Enfernité tome 1 – Brodi Ashton

 Éditeur : Milan/Macadam
Nombre de page : 374
Date de parution : 4 avril 2012
Prix : 15,20€ 4

9782745956354Résumé : Six mois que Nikki a disparu, sans laisser de traces. Six mois qu’elle a, par désespoir, abandonné Jack. Six mois qu’elle a passés enfermée aux côtés de Cole, dans un monde entre morts et vivants. Nikki est de retour et elle doit faire un choix. Mourir auprès de Jack, ou vivre pour toujours avec Cole, en Enfernité.

Mon avis : Ce livre m’avait tapé dans l’œil lors de sa sortie (les éditions macadam ayant souvent de très belles couvertures), le temps que je me le procure, que je le case dans mon planning de lecture et me voilà à lire les aventure de Nikki et Jack.

Nikki a disparu pendant 6 mois, personne ne sait ce qu’elle a fait pendant ces 6 mois. Et elle réapparait comme par enchantement, très amaigrie. Si son départ a chamboulé tout le monde, son retour fait vacillé le fragile équilibre qui s’est mis en place après sa disparition. Elle a 6 mois pour faire ses adieux à ses proches, parce que Nikki revient de loin. Elle a passé ces 6 mois dans les bras de Cole pour lui servir de nourriture, elle aurait dû en mourir mais ce n’est pas le cas, elle a donc bien l’intention de mettre à profit ce temps pour laisser le meilleur d’elle même à sa famille et ses amis.
Le début du livre nous laisse un peu confus. Quand il commence, nous ne savons pas qui est qui, ni ce qu’ils font exactement. Nikki et Cole se réveillent après 100 ans passés collés l’un à l’autre, Nikki servant de nourriture à Cole. Ça nous le comprenons assez vite, mais la raison pour laquelle ils en sont là est assez obscure. L’auteure va nous la faire découvrir petit à petit grâce à d’habiles flashbacks. Mais rassurez-vous, cette impression de confusion disparaît rapidement et les grosses lignes de l’intrigue sont compréhensibles très vite. Tout l’intérêt du livre reposant sur notre envie de découvrir le pourquoi du comment. Sans parler de la fin, sur laquelle l’auteure nous fait balancer tout le long du livre, une fois nous sommes très optimistes, une fois pessimistes.
Les personnages sont vrais, il y a bien sûr quelques clichés, entre le jeune leader de groupe de musique ténébreux et le petit ami simple et sincère, sans parler de la garce prête à tout pour arriver à ses fins, mais cela ne gâche en rien le plaisir de la lecture. Nikki est une adolescente déterminée, un peu fragile que j’ai beaucoup aimé suivre. Elle sait reconnaître ses erreurs et ne s’apitoie pas sur son sort.
L’histoire imaginée par l’auteure n’est pas vraiment originale, mais la mythologie dont elle s’inspire l’est : exploiter les mythes grecs et égyptiens pour construire son monde change agréablement, surtout que tout est simplement expliqué. Cela m’a même donnée envie de me replonger dans tous ces mythes.

J’ai été tout particulièrement touchée par la fin du roman et c’est avec impatience que j’attends la suite pour obtenir la réponse à mes questions.

Le petit plus : le tome deux sort le 5 juin ! Aucunes excuses pour ne pas le commencer !

28/35

33/35


Cliquez si vous souhaitez acheter.

Publicités

6 réflexions sur “Enfernité tome 1 – Brodi Ashton

Une petite bafouille ?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s