La vieille qui voulait tuer le bon dieu – Nadine Monfils

Éditeur : Belfond
Nombre de page : 246
Date de parution : 7 mars 2013
Prix : 19,00€  5

9782714454515Résumé : Mémé Cornemuse, fan d’Annie Cordy et de Jean-Claude Van Damme, est une vieille bique, entre Ma Dalton et Carmen Cru, à la sauce belge. Elle a trouvé un emploi de concierge dans un immeuble foutraque… où son arrivée va déclencher des horreurs rocambolesques.

Ce soir-là, Ginette, une des locataires, gaga de Lady Di, s’envoie en l’air dans un parking et trompe son mari pour la première fois. L’extase est de courte durée ! De retour chez elle, elle découvre le cocu en kit dans son plumard. Ses mains ont été coupées et son zizi est rangé au frigidaire. Panique à bord ! Ginette va mener son enquête tandis que mémé Cornemuse prépare un casse dans la bijouterie d’à côté, avec un ancien braqueur qu’elle héberge dans la cave. Elle fait les repérages et lui, il creuse… Un événement imprévu – l’arrivée d’une criminelle hébergée au couvent d’en face – va bouleverser leurs plans…

Mon avis : Je suis devenue fan de Nadine Monfils par erreur et je ne le regrette pas, je me délecte de chacun de ses romans jusqu’à présent, et le dernier sorti en date ne fait pas exception !

L’action se déroule à Pandora, ville inventée qui pourrait se trouver dans n’importe quel pays d’Europe. Dans un immeuble où Mémé Cornemuse, personnage haut en couleurs (et c’est peu de le dire) a élu domicile en tant que concierge. Et bien entendu, là où elle passe, les autres trépassent !

Ce livre est pour moi un pur moment de plaisir ! Je ricane toute seule à chaque chapitre et à chaque fois je passe un moment semblable à une fraiche parenthèse.
Dans les livres de Nadine, les méchants sont méchamment drôles, on en arrive même à oublier l’horreur des crimes qu’ils commettent. Certains ont lieu par accident, et le problème des corps à cacher est résolu en trois coup de cuillère à pot, de façon abracadabrante, vraiment pas crédible, mais tellement drôle que tout passe ! L’enquête policier me paraît toujours comme étant le pretexte de dépeindre toute une galerie d’intervenant.
Les personnages de Nadine sont toujours de véritables caricatures noircissant les pires traits de caractères de toute une population de « petite gens ». Ceux qui font la base d’une société, les ouvriers, les employés et autres… N’y voyez aucun jugement de sa part (ou de le mienne) non, elle décrit juste avec beaucoup de tendresse et d’humour une population qu’elle affectionne tout particulièrement. Elle ne leur fait pas de cadeau, mettant l’accent sur chaque petit défaut, mais on sent également qu’elle les aime par la tendresse qu’elle met à décrire leur quotidien.
J’aime aussi tout particulièrement ses références à sa Belgique natale qui me rappelle beaucoup le Nord d’où je suis originaire, tant par les coutumes que par le patois local.

Ces livres sont toujours un mélange subtile (même s’il est difficile d’utiliser ce mot pour les personnes qui auront lu le livre parce que Nadine et ses personnages sont tout sauf subtiles) d’enquête policière, de caricatures sociales et d’humour salaces. Un cocktail qui me séduit totalement ! Vivement le prochain !


Cliquez si vous souhaitez acheter.

Publicités

4 réflexions sur “La vieille qui voulait tuer le bon dieu – Nadine Monfils

  1. lire-une-passion dit :

    Moi j’ai connu Nadine Monfils grâce à ma belle-soeur qui m’a offert pour Noël « la petite fêlée aux allumettes » eh bien franchement je n’ai jamais autant ri ! Elle a un humour décalant et noir que j’adore ! J’ai dévoré les quelques pages en un après-midi !
    Par contre, 19€ je trouve ça cher pour même pas 300 pages… :/

Une petite bafouille ?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s