Sœurs sorcières livre 3 – Jessica Spotswood

Éditeur : Nathan
Nombre de pages : 435
Date de parution : 9 avril 2015
Prix : 15,90€ Notepaillons4.5

9782092540459Résumé : *ATTENTION SPOILER* Cate et Maura, les deux sœurs aînées, ne se comprennent plus. Maura semble désormais prête à tout pour que les sorcières accèdent au pouvoir. Même à commettre les plus viles atrocités. Cate en est horrifiée et, par-dessus tout, elle ne lui pardonne pas d’avoir effacé la mémoire de Finn, son grand amour. Même Tess, submergée par des visions funestes, ne semble plus en mesure de les réconcilier. Les deux sœurs doivent faire des choix radicaux, quitte à s’opposer l’une à l’autre… et à risquer de voir la prophétie – selon laquelle une sœur mourra de la main d’une autre – se réaliser?

Mon avis : J’étais tellement restée sur ma faim sur le deuxième tome de la trilogie que j’avais très envie d’avoir le dernier tome entre les mains et de connaître la fin de l’histoire des trois sœurs.

Je ne ferais pas de résumé des tomes précédents de peur de trop vous en dévoiler. Surtout vu la fin du deuxième tome, ça serait dommage de vous gâcher le plaisir de la découverte.

J’ai lu ce livre très vite, mue par l’envie de connaître la fin et guidée par la plume fluide de l’auteure qui permet une lecture facile. La narratrice reste Cate, la sœur aînée, qui s’affirme de plus en plus. Elle reste fidèle à ses convictions et tient tête aux sorcières qui ne sont pas de son avis.
La relation des trois sœurs reste complexe, entre haine, amour, incompréhension et entente difficile. C’est cette relation qui fait toute la tension du livre. Tour à tour on est étonnée, effarée devant la mauvaise fois de certaines, le courage d’autres… Chaque pages nous donne de nouvelles sensations, de nouveau sentiments. Mon cœur a palpité en progressant dans ma lecture, en prenant connaissance des deux éléments de l’histoire dont je voulais connaître la fin : la lutte contre les frères et l’évolution finale dans la relation entre Cate, Maura et Tess.
Je n’ai vraiment pas été déçue par ce dernier tome, il est à la hauteur de mes attentes sur une fin de série. Oh ! Tout ne s’est pas passé comme je l’aurais aimé, j’ai été un peu malmenée par l’auteure, mais l’histoire en a pris en profondeur et ma lecture en plaisir !
Cette série est vraiment a mettre entre toutes les mains, à travers l’interdiction de la magie c’est également un manifeste pour le féminisme et le droit des femmes à être l’égale des hommes. Elle nous rappelle que c’est un combat de chaque jour dans nos sociétés occidentales et que dans beaucoup de pays encore il est d’actualité.

Je remercie les éditions Nathan pour cette lecture.

44/100

45/100

15/60

15/60

La fille de braises et de ronces tome 3 – Le royaume des larmes – Rae Carson

Éditeur : Robert Laffont / Collection R
Nombre de pages : 511
Date de parution : 10 avril 2014
Prix : 18,90€ Notepaillons4

1002957_10151701728416473_756066175_nRésumé : La reine Lucero-Elisa, porteuse de la Pierre Sacrée du Destin, est en fuite. À la Porte des Ténèbres, ses ennemis ont enlevé Hector, l’homme qu’elle aime et le commandant de sa garde. Son royaume est au bord de la guerre civile, ses propres soldats ont même ordre de l’abattre…
Pour reconquérir son trône et sauver Hector, Elisa doit mener ses trois fidèles compagnons au coeur d’un pays de neige, de glace et de magie destructrice.
Les terribles secrets qu’elle découvrira durant ce périple pourraient bien changer le cours de l’Histoire…

Mon avis : Cette série est celle avec laquelle j’ai découvert la Collection R et c’est une de mes séries chouchoute. C’est donc toute fébrile que j’ai entamé le troisième et dernier tome.

Je ne vais pas vous faire de résumé personnel de peur de trop vous en dévoiler, la 4ème de couverture en explique déjà pas mal.

