Promise Falls tome 4 – Champ de tire – Linwood Barclay

♦ Éditeur : J’ai lu
♦ Nombre de pages :  508
♦ Date de parution : 7 avril 2021
♦ Prix : 8,50€
♦ Acheter : Amazon

Résumé : Quand des citoyens justiciers sèment la terreur dans une petite bourgade américaine… Meurtres, complots et coups tordus : à Promise Falls, on ne badine pas avec le crime !
D’habitude si paisible, la petite ville de Promise Falls est en ébullition. C’est d’abord un type ahuri qui débarque dans le bureau de l’inspecteur Duckworth en prétendant avoir été kidnappé et passé à tabac. Sur son dos, un tatouage l’accuse d’être un meurtrier.
Et puis il y a l’affaire Jeremy Pilford. Ce gosse de riche arrogant, soupçonné d’avoir écrasé une jeune fille, vient d’engager le privé Cal Weaver pour assurer sa sécurité. Acquitté au tribunal pour irresponsabilité, l’adolescent se retrouve lynché dans les médias et harcelé par une meute d’anonymes.
Qui sont ces bons redresseurs de torts, ces social justice warriors rassemblés sur les réseaux sociaux, déterminés à faire payer les supposés criminels ? Quelles sont leurs intentions ? Et sont-ils toujours bien informés ?
Alors que la ville ressemble à un champ de tir, Duckworth et Weaver ne seront pas trop de deux pour lutter contre cette chasse aux sorcières des temps modernes…

Mon avis : J’ai lu les deux tomes précédents de cette saga (oui, j’ai commencé par le 2ème tome)  et c’est avec beaucoup d’envie que j’avais envie de connaitre la suite des péripéties de la petite ville de Promise Falls.

À peine remises des événements de l’année précédente, les habitant de Promise Falls doivent faire face à de nouveaux débordements. Cela ne s’arrêtera donc jamais ?

Comme avec ses autres livres, ce polar de Linwood Barclay a réussi à faire mouche avec moi ! J’ai passé un très bon moment lecture. Tellement que je n’ai pas vu les 500 pages défilées. Tout est réuni pour avoir une excellente intrigue : des personnages sombres et complexes, une intrigue bien construites, des héros forts avec autant de défauts que de qualités.
Ce que je préfère c’est que justement ces héros sont des personnages comme tout le monde. Ils ne sont ni super beau, ni super fort. Ce sont des gens lambdas. D’ailleurs l’auteur ne les épargne pas ! Ils cumulent les difficultés et les coups du sort. Pour certains les pertes sont conséquentes même.
J’ai tout bonnement été captivée par l’enquête. Bon, bien sûr, j’ai trouvé que parfois l’auteur nous sortait un tour de son chapeau pour arriver là où il voulait aller, mais comme cela coller bien à l’idée générale, j’ai fermé les yeux pour ne garder que le plaisir de la lecture. Je ne sais pas où l’auteur trouve toutes ces idées, mais l’intrigue est bien construite et tout tient la route.
J’ai passé un excellent moment avec ce roman policier et je sens que Linwood Barclay va devenir un de mes auteurs de polars américain préféré !

Je remercie J’ai lu pour cette lecture

Orpheline – Franck Bouysse

♦ Éditeur : J’ai lu
♦ Nombre de pages :  238
♦ Date de parution : 3 février 2021
♦ Prix : 7,90€
♦ Acheter : Amazon

Résumé : La noirceur de son âme ne fait aucun doute depuis qu’un corps de femme massacré a été découvert. Bélony et Dalençon voient ce meurtrier leur glisser entre les doigts, crime après crime. Le capitaine Jacques Belony, « vieux flic de la Criminelle » vient de perdre sa femme et sa fille dans un accident de voiture tandis que Marie Dalençon, sa jeune collègue, subit les tourmentes de relations amoureuses chaotiques.

Mon avis : Je ne connaissais pas l’auteur avant de commencer ce roman policier, pourtant il a déjà écrit pas mal de livres. Le résumé étant attrayant niveau intrigue, je me suis donc laissée tenter pour le lire et découvrir Franck Bouysse.

Un duo d’enquêteurs qui cherchent à découvrir qui tuent des femmes suivant un scénario toujours de plus en plus macabre.

