Risque zéro – Pete Hautman

Éditeur : Milan / Macadam
Nombre de pages : 296
Date de parution : 15 avril 2015
Prix : 13,50€ Notepaillons3.5

616usFoKLQLRésumé : Imaginez un monde où tout risque est banni. Un monde où le danger n’existe plus. Fini, le sport : trop dangereux ! Aimer ? Trop éprouvant ! Ce monde du risque zéro, c’est celui des Etats-Sécurisés d’Amérique. Nous sommes en 2074, Bo Marsten a 16 ans et vit sous cette dictature du bien-être. Les carcans, les interdits ? Il n’en peut plus. Enfermé dans un camp de travaux forcés, il décide de résister. Pour être libre. Pour prendre le risque de vivre, tout simplement…

Mon avis : Macadam propose régulièrement des romans atypiques qui ont tout pour me séduire. Ce livre n’a pas fait exception à la règle et je l’ai lu rapidement.

Imaginez un monde où l’État anticipe le moindre bobo, la moindre chute, le moindre accident et qui pour ça vous fait vivre comme dans une boite en coton. Cette société existe dans le futur et chaque faux pas vous conduit directement en prison. Enfin en usine où vous travaillez pour rien. C’est ce qui est arrivé à Bo et qui lui a changé la vie.

J’ai de suite été plongée dans l’ambiance de la société dans laquelle évolue Bo. Cette société qui a tellement peur que ses citoyens se blessent que tout est interdit, que leur vie est régie à la minute près, qu’ils sont surdopés de vitamines, surprotégés par des protection corporelle en tout genre. C’était assez hallucinant à lire, mais surtout de se dire qu’on pourrait y venir. C’est toujours ce qui me plaît dans ce genre de lecture, voir une vision d’auteur de ce que deviendrait notre planète. Je me demande même où s’arrête leur imagination.
J’ai aussi beaucoup aimé le personnage de Bo, il est entier et impulsif mais aussi très attachant. Oui, c’est paradoxal comme mélange mais ça prend bien, enfin chez moi.
Je ne vais pas mentir je ne suis pas sure d’avoir compris toute la portée du livre. Je pense que l’auteur à voulu faire passer un message, mais je ne suis pas sure de l’avoir vraiment compris. Ou alors je cherche quelque chose de compliqué. Je ne vais pas dire que je n’ai pas aimé ma lecture, non, j’ai passé un bon moment, mais j’ai l’impression d’être passée à côté d’une partie de ce qu’il veut véhiculer.
L’histoire a une fin ouverte, qui laisse le lecteur imaginer ce qu’il veut, c’est peut être pour ça que je suis un peu frustrée, j’aime qu’on me dise les choses jusqu’au bout.

Je remercie la collection Macadam pour cette lecture.

 

54/100

54/100

Publicités

Une petite bafouille ?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s