Lou après tout tome 2 – La communauté – Jérôme Leroy

Éditeur : Syros
Nombre de pages :  421
Date de parution : 3 octobre 2019
Prix : 17,95€
Acheter : Amazon

Résumé : Épuisée, Lou revient vers la mer afin de se laisser mourir sur la plage où Guillaume lui a appris à nager. Marchands d’esclaves, pillards, Entre-Deux… avec son lot d’horreurs, la vie d’après le Grand Effondrement mérite-t-elle que l’on se batte encore pour elle ?
Plusieurs rencontres inattendues amènent Lou à continuer, malgré tout. Chez les Wims, elle découvre une communauté harmonieusement organisée sous l’autorité d’un Délégué. Et puis, il y a Amir… Une promesse d’apaisement, enfin.
Lou le savait pourtant bien : c’est au moment précis où l’on baisse la garde que surviennent les pires dangers.

Mon avis : J’avais adoré le premier tome des aventures de Lou. Et après une telle fin il me fallait absolument la suite. Je suis contente de ne pas avoir attendu trop longtemps.

Pour une fois (encore) je vais éviter le résumé personnel, ou vous aurez toute la fin du premier tome de dévoilé. Mais je peux vous dire que la vie dans le monde après la grande panne, n’est toujours pas facile, loin de là !

Le personnage de Lou a continué son jeu de séduction avec moi. J’ai encore craqué. J’aime cette jeune femme forte, qui a grandi trop vite, mais qui garde une partie de sa fragilité. Elle est devenue adulte trop vite et la vie l’a bien souvent malmenée, mais elle garde quand même espoir. Enfin, le plus souvent. De toute façon, sans espoir, elle n’irait pas loin…
Le monde dans lequel elle évolue est le plus difficile que j’ai jamais lu. Et ce qui fait froid dans le dos, c’est qu’on se dit que tout cela pourrait arriver, qu’on n’est vraiment pas loin d’arriver à cette situation et cela fait réfléchir. Vraiment parfois je n’ai pas envie de vivre vieille…
L’histoire traine parfois en longueur mais dans l’ensemble j’ai passé un excellemment moment avec la narration de l’auteur. D’habiles flash-back nous font faire des allers-retours entre passé et présent et rapidement on sait que l’histoire de Lou ne s’arrêtera pas à ce tome.
Je ne sais pas vous mais moi, pour la première fois, je ne suis pas sure que le 3ème livre nous donnera une fin heureuse. Je ne suis pas sure que le bonheur existe encore dans ce monde créé par Jérôme Leroy, et ça fait vraiment peur…
Je ne sais pas quand sortira le 3ème tome, mais c’est sûr qu’il finira vite vite dans ma PAL et qu’il n’y restera pas longtemps.

Je remercie Syros pour cette lecture.

3/50

Les âmes perdues tome 2 – Les terres du haut – Jeff Giles

Éditeur : Bayard
Nombre de pages :  378
Date de parution : 12 juin 2019
Prix : 16,90€
Acheter : Amazon

Résumé : Pour Zoé, bien des choses ont changé après les mystérieux évènements qui l’ont rapprochée de X. Depuis leur baiser d’adieux, la jeune fille pense au chasseur de prime dont elle est tombée amoureuse au point d’être prête à risquer sa vie et à le rejoindre dans les Terres du Bas.
X, quant à lui, a fait le plus grand des sacrifices : pour sauver Zoé et sa famille, il a renoncé à sa liberté et perdu tous ses pouvoirs. Désormais emprisonné aux enfers, il est pourtant déterminé à briser ses chaînes afin de rejoindre Zoé. Pour s’affranchir du joug des Seigneurs du Bas, X va devoir affronter des ennemis dont la malfaisance dépasse tout ce qu’il aurait pu imaginer. Il découvre alors l’impensable sur son passé et sa mère…
Les secrets peu à peu révélés pourraient enfin réunir Zoé et X… ou les séparer à jamais.

Mon avis : Le tome 1 lu l’année dernière (mon avis ICI) avait mis du temps à me séduire mais j’étais tout de même curieuse de connaitre la suite et fin des aventures de Zoé et X.

La quatrième de couverture étant déjà assez complète, je vais éviter de trop vous spoiler avec un résumé personnel.