Ce duo est opposé en tout. C’est un homme, elle est une femme. Il est vieux, elle est jeune. Il a une longue carrière, elle début. Il est veuf, elle est célibataire. Mais c’est justement ce qui les oppose qui leur permet de se compléter parfaitement. Ils ont une vision des éléments différentes, mais qui elles donnent des indications qui font avancer l’enquête. J’ai vraiment bien aimé ce duo. Cet homme taciturne que la vie a déjà bien marqué, cette femme jeune qui est déjà un peu blasée. Il matche bien et j’ai adoré lire leur façon d’avancer.
L’enquête est aussi bien trouvée. Je ne me suis pas doutée de qui était le coupable, l’auteur nous mettant délibérément des pistes qui nous embrouillent… Mais je n’étais pas loin quand même (comment ça j’essaye de me trouver des excuses ?).
Par contre, j’ai eu beaucoup de mal avec le style d’écriture. Un peu trop imagé parfois. Du coup, je pense avoir compris pourquoi « on » en arrive là, mais je ne suis même pas sure que ce soit ça. Et j’aurai  bien aimé connaitre les motivations de ce tueur clairement moi. Je me sens un peu sur ma faim.
Je ne suis pas certaine de lire un autre roman de l’auteur, saut peut-être Né d’aucune femme, qui m’intrigue depuis sa sortie. Même si j’hésite un peu du coup…

Je remercie J’ai lu pour cette lecture.

Midnight club – Christopher Pike

♦ Éditeur : Hachette
♦ Nombre de pages :  288
♦ Date de parution : 24 février 2021
♦ Prix : 15,90€
♦ Acheter : Amazon

Résumé : Dans un hôpital réservé aux adolescents atteints de pathologies graves, cinq jeunes malades se retrouvent chaque soir à minuit pour partager des histoires effrayantes. Des histoires inventées, des histoires réelles, et parfois un peu des deux. Une nuit, ils décident de faire un pacte. Ils se promettent qu’après leur mort, ils donneront un signe aux autres depuis l’au-delà. La plus incroyable des histoires peut alors commencer. Guérison, départ soudain, histoire d’amour, révélations extraordinaires… La vie – ou bien la mort ? – n’en a décidément pas terminé avec ces adolescents.

Mon avis : Un livre qui raconte des histoires qui font peur avec des jeunes adultes qui se retrouvent dans un lieu clos  dans une situation particulière, cela a de quoi m’intriguer…

Cinq ados qui ne sont pas au mieux de leur forme , et c’est un euphémisme, ont une manière bien a eux de se remonter le moral. Le meilleur moyen d’affronter ses peurs, n’est-ce pas en parler sous forme d’histoire pour les apprivoiser ?

Ce livre avait tout pour me plaire. Sur le papier. En vrai , j’ai eu un peu de mal à m’accrocher. Le début ne pas pas séduit… Les personnages n’ont pas réussi à me toucher.
C’est peut-être parce que je suis dans une période peu propice à l’empathie, mais l’histoire personnelle de chaque personnage n’a  pas réussi à faire vibrer la corde sensible en moi.
Pourtant l’idée de départ est vraiment très bonne. Des jeunes gens qui au départ ont une vie ordinaire : le lycée, les premiers petits amis, les futures études, se retrouvent à devoir affronter le pire : la fin probable de leur vie. Je dois quand même admettre que j’ai admiré leur force. Leur façon de prendre chaque jour comme il vient, tout en croyant à des jours meilleurs.
J’ai plus été déçue par les histoires racontées. Je pense être passée totalement à côté. Peut-être parce que je ne fais pas partie du public visé… Ou parce que j’aurais préféré que ces histoires soient plus développées…
Bref, j’ai l’impression d’être passée complétement à côté de ce roman. Pourtant j’ai toujours hâte de découvrir la série sur Netflix. Ne cherchez pas à comprendre, même moi j’ai abandonné !

Je remercie Hachette pour cette lecture.

