La loi du cœur tome 2 – Le chant du cœur – Amy Harmon

Éditeur : Hugo roman
Nombre de pages : 386
Date de parution : 13 avril 2017
Prix : 17,90€

Résumé : Pour moi, le paradis, c’est la cloche qui annonce le début d’un match de free fight, l’adrénaline qui monte, la sueur qui me brûle les yeux et le feu qui coule dans mes veines. C’est la foule indistincte qui scande mon nom et l’adversaire du jour qui veut verser mon sang. Pour moi, le paradis se résumait au ring octogonal. Jusqu’à ce que je rencontre Millie.
Jusqu’à ce que je change. Si l’octogone était mon paradis, alors Millie était l’ange en son centre, la fille pour laquelle je voulais me battre, celle qui m’a appris que les batailles les plus importantes sont parfois celles que l’on ne pense pas gagner.

Mon avis : J’avais beaucoup aimé le tome 1, La loi du cœur (Dont vous trouverez l’avis ICI). J’avais envi de retrouver Moïse et Georgie, de découvrir un peu plus Tag, dont je me suis vite plongée dans ce roman.

Amy Harmon avait réussi à me toucher dans le 1er tome et ses autres romans et j’espérais bien qu’elle réussirait avec celui-ci également. Ce tome est plus accès sur Tag, le meilleur ami de Moïse. Cette tête brûlée qui fait des combats de free fight pour se sentir vivant. Il a aussi la tête sur les épaules puisque même s’il est jeune il est à la tête de plusieurs sociétés qu’il gère d’une main de maître. C’est clairement une tête brûlée qui aime avoir le dernier mot mais en vieillissant il prend du plomb dans la tête. On sent très bien que derrière cette grande gueule se cache un grand cœur qui a également beaucoup de blessures qu’il cache tant bien que mal. C’est typiquement le genre de personnage que j’apprécie.
Il rencontre Millie. On la découvre petit à petit, mais j’ai trouvé que ce n’était pas assez, j’aurais bien aimé en savoir plus. mais c’est aussi normal puisque le roman est écrit du point de vue de Taf, dont il ne nous transmet que ce qu’il sait. Mais cela m’a un peu frustrée parce que c’est un personnage auquel on s’attache également.
Le 3ème personnage important dans cette histoire c’est Moïse, qui nous raconte ce qu’il pense de cette rencontre Tag / Millie.
Et justement cette histoire parlons-en. Elle est simple, elle est jolie, elle est touchante… bon, pas autant que celle de Moïse et Georgie mais tout de même, elle fait sont petit effet. Je suis tout de même restée sur ma faim, je m’attendais à plus. De mon point de vue j’aurais aimé que les 20/30 dernières pages soient plus développées. Pis j’ai trouvé la fin trop vague… On peut s’imaginer ce qu’on veut, et là j’aurais aimé que l’auteure prenne une décision, mais je vous laisse juge…

Je remercie Hugo roman pour cette lecture.

Publicités

The field party tome 2 – Sous la lumière – Abby Glines

Éditeur : Hugo romans / New way
Nombre de pages : 336
Date de parution : 13 avril 2017
Prix : 17,00€

Résumé : Willa ne peut effacer les mauvais choix qu’elle a faits par le passé. Des erreurs qui lui ont fait perdre ses amis et son premier amour. Brady et Gunner, sont membres de l’équipe de football. Si Gunner finit par se montrer plus compréhensif avec Willa, Brady ne veut plus entendre parler d’elle. Des secrets inavoués remontent à la surface. Même si elle risque de perdre ses amis pour toujours, Willa acceptera-t-elle de mettre la vérité sous la lumière ?

Mon avis : J’avais beaucoup apprécié le premier tome Dans un silence (dont vous trouverez l’avis ICI) et j’étais curieuse de lire le 2ème.

Après Maggie c’est une autre jeune fille, Willa, qui va venir perturbée l’équipe de foot du lycée et le lycée de la petite ville de Lawton.

J’ai aimé retrouve la fine équipe avec laquelle j’avais fait connaissance dans le premier roman. On retrouve Brady et Gunner ainsi que  Maggie et West. Ce tome, qui plus centrer sur Brady, Gunner et Willa nous permet de les découvrir sous un autre jour, d’en savoir plus sur eux, parce qu’on les découvre dans le 1er livre mais tout reste superficiel. J’aurais bien aimé en savoir plus sur ce que devenaient West et Maggie, j’ai eu l’impression qu’ils ne faisaient que passer dans cette histoire. C’est dommage, je n’étais attaché à eux. J’ai bien compris que ce livre racontait une autre histoire mais j’aurais juste aimé… Heureusement que je me suis attachée aux personnages de Gunner et Willa. J’ai aimé leurs failles, leurs blessures, leurs défauts, leurs façon de faire face. Ce sont des personnages fort, qui font ce qu’ils peuvent avec ce que la vie leur a donné, les choix qu’ils ont fait et ils assument. Par contre, j’ai trouvé Brady « tout plat ». Aucun relief, c’est un gentil garçon, propre sur lui, qui a eu la chance d’avoir une vie plutôt « facile ». Il est plus compliqué de s’attacher à lui…
L’histoire est parfois un peu tiré par les cheveux. Mais finalement, quand on lit les faits divers, c’est totalement possible. C’est juste peu commun. J’avais peur d’être déçue par le triangle amoureux mais l’auteure à réussi à bien le gérer. La fin est juste un peu trop rapide.

