est pas tout à fait prête à affronter la normalité. Jusqu’où peut-elle se faire confiance ? Et nous, jusqu’où pouvons-nous la croire ?

Mon avis : La collection R publie régulièrement des livres qui vous remuent les tripes, celui-ci en fait partie pour moi.

Alex a une maladie mentale qui ne lui permet pas de discerner la réalité de ses hallucinations. Elle lutte chaque jours mais cela n’est pas facile pour une ado de 17  ans.

J’ai eu du mal à prendre pied dans ce roman. Il est difficile de suivre Alex, la narratrice, dans le début. Mais une fois qu’on la connaît un peu mieux on s’adapte et tout s’éclaircit. On est un peu comme elle, on avance à l’aveugle, ne sachant pas discerner le vrai du faux. On est en immersion dans sa maladie et on en comprend la complexité et la difficulté de la vivre au quotidien. Alex est une ado vraiment attachante malgré ou à cause de sa maladie, c’est sa maladie qui la fait comme elle est et qui fait d’elle une personne à part.
Si vous êtes comme moi et que vous lisez beaucoup de livres sur les ados américains vous savez que leur lycée est une jungle où règne la loi du plus fort. Là aussi Alex doit faire son trou et elle y arrive avec des alliés inattendu. Elle se crée sa petite bande qui l’aide à garder pied, à avoir une raison de le faire.
Une partie du roman reste toutefois obscure, comme insaisissable, on a l’impression qu’un élément nous échappe et il faut attendre la fin pour comprendre.
J’ai vraiment aimé ce livre, qui redonne espoir, nous éclaire également sur cette maladie qu’est la schizophrénie et un peu d’espoir dans notre monde cela n’est pas superflu !

Je remercie la Collection R pour cette lecture.

19/80

19/80

Publicités

4 réflexions sur “Je t’ai rêvé – Francesca Zappia

Une petite bafouille ?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s