 

26/35

Pour le pire – E.G. Scott

♦ Éditeur : J’ai lu
♦ Nombre de pages :  384
♦ Date de parution : 17 février 2021
♦ Prix : 7,80€
♦ Acheter : Amazon

Résumé : Le couple presque parfait que forment Paul et Rebecca ne reposerait-il que sur des illusions ?Lorsque deux policiers sonnent à leur porte un matin, à la recherche d’une femme disparue, Rebecca comprend que son mari cache quelque chose. Et plus elle creuse, plus noirs semblent être les desseins de celui qui partage sa vie depuis vingt ans. Alors que les mensonges de Paul se multiplient, confiance et fidélité n’apparaissent plus que comme de lointains souvenirs et Rebecca, déjà fragilisée, sombre dans la paranoïa.Progressivement, le couple se retrouve piégé dans une spirale infernale…

Mon avis : Je pense que parfois ma passion pour les polars me perdra, mais d’ici là, ce n’est pas grave j’en profite ! Ce livre me faisait envie, j’ai donc craqué avec plaisir.

Quand un couple qui a une bonne situation et vit une vie au-dessus de tout soupçon, voit celle-ci voler en éclat, c’est parfois à cause de cette partie de l’iceberg que l’on ne voit pas que tout part en vrille.

Si je devais résumer ce thriller en un seul mot ce serait : longueur. Je l’ai trouvé très long, surtout sur la première partie. Pourquoi ? Parce que l’on découvre la vie de chaque personne qui compose ce couple si parfait. On découvre la psychologie de chacun qui va nous aider à comprendre comment on en arrive là. J’aime connaitre le passé des personnages des romans que je lis, j’aime en savoir le plus possible. Mais dans notre cas, on est souvent dans l’introspection et c’est là où j’ai le plus de mal. Les états d’âme sur lesquels on revient souvent me fatigue vite. Même si j’admets qu’ils sont justifiés et trouvent leur utilités par la suite, cela n’a pas empêché que j’ai trouvé ces passages un peu long.
L’intrigue est plutôt machiavélique, ça je l’admets volontiers ! Il faut avoir l’esprit tordu pour penser à ce genre de crimes ! Je me demande toujours comment les auteurs peuvent imaginer tout ça. Je ne m’attendais pas du tout à cette fin. C’est vraiment tiré par les cheveux mais finalement on y trouve une certaine satisfaction…
Bref, je vous laisse découvrir ce livre policier pour vous en faire votre propre avis.

Je remercie J’ai lu pour cette lecture.

Le service des manuscrits – Antoine Laurain

♦ Éditeur : J’ai lu
♦ Nombre de pages :  2244
♦ Date de parution : 3 février 2021
♦ Prix : 7,10€
♦ Acheter : Amazon

Résumé : « À l’attention du service des manuscrits. » C’est accompagnés de cette phrase que des centaines de romans écrits par des inconnus circulent chaque jour vers les éditeurs. Violaine Lepage est, à 44 ans, l’une des plus célèbres éditrices de Paris. Elle sort à peine du coma après un accident d’avion, et la publication d’un roman arrivé au service des manuscrits, Les Fleurs de sucre, dont l’auteur demeure introuvable, donne un autre tour à son destin. Particulièrement lorsqu’il termine en sélection finale du prix Goncourt et que des meurtres similaires à ceux du livre se produisent dans la réalité. Qui a écrit ce roman et pourquoi ? La solution se trouve dans le passé. Dans un secret que même la police ne parvient pas à identifier.

Mon avis : Je suis fascinée par le monde de l’édition depuis que je me suis lancée dans le blog. Avec ce roman, je me suis dit que cela serait l’occasion d’en apprendre un peu plus.

Le jour où une pépite arrive au service des manuscrits dirigé par Violaine, elle est loin d’imaginer que ce livre va changer sa vie.

Ce livre est plus complexe que ne le laisse supposer la lecture de la 4ème de couverture. L’histoire arrive à mêler suspense et secrets de famille de manière très habille. Je ne m’attendais pas à être happée de cette façon par l’histoire et à autant m’attacher aux personnages.
Quand on y réfléchit, c’est une histoire assez simple. Elle est juste ponctuée de faits qui le sont beaucoup moins. Il y a beaucoup trop de coïncidences, beaucoup trop de faits exceptionnels qui donne à l’intrigue un côté fantastique qui m’a beaucoup plu. Le tout est enrichi par la personnalité de Violaine qui reste mystérieuse au fil des pages. On soupçonne qu’elle cache quelque chose, mais il nous est impossible de savoir quoi, malgré nos nombreuses suppositions.
J’ai vraiment apprécié ce moment de lecture qui m’a permis de me déconnecter pendant un moment en me laissant porter par les différents événements qui ponctuent le récit.

Je remercie J’ai lu pour cette lecture.