Je me suis plongée dans ma lecture beaucoup plus vite qu’avec le premier tome. J’ai récupéré l’histoire de Zoé et X facilement, pour une fois, je n’avais pas de trou de mémoire. Chaque événement évoqué me revenait en mémoire rapidement.
Zoé est restée la même avec ses hoquets de cerveau qui m’ont fait beaucoup rire, mais son impétuosité, ses réactions virant parfois à l’inconscience m’ont vite fatiguée. C’est comme si elle en retenait rien des leçons passées et ne voulait qu’en faire à sa tête, encore et toujours. Quitte à mettre la vie des autres en danger. Je n’avais pas souvenir qu’elle était comme ça… ou le personnage a pris en assurance et cela allait parfois jusqu’à la bêtise.
X aussi a évolué, mais dans le bon sens. Il est moins naïf, il s’affirme plus et comprend pas mal de choses… Petit à petit il se fait à l’idée qu’il n’est responsable de rien mais plutôt le jouet de faits qui le dépassent et qui souvent ne le concernaient même pas.
On en apprend également plus sur les autres personnages : leur passé, comment ils sont arrivés dans les terres du bas et j’ai beaucoup aimé faire ces retours dans le passé.
L’intrigue se déroule toute seule. Tous les événements s’enchainent avec fluidité et pas une fois je ne me suis ennuyée. J’ai également beaucoup aimé la fin en demie teinte.
J’ai passé un très bon moment lecture avec de second et dernier tome.

Je remercie Bayard pour cette lecture.

46/65

Ce qui ne nous tue pas… tome 2 – Ce qui nous consume… Georgia Caldera

Éditeur : J’ai lu
Nombre de pages : 413
Date de parution : 15 mai 2019
Prix : 13,40€
Acheter : Amazon

Résumé : Violette, au passé aussi troublé qu’au brillant avenir, vient d’intégrer une école d’art. Elle s’est installée chez sa mère et son nouveau beau-père, puis a fait la connaissance du fils de celui-ci, le solitaire et énigmatique Adam. Après s’être ignorés et déchirés durant des semaines, ils ont trouvé la paix dans les bras l’un de l’autre et se sont déclaré leur amour. Violette doit désormais apprendre à lui faire confiance mais les secrets qui voilent le ténébreux regard d’Adam pèsent sur leur couple. Parviendra-t-il à lui révéler ses démons et à accepter son aide ?

Mon avis : J’avais moyennement apprécié le premier tome, mais j’étais curieuse de connaitre la suite des aventures de Violette et Adam.

Après des débuts difficiles et une entente qui peine à se mettre en place, Adam et Violette doivent affronter de nouvelles épreuves.

J’ai eu du mal à lire ce tome. D’abord parce que j’étais en vacances dans ma famille, mais même, dès que j’avais un temps de libre, je n’avais pas envie de retrouver Violette et Adam. Leur part de naïveté n’a pas réussi à me séduire. J’ai plutôt eu envie de les secouer tout le long de ma lecture. Impossible d’avoir de l’empathie à cause de leurs personnalités. Elles étaient trop éloignées de la mienne. Parfois les personnages ne réagissent pas comme je l’aurais fait, et j’y adhère, mais là, je n’ai pas réussi.
L’histoire est pourtant bien écrite, mais elle n’a pas réussi à me chavirer. J’ai relevé quelques incohérences, des choses qui s’emboitent trop bien, d’autre qui n’arrivent pas alors que pour moi elles auraient dû (je ne vous en parle pas ici pour ne pas vous spoiler, mais je veux bien en parler en privé avec vous). J’attendais plus de cette suite et j’ai été déçue.
La fin est également trop rapide. J’aurais aimé voir plus de conséquences des dernières décisions prises par les personnages. Encore une fois, tout cela m’a paru trop facile.
C’est dommage, parce que le résumé avait de quoi me plaire. Mais ça ne l’a pas fait. Pour vous faire une idée plus précise, vous trouverez des avis positifs chez Mycoton32 et Estwinch.

Je remercie J’ai lu pour cette lecture.

37/65

Jackaby tome 2 – Sur les traces de la Bête – William Ritter

Éditeur : Bayard
Nombre de pages : 351
Date de parution : 20 mars 2019
Prix : 14,90€
Acheter : Amazon

Résumé : « Certaines jeunes filles sont vendeuses ou fleuristes. D’autres trouvent des maris et restent à la maison. Je suis l’assistante d’un détective fou qui enquête sur des phénomènes inexpliqués…
Je m’appelle Abigail Rook, et tel est mon métier. »
Jackaby et Abigail, détectives du surnaturel, doivent élucider un nouveau mystère : le chat de Mrs Beaumont s’est transformé en poisson. Alors que l’excentrique enquêteur suspecte l’animal d’être une créature qui change de forme pour dévorer ses proies, la pauvre femme est retrouvée morte avec d’étranges marques dans le cou. Celles-ci font écho à un autre décès suspect, mais aussi à la disparition d’un précieux fossile, dans la petite ville de Gad’s Valley. Jackaby et Abigail y retrouvent l’inspecteur Charlie Cane pour tenter d’élucider cette énigme. Leur enquête prend bientôt des allures de traque lorsqu’une bête féroce multiplie ses attaques, semant la mort sur son passage…

Mon avis : J’avais adoré le premier tome de Jackaby (mon avis ICI) et quand j’ai vu que le second tome était sorti, il fallait absolument que je le lise !