J’ai vu qu’il existait un 3ème tome en VO plus centré sur Brady. J’espère qu’il sera traduit lui aussi, j’aimerai bien que l’auteure lui donne plus de relief.

Je remercie Hugo romans pour cette lecture.

54/65

À la place du cœur saison 2 – Arnaud Cathrine

Éditeur : Robert Laffont / Collection R
Nombre de pages : 291
Date de parution : 23 mars 2017
Prix : 16,50€

Résumé :  » La fin de l’année 2015 arrive à grands pas. Je me suis souvent demandé ces derniers mois : j’ai quoi à la place du cœur ? À la place du cœur, j’ai toi.  »
Cette saison est celle de l’éprouvant retour de Caumes à la vie. Il est raconté par son cousin, Niels, depuis la côte Atlantique : tout un été à tenter de sortir Caumes de sa torpeur muette et rageuse. Puis c’est Esther qui prend la parole : elle dont Caumes s’est peu à peu éloigné ; elle dont l’amour ne lâche pas ; elle qui, faute de pouvoir tourner la page, s’est persuadée qu’un après était possible dans ses bras. Mais ces jeunes adultes sont aussi les enfants de novembre, les enfants du Bataclan, du Carillon, du Petit Cambodge. La vie n’a pas fini d’être mise à l’épreuve. La vie n’a pas fini d’être à réinventer.

Mon avis : Le premier tome m’avait beaucoup touché (vous pouvez retrouver mon avis ICI ) et j’avais hâte de retrouver les personnages d’Arnaud Cathrine.

Il est difficile de faire un résumé de ce roman. Parce qu’il est tout en émotions et que j’aimerai que vous puissiez les découvrir par vous même. Et surtout, puisque c’est un second tome, je n’aimerai pas trop vous en dévoiler sur le premier par mégarde.

Comme vous l’avez compris dans les lignes précédentes, ce livre m’a beaucoup touché. Au même titre que le premier. L’auteur réussi l’exploit de faire plus fort dans le 2ème tome que dans le 1er.
Il y a les grands événements qui touchent la France et les plus petits, qui touchent beaucoup moins de personnes mais qui font tout aussi mal, si ce n’est pas plus. Le point commun avec ces événements ? L’incompréhension de l’autre, la peur de l’autre, le manque de tolérance… Ces maux qui existent depuis la nuit des temps et que l’homme, malgré sa soi-disant grande intelligence, n’arrive pas à vaincre. C’est dommage, si on se souciait plus de l’autre quelque soit ses convictions on ne s’en porterait que mieux.
Arnaud Cathrine ne donne pas de solution à ce « problème », il montre comment une bande d’ami à réussi à surmonter la douleur. Ce que l’on fait tous à longueur d’année, sans même s’en apercevoir parfois. Malgré les souffrances, on avance, on est programmé pour. On ne le fait seulement pas tous à la même vitesse. C’est un très joli roman, au même titre que le premier, à mettre entre toutes les mains.

Je remercie la Collection R pour cette lecture.

46/65

Les clans seekers livre 2 – Le passé est sans pitié – Arwen Elys Dayton

Éditeur : Robert Laffont / Collection R
Nombre de pages : 423
Date de parution :  21 avril 2016
Prix :  18,90€ Notepaillons4.5

816heY53L3LRésumé : Quin Kincaid est une Seeker. Cet honneur est son héritage, une noble fonction transmise de génération en génération. Mais ce qu’elle a appris la nuit de sa promesse solennelle a changé son monde à tout jamais. Ce pour quoi elle a prêté serment n’est qu’une monstrueuse imposture : loin des idéaux chevaleresques, sa charge de Seeker la condamne à la barbarie. Son père s’avère être un tueur, son oncle un menteur, sa mère une victime collatérale. Et le garçon qu’elle a un jour aimé vit désormais pour se venger, de la famille de Quin en premier lieu. Quin n’est pourtant pas seule. Shinobu, son plus vieux compagnon, pourrait bien être l’unique personne à qui elle peut se fier. L’unique personne aussi désespérément en quête de réponses qu’elle.
Mais plus ils creusent dans le passé et plus le tableau s’assombrit. Il y est question de familles de Seekers ancestrales, disparues depuis longtemps, d’alliances troubles, et, pire encore, d’un plan funeste mis en branle il y a plusieurs générations, qui a le pouvoir de tous les détruire.