J’ai eu un peu de mal à me plonger dans ce livre, tant le précédent m’avait marqué, parfois c’est un peu dur de faire la transition. Mais une fois que je m’y suis mise j’ai suivi les aventures d’Elisa et ses amis avec entrain.
Dans ce dernier volet la jeune Reine doit sauver son amoureux et son royaume, deux choses qui ne sont pas faciles quand on n’y a pas été préparé. Mais elle s’en sort haut la main. Elisa dévoile qu’elle a du caractère, de la ressource et que c’est une excellente tacticienne. Elle perd de sa jeunesse et de sa naïveté pour prendre en assurance et en confiance en soi. Elle apprend à devenir reine, à gouverner, à faire des choix pour le bien du plus grand nombre, à faire des sacrifices… On suit son évolution depuis le début et la demoiselle avec un léger embonpoint qui n’était pas sur d’elle, laisse place à une femme avec des formes qui sait ce qu’elle veut et comment l’obtenir. C’est une évolution logique et celle qu’on attendait mais je dois avouer que j’ai un peu regretter l’Elisa des débuts.
L’intrigue est bien menée, mais elle traine un peu en longueur au début pour s’accélérer vers la fin. Je le trouve un peu mal équilibré. Peut-être aurait-il fallu avoir un début plus rythmé et une fin plus détaillée, ou alors scinder ce troisième et dernier tome en deux pour faire durer le plaisir ?
Les personnages secondaires, compagnons de lutte et de voyage d’Elisa prennent de l’ampleur et on devine le rôle qu’ils vont tenir dans le futur royaume d’Elisa. On devine l’ébauche de ce que sera ce pays après le passage de cette Reine douce, intelligente et décidée.
J’ai pressenti pas mal de choses qui sont arrivées dans cette fin de trilogie mais l’auteure a toutefois réussi à me surprendre sur certaines choses… Par contre, je continue à me poser des questions sur certains éléments qui pour moi ne sont pas exploités à fond… Peut-être que l’auteure a une idée derrière la tête pour continuer dans cet univers… Ça s’rait bien !

Je remercie Robert Laffont et la Collection R pour cette lecture.

58/65

58/65

La Trilogie de braises et de ronces, tome 3

Sœurs sorcières livre 2 – Jessica Spotswoods

 Éditeur : Nathan
Nombre de pages : 436
Date de parution : 10 avril 2014
Prix : 15,90€ Notepaillons5

captureRésumé : Cate a dû quitter son fiancé, Finn, et rejoindre l’ordre des Sœurs, qui sont en fait sorcières, à New London, pour protéger ses cadettes, Maura et Tess. Mais elle se fait difficilement à sa nouvelle vie au couvent où chacune des Sœurs attend d’elle des prouesses. Surtout que la doyenne de l’ordre, Cora, est mourante et qu’il faudra bientôt la remplacer : si Cate est bien la sorcière de la prophétie, cette charge doit lui revenir… Cependant l’ordre est divisé. Alors que les persécutions des femmes suspectées de sorcellerie se multiplient, certaines sorcières ne supportent plus de rester inactives. Au diable, la prudence de Sœur Cora ! Il faut agir, quitte à déclencher une guerre contre les Frères ! Cate oscille : qui suivre ? Celles qui préconisent la patience ou celles qui ont soif de vengeance ?

Mon avis : Le premier tome m’avait interpelé mais m’avait aussi laissé comme un goût d’inachevé, un sentiment de peu mieux faire qui me donnait envie de donner sa chance à la suite. Et parfois, ça vaut la peine qu’on leur laisse leur chance.

Cate a fait le maximum pour protéger ses sœurs. Mais malgré tout, les frères continuent à imposer leur main mise sur la société et plus particulièrement les femmes et finalement elle n’a d’autre choix que des les affronter.

Autant j’avais trouvé que le premier tome se tirait en longueur, autant le tome deux commence sur les chapeaux de roues. De suite on est confronté à l’injustice et la terreur imposée par les frères. Cate est installée en ville et, même si la vie des femmes à la campagne n’est pas rose, elle se rend compte que la condition de celles des villes n’est pas à envier. C’est effarent de voir ce que pourrait être notre société si les hommes avaient tous les pouvoirs sur les femmes. C’est en ça que le livre m’a plu. En plus d’un récit de magie et de prophéties, l’auteure nous fait nous interroger sur cette chance que nous considérons comme acquise qui est la liberté d’expression, de travailler, que sont les droits que nous possédons de voter, de faire nos propres choix… Et si cela nous était retiré un jour ? Elle nous rappelle que cela arrive encore dans certains pays où les femmes sont considérées comme des objets, des biens, qui passent de la tutelle de leur père à celle de leur mari qui prennent toutes les décisions à leur place. Je ne suis pas une féministe militante mais je suis sensible à la cause féministe et ce livre fait parfois froid dans le dos.
Ce n’est bien évidement pas le seul point fort de ce livre. Le personnage de Cate prend de la profondeur, elle accepte sa condition et prend les décisions qui s’imposent. Ses sœurs évoluent également et l’histoire devient plus intéressante, plus palpitante, j’ai souvent frémi pour Cate, ses sœurs et ses amies bien des fois.
Le premier tome posait les bases d’un univers, présentait les personnages, le deuxième passe à la vitesse supérieure, voire même celle du dessus. Je ne me suis pas ennuyée un seul instant. Et la fin est vraiment diabolique, je ne l’avais pas vu arriver et elle m’a laissée bouche bée. L’auteure nous laisse avec plein d’interrogations et je n’ai qu’une envie : LA SUITE !!!

56/65

56/65


Cliquez si vous souhaitez acheter.