À peine remis des aventures du premier tome voici que Jackaby et Abigail se retrouvent à nouveau emportés dans des aventures surnaturelles (non, vous n’en saurez pas plus, sinon vous en saurez trop, la 4ème de couverture vous suffira).

Dès les premières pages j’ai retrouvé l’univers typique de Jackaby. Cet univers qui mélange gobelin, assistant transformé en canard, fantômes et drôle de métamorphes…  Et c’est toujours avec les yeux émerveillés que je le dévore. Tout d’abord à cause de ma maison de Jackaby, je rêve d’en avoir une identique ! Même si je sais que j’aurais peut-être du mal à en gérer certains habitants ! Puis par cette plongée dans les États-Unis de la fin du 19ème siècle où l’on sent bien que tout avenir et possible.
Mais ce que je préfère c’est l’humour distillé à chaque page. Je ne suis pas sure que le public ciblé (les 11/13 ans) relève toutes les références humoristiques, tous les jeux de mots où toutes les réparties, par contre ce qui est sur c’est que moi je me régale !
J’aime aussi mener l’enquête avec ce duo impossible qui en rappelle tant d’autres… (qui regarde la nouvelle version de Elementary avec Lucy Liu et Jonny Lee Miller ?) Les suivre sur des pistes improbables, aller de découvertes en rebondissements et finir toujours étonnées, tant est riche l’univers de l’auteur. Il puisse dans toutes les mythologies, tous les mysticismes, toutes les créatures fantastiques ce qui donne un mélange détonnant qui me ravi !
J’ai vraiment hâte de découvrir la suite. La série en VO est composée de 4tomes et j’espère réellement que nous les auront tous.

Je remercie Bayard pour cette lecture.

34/65

 

Follow me back tome 2 – A.V. Geiger

♦ Éditeur : Robert Laffont / Collection R
♦ Nombre de pages : 336
♦ Date de parution : 7 juin 2018
♦ Prix : 17,900€
♦ Acheter : Amazon 

Résumé : Amour. Obsession. Jalousie. Meurtre.
Personne ne sait ce qui est arrivé au prodige pop-rock Eric Thorn. Son compte Twitter ? Bloqué. Son portable ? Enterré dans la neige, l’écran brisé et maculé de sang.
Tessa Hart, fangirl agoraphobe, connaît la vérité, mais elle a définitivement tourné la page #Tessa♥Eric. Plus question de toucher à son compte Twitter. En revanche, Snapchat… c’est beaucoup plus sûr, non ?
Après avoir fait profil bas pendant des mois, Tessa sort de sa cachette, forcée d’affronter les fantômes de son passé…

Mon avis : Ayant lu le premier tome l’année dernière (dont vous trouverez mon avis ICI) et vu que sa fin m’a un peu estomaquée, j’avais hâte d’en connaitre la suite !

Comme se second tome nous dévoile la fin du premier je vais m’abstenir de faire un résumé personnel. Je me connais, je pourrais trop vous en dire.

Le roman est fidèle au modèle du premier : on y retrouve des extraits d’interrogatoire de police alternés de récits. Au début on repart sur le passé, découvrant ce qu’il s’est passé entre maintenant et la disparition d’Eric et Tessa, puis on découvre la situation actuelle.
Tessa est toujours autant névrosée, se méfiant de tout. Elle essaye pourtant de contrôler ses peurs qu’elle sait irrationnelles. Elle évolue lentement mais on est conscient de tous les efforts qu’elle fournit.
L’intrigue est teintée de faux semblants tout le long de la lecture. Il est très difficile de déterminer qui fait quoi, qui est responsable de quoi, qui en veut à Tessa et qui sera l’ultime coupable. D’ailleurs quand on le découvre, on tombe réellement des nues !
Par contre, il y a encore des questions qui restent sans réponses… C’est maintenant que j’écris mon avis que je m’en aperçois… Je ne vais pas vous dire quoi, parce que ça serait vous dévoiler une partie de l’histoire, mais il reste pas mal d’ombres dans cette histoire (je suis d’ailleurs d’accord pour en parler avec vous en privé si vous le souhaitez, par mail ou sur ma page FB). Peut-être que l’auteure à l’intention de nous les dévoiler dans un troisième opus…
J’ai toutefois passé un très bon moment avec ce roman que je vous recommande.

Je remercie la Collection R pour cette lecture.

4/65