Mon avis : J’étais restée sur un avis mitigée sur le premier tome, j’étais donc curieuse de voir comment allez évoluer la suite…

Je vais éviter le résumé personnel parce que la 4ème de couverture est assez complète et, surtout,  je ne sais pas par où le commencer 😛

Je peux vous affirmer d’entrée que dès le début je me suis fait happer par ce deuxième tome ! Contrairement au premier j’ai adhéré à l’histoire et à l’univers et je me suis laissée porter par les événements. Et pour une fois, je me suis souvenue de suite de toute l’histoire du premier tome ! C’est assez rare pour le mentionner.
La particularité de ce tome c’est qu’on suit également les aventures de Catherine la mère d’un des seekers et que grâce à elle, le voile se lève sur par mal de questions posées lors du 1er livre. J’ai adoré découvrir le penchant caché de l’histoire, ces choses à peine abordées lors du tome précédent. On découvre petit à petit la déchéance des seekers et comment ils en sont arrivé là. C’est vraiment quelque chose qui m’a passionnée.
J’ai également trouvé les personnages plus attachants que dans le tome précédent. On comprend mieux leurs motivations, on voit leur évolution… tout ça grâce au changement de narrateur. J’aime connaitre tout ce qui se passe dans la tête de chaque personnage. Bon, je n’adhère pas à chacune de leurs pensées, mais ça permet de mieux appréhender l’ensemble.
La fin de l’histoire est tout bonnement affreuse, mais je commence à m’habituer à ses auteurs sadiques qui aiment nous torturer jusqu’à la sortie du tome suivant.
Inutile de vous dire que j’ai hâte de lire la suite !

47/80

47/80

 

Endgame tome 2 – La clé du ciel – James Frey & Nils Johnson-Shelton

Éditeur : Gallimard
Nombre de pages : 541
Date de parution :  15 octobre 2015
Prix :  19,90€ Notepaillons5

endgame,-tome-2---la-cle-du-ciel-665276-250-400Résumé : Il reste neuf joueurs et les règles ont changé.La première clé a été trouvée et le chaos est déclenché. Partout, manifestations pacifiques ou guerres civiles agitent les populations, les médias se déchaînent… Et les Joueurs continuent de Jouer. Jouer, agir, se battre, c’est aussi s’oublier… Tandis que les neuf jeunes héros sillonnent furieusement le globe à la recherche de la deuxième clé, la révolte germe dans leurs esprits.

Mon avis : J’ai été transporté par le 1er tome qui m’avait agréablement surprise. Je n’avais qu’une hâte c’était de lire le suivant !

Les joueurs de Endgame s’adaptent aux nouvelles règles qui continuent de changer pendant le jeu. Difficile de définir dans ces conditions qui gagnera.

Je n’ai eu aucun mal à me replonger dans la suite des aventures des joueurs. L’histoire du premier tome m’a tellement plu qu’elle m’était bien restée en mémoire. Et ce qui est bien avec ce livre c’est qu’il n’y a pas de période d’adaptation, dès le début j’ai été entraînée au cœur de l’action. D’ailleurs ce livre n’est qu’une succession d’action. On pense que ça va s’arrêter à un moment donné, mais non ! Ni les personnages ni nous n’avons le temps de souffler. C’est ce que je préfère dans ce livre : on ne s’ennuie jamais et on n’a jamais envie de le reposer, que ce soit pour dormir ou par obligation.
Ce qui donne également une dynamique au roman c’est que nous suivons neuf personnages différents, à un rythme varié. Nous passons des « gentils » aux « méchants » sans arriver à définir lesquels on préfère suivre. On sait qui on veut voir gagner, mais les toutes les informations sont bonnes à prendre.

Les auteurs n’hésitent pas non plus à sacrifier des joueurs. On sait que ce jeu est terrible et on l’a de confirmé à chaque page. Le livre est à l’image du jeu : sans pitié. Sans pitié pour les participants, sans pitié pour le lecteur. Et on en redemande. Ce livre ne raconte pas une histoire qui se passe bien, nous sommes loin du monde des bisounours, et c’est ça qui plaît, qui me plaît. Pour une fois nous découvrons un monde tel qu’il est, sans filtre, sans édulcorant, et même si certains passages sont violents et sans concession, ça fait du bien de pouvoir lire ce genre de livre brut de décoffrage.
J’ai vraiment plus que hâte de lire le troisième et dernier tome.

Je remercie Gallimard pour cette lecture.

7/80

12/80